Partagez | 
 

 Tu es là mais je ne te connais pas, qui es-tu ? (PV Ayumi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Exploration

Féminin Messages : 358
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 20
Localisation : Te faire chercher c'est bien mieux.
MessageSujet: Tu es là mais je ne te connais pas, qui es-tu ? (PV Ayumi)   Mar 21 Avr - 10:12

Rivaille attendait depuis un moment maintenant. Il était encore tôt, le soleil ne s’était même pas encore totalement levé et le petit Caporal était toujours en avance. Cela lui permettait de réfléchir pour le coup. Réfléchir pour quoi ? Mais pour la mission du jour en fait. Il s’était vu attribuer une mission hors des murs, une mission de reconnaissance. Enfin c’est ce qu’il avait compris du moins. Il croisa les bras. On lui avait dit qu’il y aurait une petite albinos avec lui. Ca lui disait quelque chose, Rivaille savait qu’il l’avait déjà vue mais jamais vraiment parlé face à face. Pourquoi ce choix de la mettre avec lui ? Ca ne le dérangeait pas vraiment mais il se posait des questions.

De plus il ne pouvait pas dire que elle et les autres étaient en retard puisque c’était lui qui était en avance. Tout simplement parce qu’il réfléchissait à tout ça, mais aussi à la mission, qu’il voulait évidemment réussir. Ils n’allaient pas être nombreux et c’est lui qui commandait. En tout cas Rivaille pouvait dire que cette combinaison changeait un peu de sa troupe habituelle. Certes il travaillait bien mieux avec son équipe mais parfois… Il n’avait tout simplement pas le choix ? Là en tout cas il ne l’avait pas eu était ce n’était pas le genre du Caporal de la ramener pour dire non. Généralement il se taisait avec ses supérieurs.

Il poussa un soupir en levant les yeux vers le ciel. Etait-il trop en avance cette fois ? Il n’en savait rien. Le petit homme devait attendre de toute façon et être vraiment actif une fois hors des murs. Sûrement qu’ils verraient des titans, des titans, et encore des titans. On ne voyait que ça au bout d’un moment quand on s’aventurait trop loin. Et là ils devaient recommencer. Rivaille n’avait pas spécialement envie de sortir des murs comme ça pour une mission de reconnaissance, il connaissait les risques de ce genre de sortie mais là non plus il ne pouvait pas s’y opposer. Dans tous les cas ça ne servirait à rien, alors autant suivre les instructions.

Les minutes passèrent, le soleil se leva finalement. Rivaille regardait le ciel en silence, observant les oiseaux passer en se demandant encore une fois où est-ce qu’ils allaient, où est-ce qu’ils pouvaient se poser, où est-ce qu’ils vivaient. Cloîtré entre des murs pour empêcher leur race de disparaître ? Non. Le blason du Bataillon était les Ailes de la Liberté, ce n’était pas pour rien au final. Mais étaient-il vraiment libre ? Au final pas vraiment. Ils étaient seulement dans une ville, entre un mur. La vie était parfois assez injuste avec eux. Qui aurait pu croire ou même prévoir qu’une chose pareille allait arriver ? Que l’Humanité devrait faire face aux titans ? En plus pour se sacrifier à chaque fois qu’ils sortent pour la plupart lors des lourdes expéditions extra-muros organisées par Erwin.

Un nouveau soupir s’échappa de ses lèvres, passant une main dans ses cheveux. Pourquoi penser à tout ça maintenant ? Ca aussi ça lui échappait, exactement comme son soupir quelques secondes plus tôt. Cependant il se les posait toujours ces questions quand il était au calme comme ça, sans avoir ce morveux brailleur dans les pattes… Tiens ça lui faisait penser qu’il l’avait confié à Hansie cette fois. Il soupira encore une fois en pensant à ça. Connaissant Hansie, elle serait contente d’avoir à s’occuper d’Eren aujourd’hui. Du moins elle était assez enjouée quand il lui a dit.

Rivaille tourna les yeux vers les soldats qui l’accompagneront hors des murs cette fois et hocha la tête. Ils n’étaient pas nombreux mais il n’y avait aucune raison de l’être, pour la simple raison qu’être moins nombreux pouvaient avoir certains avantages. Et puis le Caporal pourra protéger ses hommes s’ils restent non loin. Il s’était donné comme un objectif, c’est de ne perdre aucun homme lors de cette mission. A son tour il grimpa sur son cheval en regardant ses hommes, dont la jeune fille albinos qui était parmi eux, avant de hocher la tête positivement.


"Bien, allons-y !"

Aussitôt le signal lancé et les portes ouvertes pour eux, ils s’élancèrent tous pour sortir de ces murs. Rivaille avait aussi un autre objectif en tête, c’est de faire connaissance, dans un sens, avec la jeune fille albinos qui ne manquait pas de l’intriguer.


Dernière édition par Caporal Rivaille A. le Mar 29 Sep - 16:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1181-changement-de-personnage-pour-rivaille-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1178-corporal-s-relationships#7519
Exploration

Féminin Messages : 529
Date de naissance : 19/07/1992
Date d'inscription : 16/09/2013
Age : 25
MessageSujet: Re: Tu es là mais je ne te connais pas, qui es-tu ? (PV Ayumi)   Ven 22 Mai - 10:53

Cela faisait un moment que notre soldate n’avait pas été envoyée en mission et ne faisait que patrouiller en ville. Bon, je vous laisse imaginer que cela ne la dérangeait pas et glander pouvait n’être que bénéfique ! Passer un peu de temps avec son frère et s’occuper de son petit compagnon à plume qui semblait en manque d’affection ces derniers temps. Enfin, le repos ne pouvait pas être éternel et la jeune femme se voyait prise pour une mission à l’extérieur des murs. Une fois son papier en main tout en sortant du bureau, ses oreilles purent capter quelque chose d’intéressant. La demoiselle allait être en compagnie d’un des meilleurs chefs d’équipe ? Mh, est-ce encore un de ces hommes qui se croient tout permis et le plus fort ? Ouais, Ayumi n’aimait les grosses têtes et n’avait qu’une seule envie : Qu’ils passent sous la lame de sa dague. Enfin, ce n’était pas son genre de juger trop rapidement et la ptiote allait attendre de savoir le pourquoi de cette réputation.

Comme d’habitude, les missions commençaient tôt le matin sans laisser le choix à ses pauvres membres de prendre une bonne nuit de sommeil. Quand on connaissait l’état insomniaque de notre albinos, on aurait pu vite s’inquiéter, mais heureusement. L’habitude était présente.  Enfilant son équipement plutôt rapidement, quoi que toujours galère à mettre ce truc… Elle laissa un mot à son ainé en l’embrassant sur le front avant de s’étirer une dernière fois, caresser le bec de son corbeau et s’en aller pour une mission à l’extérieur des murs. Des manières bizarres me direz-vous ? Une habitude qu’Ayumi avait pris au cas où une mission tournerait mal et sa vie serait prise. De la même manière, la membre du bataillon avait confié une lettre à un de ses collègues si sa vie se terminait et que Corvus puisse apprendre ses derniers secrets. Eh oui, la petite avait l’habitude de tout organiser jusqu’à son dernier souffle, vraiment tout.
Après quelque minute de marche, le lieu de réunion se fit voir et les chevaux déjà dehors prêt leur grande promenade. Laissant son regard se balader sur les personnes présentes, Ayumi essaya d’y trouver le chef et posa son regard sur un grand baraqué avant de monter sur son cheval et d’entendre une autre voix qui semblait aux ordres. Attendez, c’était ce minus le chef de l’équipe ? Il avait quel âge ? Quoi qu’il en soit, on pouvait clairement dire qu’il avait oublié de grandir.  Ayumi n’était pas petite, mais elle devait bien faire dix bon centimètre de plus que lui ! Enfin, les apparences étaient souvent trompeuses et notre albinos était la mieux placée pour le savoir. Sans dire un mot, elle suivit les ordres avant de se diriger à l’extérieur des murs sous les regards des habitants qui savaient déjà que la moitié n’allait pas revenir en un seul morceau, voire pas du tout.

Se mettant vers l’avant de la troupe, elle écouta les autres compatriotes et put apprendre le prénom de l’homme à leur commande. Rivaille ? Tiens, Ayumi en avait déjà entendu parler une ou deux fois, mais connaissant son côté sociable, ce n’était pas à elle qu’on allait raconter des ragots. Sauf avec Khaine et son frère ! Pour le moment, tout le monde était calme et aucun titan ne montrait le bout de leur nez. Une simple mission de reconnaissant ? Peut-être. En tout cas, notre albinos venait de passer en mode observation pour voir si ce chef en valait vraiment la peine. Si ce n’était pas le cas, oops un petit accident pouvait vite arriver ! Sadique notre Ayumi ? Oui et non. Elle ne supportait juste pas l’injustice donc si celui-ci sacrifiait des hommes, il sera simplement la personne à sacrifier. ~

( rp fait en cours 8D )

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t329-twinkle-twinkle-little-bat http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t348-ayumi-la-petite-plume-noire http://arcana-famiglia.forums-actifs.com/
Exploration

Féminin Messages : 358
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 20
Localisation : Te faire chercher c'est bien mieux.
MessageSujet: Re: Tu es là mais je ne te connais pas, qui es-tu ? (PV Ayumi)   Ven 12 Juin - 0:35

Lorsqu’ils étaient partis, Rivaille avait senti les regards des habitants qui étaient là pour les voir quitter une nouvelle fois l’enceinte du mur. Dans leurs yeux se lisait clairement qu’ils allaient encore échouer. Ces regards restaient gravés dans la mémoire du Caporal. Ces hommes, ces femmes qui n’avaient jamais vu de titans de leur vie sans doute, ils ne savaient pas ce qu’il se passait hors des murs. Ca agaçait bien souvent Rivaille, qui voyait ses camarades mourir. Combien de fois il avait vu ces monstres les dévorer ? Bien trop de fois malheureusement. Ca le travaillait toujours, les regards qu’on pouvait leur lancer. Pas qu’à lui, mais à tous les autres. Comme s’ils étaient des incapables. Comme s’ils se contentaient d’utiliser les fonds pour aller mourir dehors. Qu’est-ce qu’ils en savaient ?!

Cela ne servait à rien de s’énerver au fond, ce n’était pas non plus le moment pour ça. Rivaille ferma les yeux un instant avant de les rouvrir, les posant sur l’horizon. Il n’avait pas beaucoup d’hommes avec lui pour cette mission, et il tenait à les garder en vie. Tournant la tête de part et d’autre de lui, pour observer ses compagnons, il remarqua que la jeune albinos galopait non loin de sa position et qu’elle l’observait. Ce léger détail le fit tiquer. Rivaille reporta naturellement son regard en face, en silence. Il n’avait pas eu l’occasion de partir en mission avec elle. Le brun ne l’aurait pas oublié si c’était le cas, de plus la couleur de ses cheveux ne passait pas vraiment inaperçue. Il décida de la questionner plus tard. Pour l’heure, il devait donner ses recommandations. Non pas qu’il avait oublié de le faire mais ça ne l’empêchait pas de les redonner.


"Ecoutez tous ! Ce n’est pas parce que les titans ne sont pas en vue qu’il faut se relâcher, compris ? On doit rallier la prochaine base pour prévenir de l’éventuelle présence de titans."

Il marqua une pause en regardant de nouveau autour de lui, pour vérifier si tout était normal. Rien à signaler pour le moment.

"L’objectif est simple : Pas se faire bouffer."

C’était peut-être évident pour tout le monde mais ça n’empêchait pas les pertes. Là ils n’étaient pas nombreux, alors Rivaille pourrait faire en sorte d’aider ses hommes. Il ne laisserait tomber personne. Il pestait silencieusement, la plaine n’était pas le meilleur endroit pour eux de se battre avec leur équipement, et si ça devait arriver, ils devraient être très prudent et éliminer la menace tout de suite. Pour éviter encore des pertes. Beaucoup de pertes. Sur un groupe moins important comme le sien, c’était peut-être moins flagrant mais les habitants le verraient. Ils diraient encore qu’ils ne sont qu’une bande d’incapable. Ce qu’ils ne sont pas, bien évidemment. Comment lutter contre l’avis populaire ?

Ils ne pouvaient pas démentir ce que ces gens voyaient à chaque retour d’expédition. Le nombre réduit. Inconsciemment, ça le travaillait et ça l’agaçait d’une certaine façon parce qu’ils ne pouvaient pas changer ça. Ils n’arrivaient pas à faire basculer la balance parce que le Bataillon n’arrivait pas à… A percer ce mystère autour des titans. Rivaille poussa un soupir, le vent frais du matin lui fouettant le visage et faisant voler ses mèches brunes. Lui qui était considéré comme le meilleur soldat de l’Humanité, parfois c’était dur. Lui-même ne se considérait pas comme le meilleur alors bon… Il laissait les gens parler. Nouveau soupir qui se perdit dans le vent.

Toujours aucun titan en vue, il avait le mince espoir presque illusoire que son groupe ne se ferait pas attaquer. Le Caporal savait qu’ils pouvaient toujours courir, lui et ses hommes. Alors profitant de ce mince temps de détente, si on pouvait appeler ça comme ça, le petit brun s’approcha de l’albinos qu’il n’avait pas oublié pour autant, tournant la tête vers elle.


"Je t’ai déjà vue plusieurs fois de loin mais jamais eu l’occasion de te parler. Qui es-tu ?"

_________________

Je vous parle en steelblue ~


Dernière édition par Caporal Rivaille A. le Mar 29 Sep - 16:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1181-changement-de-personnage-pour-rivaille-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1178-corporal-s-relationships#7519
Exploration

Féminin Messages : 529
Date de naissance : 19/07/1992
Date d'inscription : 16/09/2013
Age : 25
MessageSujet: Re: Tu es là mais je ne te connais pas, qui es-tu ? (PV Ayumi)   Mar 16 Juin - 9:56

Voilà, la mission venait de commencer et les chevaux étaient lâchés dans la nature en portant les futures victimes et petit déjeuner des titans. Pessimiste ? C’était obligatoirement le cas quand on connaissait le nombre de personne revenant de mission, souvent moins de la moitié. Qui allait être les heureux élus du jour ? Néanmoins, notre albinos ne se plaignait pas de son sort, juste du levé un peu trop matinal à son goût. Ayumi était du genre curieuse et connaitre le monde extérieur en faisant pleinement partie. A part les villes où la demoiselle avait habité, ses yeux n’avaient jamais vu le monde extérieur. Si la soldate avait été plus expressive, l’excitation se serait lu sur son visage ainsi que la curiosité. Là, rien du tout. Juste son moment d’observation naturel comme si elle avait envie de se rappeler de chaque visage de ses coéquipiers pour ne pas les oublier. Mais non, juste un moyen pour voir le comportement de chacun. S’il n’était pas correct, les têtes allaient tomber. Non pas par elle, mais par accident voyez-vous ? Enfin, c’était le moment de se concentrer sur la mission et non pas sur un plan d’action qui n’aurait peut-être pas lieu.

Cela faisait maintenant pas mal de minute que l’escadron c’était mis en route et le caporal venait de leur dire que même si les titans n’étaient pas encore là, cela ne voulait pas dire qu’ils ne viendraient jamais. Ouais, un miracle de ne pas se faire attaquer ! En tout cas, elle ne pouvait pas nier que la vigilance était de rigueur dans ce genre de situation. Pourtant, l’équipe semblait bien jeune en voyant les soldats parler entre eux comme s’ils n’avaient pas peur d’un futur danger. Avaient-ils vu ne serait-ce qu’un titan de leur propre yeux ? Quelque chose lui disait que la réponse serait obligatoirement négative… Soupirant un coup, elle préféra les ignorer et continuer son observation. Pour le moment, ses prunelles cendrés ne voyaient que des plaines et encore des plaines. Le paysage était plutôt joli, mais Ayumi avait envie de voir quelque chose de nouveau ! Ces endroits écrits dans les livres… C’était ça, qui attisait sa curiosité.

Alors que le groupe continuait sa galopée à travers les plaines, l’albinos eut le droit à la visite personnelle du Caporal qui vint se mettre à ses côtés pour lui demander qui elle était. Comment ça, il l’avait déjà vu ? La soldate était plutôt quelqu’un de discrète même si ses cheveux blancs n’aidaient pas beaucoup à se cacher correctement. Arquant un sourcille pour montrer la surprise de son intérêt à une personne comme elle, Ayumi prit la parole pour se présenter. Ce n’était pas vraiment le moment de se faire repérer par un plus haut gradé. Surtout avec les secrets que la petite cachait bien au chaud.

«  Ayumi Blackweathers. Membre de la section d’exploration en première classe. Pourquoi cet intérêt ? » Demanda-t-elle pour conclure sa présentation d’un ton neutre.

La jeune femme n’était pas quelqu’un de forcément bavard, si on ne lui posait pas de question, elle n’allait pas forcément vous adresser la parole. En ce moment, Ayumi avait presque envie de lui retourner la question pour voir sa réaction et ainsi voir si sa fierté pouvait être touchée. Mais l’espionne devait restée discrète, toujours aussi discrète. Ses envies, elle pouvait les garder pour ses envies mentales.

Continuant le galop et toujours rien en vue, la soldate ne devait que retenir sa curiosité sur le caporal à ses côtés. Rien que sa toute petite taille l’intriguait. Plus facile pour se cacher ou se faufiler dans les coins et c’était ainsi qu’il avait pu grader en caporal ? L’albinos ne pouvait pas poser ce genre de question, on allait croire qu’une montée de grade lui ferait plaisir alors que pas du tout. Elle était plutôt douée, oui. Mais sa discrétion comptait avant tout ! Mais si on lui proposait de monter d’un niveau, cela paraitrait bizarre de refuser, non ? Elle espérait juste que ce genre de situation n’arriverait pas et ne la coincerait pas. Un caporal est bien plus surveillé qu’un simple soldat, non ? Enfin, pour le moment, elle allait se concentrer sur les questions de ce dénommé Rivaille.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t329-twinkle-twinkle-little-bat http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t348-ayumi-la-petite-plume-noire http://arcana-famiglia.forums-actifs.com/
Exploration

Féminin Messages : 358
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 20
Localisation : Te faire chercher c'est bien mieux.
MessageSujet: Re: Tu es là mais je ne te connais pas, qui es-tu ? (PV Ayumi)   Jeu 25 Juin - 18:00

La jeune albinos se présenta comme étant Ayumi Blackweathers. Un nom bien évidemment inconnu pour le Caporal. Ensuite elle demanda pourquoi cet intérêt. Rivaille ne montrait rien, il regardait droit devant lui. Oh, il avait entendu la question bien sûr mais il prenait le temps de répondre ? Elle n’avait pas l’air de la jeune fille la plus sociable à vrai dire.

"Pour connaître ton identité, rien d’autre."

Une réponse tout aussi neutre que le ton de la demoiselle. Il avait envie de voir si sa simple question allait la perturber. En même temps il connaissait au moins de nom les soldats présents pour cette sortie, sauf peut-être un ou deux, dont cette Ayumi. De toute façon ce n’est pas comme s’il voulait lui dire quelque chose en particulier. Si ça avait été le cas, il ne se serait pas posé de question et l’aurait dit, tout simplement. Il n’y avait pas beaucoup de filles dans l’équipe d’aujourd’hui mais Rivaille savait par expérience qu’une fille n’était jamais à sous-estimer.

Il se remit en position, soit devant sans rien ajouter. Il entendait vaguement les jeunes soldats s’extasier sur le paysage. Des nouveaux ? A être aussi enjoués, ils n’allaient pas faire long feu. Ce serait triste pour eux mais ce n’était pas faute de les prévenir, bien qu’il savait ce que ça faisait de sortir hors des murs et de voir un paysage pareil à perte de vue. Lui-même par le passé avait été surpris par la beauté des lieux. Une beauté bien vite gâchée par les titans, qu’il avait vu pour la première fois. Lui avait eu de la chance, pas comme tant d’autres et à chaque fois ça se répétait, une sortie, des nouveaux, ces même nouveaux qui perdaient la vie parce qu’ils avaient trop peur pour faire quoique ce soit.

A se demander ce qu’ils faisaient dans cette unité. Parce qu’ils n’étaient pas bon pour la Brigade et que la Garnison ne leur plaisait pas ? Parce qu’ils étaient en manque de sensation forte ? Ils allaient être vite déçus pour la plupart mais bon, on ne pouvait pas dire que Rivaille ne les avait pas prévenu. Le Caporal regardait régulièrement derrière lui, non pas pour vérifier si ses soldats le suivaient toujours mais plutôt si un titan n’arrivait pas par derrière. Ca pouvait être fourbe mais qui ne l’était pas dans ce monde ? En plus ces créatures ne se gênaient pas pour arriver et les dévorer sans se poser de questions. Eux non plus ne se posaient plus de questions. Il fallait les tuer, les tuer, les tuer. Telle était leur mission en fin de compte.

A nouveau son regard se perdit dans le vague tandis qu’il réfléchissait. A un moyen de ne pas se faire bouffer dès que le premier titan arrivera, ce qui risquait fort d’arriver s’ils restaient trop longtemps dehors. Il fallait faire vite mais en même temps ils ne pouvaient pas pousser les chevaux à bout dès le début, déjà qu’ils auront du mal à se battre sur terrain plat si le pire devait arriver, alors si en plus les chevaux étaient épuisés, ils n’étaient pas encore sortis de l’auberge ! Baissant les yeux vers sa monture, il lui flatta doucement l’encolure. Rivaille savait qu’il le poussait dans ses retranchements et c’est justement ça qu’il voulait éviter. De nouveau il regarda derrière lui. Pas de titans en vue derrière, ni devant, ni sur les côtés.


"On va s’arrêter pour laisser les chevaux respirer et pendant que les titans ne sont pas là, mais on va très vite repartir."

Le Caporal fit ralentir son cheval jusqu’à l’arrêt, vite imité par les autres soldats qui purent descendre en soupirant de soulagement. S’ils étaient soulagés, qu’est-ce que ça serait quand ils devront fuir la menace. A son tour Rivaille descendit de sa monture en lui caressant la tête doucement, tournant la tête vers les soldats pour les observer, posant le regard sur la jeune albinos qui l’intriguait. Sans savoir pourquoi, elle l’intéressait, dans le sens où elle arrivait à attirer son attention. Elle restait discrète, un peu à part, silencieuse. Pas comme les autres soldats qui discutaient vivement de choses et d’autres. Rivaille avait envie de la voir à l’œuvre, cette Ayumi.

_________________

Je vous parle en steelblue ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1181-changement-de-personnage-pour-rivaille-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1178-corporal-s-relationships#7519
Exploration

Féminin Messages : 529
Date de naissance : 19/07/1992
Date d'inscription : 16/09/2013
Age : 25
MessageSujet: Re: Tu es là mais je ne te connais pas, qui es-tu ? (PV Ayumi)   Lun 23 Mai - 23:16

Quelque chose lui disait que cette mission n’allait pas être de tout repos, mais promettait quelque chose d’intéressant. A croire que ce Caporale portait bien sa réputation en tout cas. Continuant de regarder en face d’elle, Ayumi eut la réponse à sa question donnée sur exactement le même ton. Juste pour connaitre son identité ? Mh, elle espérait que cela ne soit pas un code pour la surveiller vu son activité un peu, enfin très, suspect qu’elle s’amusait à entreprendre en dehors de son travail pour l’armée. Pour le moment, aucune information sur l’identité du tueur n’avait été donnée. Heureusement, mais il fallait toujours rester sur ses gardes ! Il se pouvait que des informations restent secrètes et ne sortent pas du bureau des supérieurs.

Peu après, son attention se posa sur quelques camardes de missions, pas grande importances pour elle du coup, qui semblaient complètement excité par le fait de sortir des murs. Serait-ce leur première expédition ? Si c’était le cas, ils allaient vite être moins heureux quand un titan s’approchera de leur monture pour essayer de les croquer. Ayumi se rappellera toujours les frissons lorsque que le premier titan s’approcha d’elle. La jeune femme n’avait pas fui, mais ne pouvait cacher que cet événement avait été impressionnant. Ses jambes s’étaient un peu bloquée avant d’être résonnée par son frère et qu’ils avaient fait équipe pour l’éliminer. D’ailleurs, Ayumi n’aimait pas partir sans Luka, mais préférait le savoir en sécurité entre les murs. Quand celui-ci sortait, je vous laisse imaginer l’humeur d’une tempête qui faisait les cents pas et ne prêtait pas attention aux ordres donnés. On pouvait même dire que malgré sa discrétion, elle pouvait donner froid dans le dos. Luka était sa seule famille, sa vie et s’il lui arrivait quelque chose, la tempête serait lâchée et Ayumi commettrai un attentat suicide au milieu du mur Sina. Un peu comme quand ses plus jeunes frères avaient disparu… Mais bref, bye bye yesterday et pensons aux jours présent. ( 8D )

Après un moment de galop, le chef d’équipe ordonna de s’arrêter pour que les chevaux se reposent. Restant dans son coin, Ayumi écouta les ordres en demandant à son cheval de s’arrêter doucement et qu’elle puisse descendre. La Blackweathers avait toujours eu le don de bien s’entendre avec les animaux et son cheval lui obéissait au doigt et à l’œil. Il faut dire qu’elle ne lui en demandait jamais trop et que l’animal n’écoutait qu’elle. Sortant sa gourde, l’albinos but quelque goutte gorgée et se mit un peu d’eau sur le front. Regardant autour d’elle, ses prunelles de cendre trouvèrent un petit point d’eau où elle emmena son cheval pour qu’il puisse, à son tour, boire un peu et brouter un peu d’herbe fraiche. Observant un peu le reste de l’équipe, la soldate pouvait très bien voir que des liens étaient en train de se créer entre les nouvelles recrues. Des liens qui pouvaient se briser en un coup de dent de titan. Bref… Levant les yeux vers le ciel, un sourire en coin apparut sur son visage en voyant un corbeau en train de voler. Était-ce Raven qui l’avait suivi ? Possible. Cela ne l’étonnerait pas vu le lien qu’elle possédait avec son petit compagnon. Bien qu’Ayumi préférait le savoir en sécurité avec Luka.

Décidant de se dégourdir un peu les jambes, l’albinos se dirigea vers la rizière de la forêt pour écouter si un bruit étranger n’y était pas. Bizarrement, aucun ? Les titans ne seraient donc pas encore dans le coin ? Elle n’allait pas s’en plaindre, mais bon. Il fallait rester h24 sur ses gardes au cas où. Ce fut un bruit de branche qui attira son attention. Fixant ledit endroit, un nouveau sourire en coin apparut sur son jeune minois. S’accroupissant, la demoiselle avança la main vers un petit écureuil. C’était la première fois qu’elle en voyait un en vrai. C’était plutôt mignon… Surtout quand la petite bête s’avança vers elle pour lui renifler la main. Oui, Ayumi s’entendait bien mieux avec la nature que les humains. Voilà pourquoi le reste de l’équipe était en train de la regarder bizarre. Mais vous savez quoi ? Elle n’en avait rien à foutre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t329-twinkle-twinkle-little-bat http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t348-ayumi-la-petite-plume-noire http://arcana-famiglia.forums-actifs.com/

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Tu es là mais je ne te connais pas, qui es-tu ? (PV Ayumi)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tu es là mais je ne te connais pas, qui es-tu ? (PV Ayumi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je ne te connais pas mais je t'aime déjà ! [feat Adrian Chevalier ♥]
» ESPE + Tu connais peut être ma maison, mais tu ne me connais pas.
» Je te connais. Mais toi, voudras tu me connaitres ? [Pépite d'Or & Shiki & Odyssée]
» Je ne te vois pas, mais je connais tous tes mouvements...
» Mais..j'te connais toi non ? [Anouk] - Archives -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shingeki No Kyojin RPG :: Grande plaine-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit