Partagez | 
 

 Une mission qui tourne mal (PV Petra) [TERMINÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Exploration

Féminin Messages : 358
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 20
Localisation : Te faire chercher c'est bien mieux.
MessageSujet: Une mission qui tourne mal (PV Petra) [TERMINÉ]   Mar 21 Avr - 11:15

Le soleil était déjà haut dans le ciel quand Rivaille sorti du bâtiment principal, avec un ordre de mission. A croire que ça amusait ses supérieurs de l’envoyer dehors régulièrement. Encore une fois, le Caporal ne pouvait en aucun cas refuser et c’était bien malheureux d’ailleurs. Enfin, si ça pouvait augmenter les chances de survies ou alors augmenter la découverte de l’origine des titans, il n’était pas contre, il fallait l’avouer. Le petit Caporal retint un soupir en pensant au contre. Sortir des murs, c’était risquer de se faire bouffer par le premier titan qui arrivait. Il suffisait de ne pas avoir de prise pour se faire avoir. Il ferma un instant les yeux, se remémorant toutes ces expéditions où il avait vu bon nombre de ses camarades mourir…

Cela lui faisait penser à son passé, à sa première expédition. Le Caporal secoua la tête négativement comme pour chasser ces pensées qui continuaient à le hanter encore aujourd’hui, comme pour dire stop, tout simplement. Honnêtement, il en avait assez de voir toutes ces personnes mourir, parfois sur un faux mouvement, parfois parce qu’il y avait un problème avec l’équipement. Il y avait toujours une raison pour laquelle on se faisait dévorer. On pouvait perdre un bras, une jambe, les deux bras ou les deux jambes, ou même simplement la tête. On ne revenait pas à partir du moment où le titan a refermé sa main sur vous. Rivaille tenait à ce que ça n’arrive pas ou alors le moins possible. Cependant dans un groupe d’une centaine de personnes, on ne peut pas sauver tout le monde, c’est impossible.

Alors dans un petit groupe qu’il devait constituer, c’était tout à fait possible de les protéger et de les sauver des griffes des titans si ça venait à tourner mal. Le Caporal avait demandé à son escouade de l’accompagner, parce qu’il avait confiance en chacun de ces hommes –et femme–. C’était donc tout naturellement qu’ils s’étaient tous préparés pour cette petite expédition. Rivaille ne s’en faisait pas pour eux parce qu’il savait qu’ils sauraient tous se défendre, même s’il ne peut s’empêcher de se dire qu’il les aidera quand même si ça venait à tourner mal. Pourquoi ? Parce qu’il tenait à chacun d’eux, parce qu’ils sont chers à ses yeux.

Le petit homme ne voulait pas qu’ils partent, eux aussi. Partir dans le sens de définitivement. Comme ses deux amis, il y a longtemps. Ca faisait trop mal de se dire que… Les personnes les plus chères à vos yeux finissent dévorer, quasi sous votre nez, sans que vous ne puissiez rien faire. Et aux yeux de Rivaille, il n’y avait rien de pire que l’impuissance dans ces cas-là. De devoir regarder, de réaliser, avant d’attaquer. Seulement c’est trop tard à ce moment-là et il ne reste plus que les yeux pour pleurer. C’était peut-être parce qu’il en avait déjà vu beaucoup, des personnes partir, qu’il ne pleurait plus à la longue. A l’intérieur, c’était autre chose. A l’extérieur, il y avait quand même un signe de sa tristesse même si ce n’est pas vraiment visible.

Le Caporal cachait simplement ses émotions pour ne pas se laisser submerger. Il gardait ça au fond de lui, ce n’était peut-être pas la bonne solution mais l’homme de petite taille n’avait aucune autre solution. Alors il passait pour impassible, mais qu’il n’entende pas qu’il est sans-cœur parce que c’est faux, totalement faux. Si c’était le cas, il sacrifierait ses hommes sans rien dire, ce qu’il ne faisait pas. Il s’en préoccupait.

Et voilà que ça recommençait, toutes ces réflexions avant une mission. Cela devait cesser à la longue parce que ça en devenait fatiguant, de penser aux mêmes choses avant de sortir hors des murs. Heureusement, il gardait tout ça pour lui mais il y avait des limites quand même. En même temps ça faisait passer le temps en attendant son équipe, qui fini par arriver. Rivaille, juché sur sa monture, se tourna vers eux.


"Vous êtes prêts ?"

Il les dirigea jusqu’à la porte pour pouvoir sortir. Seulement avant, il se tourna de nouveau vers eux.

"On doit aller inspecter un village abandonné plutôt éloigné d’ici, alors prenez garde."

Rivaille savait que ça ne servait à rien de leur dire ça, ils le savaient. Même le seul membre féminin du groupe qui était avec eux. Le Caporal savait que Petra n’était en aucun cas à sous estimer. C’est donc avec son escouade que Rivaille quitta les murs pour se diriger vers ce fameux village abandonné, chacun restant sur le qui-vive. Après tout, personne ne pourrait prévoir ce qui allait se passer.


Dernière édition par Caporal Rivaille A. le Lun 1 Fév - 1:18, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1181-changement-de-personnage-pour-rivaille-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1178-corporal-s-relationships#7519
Exploration

Féminin Messages : 50
Date de naissance : 28/12/1998
Date d'inscription : 12/04/2015
Age : 18
MessageSujet: Re: Une mission qui tourne mal (PV Petra) [TERMINÉ]   Mar 21 Avr - 14:19

Petra posa son enveloppe sur son bureau et poussa un soupire de satisfaction. Comme à chaque fois qu'elle partait pour une mission, la jeune femme écrivait une lettre pour ses parents, leur expliquant en quoi elle consistait et annonçant les dernières actualités du Bataillon. C'était à la fois une obligation, car ils étaient vraiment inquiets pour sa sécurités ; mais aussi une tradition, quelque chose qu'elle devait faire pour se sentir en paix avec sa conscience en dehors des murs. Elle s'étira et craqua ses membres encore engourdis. Dans quelques minutes, elle allais devoir partir pour une nouvelle mission. En effet, le Caporal avait requis la présence de toute l'escouade pour une nouvelle mission en dehors des murs, alors que cela ne faisait que quelques jours qu'ils étaient revenus de leur dernière expédition, et qu'elle avait à peine réussie à récupérer.

La jeune Ral se leva pour finir de se préparer. Il ne fallait pas se méprendre, elle ne rechignait pas devant la tâche, et était même heureuse de participer pour le bien de tous, mais parfois, c'était difficile de suivre le rythme. Être exténuée était devenu une routine pour elle, mais il ne fallait pas le montrer, et heureusement, toute l'équipe était là pour s'entraider. C'était ça, faire partie du Bataillon d'Exploration. Ils avaient beau sortir des murs, se battre sur le territoire des Titans quotidiennement, mais ils étaient tous solidaires des uns des autres, et ne laisseraient jamais un des leurs seul.

Elle était en train d'enfiler sa veste militaire lorsqu'on frappa sans la moindre douceur à sa porte. Petra grinça des dents avant se diriger vers celle-ci et de l'ouvrir férocement, mais il n'y avait personne en face d'elle. Juste le mur d'en face, sombre et déprimant. Si il trouvait ça amusant...

"Auruo ! Je sais que c'est toi ! Je te préviens, ne me demande pas de l'aide si tu te fais attaquer durant l'expédition !"

La jeune femme ne reçue aucune réponse, bien sûr. Auruo savait très bien qu'elle ne laisserai personne en mauvaise posture durant une expédition, et que c'était plus des paroles en l'air que de réelles menaces. Mais c'était ainsi entre eux deux, et rien ne changeait au fil des mois. Elle était bien trop gentille, et il le savait.

Petra se dépêcha de sortir du bâtiment et se dirigea vers l'étable. Gunther, Erd et Auruo était déjà en train de préparer leurs chevaux respectifs, et la petite femme lança un regard mortel à l'adresse de ce dernier qui se contenta de lui envoyer un de ses stupides sourires. Son cheval l'attendait bien sagement dans sa stalle, et le fixa de ses grands yeux marrons d'un air curieux. Elle sourit alors qu'elle attachait la selle de son cheval avant de lui caresser légèrement la tête pour le calmer. Lui aussi semblait savoir ce qui allait suivre, l'horreur dont il allait de nouveau être témoin très bientôt.

Quand ils furent tous les quatre prêt, ils se dirigèrent ensemble vers leur Caporal qui semblait déjà les attendre. A peine Petra s'arrêta-t-elle que Rivaille se tourna vers son escouade, cet air impassible si caractéristique plaqué sur son visage, comme chaque jour.

"Vous êtes prêts ?" leur demanda-t-il.

Elle hocha vigoureusement la tête. Ils se dirigèrent sans plus attendre vers la porte. Mais avant d'avancer plus, il se retourna à nouveau, leur donnant un dernier conseil.

"On doit aller inspecter un village abandonné plutôt éloigné d’ici, alors prenez garde."

Le soleil lui éblouit le visage aussitôt, et Petra plissa légèrement les yeux avant de lancer son cheval  au galop. Comme à chaque fois, elle restait bouche bée devant la beauté du monde extérieur. Il semblait si grand, sans bordures, à porté de mains mais pourtant si loin. La jeune femme ne se lasserai jamais de cette vue. Si seulement les Titans ne les empêchaient pas de vivre dans un tel monde...

_________________

“trust us!”
Well, I've got thick skin and an elastic heart, but your blade, it might be too sharp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1206-petra-ral http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1214-trust-is-the-key
Exploration

Féminin Messages : 358
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 20
Localisation : Te faire chercher c'est bien mieux.
MessageSujet: Re: Une mission qui tourne mal (PV Petra) [TERMINÉ]   Jeu 23 Avr - 3:10

L’extérieur. Ce monde large et inaccessible pour des humains comme eux. Combien de fois Rivaille était sorti de ces murs pour tenter de mener à bien des expéditions ? Beaucoup de fois. Il s’en rappellerait toujours de la première fois qu’il était sorti. Ces étendues à perte de vue, cette liberté à portée de main, qui leur avait été vite prise par les titans. Ces créatures, ces monstres venus dont ne sait où pour réduire l’Humanité au silence. Le Caporal fronça les sourcils, du moins un peu plus que d’habitude en secouant légèrement la tête, toujours observant autour de lui, à l’affût du moindre titan. Pour l’instant rien. Cela ne valait rien qui vaille. Et notre chef d’escouade le savait. Il avait assez d’expérience pour ça, pour sentir que ça n’allait pas être une promenade de santé.

Rivaille tourna la tête vers son escouade qui suivait toujours à vive allure. Erd, Auruo, Gunter et Petra. Ces quatre personnes qui avaient prouvé plus d’une fois qu’ils ont des tripes à revendre ! Le petit Caporal était fier d’eux, même s’il ne le disait pas, ne le montrait pas. Cependant les quatre soldats le savaient et ils n’avaient pas besoin que Rivaille le dise pour être au courant. Ils ne lui en tenaient pas rigueur, parce qu’ils savaient qu’il était –et serait– toujours comme ça.

Quelque chose l’intriguait assez. C’était de ne pas voir de titans comme d’habitude. Du moins, d’habitude, il y avait toujours une ou deux de ces créatures qui déboulaient en force pour leur sauter dessus dans l’espoir de les bouffer. Là rien, et cela n’était pas bon signe. Pas que ça dérangeait Rivaille de faire le trajet d’une traite mais du coup ça le faisait redoubler de vigilance, parce qu’il avait toujours cette appréhension de voir ses compagnons mourir. De lui-même mourir sous les griffes d’un titan. Ce n’était pas parce qu’il était considéré comme le soldat le plus fort de l’Humanité qu’il en était pour le moins invincible. Bien au contraire. C’est juste qu’il ne montrait pas cette peur mais s’en servait pour abattre ces foutues bestioles. Être impuissant et voir ses compagnons se faire tuer. Il n’y avait rien de pire que ça. Vraiment rien.

Ce n’est qu’au terme d’une bonne heure de trajet que le petit groupe arriva dans un village abandonné. Enfin abandonné, c’était vite dit… Il devait y avoir de l’activité mais plus maintenant. Tout le monde était déjà mort. Ce qui perturbait le plus Rivaille, c’était cette absence de titans. Comme s’ils attendaient le bon moment pour attaquer. Pourtant ils n’étaient pas intelligents, pas doués de sens. Certains si, certes, mais pas tout le monde. Heureusement d’ailleurs. Alors c’était pour ça. Le petit Caporal arrêta sa monture non loin du village, se tournant vers son escouade.


"Vous avez remarqué ? On n’a pas croisé de titans. Faites attention, ils peuvent arriver de n’importe où. On inspecte et on s’en va."

C’était ça de toute façon l’ordre du jour. Inspecter, savoir s’il y avait de potentiels survivants même si c’était utopique de penser ça, avant de rentrer. Le Caporal descendit de son cheval pour le laisser se reposer un moment avant de repartir. Il restait toujours à l’affût. C’était risqué de laisser son cheval mais pour l’instant il ne semblait pas y avoir de danger particulier. Du moins pour l’instant. Il alla inspecter une des maisons tandis que les autres faisaient de même, en silence, remarquant qu’ils ont dû être pris au dépourvu et avaient dû mourir du coup rapidement. Peut-être pas sans douleur, peut-être pas sans peur, mais rapidement.

Rivaille soupira doucement en regardant ça. Il était presque désolé. Seulement c’était partout pareil, et des soldats mourraient en permanence pour tenter d’arrêter ce massacre, sans succès. Il resta un moment dans la maison en mettant ce qu’il se passait dehors dans un coin de sa tête alors qu’il préféra récolter ce qu’il pouvait récolter comme information, oubliant un peu ce qui se passait dehors, sachant que s’il y a un problème, son escouade l’appellerait. Tout semblait se passer bien pour l’instant, même lui se disait que c’était trop étrange pour être vrai.


Dernière édition par Caporal Rivaille A. le Lun 1 Fév - 1:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1181-changement-de-personnage-pour-rivaille-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1178-corporal-s-relationships#7519
Exploration

Féminin Messages : 50
Date de naissance : 28/12/1998
Date d'inscription : 12/04/2015
Age : 18
MessageSujet: Re: Une mission qui tourne mal (PV Petra) [TERMINÉ]   Ven 24 Avr - 21:04

Ces grandes étendues vertes ne cessaient de surprendre Petra. Elle les avaient explorer maintes et maintes fois, pas autant que d'autres membres du Bataillon d'Exploration bien sûr, mais plus que la moyenne en tout cas. Et pourtant, elle était toujours étonnée, et aujourd'hui ne faisait pas exception. En effet, il n'y avait pas un seul Titan à l'horizon. La jeune Ral fronça légèrement les sourcils. Ce n'étaient pourtant pas dans leur nature de se cacher. Généralement,ils ne manquaient pas une occasion pour surgir de nul part et dévorer tous les humains au alentours. Cette paix était vraiment suspecte, et donc une raison de plus pour rester sur ses gardes. Elle agrippa un peu plus ses rennes, ses yeux dardant le paysage, à l’affût d'un quelconque mouvement suspect.  

Bien qu'elle soit inquiète de cette inactivité de la part des géants monstrueux, la rouquine ne pouvait s'empêcher d'admirer les alentours. Tout semblait...grand. Immense. Sans frontières. C'était complètement différent de vivre entre les murs, où l'on se sentait enfermé comme du bétail. Dehors, c'était comme s'il n'y avait pas de limites, comme si le monde ne s'arrêtait pas, qu'il était infinie et qu'elle pouvait continuer à chevaucher son cheval pour l'éternité. A chaque sortie, c'était comme si elle revivait à nouveau. L'air frais sur ses joues, la brise dans ses cheveux, le soleil brûlant. Oui, c'était différent, et tellement mieux. Bien sûr, la venue des Titans gâchaient toujours ce plaisir, mais même s'il était court, il était toujours puissant.  

Après une bonne heure, l'escouade arriva enfin au village abandonné. Petra observa le paysage après être descendu de son cheval. La toiture de quelques maisons étaient enfoncée, la végétation avait peu à peu repris son droit face à l'absence des hommes, et certains habitats étaient complètement en ruines. Cela ne faisait aucun doute que plus personne ne vivait ici, et que les villageois avaient dû être massacrés par les Titans. Mais Petra, éternelle optimiste, espérait vraiment que quelques uns aient pu survivre au massacre. Elle l'espérait tellement…La voix du Caporal retentit alors, coupant net sa rêverie.

"Vous avez remarqué ? On n’a pas croisé de titans. Faites attention, ils peuvent arriver de n’importe où. On inspecte et on s’en va."
"Bien Caporal !"

Chacun partit inspecter sa zone. Petra n'aimait pas particulièrement être isolée des autres, mais elle faisait avec. La petite femme regarda autour, essayant de garder la tête froide face à un tel spectacle. C'était horrible, et elle ne pouvait qu'imaginer la douleur et la peur qu'avait pût ressentir les victimes  de ce massacre. Elle ferma les yeux quelques secondes, puis elle détourna la tête et retourna à sa besogne, le cœur lourd mais en gardant son but en tête. Inspecter.

C'est alors qu'elle l'entendit. Ces pas lourds, hésitants qu'elle connaissait que trop bien. Ces pas annonçant une terrible menace. Pourtant, elle ne voyait rien. Où était-il ? Étais-ce purement son imagination ? Toute cette douleur avait-elle finalement eu raison d'elle ?

"Reprend toi Petra. Tu deviens paranoïaque !", elle se résonna en secouant la tête.

Elle releva les yeux, et ses pupilles se dilatèrent et son souffle se bloqua dans sa gorge. Il était là. Juste devant elle. Sa stature projetait une ombre gigantesque sur une partie du village. Son gigantesque corps pratiquement dénué de peau. Ses grands yeux globuleux la regardaient d'un air curieux. Son sourire terrifiant lui donnait déjà des frissons, mais elle se reprit rapidement. Elle devait avertir les autres le plus vite possible.

Les grappins de son équipement s'accrochèrent facilement à la maison la plus proche. Elle crispa ses muscles dans un même mouvement, et s'élança pour arriver rapidement sur le toit avec grâce. De là, elle son fusil et lança une fusée rouge. Les autres ne devraient pas tarder.

Elle s'élança alors sur le Titan. Petra savait que ce n'était pas très astucieux, étant donné qu'elle travaillait bien mieux en équipe que seule face à ces monstres, mais elle ne pouvait pas rester sans rien faire. Ne pas bouger la conduirai à une mort certaine de toute façon, et l'occuper jusqu'à ce que le reste de l'escouade arrive semblait être une bonne solution.

_________________

“trust us!”
Well, I've got thick skin and an elastic heart, but your blade, it might be too sharp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1206-petra-ral http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1214-trust-is-the-key
Exploration

Féminin Messages : 358
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 20
Localisation : Te faire chercher c'est bien mieux.
MessageSujet: Re: Une mission qui tourne mal (PV Petra) [TERMINÉ]   Lun 27 Avr - 14:20

Tout était silencieux. Trop silencieux. Jusqu’à ce qu’il entende du mouvement dehors. Les trois hommes de son escouade se précipitait vers quelque chose à l’opposé de là où ils se trouvaient. Rivaille sorti à son tour de la maison, comprenant très vite que c’était les débuts de leurs emmerdes. Un titan se trouvait là, Petra était déjà en train de l’attaquer. Seule, c’était risqué mais pas impossible. Là, le Caporal se dit que ça n’allait pas être le seul titan dans les parages. Comme si c’était un piège tendu par ces immondes créatures, sauf qu’elles étaient dénuées de sens alors ce n’était pas possible. Leur mode de fonctionnement était d’attaquer les humains pour les dévorer, pas d’attendre le bon moment pour leur sauter dessus.

Accrochant ses grappins aux maisons pour prendre de la vitesse, ils rejoignirent rapidement Petra pour attaquer le titan. A cinq contre lui, ils ne mirent pas longtemps pour neutraliser l’énorme monstre. Mais qui disait titan ici, disait aussi titans pas loin d’eux. Rivaille n’en tenait pas rigueur à Petra de s’être attaquée à ce titan seule, parce qu’elle avait bien fait malgré les risques. Occuper la bête jusqu’à ce qu’ils arrivent. Seulement, un faux pas et on pouvait passer de l’autre côté. Désormais il ne fallait pas traîner.


"Récupérez vos chevaux, on dégage d’ici en vitesse !"

C’était arrivé vite, trop vite même, bien qu’ils s’y soient préparés, tous sans exception. Ils savaient très bien ce qui allait se passer, les autres allaient arriver. Les lourds pas des ennemis de l’Humanité se faisaient entendre. Comme si… Comme si le premier titan avait donné le signal aux autres. Ce n’était pas possible, Rivaille y croyait moyen. Cependant il avouait que les humains ne savaient quasiment rien de ces monstres mais ce n’était pas l’objet de leur mission aujourd’hui. Le Caporal alla chercher son cheval comme les autres mais ne le trouva pas tout de suite. Il fronça les sourcils en tournant les yeux à droite et à gauche.

"Tch… C’est pas le moment !"

Le brun marmonna en se hissant sur le toit d’une maison avec ses grappins pour chercher sa monture des yeux. Son cheval avait peut-être pris peur ? Ou alors il ne savait pas où était son maître. Rivaille ne savait pas mais il devait rapidement le trouver. Un autre titan se dirigeait vers eux face au Caporal, un autre venait de sa droite mais était encore loin, bien qu’avec leurs pas ils arriveraient très vite. Il n’aura donc pas trop de temps et n’avait pas non plus envie d’handicaper son escouade. Sans cheval, on ne pouvait rarement échapper à un titan à moins de l’exterminer. Rivaille le fera, quand ils seront assez proches. Jusqu’à ce qu’il retrouve son cheval.

"Restez concentrés, ils arrivent ! Tâchez de ne pas prendre de risques inutiles !"

Le Caporal disait ça indirectement pour Petra qui s’est mise en danger même si au final elle a bien fait, parce qu’il n’avait pas envie de la perdre, comme il n’avait aucune envie de perdre Auruo, Erd ou Gunther. Il ne se le pardonnerait pas à vrai dire. Un des titans s’était rapproché rapidement pendant que Rivaille regardait ailleurs, voulant abattre sa grosse main sur lui. Manque de chance pour la gigantesque chose, sa main ne fit pas long feu, au même titre que sa nuque que le Caporal trancha rapidement d’un coup vif et net, retournant sur un toit non loin de là pour continuer à observer les alentours et chercher sa monture des yeux. Enfin il l’aperçu et sans se laisser déconcentrer, il se dirigea vers son cheval pour se remettre en selle et retourner vers ses compagnons qui, il l’espérait, avaient commencé à prendre de la distance.

_________________

Je vous parle en steelblue ~


Dernière édition par Caporal Rivaille A. le Lun 1 Fév - 1:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1181-changement-de-personnage-pour-rivaille-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1178-corporal-s-relationships#7519
Exploration

Féminin Messages : 50
Date de naissance : 28/12/1998
Date d'inscription : 12/04/2015
Age : 18
MessageSujet: Re: Une mission qui tourne mal (PV Petra) [TERMINÉ]   Jeu 14 Mai - 18:10

Petra savait très bien que seule contre un Titan, elle allait devoir tout donner. Non pas qu'elle ne l'avait jamais fait, elle l'avait déjà fait. A de multiples reprises même. Pendant des missions, tout pouvait arriver, et parfois, il arrivait qu'un de ces géant monstrueux les prennent par surprise. Elle en avait donc déjà tué seule. Elle y était arrivée, mais avec beaucoup d'effort, et de multiples blessures. Son corps s'en rappelait très bien. Il lui rappelait aussi, avec toutes ces cicatrices qui allaient restées à leur endroit pour toujours.

Aussi, elle se sentit soulagée quand ses camarades arrivèrent en trombes, près à l'aider à éliminer la menace. Menace qui ne resta pas très longtemps une menace. Ils se connaissaient tous pas cœur. Le moindre mouvement, ils l'anticipaient tous. Ils se connaissaient, ne faisaient confiance, s’entraînaient ensemble depuis longtemps. Qu'est ce qu'un Titan, seul, pouvait faire contre l'équipe du plus grand soldat de l'Humanité ? C'est vrai. Petra avait une confiance aveugle envers son Caporal, et elle pensait bien que ceci était obligé. Que deviendrai une équipe si ses membres n'avaient pas confiance en leur leader ?

"Récupérez vos chevaux, on dégage d’ici en vitesse !"

La rouquine se mordit la lèvre. Elle ne pouvait pas s'empêcher de penser que tout ce désastre était de sa faute. Devoir abandonner la mission plus vite que prévu. Si elle n'avait pas attaquer le Titan seule...Petra secoua la tête doucement. Non. Elle avait fait le bon choix. Le Titan était là, devant elle, et elle n'avait eu d'autre choix que de l'attaquer ou se faire dévorer.

En vitesse, la jeune femme monta sur son cheval. Elle regarda autour d'elle. Seule le Caporal n'était pas près à s'en aller. Son cheval avait...disparu ? Petra se laissa pas la panique s'insinuer en elle. Son cheval allait revenir.

"Restez concentrés, ils arrivent ! Tâchez de ne pas prendre de risques inutiles !"
" Bien Caporal !"

Elle ne put s'empêcher de prendre cette petite remarque personnellement, et elle sentit sa culpabilité grandir encore plus en elle. La tête basse, elle rejoignit les autres qui commençaient déjà à partir tandis que le Caporal cherchait toujours son cheval. Personne ne disait un mot. Elle soupira intérieurement. Elle essaya de ne pas regarder derrière elle. Rivaille était le meilleur soldat de l'Humanité. Elle n'avait pas besoin de s'inquiéter. Elle devait s'inquiéter pour la sécurité de ses autres camarades, de sa propre sécurité aussi.

Elle devait...

Elle devait….

" Et puis..."

Elle devait faire quelque chose.

Brusquement, Petra tira sur les rennes, et fit demi tour. Les voix de ses camarades au loin résonnèrent. Leurs cris suppliants la touchèrent, mais elle ne regarda pas derrière. Elle s'était juré de protéger son Caporal, de le sevir, de se dévouer à lui. L'Humanité avait tellement besoin de lui. L'Humanité comptait tellement sur lui. L'Humanité ne pouvait pas se permettre de le perdre. Elle ? Ce n'était qu'un soldat de plus, et beaucoup pouvait la remplacer. Par Rivaille. Alors entre lui ou elle ? Elle choisirait sa propre mort.

La rouquine souffla doucement. Les maisons abandonnées lui donnait un avantage. Elle tenait ses rennes fermement. Elle regarda autour d'elle, et deux pairs d'yeux rencontrèrent à nouveau les siens. Globuleux, curieux. Comme elle en avait déjà vus des dizaines et des dizaines. Un frisson le parcourue, et elle engagea le combat.

Elle n'était pas aussi rapide que le Caporal Rivaille. Elle n'était pas aussi forte que Erd. Elle n'était pas une stratégiste comme Gunther. Elle travaillait mieux en équipe qu'en solo, contrairement à Auruo. Mais elle se sentait capable. Elle en était autant capable que d'autre.

Petra esquiva plusieurs fois les gigantesques mains. Zigzagant autour du Titan, elle esquivait, se défendait. Elle n'hésita pas à attaquer lorsque la nuque du géant fut à découvert quelques instants. Elle se gifla intérieurement presque aussitôt. Elle était à quelques millimètres. A quelques millimètres de lui trancher la nuque, l’éliminer une bonne fois pour toute…

Mais elle n'a jamais été aussi douée que d'autres pour tuer un Titan seule.

Le contact fut rude. Douloureux. Son dos heurta le sol durement, et elle étouffa un grognement de peine. Petra roula sur elle même, évitant à nouveau la main du Titan, et se releva difficilement. Tous ses muscles la faisait souffrir, et elle était sûre qu'elle s'était casser quelque chose. Elle ne savait juste pas quoi, et cela la frustrait.

Elle n'était pas assez concentrée. Son esprit n'était pas là, et elle ne vit que d'autre la main du Titan qui allait la percuter. Petra était à quelques mètres d'une maison délabrée. La main gigantesque allait la balayer, et l'envoyer contre les pierres. Et elle était pétrifiée. Comme durant sa première mission. Elle se sentait inutile, faible.

Et Petra ne voulait pas se sentir comme ça.

_________________

“trust us!”
Well, I've got thick skin and an elastic heart, but your blade, it might be too sharp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1206-petra-ral http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1214-trust-is-the-key
Exploration

Féminin Messages : 358
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 20
Localisation : Te faire chercher c'est bien mieux.
MessageSujet: Re: Une mission qui tourne mal (PV Petra) [TERMINÉ]   Dim 17 Mai - 17:30

Les Titans avaient commencé à affluer vers le village où il y avait de l’activité humaine. Eux. Son escouade. Ils avaient déjà tous affrontés le danger face à face, mais Rivaille n’était pas tranquille au fond de lui. Comme si quelque chose l’inquiétait. Il ne montrait rien, certes, mais ça ne l’empêchait pas de ressentir une chose qu’il détestait. La peur. La peur de perdre ses camarades, de voir la mort frapper encore une fois. Il espérait sincèrement que ses hommes lui avaient obéit et étaient partis. Seulement quelque chose attira son attention quand il sorti du village par un autre endroit pour éviter les Titans. L’un d’entre eux revenait. Non. L’une d’entre eux. Petra.

Elle était revenue… Pourquoi ? Elle savait pourtant que le Caporal allait les rattraper ! Alors pourquoi diable était-elle revenue ? Il ne la voyait pas, elle était sans doute entre deux maisons mais en revanche il voyait le Titan qui regardait quelque chose au sol, prêt à attaquer…


"Merde !"

Jurant entre ses dents, il fit demi-tour pour tenter de se dépêcher de rejoindre Petra. Il quitta la selle de sa monture pour user de son équipement et ainsi aller plus vite. Il ne voulait pas tuer le Titan en premier, il n’aurait pas le temps, par contre il pouvait sauver Petra. Rivaille ne mit pas longtemps à trouver le Titan qui venait d’envoyer bouler Petra contre le mur d’une maison abandonnée et s’apprêtait sans doute à l’achever pour la dévorer.

Non. Le petit Caporal ne voulait pas ça. Il ne tolérait pas ça. Pire. Il ne voulait pas que ce qui s’était produit il y a des années se reproduise encore une fois. Alors il attaqua. Pas la nuque du géant mais sa main avant qu’elle n’attrape Petra. Il lança son grappin sur ladite main qui se dirigeait vers Petra pour la trancher avec violence une fois qu’il était assez près. Le membre géant tomba au sol alors que Rivaille n’attendit pas plus longtemps pour aller achever le Titan, assez énervé. Enervement provoqué par la peur. La nuque du Titan tranchée, il tomba à terre, et le Caporal alla chercher la rouquine. Il était en colère après elle, puisqu’elle lui avait désobéit mais en même temps il avait eu peur, il était reconnaissant et fier d’elle. Beaucoup de choses mélangées en somme…

Il lui tendit la main pour se relever, l’expression toujours fermée, comme à son habitude. Là il venait de la sauver mais… Est-ce qu’il y arrivera toujours, à la sauver, dans ce genre de situation ? Ca lui faisait peur, de devoir perdre un de ses compagnons aussi fort soit-il. Rivaille faisait confiance à Petra, il savait qu’elle n’allait pas se faire bouffer aussi facilement mais là… Là, elle avait bien failli y rester.


"Pourquoi tu es revenue Petra ? Je vous avait dit, toi et aux autres, de partir d’ici !"

Comme toujours, il n’était pas très agréable. Cependant, là c’était justifié. La crainte l’énervait. Qui ne le serait pas après tout ? Il n’allait pas venir la voir avec des fleurs. Pourtant Rivaille ne voulait pas qu’elle pense qu’il lui faisait que des reproches parce qu’elle avait mal agit. A ses yeux, il trouvait la jeune femme courageuse d’être revenue pour l’aider, quitte à y laisser sa vie. Seulement voilà. Pas mettre sa vie en danger comme ça, sur un coup de tête… Mais le Caporal ne lui en voulait pas. C’est à lui-même qu’il en aurait voulu si… Si Petra s’était faite tuée. Parce qu’il ne l’aurait pas protégé. Le brun préféra chasser ces pensées de sa tête en tournant la tête pour balayer l’espace. Ce Titan qu’il avait abattu allait sans doute rameuter ses amis gigantesques indirectement et il avait beau être fort, Rivaille ne pourrait pas les tuer et protéger Petra des autres en même temps. Il détestait être mis dos au mur.

"Tu peux marcher ?"

Il l’avait vu légèrement grimacer alors il préférait demander, même s’il savait qu’elle allait lui répondre que ça allait. Rivaille savait pertinemment que la rouquine ne voulait pas être un poids pour son équipe et elle forçait le respect pour ça. Le Caporal ne voulait pas qu’elle se considère comme plus faible que les autres. Si c’était le cas, elle ne serait pas dans son escouade. Ils n’étaient pas restés au même endroit et pour le moment ils s’étaient réfugiés à l’abri, un abri provisoire évidemment, dans une des maisons abandonnées où le toit tenait encore. Seulement il faudrait sortir… Et affronter ces monstres dehors.

_________________

Je vous parle en steelblue ~


Dernière édition par Caporal Rivaille A. le Lun 1 Fév - 1:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1181-changement-de-personnage-pour-rivaille-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1178-corporal-s-relationships#7519
Exploration

Féminin Messages : 50
Date de naissance : 28/12/1998
Date d'inscription : 12/04/2015
Age : 18
MessageSujet: Re: Une mission qui tourne mal (PV Petra) [TERMINÉ]   Sam 23 Mai - 10:05

Petra ferma les paupières, les serrant fermement, ses lèvres pressées l'une contre l'autre, attendant sa fin imminente. Depuis le jour où elle avait décidé de s'engager dans l'armée, puis dans le Bataillon d'Exploration, elle s'était attendue à ce que ce jour arrive. Elle entendit le grognement du géant au dessus d'elle, et un frisson la parcourue, mais elle garda les paupières bien fermés. Elle s'était attendue à finir ses jours en dehors des murs, probablement seule au milieu de nul part, à la merci d'un Titan. Pour être honnête, la jeune femme n'aurait pas espérée arriver jusque là.

Et elle attendit.

Et rien ne vint. Petra ne sentit pas le coup qu'elle était censée recevoir. Elle se sentie pas ses os se briser un à un, comme ceux qui se faisaient dévorer devaient ressentir. Elle ne se sentie même pas soulever de terre, même pas bouger d'un millimètre. C'était ça, mourir, alors ? Ne plus rien ressentir, même pas sa propre mort ? A la place, la rouquine entendit distinctement de la chair se faire découper, à peine à quelques mètres d'elle. Son souffle se bloqua dans sa gorge. Est-ce que ses camarades l'avait suivit, assistés à sa défaite cuisante ? Elle tenta d'ouvrir un œil, lentement.

" Qu'est-ce que…"

Elle releva la tête vers le ciel bleu. Soldat d'une grâce incroyable s'élançait déjà vers la nuque du Titan, prêt à éliminer la menace une bonne fois pour toute. C'était son Caporal, et Petra grogna. Il l'avait encore sauvé. Pour la deuxième fois aujourd'hui, et elle se sentit inutile pour son équipe, incapable de s'en sortir toute seule. Et indéniablement embarrassée. Et lorsqu'elle le vit s'approcher après avoir détruit le géant, la honte battit toutes les autres émotions.

L'expression fermée, il lui tendit la main. Petra hésita une ou deux secondes, avant d'accepter son offre, et se remettre sur pied. Ce qui n'était peut être pas la meilleure idée qu'elle est eu. Aussitôt debout, une douleur fulgurante lui traversa la jambe droite, et elle grogna intérieurement. La rouquine essaya de cacher une grimace, mais elle n'avait jamais été la meilleure à cacher se qu'elle ressentait, et elle baissa la tête, la cachant avec ses cheveux.

"Pourquoi tu es revenue Petra ? Je vous avait dit, toi et aux autres, de partir d’ici !"

Petra se mordit la lèvre. Il était énervé. Plus que d'habitude, et elle se sentit une nouvelle fois honteuse.

" Vous étiez seul face à un Titan Caporal ! ",  elle s'exclama fermement. " Je ne doute absolument pas de vos capacités à éliminer les Titans, mais personne, pas même vous, ne devrez en affronter un sans avoir des renforts. Et...j'ai eu peur. Et j'ai pensé que c'était la meilleure chose à faire. "

Elle porta la main à sa jambe qui la lançait, avant de relever la tête, ses grands yeux d'ordinaire si sympathiques et remplit d'empathies lançant maintenant des éclairs.

" Mais je me rend compte que c'était la chose la plus stupide que j'ai jamais faîtes ! Je suis désolée. Je me suis précipitée, et n'ai pas pensé qu'en me mettant en danger, vous le seriez aussi. "

Quand le Caporal lui demanda si elle pouvait marcher, Petra se contenta de hocher vivement la tête sans dire un mot, essayant de se convaincre elle-même. Elle avait déjà causé assez de soucis pour une journée, elle pourrait bien tenir jusqu'à ce qu'ils reviennent à l'intérieur des Murs. La petite soldate ne voulait pas devenir un poids pour ses camarades.

_________________

“trust us!”
Well, I've got thick skin and an elastic heart, but your blade, it might be too sharp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1206-petra-ral http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1214-trust-is-the-key
Exploration

Féminin Messages : 358
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 20
Localisation : Te faire chercher c'est bien mieux.
MessageSujet: Re: Une mission qui tourne mal (PV Petra) [TERMINÉ]   Sam 6 Juin - 12:33

Rivaille restait silencieux lorsque Petra, d’ordinaire calme et douce, lui dit franchement ce qu’elle pensait. Qu’il ne devait pas affronter de Titans sans renforts. Qu’elle a eu peur et que c’était la meilleure chose à faire. Le Caporal ne disait rien, mais il était touché au fond de lui. Sa colère n’était pas contre Petra elle-même mais contre les risques qu’elle avait pris… Pour lui. Cela lui faisait quelque chose malgré son impassibilité. Comme si elle ne voulait pas le laisser parler, elle reprit la parole pour lui dire que ce qu’elle avait fait était stupide, inconscient, qu’elle s’était précipitée et qu’en faisant les choses ainsi, elle s’était mise en danger et l’avait aussi mit en danger par la même occasion. Les yeux de la rouquine semblaient littéralement lancer des éclairs. Ce qui ne fit pas broncher Rivaille, au contraire.

"Oui c’était stupide Petra. "

C’était la vérité de toute façon, ce qu’elle avait fait était stupide, il n’allait pas prétendre le contraire et n’allait pas lui faire entendre ce qu’elle voulait, comme quoi il allait la rassurer ou quelque chose comme ça. Non pas que ce soit son genre de plomber ses camarades mais il avait dans la tête quelque chose de précis. Sans se départir de son masque de marbre, il repris à son tour la parole.

"Ce n’était pas le plus judicieux à faire, mais tu as voulu m’aider et je ne peux pas t’en vouloir pour ça. "

Ce qu’il ne voulait pas, c’était la perdre, tout comme perdre Erd, Gunther ou Auruo. Aucun des trois il ne voulait perdre. Aucun des quatre même. Parce que Petra comptait à ses yeux autant que les trois hommes. Il nota également le fait que malgré ce qu’elle lui avait dit comme quoi elle pouvait marcher, sa jambe droite semblait lui faire mal. Au fond, Rivaille s’en voulait un peu. De faire prendre des risques inconsidérés à Petra. Qu’en était-il des trois autres ? Ils devaient être revenus sur leur pas eux aussi pour les rejoindre, parce qu’ils étaient une équipe.

Là le Caporal se dit qu’il ne pouvait pas avoir de meilleure unité que la sienne, et ça le rassurait. Ca le rassurait d’avoir des hommes compétents, qui s’aidaient les uns les autres. Une forme de solidarité. Ces hommes et femme qui le connaissaient mieux que d’autres personnes. A l’intérieur, ça le faisait sourire. A l’extérieur, il gardait son air distant et concentré. Ce n’était pas le moment de se distraire. Le Caporal savait que Petra ne voulait pas être un boulet pour son équipe, seulement Rivaille ne pouvait pas prendre le risque de l’envoyer se battre. Alors il fallait sonner la retraite pour de bon cette fois.

Ni une, ni deux, il pris Petra dans ses bras pour se diriger rapidement vers leurs montures qui étaient côte à côte et l’aider à se remettre en selle, pour lui éviter de trop se reposer sur sa jambe blessée. Rivaille se préoccupait toujours de la sécurité de ses camarades. Cette fois il ne voulait pas que la rouquine prenne de risques inconsidérés, avec sa jambe blessée. Il resta à terre un instant en regardant la rouquine, la seule fille du groupe qui méritait largement sa place.


"Ne remet jamais en cause ta place dans cette équipe, Petra. "

Il lui disait ça comme s’il avait lu dans ses pensées, comme s’il savait que la jeune femme se considérait comme un boulet parce qu’elle avait pris trop de risques d’un coup. Rivaille ne lui en voudrait jamais, c’était un fait, parce qu’il la savait courageuse et honnêtement, quelqu’un d’aussi dévoué, il n’y en avait pas partout alors il était fier d’elle. Fier qu’elle soit à ses côtés. Il ne le disait pas, mais il le faisait ressentir. Les autres étaient habitués avec son attitude toujours fermée même si au fond, il n’était pas aussi froid qu’il ne le laissait paraître.

"Je ne veux plus que tu attaques désormais. Tu as beau dire que ça va, avec ta jambe blessée, il vaut mieux que tu restes à cheval. On se dirige directement vers les murs. "

Le Caporal monta aussi sur sa monture à son tour, profitant d’un moment de calme pour repartir avec Petra cette fois, hors de ce village abandonné qui leur offrait la possibilité de se battre pour finalement repartir sur cette plaine et tenter de rallier les Murs. Ils ne tardèrent pas non plus à croiser les trois autres hommes de l’unité, et Rivaille leur fit rapidement part de l’état de Petra malgré elle. Tout ce qui comptait, c’était désormais la sécurité, et tant pis si elle n’était pas d’accord et qu’elle protestait. Le petit Caporal voulait rentrer sans perdre ses hommes, même si les Titans les suivaient maintenant qu’ils avaient quitté le village.

_________________

Je vous parle en steelblue ~


Dernière édition par Caporal Rivaille A. le Lun 1 Fév - 1:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1181-changement-de-personnage-pour-rivaille-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1178-corporal-s-relationships#7519
Exploration

Féminin Messages : 50
Date de naissance : 28/12/1998
Date d'inscription : 12/04/2015
Age : 18
MessageSujet: Re: Une mission qui tourne mal (PV Petra) [TERMINÉ]   Sam 13 Juin - 10:30

Petra baissa la tête, essayant de la cacher le plus possible. Même le Caporal approuvait sa stupidité, et un instant, elle se demanda ce qu'elle faisait dans le Bataillon d'Exploration, dans l'escouade Rivaille, la meilleure équipe du Bataillon. Est-ce qu'elle avait vraiment sa place, parmi ces quatre grands hommes, braves et puissants hommes ? Eux n'auraient sûrement pas agis ainsi. Eux n'auraient probablement pas fait quelque chose d'aussi stupide, mettant sa vie et celle du Caporal en danger. Pourquoi était-elle parmi eux ? Pourquoi l'avoir choisie, elle, au lieu de quelqu'un de plus puissant, qui aurait eu plus sa place ici ? La rouquine serra les poings, et ravala les larmes qui menaçaient de couler.

"Ce n’était pas le plus judicieux à faire, mais tu as voulu m’aider et je ne peux pas t’en vouloir pour ça. "

Petra releva un peu la tête. Il ne lui en voulait pas ? Vraiment ?

"Je suis désolée !", elle s'exclama soudainement.

La jeune Ral n'avait jamais eu de mal à s'excuser. Ces mots sortaient de sa bouche naturellement, avec une rare conviction. Elle voulait s'excuser, maintenant. Mais pour quoi, au juste ? S'être fait prise au piège une première fois. Être revenu sur ses pas, désobéissant à un ordre de son supérieur, manquant de se faire tuer une seconde fois en quelques minutes. Avoir obligé son Caporal à la sauver par deux fois, au risque de sa propre survie, et s'être tout de même arrangée pour se faire mal. Avoir mal répondu à son supérieur, à qui elle devait le plus grand respect. Il y avait tellement de chose à se faire pardonner, rien qu'aujourd'hui.

Pour la petite soldate, cette mission était un échec total. Et c'était de sa faute, elle en était sûre. Elle avait laissé ses émotions prendre le dessus, la peur et l'attachement, et elle avait ainsi faillit faire perdre la vie à ses camarades. Pourquoi fallait-il qu'elle n'arrive pas à contrôler tout ça ? Les autres y arrivaient bien, pourtant. Alors pourquoi pas elle ? Pourquoi devait-elle s'emporter, et devenir ainsi un poids pour l'équipe ? Et avec cette jambe, elle savait que se battre allait devenir compliquer. Sûrement impossible.

Décidément, elle n'était vraiment qu'un poids.

Petra se sentit alors soulever du sol, et un peu glapissement de surprise sortit de sa gorge alors qu'elle se rendit compte de ce qu'il se passait. Elle regarda le Caporal qui ne semblait pas le moins du monde essoufflé par cet effort.

"Vous...Vous n'avez pas besoin de faire cela !", elle glapit d'une voix aiguë en se sentant légèrement inconfortable, le rouge lui montant aux joues.  "Je suis sûre que je peut marcher jusqu'à ma monture, si je ne me presse pas trop."

Il ne la lâcha pas pour autant, et elle se sentit encore plus honteuse. Qu'est-ce qu'elle ne lui faisait pas faire ! La porter ainsi, se fatiguer pour rien. Elle sentit bien vite la selle de son cheval, et elle s'accrocha aux rênes. Elle s'attendait à ce que le Caporal monte sur le siens aussitôt, pourtant il resta quelques secondes sans bouger.

"Ne remet jamais en cause ta place dans cette équipe, Petra."

Il lisait dans son esprit, ou quoi ? La rouquine baissa la tête, mais ne répondit pas pour autant. Y avait-il vraiment quelque chose à répondre à cela, de toute façon ?

"Je ne veux plus que tu attaques désormais. Tu as beau dire que ça va, avec ta jambe blessée, il vaut mieux que tu restes à cheval. On se dirige directement vers les murs."

Ils se dirigèrent vers les autres qui les attendaient, et le Caporal expliqua sa condition. La mission était annulée. A cause d'elle. Et elle ne le supportait pas. Il fallait continuer à tout prix ! C'était leur seule objectif, et Petra voulait l'atteindre.

"Non !", elle s'exclama vivement. "Je suis peut-être blessée, mais je suis encore opérationnelle ! Nous devons continuer, ce n'est pas le point du Bataillon d'Exploration ? Continuer coûte que coûte ?"

_________________

“trust us!”
Well, I've got thick skin and an elastic heart, but your blade, it might be too sharp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1206-petra-ral http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1214-trust-is-the-key
Exploration

Féminin Messages : 358
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 20
Localisation : Te faire chercher c'est bien mieux.
MessageSujet: Re: Une mission qui tourne mal (PV Petra) [TERMINÉ]   Mer 17 Juin - 1:16

Lorsqu’ils partirent pour rentrer, Petra protesta. Elle protesta parce qu’elle n’acceptait pas que Rivaille annule la mission. Sauf que c’était Rivaille qui décidait et là il n’avait pas envie de perdre Petra ni l’un de ses autres compagnons. Il l’écoutait dire qu’elle était opérationnelle malgré sa blessure. Là le Caporal n’était pas convaincu. Pas qu’il ne lui faisait pas confiance mais il refusait de prendre des risques inconsidérés. Il tourna la tête vers la rouquine en la considérant en silence un instant. Dans un certain sens elle avait raison, seulement était-ce la bonne solution, continuer avec le risque de se faire tuer ? Ils n’étaient pas encore éloignés du village abandonné mais il n’y avait aucune trace de vie. Ils n’avaient rien trouvé. Alors à quoi ça servait de rester ? Si ce n’était pour confirmer qu’il n’y avait personne ?

"Petra, à moins de trouver quelque chose de vivant ici, la mission peut être considérée comme terminée ! "

Cependant le regard insistant de la rouquine le fit se raviser une nouvelle fois… Tss, il n’avait pas envie de faire encore le mauvais choix alors il ordonna de faire demi-tour de nouveau vers le village. Ils n’avaient pas totalement inspecté tout le village en ruine. S’il fallait ils passaient à côté de quelque chose. Alors l’escouade de Rivaille fit demi-tour pour repartir au galop vers le village, le Caporal pestant légèrement entre ses dents. Il les voyait, les titans approcher. S’ils approchaient trop, lui et les autres s’arrangeront pour les faire taire à tout jamais. Cependant il voulait faire confiance à Petra, il voulait que faire demi-tour soit utile à toute l’escouade. Il le voulait vraiment.

Ils étaient de nouveau près du village, mais les titans aussi. Pas besoin d’un ordre de Rivaille pour que chacun passe en mode tridimensionnel pour abattre ces monstres et dégager la voie. Le petit Caporal aidait ses coéquipiers à déblayer le terrain. Il ne souhaitait pas que Petra participe à ça avec sa jambe blessée. Ce n’était pas que Rivaille ne lui faisait pas confiance mais voilà, à cause d’une blessure, les capacités d’une personne pouvait être amoindries et là, eux se servaient généralement de leur jambe alors une blessure comme ça, il valait mieux ne pas tenter le diable. De toute façon le brun la surveillait du coin de l’œil au cas où elle voudrait attaquer. Il la couvait trop ? Pas du tout, il ne tenait pas à la perdre, c’est tout.

Ils arrivèrent de nouveau à l’intérieur du petit village en ruines. Cette fois ils n’avaient vraiment plus de temps à perdre. Rivaille pensait que c’était vraiment une perte de temps, que de revenir alors que ça se voyait clairement qu’il n’y avait plus personne. Il resta sur son cheval, trottant dans une des rues pendant que ses compagnons inspectaient ailleurs, dans les endroits où ils n’étaient pas encore allés. Le Caporal descendit de cheval pour entrer dans une des maisons abandonnées avant de soupirer en ne voyant personne. Ca allait être comme ça toutes les maisons qu’ils allaient inspecter ? Des maisons vides de vie ?

C’est lorsqu’il pensa que c’était inutile de rester qu’il entendit quelque chose. Ce n’était pas ses compagnons qui se parlaient entre eux. Pas le bruit de pas d’un titan. C’était autre chose. Un pleur. Un pleur de petite fille dans une des maisons. Rivaille n’en croyait pas ses yeux. Il y avait encore de la vie malgré la menace évidente des titans. Retournant dans la maison, il n’y avait plus de temps à perdre.


"Oï, gamine, où est-ce que tu te planques ? "

Il la chercha un moment sans la trouver. Soit elle était petite, soit elle avait une très bonne cachette. En parcourant la maison de long en large, et en travers, Rivaille fini par se rapprocher des pleurs et ouvrir un des placards, assez large quand on regardait bien. C’est là qu’il la vit, cette petite fille en pleurs, l’air faible, l’air affamée aussi. La pauvre devait être restée ici des jours entiers sans qu’on vienne l’aider. Là, le petit brun remercia Petra intérieurement de l’avoir convaincu de revenir. Ils avaient failli laisser une fillette mourir sans s’en rendre compte, s’ils étaient partis, elle aurait sans doute été condamnée.

C’était l’occasion de la sauver. Cette petite était une miraculée, elle avait dû survivre avec le reste des choses qu’il y avait dans la maison et dans les autres maisons mais son courage avait été exemplaire aussi. Rester ici, à attendre que quelque chose se passe. Le Caporal ne voulait pas la brusquer en vue de son âge mais aussi de ce qu’elle avait vécu, alors il tendit la main vers elle en se voulant le plus rassurant possible.


"Comment tu t’appelles ? "

"Rachel… " fit la petite en reniflant.

"Très bien Rachel, tu vas venir avec moi, on s’en va d’ici. "

Ni une, ni deux, Rivaille souleva la petite dans ses bras avant de sortir un peu précipitamment et siffler son cheval pour qu’il revienne vers lui. Là il était dans une situation délicate, ils avaient désormais une petite civile avec eux. C’était mauvais. Très mauvais. Dans le sens où il fallait la protéger des titans mais le Caporal eut une idée, et remonta en selle avec la petite Rachel dans ses bras avant de trotter vers Petra dès qu’il l’avait repéré.

"Garde ta surprise pour plus tard Petra, et occupe-toi de cette petite. On dégage d’ici en vitesse maintenant. "

Il ne lui disait pas qu’elle avait eu raison mais ils n’avaient pas le temps pour discuter. Rivaille remis la petite dans les bras de la rouquine, lui faisant entièrement confiance. Il fallait les bras de libre au Caporal pour protéger la rouquine et leur protégée des titans, avec Erd, Gunter et Auruo. Il ordonna le rassemblement après que ses coéquipiers se soient débarrassés de nouveau de titans. Cette fois c’était limite s’ils affluaient. Il les regarda tour à tour.

"Nouvel objectif : On protège Petra et Rachel jusqu’au Mur quoiqu’il arrive, c’est clair ? "

Il n’attendit pas de réponse, il savait que c’était compris dans la tête du petit groupe, avant qu’ils ne s’élancent pour partir pour de bon, avec toujours cette crainte que ça tourne mal. Quoi de plus normal après tout ?

_________________

Je vous parle en steelblue ~


Dernière édition par Caporal Rivaille A. le Lun 1 Fév - 1:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1181-changement-de-personnage-pour-rivaille-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1178-corporal-s-relationships#7519
Exploration

Féminin Messages : 50
Date de naissance : 28/12/1998
Date d'inscription : 12/04/2015
Age : 18
MessageSujet: Re: Une mission qui tourne mal (PV Petra) [TERMINÉ]   Ven 26 Juin - 19:03

Cette mission tournait au désastre. Au désastre total. Petra était blessée, dans l'incapacité d'attaquer ou de se défendre ; elle avait dût se faire secourir deux fois, mettant en danger la vie de ses camarades ; et elle venait de répondre à son supérieur comme s'il n'était qu'un simple soldat qu'elle pouvait rabroué, comme Auruo, par exemple. Et par dessus le marché, la mission allait être terminée en avance à cause de son incapacité à prendre soin d'elle-même. Parfait. Totalement parfait -notons l'ironie. Qu'est-ce qui pouvait leur tomber sur la tête maintenant ?

"Petra, à moins de trouver quelque chose de vivant ici, la mission peut être considérée comme terminée ! "

La rouquine ravala un soupir de soulagement face à la phrase du Caporal, et hocha simplement vivement de la tête. C'était ça de gagner, au moins. Mais pouvaient-ils vraiment trouver quelque chose, ou plutôt quelqu'un pour être plus correct, ici ? Dans cet amas confus de maisons délabrés ? Dans ce chaos, tout simplement ? La jeune était plutôt optimiste. Peut-être était-elle trop optimiste, même. Mais maintenant, devant ce paysage affreux, elle doutait fortement que n'importe qui ou quoi est put survivre, aussi résistant soit-il. Cependant, elle gardait espoir. Peut-être y avait-il un ou deux miraculés. Elle l'espérait vraiment.

Petra talonna son cheval qui repartit, suivant le reste du groupe. Elle n'était pas aveugle, loin de là, et la jeune soldate connaissait très bien ses camarades. Elle voyait très bien leurs petits regards inquiets, ici et là, de temps à autres, vers elle et sa jambe blessée. Et honnêtement, Petra ne pouvait pas leur en vouloir. Ils étaient sur le territoire des Titans, et tout pouvait arriver, à n'importe quel moment, à n'importe qui, et il fallait rester alerte. Se préparer à engager le combat à tout moment, et la jeune Ral, sans sa jambe à son maximum de son fonctionnement, était devenue une proie des plus faciles quelques instants plus tôt. Et ses coéquipiers, en bon soldats qu'ils sont, ne voulaient pas perdre un membre de leur équipe. Pour être honnête, si elle avait été à leur place, Petra aurait agis de la même façon.

Son cœur se serra en voyant à nouveau l'état du village. Des maisons totalement effondrées sur elles-mêmes, d'autres habitations seulement un peu délabrées, et même quelques-unes miraculées. Combien de personnes, d'adultes, de vieillards, d'enfants, étaient morts ici, dans la peur des Titans ? Combien d'entre-eux avaient eu pour dernières images une bouche effrayante et des dents aiguisées comme des hachoir ?

Imitant le geste du Caporal, Petra descendit de son village. Elle essaya de cacher une nouvelle grimace alors que sa jambe touchait à nouveau le sol, et commença à boiter vers l'une des maisons les plus proches. Elle fouilla de partout, releva tous les meubles, renversa les tables et les armoires, demanda s'il y avait quelqu'un. Personne ne lui répondit, à part le silence pesant. La rouquine soupira, mais ne se laissa pas abattre et sortit de l'habitation, accueillant le soleil avec joie. Elle continua ainsi, jusqu'à qu'elle n'est plus de maison à fouiller.

Elle venait de sortit de celle-ci, et appeler son cheval qui arrivait à vive allure, lorsqu'elle vit quelque chose s'approcher aussi vite que sa monture. Trop petit pour être un Titan, trop grand pour être un humain. Petra plissa des yeux, et son souffle se coupa. C'était le Caporal Rivaille, mais il n'était pas seul. Il y avait un enfant. Une petite fille, pour être plus exact. A cet instant précis, la jeune Ral remercia le ciel d'avoir épargner la vie innocente d'une pauvre enfant, et d'avoir put revenir dans le village pour l'inspecter. Qu'est-ce qu'il aurait put arriver à la petite s'ils n'étaient pas revenus ? Elle préférait ne pas y penser.

"Garde ta surprise pour plus tard Petra, et occupe-toi de cette petite. On dégage d’ici en vitesse maintenant. "
"Bien Caporal !", elle répondit en effectuant le salut militaire.

Il lui tendit la fillette, et elle l'a pris dans ses bras, lui offrant un sourire éclatant pour la rassurer. La pauvre avait l'air complètement terrifiée. Ses yeux étaient rouges, preuve qu'elle n'avait pas cessée de pleurer. Elle avait l'air d'avoir perdue un peu de poids, aussi, au vu de ses joues un peu creusées, mais on ne les voyaient qu'en regardant bien sa petite bouille. Ses vêtements étaient déchirés à plusieurs endroits, et une fois de plus Petra remercia le ciel qu'il ne fasse pas froid. La petite aurait sûrement gelée sinon.

"Comment t’appelles tu ?", demanda le rouquine d'une voix douce et calme, maternelle et rassurante.  
"Rachel… ", hoqueta la petite, se calmant un peu en entendent la voix calmante de la plus âgée.
"C'est un très jolie nom pour une très jolie petite fille ça !", sourit Petra. "Très bien, je vais te placer sur mon cheval, et tu vas me tenir très très très fort pour ne pas tomber, tu peux faire ça ?" Rachel hocha doucement la tête, ne quittant pas des yeux les iris ambrés de la jeune Ral. "Excellent ! Tu as été très courageuse Rachel, tu le sais ? Maintenant, laisse nous prendre soins de toi. Tu vas voir, dans un rien de temps, nous serons de retour à l'intérieur des murs !"
"Et on pourra manger des pommes…", la petite fille marmonna.
"Et on pourra manger des pommes !", répéta Petra d'un air enjoué. "Promis !"
"Nouvel objectif : On protège Petra et Rachel jusqu’au Mur quoiqu’il arrive, c’est clair ? ", s'exclama le Caporal.

Aussitôt dit, aussitôt fait, ils s'élancèrent hors du village au galop. Petra regarda ses camarades, une expression concentrée sur le visage. Gunther, Erd, Auruo. Des amis, des grands frères. Sauf Auruo. Lui ressemblait plus au petit frère ennuyant, qui fait des blagues mais reste tout de même attachant, même si la jeune femme ne lui dira jamais en face. Ses chevilles risqueraient de trop enflées pour son propre bien.

"Concentrez-vous sur la protection de Rachel. Je peux me débrouiller seule et avec une seule jambe, mais elle, elle n'a aucun moyen de défense."

Ils se hochèrent la tête d'un air entendu.

_________________

“trust us!”
Well, I've got thick skin and an elastic heart, but your blade, it might be too sharp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1206-petra-ral http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1214-trust-is-the-key
Exploration

Féminin Messages : 358
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 20
Localisation : Te faire chercher c'est bien mieux.
MessageSujet: Re: Une mission qui tourne mal (PV Petra) [TERMINÉ]   Jeu 9 Juil - 13:01

Quand tout le monde fut prêt, ils repartirent au galop dans le sens inverse, cette fois définitivement. Petra leur dit qu’elle pouvait se défendre seule et qu’il fallait s’occuper de Rachel. Rivaille tourna la tête vers elle.

"Justement, c’est parce que tu peux te débrouiller que je te demande de protéger Rachel ! "

Son ton était sans appel. Après tout, il faisait autant confiance à Petra qu’aux trois autres hommes de l’escouade. De plus c’était grâce à elle qu’ils avaient rebroussé chemin et grâce à elle qu’ils avaient pu sauver la petite fille. L’intuition féminine n’est-ce pas ? Voilà sans doute pourquoi on mettait des hommes avec des femmes, du moins dans la même équipe. Il fallait toujours un point de vue féminin dans un groupe constitué essentiellement d’hommes et là, ils l’avaient tous bien vu. Le Caporal posa les yeux sur Rachel un instant, qui était blottie contre Petra en la serrant fort. Rivaille se surpris à penser qu’elle ferait sans doute une bonne mère avant de reporter les yeux sur l’horizon, sur tout ce qui les entourait pour ne pas être surpris par la présence d’un titan.

Beaucoup de choses se passaient dans l’esprit de l’homme de petite taille mais pas ce genre de pensées, ce qui le surprenait lui-même d’ailleurs. Ce n’était tout simplement pas le moment d’être inattentif ou sorti de la réalité comme ça. De plus ça n’allait pas être lui qui allait dire une chose pareille à Petra d’ailleurs. Secouant la tête, il talonna sa monture de manière à accélérer et imposer une vitesse à ses compagnons. Sans qu’il ne le dise, les hommes de l’escouade s’étaient placés de manière à entourer Petra et assurer une protection. Elle aurait beau dire ce qu’elle voulait, ces hommes continueraient à la protéger qu’elle le veuille ou non, parce qu’ils étaient tous unis dans cette unité.

Rivaille était satisfait de se dire ça à vrai dire, de se dire qu’il avait une excellente escouade, que les uns faisaient confiance aux autres. C’était le plus important. Il ne regrettait pas, à aucun moment, de les avoir choisi eux plutôt que d’autres. Pour dire que le Caporal était fier, vraiment, de les avoir à ses côtés. Voilà pourquoi il ne souhaitait en perdre aucun, voilà pourquoi il ne voulait pas que Petra en fasse trop au final mais ils seraient bien obligés d’avouer qu’elle avait une grande force de caractère. Sauf que là c’était différent, ils avaient quelqu’un à protéger, une petite fille qui fallait conduire à l’intérieur des Murs.

La mission pouvait s’avérer être un succès… Enfin dans le sens où ils avaient trouvé quelqu’un de vivant. Grâce à la jeune rouquine. Heureusement qu’il l’avait écouté et qu’ils étaient retournés dans le village où ils avaient pu trouver la jeune Rachel. Rivaille tourna les yeux et fronça les sourcils, du moins plus que ce n’était possible en fait, voyant qu’il y avait des titans qui approchaient de leur position. Il n’aimait pas l’idée de se battre sur terrain plat pour des raisons assez évidentes, parce qu’ils n’avaient pas l’avantage de se battre sur une plaine alors que dans le village ils avaient des bâtiments pour les aider. Ca ne le bloquait pas de se dire qu’il fallait se battre ici mais il n’aimait pas ça, tout simplement.

Rivaille n’avait pas besoin de dire qu’il y avait des titans qui approchaient, après tout ils n’avaient pas besoin de communiquer par moment pour se comprendre, au contraire, ils se connaissaient tellement bien que de simples signes suffisaient. Le petit Caporal lança un regard à Petra. Il lui faisait confiance, il lui confiait la tâche de protéger la petite Rachel. Il ne doutait pas de ses capacités mais le fait de savoir qu’elle était blessée et qu’elle avait un enfant avec elle, ça ne l’emballait pas de l’envoyer au combat. Alors il composa avec les trois hommes de l’escouade pour se débarrasser des titans qui approchaient. Alors Rivaille activa son attirail pour se propulser vers l’un des titans, affreux à ses yeux.


"Tch… Comment Hansi peut trouver ces merdes adorables ? "

Il murmurait pour lui-même parce qu’à chaque fois qu’ils sortaient, la scientifique était émerveillée de voir ces choses, ce qu’il ne comprendrait jamais. Il pensa à ça lorsqu’il trancha la nuque d’un des titans, laissant l’autre à ses compagnons d’armes, avant de retourner sur sa monture qui s’était arrêtée pour le rejoindre et de nouveau galoper vers Petra pour la rejoindre, sachant pertinemment que Gunther, Auruo et Erd ne tarderaient pas à les rejoindre. Le Mur était en vue, il fallait maintenant se dépêcher d’y arriver.

_________________

Je vous parle en steelblue ~


Dernière édition par Caporal Rivaille A. le Lun 1 Fév - 1:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1181-changement-de-personnage-pour-rivaille-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1178-corporal-s-relationships#7519
Exploration

Féminin Messages : 50
Date de naissance : 28/12/1998
Date d'inscription : 12/04/2015
Age : 18
MessageSujet: Re: Une mission qui tourne mal (PV Petra) [TERMINÉ]   Mar 20 Oct - 23:21

Petra resserra son étreinte sur son cheval alors qu'un nouvel éclair de douleur lui traversa la jambe. Elle fronça les sourcils, et son visage se durcit en seulement quelques secondes. Elle serra les dents, ferma les yeux quelques secondes, puis les rouvrit. La jeune soldate essaya de bouger légèrement la jambe, mais renonça bien vite. La peine devenait de moins en moins supportable au fil des minutes, et elle se demandait si elle s'était cassée la jambe pour avoir mal à ce point.

Il lui était maintenant pratiquement impossible de plier son membre au niveau du genou, et elle ne se risquerait plus à tenter de nouvelles expériences après avoir ressentit cette peine tout à l'heure. Petra n'était pas insensible à la douleur, loin de là. De leur escouade, elle devait être celle qui la ressentait le plus. Mais elle n'était pas non plus une enfant de cœur, et savait gérer cette sensation la plupart du temps. Pourtant, parfois, il lui pouvait être impossible de ne rien ressentir, et la douleur la submergeait peu à peu. Il fallait arriver à destination le plus vite possible. Sinon, au vue de la souffrance qui s'entassait, et qui s'étalait sur plusieurs de ses membres, la rouquine savait qu'elle ne tarderait pas à perdre connaissance.

Comment ne s'était-elle pas rendue compte de l'état dans lequel elle se trouait après sa deuxième rencontre avec un Titan aujourd'hui ? Tout simplement l'adrénaline. L'adrénaline lui avait permis de ne pas sentir les autres blessures sur son ventre, ses bras, mais maintenant qu'elle disparaissait, tout revenait comme une vague. Une vague qui l'engloutissait peu à peu.

Derrière elle, Petra sentit l'étreinte de Rachel se renforcer. Un faible sourire illumina son visage, et cette simple marque de confiance lui redonna quelques forces.

Elle savait qu'elle ne pouvait pas montrer le moindre signe de faiblesse. Ses camarades comptaient sur elle. Le Caporal comptait sur elle pour protéger la petite Rachel. Rachel avait besoin d'aide, et la rouquine n'était pas du genre à laisser tomber ceux qui avaient besoin d'elle, avaient fois en elle. Même si elle  devait souffrir jusqu'au retour entre les Murs, Petra allait tout faire pour protéger ceux qui l'entouraient. Peut importe le prix.

"Justement, c’est parce que tu peux te débrouiller que je te demande de protéger Rachel ! "

Le souffle de la jeune Ral se coupa à l'entente de ses quelques mots, et ses yeux s'agrandirent soudainement. Entendre le Caporal dire ce genre de chose n'était pas commun. Et qu'il les disent à elle, Petra Ral ? Rien ne pouvait la rendre plus heureuse. Savoir que son supérieur comptait sur elle, avait confiance en elle, était tellement important pour la rouquine, qu'elle sentit sa gorge se serrer. Non, elle devait se ressaisir, et d'un secouement de tête, elle repris rapidement ses esprits. Elle devait se concentrer sur la mission, et seulement sur la mission : ramener Rachel à l'intérieur des Murs, là où elle pourra être en sécurité. Ce n'était qu'une enfant innocente, et pour Petra, sa vie était bien plus importante que la sienne à ce moment précis.

Le sixième sens de la jeune femme sonna soudainement, et elle tourna la tête rapidement. Ses grands yeux ambrés s'écarquillèrent davantage devant la vue qui l’accueillit. De nouveaux Titans les poursuivaient, ameutés par la chair fraîche qu'ils étaient. Elle essaya de calmer sa respiration, et lança un sourire rassurant à Rachel qui commençait à trembler.

"Rachel ? Ne t'inquiète pas, d'accord. Tu me fais confiance, n'est-ce pas ? Je vais te confier un secret ! Le Caporal Rivaille est le plus fort soldat de l'Humanité, et il va te protéger, d'accord ?"

Un rapide hochement de tête lui répondit. Petra avait confiance en les compétences de ses camarades et supérieurs. Ainsi, bien qu'elle s'inquiétait un peu, c'était normal, vue les circonstances et son inhabilité à combattre, la rousse savait pertinemment que les quatres hommes n'allaient pas les laisser se faire tuer si facilement. Déjà, le Caporal s'occupait du premier Titan qu'il rencontra, bien vite rejoins par la reste de l'escouade.

Le cœur de Petra se serra dans sa poitrine. Elle se sentait coupable. C'était elle qui avait demandé à examiner les maisons à la recherche de possible survivants. Certes, ils avaient retrouvés Rachel, et elle remerciait le ciel pour cela. Pourtant, la culpabilité monta en elle, et Petra décida de détourner les yeux et de ne pas regarder le combat féroce qui s'était engagé.

Elle ne releva même pas la tête en entendant des bruits de sabots se rapprocher. Enfin, elle osa ouvrir la bouche, cheveux roux devant ses yeux ambrés, et demanda à voix basse, presque inaudible:

"...Caporal ? Est-ce que tout ceci est ma faute ? … Est-ce que je suis coupable de tous ces risques que vous avez pris ?"

Elle n'osa même pas le regarder dans les yeux.

_________________

“trust us!”
Well, I've got thick skin and an elastic heart, but your blade, it might be too sharp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1206-petra-ral http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1214-trust-is-the-key
Exploration

Féminin Messages : 358
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 20
Localisation : Te faire chercher c'est bien mieux.
MessageSujet: Re: Une mission qui tourne mal (PV Petra) [TERMINÉ]   Mer 21 Oct - 10:03

Ce qu’il avait dit à Petra, Rivaille le pensait. La jeune Ral semblait douter alors il se devait de lui dire tout ça. D’habitude il ne l’aurait pas dit, il se serait contenté de le lui faire comprendre autrement, avec des actes et non pas avec des mots comme maintenant. Sauf que dans la précipitation, dans l’instant T, il fallait qu’il lui dise, pour qu’elle se sente en confiance, pour qu’elle n’ait pas peur de la suite. Rivaille ne voulait pas qu’elle se sente comme un poids puisque ce n’était pas ne cas. Il l’avait vu cette lueur au fond des yeux de la rouquine, une lueur fière et heureuse quand il avait dit ça. C’était la vérité de toute manière et il ne voulait pas qu’elle se sente faible.

Le Caporal et ses compagnons s’occupèrent des titans qui se dirigeaient vers eux, pour gagner du temps et surtout couvrir la seule fille du groupe, pour qu’elle puisse protéger la jeune Rachel. Ils étaient efficaces, mortels, rendant la monnaie de leur pièce à ces monstres. Il fallait qu’ils y arrivent, l’avenir de tout le groupe était en jeu et il ne fallait pas commettre la moindre erreur sinon c’était la mort assurée et chacun le savait pertinemment. Alors pas besoin de rappeler une chose que tout le groupe savait. Quand ils avaient terminé de se débarrasser des titans qui étaient trop proches d’eux, Rivaille et les trois autres rejoignirent Petra au galop. Ils commençaient tous à fatiguer un peu, même le Caporal.

Qui disait se fatiguer disait moins performant, et qui disait moins performant signifiait une mort certaine. Ce n’était pas bon et il était plus qu’urgent de rentrer au bercail. Quand il s’approcha de Petra, il lui sembla entendre quelque chose venant d’elle et il lui fallait tendre l’oreille pour écouter ce qu’elle lui disait. Elle lui demandait si tout ça était de sa faute, si elle était coupable des risques qu’il avait pris, que toute l’escouade avait pris. Pendant un instant il ne répondit pas, regardant tour à tour Erd, Gunther et Auruo, puis Rachel et enfin Petra, et le brun secoua la tête négativement.


"Non, ce n’est pas de ta faute. Si tu n’avais pas proposé de revenir, on n’aurait jamais trouvé Rachel. C’est toi qui l’as sauvée. Les risques, il y en a toujours quand on sort hors des murs donc ne va pas croire une chose pareille, d’accord ? "

Rivaille n’aimait pas que Petra pense comme ça, ça lui donnait l’impression qu’elle doutait d’elle-même encore une fois. Si elle ne comprenait pas que ce n’était pas de sa faute et qu’au contraire, elle venait de sauver une vie, il ne savait plus quoi lui dire et ce serait malheureux de penser ainsi. Le Caporal poussa un soupir en posant les yeux sur la petite Rachel qui s’accrochait à la rouquine pour ne pas tomber du cheval, et il leva les yeux devant lui. Les murs se rapprochaient enfin d’eux même si dans l’état où ils étaient, ils avaient plus cette impression que les murs continuaient toujours à reculer.

"Personne n’est mort, et personne ne va mourir, bouffé par ces merdes. "

Rivaille talonna sa monture pour se mettre à la hauteur de Petra et tourner la tête vers elle. Le brun avait bien remarqué qu’elle n’osait pas le regarder parce qu’elle devait avoir ce sentiment de culpabilité qui la faisait parler ainsi. Les titans n’étaient pas encore revenus alors ils avaient le temps de discuter un peu, le Caporal n’allait pas la laisser ainsi.

"Petra, regarde-moi. "

Il attendait qu’elle s’exécute avant de poursuivre, très sérieusement mais aussi sincèrement.

"Arrête de douter de toi, ça ne sert à rien, surtout que je te l’ai déjà dit mais tu as ta place ici, comme chacun d’entre nous. Rachel te fait confiance, Erd, Gunther et Auruo te font confiance et je te fais confiance. "

En disant cela il continuait à l’observer. Jamais il n’avait dit ça directement à quelqu’un, c’était vraiment une première qu’il dise ça. Au moins Petra savait que ce n’était pas des paroles en l’air puisque Rivaille n’avait pas l’habitude de mentir ou de mâcher ses mots, et il était plutôt réputé pour dire ce qu’il pensait sans complexe, donc pourquoi ça changerait maintenant ? Il n’y avait aucune raison pour cela, alors tout resterait comme c’était. Il ferma les yeux un instant avant de les rouvrir pour regarder de nouveau droit devant lui. La porte de leur salut était là, juste devant eux, il fallait simplement continuer de galoper. Enfin. Enfin ils pourraient quitter cet enfer. Pour mieux y retourner ensuite mais ce n’était pas le moment de penser à ça.

"Soit forte Petra. "

Il avait murmuré ça, comme pour donner du courage à la jeune femme qui galopait à côté de lui, ne sachant pas si elle l’avait entendu ou non.

_________________

Je vous parle en steelblue ~


Dernière édition par Caporal Rivaille A. le Lun 1 Fév - 1:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1181-changement-de-personnage-pour-rivaille-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1178-corporal-s-relationships#7519
Exploration

Féminin Messages : 50
Date de naissance : 28/12/1998
Date d'inscription : 12/04/2015
Age : 18
MessageSujet: Re: Une mission qui tourne mal (PV Petra) [TERMINÉ]   Mar 27 Oct - 15:33

Il lui avait semblé que des heures s'étaient écoulés depuis sa question, mais en réalité, cela ne faisait que quelques secondes que la jeune Ral avait ouvert la bouche. Elle sentit son sang battre dans ses tempes, dans son crâne, et Petra ferma les yeux une demi seconde avant de rouvrirent les paupières ; pour voir le Caporal regarder tour à tour les membres de son escouade ainsi que Rachel. Son regard se posa enfin sur elle, et la rouquine resserra les poings sur les rennes de son cheval. Quand Rivaille secoua négativement la tête, le poids qui pesait sur ses épaules jusqu'à maintenant se dissipa un peu, petit à petit.

Petra soupira intérieurement. C'était déjà ça. Son supérieur, la personne qu'elle respectait le plus sur cette planète, ne la tenait pas responsable des événements qui s'étaient produits. Que ce soit la vérité ou un simple mensonge pour ne pas la vexer, ce qu'elle doutait vraiment puisque le Caporal était réputé pour dire les choses sans détour, et il ne ferait sûrement pas une exception pour elle, peu importait. C'était tout ce qu'il lui fallait, tout compte fait.

Et alors qu'elle allait talonner de nouveau son cheval, la voix du Caporal retentit, et ses yeux s'agrandirent de surprises. Le Caporal Rivaille n'était pas du genre à parler  pour parler. Quand il ouvrait la bouche, il y avait toujours une raison. Alors la plupart du temps, il ne disait rien. Alors quand les mots sortirent de sa bouche, Petra ne put s'empêcher de bloquer sa respiration.

"Non, ce n’est pas de ta faute. Si tu n’avais pas proposé de revenir, on n’aurait jamais trouvé Rachel. C’est toi qui l’as sauvée. Les risques, il y en a toujours quand on sort hors des murs donc ne va pas croire une chose pareille, d’accord ?"

La rouquine n'ouvrit pas la bouche, se contenta de hocher imperceptiblement la tête, les yeux fermés. Derrière elle, Petra sentit l'étau qu'était les bras de Rachel se resserrer autour de sa taille avec force, et un éclair de lucidité flasha dans son esprit.

Oui. S'ils n'étaient pas revenus, si elle n'avait pas demandé à ce que toute l'équipe revienne et fouille toutes les maisons à la recherche de survivants, jamais ils n'auraient réussis à trouver Rachel. Ce petit ange qui était un miracle, si rare désormais. S'ils n'étaient pas revenus, elle serait sans doute morte, maintenant ou dans quelques jours, mais son destin aurait été scellé. Seule et sans défense, elle n'aurait pas tenu contre ses monstres, ou la faim l'aurait sans doute emportée avant ces géants monstrueux.

"Personne n’est mort, et personne ne va mourir, bouffé par ces merdes."

Pour l'instant, elle avait envie de lui répondre, mais n'osa pas. De toute façon, sa gorge était trop sèche, et sa bouche scellée pour un temps. Oui, ils avaient bien fait de revenir pour chercher Rachel, c'était l'évidence même. Mais si cet instinct qui l'avait poussé à revenir en arrière parvenait à tuer l'un de ses camarades, Petra ne s'en remettrait jamais.

"Petra, regarde-moi."

La jeune Ral n'avait pas entendu le Caporal se rapprocher pour arriver à sa hauteur, trop perdue dans ses pensées obscures. Hésitante, Petra bougea légèrement la tête. Sa requête ressemblait à un ordre, et au grand jamais désobéirait elle à un ordre donné par son Caporal. D'un geste doux, elle repoussa légèrement de la main les mèches qui lui été tombés sur les cheveux à force de garder la tête baissée, et la releva doucement.

"Arrête de douter de toi, ça ne sert à rien, surtout que je te l’ai déjà dit mais tu as ta place ici, comme chacun d’entre nous."

Des iris gris rencontrèrent des ambrés. L'intimidant rencontra la douceur, et bien sûr, celui-ci gagna haut la main.

"Rachel te fait confiance, Erd, Gunther et Auruo te font confiance et je te fais confiance."

La confiance. La confiance ? Ce mot tourna en boucle dans la tête de la jeune Ral. Elle accordait depuis toujours une importance particulière à la confiance. Et on lui faisait confiance, à elle ? La seule fille de l'escouade, la petite sœur, la mère du groupe.

Bien sûr qu'ils lui faisait confiance ! Son esprit était clair maintenant, sans embûches, sans pensées qui ne devraient pas être présentes. Comment avait-elle put être si stupide ? S'ils étaient revenus sur leurs pas, c'est qu'ils lui faisaient confiance. Si elle avait été choisis pour être dans l'escouade Rivaille, c'est parce qu'on lui faisait confiance. Elle avait sa place dans ce groupe d'homme. Elle avait vraiment sa place, et il fallait qu'elle arrête de douter d'elle même.

Ils étaient revenus sur leurs pas, à leurs risques et périls, sous sa demande. Avaient risqués leur vie, parce qu'ils lui faisaient confiance. Et Rachel valait bien tout ça.

"Soit forte Petra."

Un simple murmure, que Petra eu du mal à entendre, mais qui parvint doucement à ses oreilles, comme une mélodie.

"Je le serais."

_________________

“trust us!”
Well, I've got thick skin and an elastic heart, but your blade, it might be too sharp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1206-petra-ral http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1214-trust-is-the-key
Exploration

Féminin Messages : 358
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 20
Localisation : Te faire chercher c'est bien mieux.
MessageSujet: Re: Une mission qui tourne mal (PV Petra) [TERMINÉ]   Ven 30 Oct - 15:47

Apparemment Petra avait compris. Ce qu’il avait dit semblait faire mouche et c’était le principal d’ailleurs, parce que c’était le but de ce petit discours improvisé. Rivaille hocha la tête positivement en regardant un moment Rachel. Oui, c’était une chance que d’être revenus pour pouvoir sauver cette gamine condamnée. Mais une question s’imposait au Caporal. Qu’est-ce qu’ils allaient faire de cette petite une fois rentrés ? Il n’en savait rien, il ne savait pas à qui la confier, et si elle restait avec eux ça serait… Embêtant ? Il ne doutait pas du fait qu’ils pourraient s’en occuper mais il faudrait trouver une famille qui pourrait s’occuper d’elle.

Une famille… Qui voudrait accueillir une petite fille comme ça venue hors des murs ? Comment ça se passerait pour elle ? Rivaille n’en savait rien. Il savait que parfois, les familles avaient à peine de quoi subvenir pour eux alors pour une bouche en plus à nourrir, comment ça allait se passer ? Rachel avait échappé à une mort certaine alors ce n’était pas pour qu’elle se fasse rejeter maintenant n’est-ce pas ? Il regarda les membres de son escouade en silence en réfléchissant, essayant de voir quelle solution serait la meilleure, ne voulant pas prendre une mauvaise décision. Le Caporal tourna les yeux pour regarder derrière eux, aucun titan en vue pour le moment. Il fallait qu’ils s’arrêtent sinon les chevaux ne tiendront pas ce rythme.


"Ecoutez, on va s’arrêter un moment pour laisser les chevaux se reposer, c’est pas le moment de perdre l’un d’entre nous parce que sa monture est fatiguée !"

Tout en disant cela, il ralenti son propre cheval jusqu’à l’arrêt complet et descendre du canasson en silence pour lui donner de quoi boire et manger, parce que la pauvre bête semblait fatiguée. Peut-être qu’ils avaient des chevaux taillés pour ce genre d’expédition, ils n’étaient cependant pas invincibles, tout comme l’homme, et il fallait qu’il se repose à un moment donné. Autant en profiter pour se poser aussi mentalement et ne pas céder au craquage complet, ce qui ne risquait pas d’arriver mais on ne savait jamais, après tout l’esprit humain était assez imprévisible. Rivaille tourna les yeux vers sa petite troupe en silence, toujours en train de réfléchir à un compromis pour la petite Rachel. Puis ses yeux gris froids se posèrent sur Petra et la petite fille.

Il fallait qu’il parle à Petra pour avoir son avis. Après tout… C’était une jeune femme, elle pourrait avoir la fibre maternelle ? Plus que lui et la fibre paternelle à vrai dire, même s’il s’occuperait de la petite s’il le fallait, ça ne le dérangerait pas plus que ça à vrai dire. Il faudrait juste s’organiser de manière à le savoir rapidement, pour rapidement savoir ce qu’ils pourraient faire en rentrant dans l’enceinte du mur. Cependant, Rivaille restait pensif. Est-ce que cette petite fille pourrait vivre une vie normale malgré tout ce qu’elle avait vécu ? Après tout elle venait de l’extérieur, une survivante, une miraculée. Est-ce qu’on ne voudrait pas d’elle pour ces raisons ? Le Caporal n’en savait rien, mais il ne voulait pas l’abandonner.

Parce qu’il savait ce que ça faisait, de ne plus avoir de parents, de se faire abandonner finalement à son sort pour une raison que l’on ignorait. Parce que le destin avait choisi d’être cruel avec certaines personnes. La petite Rachel avait perdu sa famille à cause des titans. Rivaille voulait faire quelque chose pour cette enfant, parce qu’il n’avait pas envie qu’elle souffre encore plus. Il resta pensif en l’observant un moment, elle qui restait avec la jeune rouquine parce qu’elle se sentait en sécurité avec elle. Tant mieux, si Rachel s’entendait bien avec Petra, la petite se sentirait plus en confiance avec elle, mais l’homme de petite taille savait pertinemment que toute la troupe allait se montrer à la hauteur pour veiller sur la jeune Rachel. Finalement le Caporal s’approcha de Petra et de l’enfant, observant la rouquine.


"Il faudra voir comment on pourra s’occuper d’elle quand on sera rentrés."

Puis il s’accroupit devant la fillette pour la regarder un moment. Cette dernière semblait avoir moins peur depuis qu’elle était avec eux mais il sentait qu’au fond, il y aurait toujours cette peur, cette crainte.

"Dites… Vous ne vous ferez pas manger par les gros monstres hein…?"

D’abord Rivaille resta silencieux, un peu surpris par la demande de Rachel, puis il hocha la tête positivement en posant doucement sa main sur les cheveux de la fillette, et de coller son front au sien en fermant les yeux, se voulant rassurant. Une attitude qu’il n’avait jamais eu avec qui que ce soit, Rachel étant la première à avoir cette attention. Parce qu’elle était une enfant, et parce que Rivaille voulait la protéger.

"Je te le promets. Personne ne se fera manger et on te protègera."

Il rouvrit les yeux pour les planter dans ceux de Rachel, restant immobile pendant un instant, pour lui montrer que sa promesse n’était pas du vent, prouvant aux autres membres de son escouade qu’il pouvait toujours surprendre. Et aussi montrer… Qu’il préservait la vie des enfants, même s’il devait la prendre sous son aile. Ca ne le dérangerait pas en fait. C’était son objectif, veiller sur elle.

_________________

Je vous parle en steelblue ~


Dernière édition par Caporal Rivaille A. le Lun 1 Fév - 1:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1181-changement-de-personnage-pour-rivaille-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1178-corporal-s-relationships#7519
Exploration

Féminin Messages : 50
Date de naissance : 28/12/1998
Date d'inscription : 12/04/2015
Age : 18
MessageSujet: Re: Une mission qui tourne mal (PV Petra) [TERMINÉ]   Sam 14 Nov - 14:18

Les mots, simples et pourtant si profonds, du Caporal avait redonner de la force à Petra. Désormais, elle savait qu'elle ne devait plus se poser de questions sur ce qu'il s'était passé précédemment. Le passé était le passé, seul le futur comptait à présent. Ce qui était fait ne pouvait pas être défait, et ce qui importait le plus était désormais le sauvetage de Rachel, qui s'était dévoilé comme étant tout simplement un miracle dans un monde où les miracles sont très rares, voir inexistants. Et maintenant, il fallait tout faire pour ramener Rachel à l’abri, et faire de ce détour, et les conséquences que cela avait causé, en valoir la peine.

Pourtant, rien qu'à voir la petite bouille de Rachel, son innocence dans ses grands yeux grands ouverts, en valait déjà la peine. Qui ne pouvait pas fondre devant elle ?

Si la rouquine ne le montrait jamais, sa confiance en elle n'était pas toujours au maximum. Souvent il lui arrivait de se demander si elle méritait vraiment tout ce qu'il lui arrivait, et si une personne plus talentueuse qu'elle ne devrait pas prendre sa place dans l'escouade. Cependant, savoir qu'un être si innocent croyait en elle suffisait désormais à effacer tous ces doutes pour les remplacer par une volonté de fer. Protéger Rachel, la ramener saine et sauve à l’intérieur des Murs, et tout faire pour qu'elle puisse vivre sainement après une telle expérience, tellement traumatisante pour une jeune fille de son âge.

"Ecoutez, on va s’arrêter un moment pour laisser les chevaux se reposer, c’est pas le moment de perdre l’un d’entre nous parce que sa monture est fatiguée !"

Petra hocha la tête, comprenant le raison de son supérieur. Les chevaux étaient sûrement « l'équipement » (même si des êtres vivants n'étaient pas à définir comme un équipement) le plus essentiel, avec l'équipe de manœuvre tridimensionnelle, bien évidemment. Il serait totalement inconcevable de perdre l'un des deux. Mais les chevaux pouvaient être encore moins fiable que l'équipement. Leur endurance n'était jamais la même, et, étant des êtres vivants, tous facteurs extérieurs pouvait les fatiguer, faire fuir, abandonner leur cavalier. Ainsi, il fallait en prendre particulièrement soin, et ne pas risquer de trop les fatiguer, pour pouvoir déguerpir le plus vite possible si les Titans apparaissaient.

La jeune Ral descendit de son cheval doucement, en prenant soin de ne pas trop faire tomber Rachel. Sa monture était haute, et la petite fille ne semblait pas très à l'aise dessus. Cela ne faisait aucun doute qu'elle n'était pas habitué à monter sur un cheval. Avec un sourire encourageant, Petra tendis ensuite ses mains vers Rachel, l'incitant à descendre de la monture pour atterrir dans ses bras.

"N'est pas peur, je vais te rattraper, je te le promets !"

Finalement, les mots prononcés pas Petra semblèrent redonner du courage en la petite survivante, qui finit par, non sans quelques secondes d'incertitude, finalement sauter du cheval, les yeux fermés et les lèvres pincés. Comme promis, elle finit dans les bras de la jeune soldate, qui finit par lui sourire tendrement, les yeux brillants chaudement. Rachel finit par lui rendre un petit sourire timide, qui vint envoyer des papillons dans le cœur de Petra.

"Tu es très courageuse dit donc !", s'exclama le rouquine en posant sa petite protégée doucement au sol.
"C'est vrai, ça ?", demanda curieusement Rachel, sa petite tête penchant sur le côté, gardant son poing fermé sur le tissu du pantalon de son aînée.

Le sourire aux lèvres, Petra hocha la tête d'un air entendu. Finalement, la jeune femme sentit une présence s'approcher d'elles. Elle tourna la tête, pour voir Rivaille se rapprocher, le visage illisible comme d'habitude.  

"Il faudra voir comment on pourra s’occuper d’elle quand on sera rentrés."
"J'ai quelques idées…mais je ne pense pas qu'elles soient réalisables."

En le voyant s'accroupir devant Rachel, Petra ne put s'empêcher de se dire que, malgré cette carapace froide et distante, le Caporal savait faire preuve d'une grande bonté, et que peut-être il savait s'y faire avec les enfants.

"Dites… Vous ne vous ferez pas manger par les gros monstres hein…?"

Petra regarda Rachel d'un air désolé. Sa question semblait si innocente, ses mots utilisés tellement enfantin, et pourtant...la question en elle-même était mature, et ne devrait pas être demandée par une enfant.

Ses yeux ambrés s'agrandirent soudainement face au geste d'affection du Caporal. Jamais elle ne l'avait vu faire cela, et Petra ne put s'empêcher que même Rivaille s'était attaché à leur petite protégé.

"Je te le promets. Personne ne se fera manger et on te protègera."
"Tu nous fait confiance, n'est-ce pas, Rachel ?"

_________________

“trust us!”
Well, I've got thick skin and an elastic heart, but your blade, it might be too sharp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1206-petra-ral http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1214-trust-is-the-key
Exploration

Féminin Messages : 358
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 20
Localisation : Te faire chercher c'est bien mieux.
MessageSujet: Re: Une mission qui tourne mal (PV Petra) [TERMINÉ]   Mar 1 Déc - 11:24

Petra lui dit qu’elle avait quelques idées pour s’occuper de Rachel. Elle avait dit ça quand il avait montré pour la première fois un signe d’affection pour quelqu’un. Parce que la petite fille était quelqu’un qui méritait d’être protégée, et aussi parce qu’il s’était attaché à elle il fallait l’avouer. Il n’avait pas envie qu’elle meurt en fait, parce que cette vie, cette enfant méritait de vivre et elle était précieuse. Rachel serait sûrement leur avenir à tous… Comme chaque enfant qui naissait entre ces murs. Ils étaient un don du ciel, et un futur espoir d’avoir une vie peut-être… Meilleure ? En attendant, il observa un moment la jeune rousse.

"Dit toujours tes idées Petra, c’est bon à prendre."

Rivaille voulait savoir ce qu’elle pensait pour avoir une idée de quoi faire, s’ils devraient s’en occuper eux-mêmes ou non, si ça allait fonctionner ou non. Une chose était sûre, si Rachel était confiée à quelqu’un, il irait voir comment elle allait et s’il se rendait compte qu’elle souffrait ou qu’elle n’allait pas bien, ça se passerait mal pour les personnes concernées. En attendant, ils n’en étaient pas encore là mais c’était toujours une possibilité à envisager. Ensuite il regarda de nouveau la petite fille qui restait près de la rouquine.

Elle était mignonne, sans doute deviendrait-elle une belle jeune fille plus tard, c’était ce que le Caporal lui souhaitait. En tout cas, ce sentiment en lui était assez étrange et surtout perturbant. Jamais il n’avait autant montré ses sentiments pour quelqu’un, même si là c’était la petite Rachel pour qui il éprouvait de l’affection, parce que quelque part, elle aurait pu être sa fille. Voilà ce qu’il pensait, et ça montrait aux membres de son escouade qu’il pouvait montrer ses sentiments, c’était la première fois que ça arrivait mais il ne s’y risquait plus parce qu’il n’était pas du genre émotif, pas du tout même, alors pourquoi maintenant ?

Parce que l’innocence d’un enfant pouvait faire des miracles, tout simplement. Et Rivaille ne regrettait pas de l’avoir sauvée. Tout ça grâce à Petra, qui avait eu l’idée de revenir malgré le danger. Intuition féminine ? Il n’en savait rien, mais en tout cas, ça avait été la bonne et une vie parmi tant d’autres avait été sauvée. Rivaille regardait à présent pensivement l’horizon, guettant l’arrivée de titans, mais pour l’instant rien, ce qui était troublant. Mais enfin, il n’allait pas s’en plaindre parce qu’ils pouvaient se poser et discuter, réfléchir posément même si une chose était sûre, c’était qu’ils pourraient repartir sans avoir la menace peser au-dessus de leurs têtes telle une épée de Damoclès prête à s’abattre sur eux.


"Tenez vous prêts, on va bientôt repartir."

Le brun s’en retourna vers son cheval pour remettre correctement les affaires dessus en silence, pensivement, en se demandant quoi faire réellement, si c’était une bonne idée de laisser Rachel avec des inconnus ou non, mais il ne pouvait pas savoir tant qu’ils n’étaient pas arrivés et surtout il attendait de connaître ce que Petra avait pensé, parce qu’il ne fallait pas qu’elle se taise ou qu’elle ne soit pas sûre de ses idées. Parce que bien souvent, ses idées s’avéraient bonnes. Jamais Rivaille n’avait douté de la jeune rouquine, bien au contraire, et il fallait qu’elle songe à s’affirmer un peu plus sinon elle n’oserait jamais dire vraiment ce qu’elle pensait, et ça, le Caporal trouvait ça un peu dommage mais il n’allait pas la forcer, elle faisait à son rythme après tout.

Après quoi, il laissa son escouade reprendre place, allant même aider Petra à se remettre en selle parce qu’il savait que sa jambe la lançait. Il l’avait déjà vu dans le village et ça n’allait pas guérir aussi rapidement, il leur faudrait attendre d’être arrivé derrière les murs. Ensuite il souleva Rachel pour l’installer derrière Petra, en la regardant.


"Nous serons bientôt derrière les murs, en sécurité. Tu n’auras plus à vivre seule comme ça désormais."

"Vraiment ?", demanda la fillette.

"Vraiment. On va trouver une solution."

Il leva les yeux vers Petra, avant de retourner lui-même à son cheval pour remonter dessus et s’apprêter à partir, en regardant les visages de ses coéquipiers. Des visages déterminés qui lui plaisait vraiment. Il était fier d’eux, tout simplement, même s’il ne le disait pas ou ne le montrait pas.

_________________

Je vous parle en steelblue ~


Dernière édition par Caporal Rivaille A. le Lun 1 Fév - 1:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1181-changement-de-personnage-pour-rivaille-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1178-corporal-s-relationships#7519
Exploration

Féminin Messages : 50
Date de naissance : 28/12/1998
Date d'inscription : 12/04/2015
Age : 18
MessageSujet: Re: Une mission qui tourne mal (PV Petra) [TERMINÉ]   Mer 2 Déc - 15:52

Un léger sourire, venant du cœur et tellement...vrai se dessina sur les lèvres rosées et légèrement sèches de Petra alors qu'elle observait Rachel. La peur se lisait dans ses yeux, s'en était presque effrayant, parce qu'autant enfant ne devrait éprouver cela. Mais la fillette continuait de sourire, encore et toujours. Sûrement moins qu'avant tout ça, bien sûr, mais ses pommettes se rehaussaient de temps à autre, et ses dents éclatantes se montraient au grand jour comme si de rien n'était. Ses yeux se plissaient en même temps, et sa tête bougeait un peu, incontrôlable, ses longs cheveux ondulés au même rythme, dès que l'un des garçons de l'escouade racontaient une bêtise ou une anecdote amusante -qui tournait très souvent Auro et sa langue, mais il fallait bien l'avouer, ce genre d'histoire faisait rire tout le monde tellement la situation était répétée tous les jours.  

"Dit toujours tes idées Petra, c’est bon à prendre."

La rouquine fut soudainement sortie de ses rêves et de cette vision presque utopique de la vie par nul autre que la voix du Caporal Rivaille. Elle sursauta brièvement, mais se repris précipitamment, et tourna la tête pour pouvoir voir son supérieur. Elle pencha un peu la tête, et choisis de ne pas répondre tout de suite, préférant retourner son regard vers le petit ange qui semblait peu à peu revenir à la vie. Son léger rire, presque inaudible, presque aussi vibrant de joie que les fillettes du mur Sina, résonnant une ou deux secondes, mais assez pour que la soldate puisse l'entendre, et s'en délecter, et s'en souvenir pour longtemps. Parce-qu'on en entendait pas souvent des comme ça dans la Bataillon d'Exploration.

C'est à ce moment là que Petra choisis de répondre, tout en gardant ses yeux rivés vers la petite, ce sourire toujours accroché à son visage.

"J'avais pensé que, peut-être, si nous avions l'accord de tous les supérieurs, de...vous savez ? La garder avec nous. Je veux dire… Elle semble si heureuse parmi notre petit groupe, et, pour être tout à fait honnête… m'en séparer est une chose impensable désormais."

Ses lèvres retombèrent, ses pommettes revinrent à leur état initial, et le sourire de Petra était parti pour le moment. A la place, elle regarda d'un air songeur Rachel, et tous ses petits gestes qu'elle inscrivit dans sa mémoire. Pour la première fois, elle se rendit compte que, revenue entre les murs, il y avait peu de chance que la fillette puisse rester avec eux. Leur métier était trop dangereux, le risque de morts trop important, pour que Rachel puisse s'attacher à l'un d'eux, au risque de perdre une nouvelle fois les gens qui lui sont chers. Mais maintenant, une vie sans Rachel, ses yeux si éclatants et son rire si clair et chaud, ses iris si curieuses et ses questions si fréquentes, était tellement maussade qu'elle ne voulait même pas y penser. Mais voilà, l'inévitable était au tournant. Rachel allait sûrement être envoyé dans une famille d’accueil, ou bien un orphelinat si personne ne pouvait subvenir à ses besoins, et la voir tous les jours allaient être très compliqué, entre les voyages, les missions, et les entraînements.

"Mais je sais qu'il y a peu de chance pour qu'elle puisse rester avec nous.

Elle ne savait pas combien de temps elle resta là, immobile, à contempler le paysage, Rachel, et à ressasser toutes ces sombres pensées. Mais elle ressortit de son esprit lorsque la voix du Caporal retentit à nouveau dans ses tympans.

"Tenez vous prêts, on va bientôt repartir."

Secouant la tête pour remettre de l'ordre dans ses idées, Petra se dirigea vers son cheval pour se remettre en selle et aider Rachel à s'asseoir de nouveau. La surprise l'agrippa lorsqu'elle sentit le Caporal l'aider à se positionner sur son cheval, un geste des plus inhabituels chez lui. Décidée à le remercier, elle ouvrit la bouche mais il était déjà en train d'aider Rachel. A la place, elle se contenta d'un léger hochement de tête, espérant qu'il comprenne.

"Nous serons bientôt derrière les murs, en sécurité. Tu n’auras plus à vivre seule comme ça désormais."

"Vraiment ?", demanda la fillette.

"Vraiment. On va trouver une solution."

Ne t'inquiète pas Rachel, nous arriverons plus vite que tu ne peux l'imaginer !

_________________

“trust us!”
Well, I've got thick skin and an elastic heart, but your blade, it might be too sharp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1206-petra-ral http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1214-trust-is-the-key
Exploration

Féminin Messages : 358
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 20
Localisation : Te faire chercher c'est bien mieux.
MessageSujet: Re: Une mission qui tourne mal (PV Petra) [TERMINÉ]   Jeu 3 Déc - 12:36

Rivaille avait écouté pensivement la réponse de Petra concernant Rachel, et savoir ce qu’elle deviendrait une fois dans les murs. Il avait vu le sourire de la rouquine quand elle l’avait dit, et ensuite son changement d’expression. Elle semblait… Triste, en disant que ça ne serait pas possible, qu’ils puissent continuer à veiller sur Rachel. C’était à ça que le Caporal pensait sur son cheval en repartant vers le mur qui se rapprochait de plus en plus, parce qu’ils étaient presque arrivés, presque en sécurité. C’était une bonne chose, parce que la situation était tendue. Les titans pouvaient débarquer à un moment où à un autre et ils étaient rapides, ces monstres de merde.

Au bout d’un moment, il se remit à la hauteur de Petra en galopant pour la regarder ainsi que la petite Rachel. Il ne savait pas si ce qu’il s’apprêtait à proposer allait être possible mais rien ne les empêcher d’essayer une fois à l’intérieur des murs.


"Ecoute, tu dis que ce n’est pas possible mais tu peux toujours adopter Rachel quand on sera à l’intérieur."

Puisque la jeune femme du groupe ne semblait pas vouloir s’en détacher et que lui non plus au fond n’avait pas envie que la petite se retrouve dans une famille d’accueil insupportable ou autre chose comme ça, il préférait presque appuyer la demande de Petra. Normalement ça ne devrait pas être impossible même si le risque était que la petite se retrouverait toute seule si Petra venait à mourir. Bien entendu, cette mort, comme celle des autres, n’était tout simplement pas envisageable pour Rivaille, qui ne voulait vraiment pas que son escouade trouve sa perte à l’extérieur des murs, parce qu’il les appréciait trop pour ça en tant que compagnons d’armes, mais pas que. C’était comme une famille en fin de compte… Une famille unie.

Le mot famille sonnait creux aux oreilles du Caporal, qui ne savait pas ce que c’était. Il avait sa propre conception de famille avec ses camarades, mais sans plus. Pourtant cette conception lui convenait parfaitement, bien heureusement d’ailleurs. Voilà pourquoi il s’attelait à protéger cette famille. Plus ça allait et plus elle s’agrandissait, et peut-être que Rachel en ferait partie également. Ca rendrait sans doute Petra heureuse, et elle le méritait ce bonheur… Parce que ça ferait d’elle une toute jeune maman à vrai dire, mais Rivaille ne doutait pas une seconde de sa capacité à s’occuper d’une fillette. Au contraire, elle était la mieux placée pour s’en occuper. Les hommes du groupe étaient là pour les protéger, et cette pensée s’imposa dans son esprit. Les protéger… Encore plus même. Pour qu’il ne leur arrive rien de fâcheux.

Une autre pensée vint à son esprit, celle du fait que si Petra n’obtenait pas la garde de la petite, elle serait effondrée. Aussi bien l’une que l’autre vu comment Rachel semblait s’être attachée à la seule femme du groupe. Parce qu’elles étaient toutes les deux des filles et que ça tissait forcément des liens, même si dans plusieurs cas ça ne voulait rien dire. Mais si ça devait arriver, ça serait triste pour elle, surtout si elle avait envie de s’en occuper, surtout si elle ne voulait que son bien pour elle, vu tout ce qu’elle avait traversé et enduré. Ils ne tarderaient pas à le savoir vu que ce serait sans doute la première chose qu’ils feraient une fois rentrés. C’était même la priorité.

Rivaille continua de galoper aux côtés de Petra et Rachel pendant de longues minutes en fixant droit devant lui. Oui, il souhaitait que Rachel reste avec eux, parce que lui aussi s’était attachée à cette petite, il l’avait montré brièvement mais il l’avait montré. Ces petites marques d’attention n’étaient pas rien, c’était la première fois qu’il en avait pour quelqu’un, même si ce quelqu’un était une petite fille. Ça aidait sans doute parce qu’elle était jeune et adorable, et qu’il n’aurait pas fait ça à n’importe qui. Le Caporal n’était évidemment pas du genre à montrer ses sentiments mais pour Rachel, il l’avait fait. Nul doute que ça ne se reproduirait pas.

A ses yeux, tant que la petite était heureuse, c’était le principal. Au même titre que Petra. Tout se jouerait quand ils seront arrivés à destination.


"Gardez l’allure, on est presque arrivés !"

Il tourna les yeux en direction de l’étendue déserte, avant de froncer les sourcils. Ces monstres s’étaient bougés et se dirigeaient vers eux. Il y en avait deux, mais étaient encore trop loin. Et eux étaient presque arrivés. Il ne restait plus qu’à se dépêcher pour ne pas à avoir à les affronter, parce qu’un seul faux pas et c’était terminé. Rivaille voulait éviter ça.

_________________

Je vous parle en steelblue ~


Dernière édition par Caporal Rivaille A. le Lun 1 Fév - 1:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1181-changement-de-personnage-pour-rivaille-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1178-corporal-s-relationships#7519
Exploration

Féminin Messages : 50
Date de naissance : 28/12/1998
Date d'inscription : 12/04/2015
Age : 18
MessageSujet: Re: Une mission qui tourne mal (PV Petra) [TERMINÉ]   Jeu 3 Déc - 19:45

A peine le cheval au galop que deux minuscules, fins, bras, agrippèrent fermement à sa taille, avec une force étonnante pour une jeune fille de cette envergure. Petra jeta un léger coup d’œil derrière elle, tout en gardant l'autre droit devant, à l’affût de tout mouvement suspect, menace potentielle, même minime – la règle numéro une dans le Bataillon était bien sûr de rester toujours en alerte, même quand le danger semblait écarté, car il ne l'était vraiment jamais. Une légère moue maternelle se dessina sur son visage durcit par ses années dans le Bataillon d'Exploration, gardant toutefois les traces encore bien visibles d'une Ral calme, patiente, et compréhensive, aux allures maternelles et inquiète pour ses compagnons. Ses yeux s'illuminèrent d'une lueur nouvelle en voyant à nouveau la jeune Rachel la tête enfouie bien profondément dans son dos, les paupières fermement fermés et le visage concentré. Décidément, elle et le cheval n'allait pas devenir ami de si tôt…, se dit la jeune soldate en voyant l'état de la fillette.

"Ecoute, tu dis que ce n’est pas possible mais tu peux toujours adopter Rachel quand on sera à l’intérieur."

La rouquine tourna la tête vers le Caporal, surprise, d'une part de le voir revenir soudainement à sa hauteur, et d'autre part par son insinuation. Des grands yeux ambrés et étonnés scrutèrent le visage carré et dur de son supérieur. Il semblait sérieux -il était tout le temps sérieux, de toute façon.

Petra songea à ses paroles. Bien sûr, Rachel semblait attachée à elle, elle semblait même attachée à toute l'équipe. Créer des liens avec ses sauveurs n'était pas anormal, sans doute. Mais, au fil des heures, la fillette et la jeune soldate avait créées un lien, un lien tellement fort qu'elle ne voulait pas le voir se détruire. Et Rachel était une fillette adorable, et Petra se retrouvait toujours à l'admirer et vouloir la protéger coûte que coûte, parce que c'était dans sa nature, mais aussi parce qu'une autre force, elle ne savait pas laquelle, la poussait à agir ainsi, tout faire pour ramener Rachel à l'intérieur, et lui offrir le plus beau des avenirs, même si pour cela, elle devait disparaître du présent de la petite rescapée.

Mais de là à l'adopter ? Petra avait toujours été l'une des ces filles qui, plus tard, voulait une famille chaleureuse et aimante, un ou deux enfants et un mari. Toutes ces aspirations s'étaient envolées le jour où elle s'était engagée dans l'armée, puis décidée de rejoindre le Bataillon d'Exploration, au risque de sa vie. Pourtant, la famille que le ciel lui avait offerte était bien différente de tout ce qu'elle avait pût imaginer. Un supérieur grincheux mais bienfaisant au fond (la façon dont il s'était comporté avec Rachel le montrait bien), et qui avait bien vite pris le rôle de chef de famille. Gunther et Erd, les deux inséparables, qu'elle considérait comme les deux frères surprotecteurs -elle pouvait en attester- de la famille qu'elle n'avait jamais eut. Et bien sûr Auruo, le petit frère énervant mais tellement attachant, qui ne faisait que des bêtises mais que l'on ne pouvait pas laisser seul.

Bien sûr, une partie d'elle-même priait toujours pour que ces beaux jours arrivent, mais avoir un enfant un charge alors que l'on pouvait mourir à tout moment n'était une perspective intéressante. Et faire souffrir ainsi Rachel lui semblait impossible. Petra voulait un avenir brillant et merveilleux pour la fillette, par un futur sombre et triste, où les seules personnes qui lui restent sont mortes et enterrés depuis longtemps, et tout ce qui lui restes ne sont que des souvenirs.

"J'aimerais Caporal. J'aimerais de tout mon cœur…," murmura-t-elle. "Rien que d'y penser, mon être se remplie de bonheur et joie ! Mais, si quelque chose m'arrivait -nous arrivait-, Rachel se retrouverait à nouveau toute seule, et avec encore plus de chagrin pour avoir perdu une autre famille. Et lui infliger ça ? Comment pourrais-je ! Elle a déjà perdu tellement…"

Petra jeta un tendre regard vers la petite. Ses tremblements de tout à l'heure s'était peu à peu apaiser, les mouvements du cheval semblait la bercer, et elle paraissait si paisible ainsi, les yeux fermés, la peur moins présente sur son visage enfantin, la sérénité un peu retrouvée, après la tempête qui avait ravagée sa vie.

"Gardez l’allure, on est presque arrivés !"

Petra tourna de nouveau la tête vers le Caporal. Il fronça les sourcils, et fixa quelque chose au loin. Curieusement, la jeune rousse suivit son regard, et son souffle se bloqua dans sa gorge en voyant ce que son supérieur semblait observer. Deux nouveaux Titans se dirigeaient vers eux, à toute allure et le regard affamé, assoiffé de chair humain. Décidée, la Ral détourna rapidement le regard, et plissa des yeux. Les Murs étaient en vue. Plus que quelques kilomètres, et ils seraient tous à l'abris – Rachel serait saine et sauve, enfin.

_________________

“trust us!”
Well, I've got thick skin and an elastic heart, but your blade, it might be too sharp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1206-petra-ral http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1214-trust-is-the-key
Exploration

Féminin Messages : 358
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 20
Localisation : Te faire chercher c'est bien mieux.
MessageSujet: Re: Une mission qui tourne mal (PV Petra) [TERMINÉ]   Mar 22 Déc - 10:37

L’allure était bonne, chacun avait compris la gravité de la situation. Bien, c’était ce que Rivaille attendait. Il ne fallait pas se retourner, pas s’arrêter, pas ralentir. Il fallait aller droit devant soi et ne pas se laisser rattraper par les titans. S’ils se laissaient attraper, ils étaient foutus et ce n’était pas qu’une image. Ils se feraient bouffer et ça, le Caporal allait l’éviter au mieux, parce qu’il veillait sur ses coéquipiers qui étaient sa famille en quelques sortes. Un coup d’œil en arrière, leurs ennemis se rapprochaient lentement mais sûrement. Heureusement qu’ils s’étaient arrêtés un peu avant pour se reposer mais c’est ça qui avait dû leur porter malchance.

Ce n’était même pas sûr, parce que même s’ils ne s’étaient pas posés, peut-être qu’ils se seraient fait poursuivre quand même et ils auraient eu le désavantage d’avoir des chevaux fatigués, ce qui n’était pas le cas actuellement. Maintenant il ne restait qu’à rejoindre le Mur. Ils n’étaient plus très loin, ils pouvaient encore y arriver sans avoir à se battre. Dans un coin de son esprit, il repensa à ce que venait de lui dire Petra. Qu’elle voulait l’adopter, mais qu’au final s’il leur arrivait quelque chose, elle se retrouverait seule. La réponse était toute trouvée.


"Alors fais en sorte de ne jamais partir, pour elle. Si elle reste avec toi et que tu pars, tu voudras te battre pour la revoir et ça te donnera une motivation supplémentaire pour ne pas te laisser bouffer."

C’était facile dit comme ça, mais vrai. Petra pouvait avoir une fille si elle le voulait, parce que Rachel s’était attachée à elle assez rapidement et que même la petite ne voudrait pas partir comme ça. Et puis dans le fond, Rivaille voulait voir comment la fillette allait s’adapter à sa nouvelle vie dans les Murs, surtout si elle restait parmi eux. Ils verraient bien une fois qu’ils seront à l’abri. Mais ils se rapprochaient, le Caporal le voyait, et il ne cessait de regarder derrière lui. Il surveillait leurs arrières et d’un coup il décida de laisser tout le monde passer devant pour rester derrière.

Si les titans approchaient trop, il allait s’en occuper mais pour l’instant il assurait juste leurs défenses arrière, regardant ses camarades galoper, la jeune femme du groupe étant devant, encadrée par Erd et Gunther, ainsi qu’Auruo. Oui, ils étaient une petite famille. Bien étrange, mais soudée et c’était ce qui importait. Rivaille tenait à cette famille, qui s’agrandissait aussi avec le petit merdeux dont il s’occupait. Le brun ne devait pas se laisser distraire par ce genre de pensées. Il aurait tout le temps d’y réfléchir à l’intérieur. Là il devait se concentrer sur la survie de tous. Après tout en temps que Caporal, il était responsable de tout le petit groupe. Il allait les ramener vivant dans tous les cas, c’était une promesse qu’il se faisait à chaque fois.

Le mur se rapprochait, devenait de plus en plus imposant et pour eux, c’était la libération. Les sentinelles en haut verraient qu’ils étaient sur le point d’arriver, ils ouvriraient les portes de manière à ce qu’ils puissent rentrer. Bientôt. Très bientôt. Un coup d’œil vers l’arrière, un grincement de dents. Les deux titans les suivaient encore mais ils étaient trop loin. Ils ne les rattraperaient pas. Ils étaient sauvés.

Les sentinelles ouvrirent la porte pour eux et ils purent passer, cette lourde porte retombant derrière eux pour assurer leur sécurité. Rivaille laissa échapper un soupir silencieux alors qu’il arrêta sa monture, tapotant son encolure parce qu’elle avait bien souffert à galoper au plus vite sur une si longue distance, cette pauvre bête, mais elle méritait enfin de se reposer. Le soulagement se voyait sur le visage de chacun.

Le brun descendit de sa monture en attrapant les rennes de son cheval pour marcher un peu avec lui, mais restant non loin des autres néanmoins, sachant qu’ils allaient tous aller au même endroit pour leurs chevaux. Une chose était sûre, Rivaille était fier d’eux et de ce qu’ils avaient accomplis aujourd’hui.


HRP:
 

_________________

Je vous parle en steelblue ~


Dernière édition par Caporal Rivaille A. le Lun 1 Fév - 1:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1181-changement-de-personnage-pour-rivaille-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1178-corporal-s-relationships#7519
Exploration

Féminin Messages : 50
Date de naissance : 28/12/1998
Date d'inscription : 12/04/2015
Age : 18
MessageSujet: Re: Une mission qui tourne mal (PV Petra) [TERMINÉ]   Sam 26 Déc - 16:15

Les grands bruits ne cessaient pas, et il lui semblait que la terre tremblait sous les pieds de son cheval, mais peut-être n'était-ce qu'une impression, de la paranoïa. Petra prit une grande inspiration, et ferma une demi-seconde les yeux, avant de les rouvrir brutalement. Il fallait rester forte, pour Rachel, cramponnée derrière elle, ballottée de tous les côtés, pour le Caporal et toute l'escouade. La rouquine jeta un nouveau coup d’œil vers la petite fille. Les yeux toujours fermement clos, elle ne semblait pas s'être rendu compte que des Titans les poursuivaient de nouveaux, avides de chairs fraîches, de sang, d'humains.

Petra serra fermement les rennes, maudissant intérieurement ces affreuses créatures. Elle se demandait parfois ce qu'il se serait passé si les Titans n'étaient jamais apparut sur Terre. Certains pouvaient penser que c'était absurde de penser à cela, alors que personne de vivant n'avait vécu dans un monde sans ces énormes géants. Mais pour la jeune femme, ces pensées étaient fréquentes, peut-être même trop fréquentes, justement. Que serait-elle devenue, sans ces monstres ? Une institutrice ? Aurait-elle entamé des études de médecins ? Tant de possibilités auxquelles elle n'avait jamais put se raccrocher dans ce monde bien réel, et non son petit monde rêvé dans sa tête. Et que serait-il advenu du reste de l'escouade ? Est-ce qu'ils seraient tous devenus soldat, ou bien auraient-ils choisis une différente voie, qui auraient put les amener à avoir une famille ? Honnêtement, la jeune Ral ne les voyaient pas sans leur uniforme.

"Alors fais en sorte de ne jamais partir, pour elle. Si elle reste avec toi et que tu pars, tu voudras te battre pour la revoir et ça te donnera une motivation supplémentaire pour ne pas te laisser bouffer."

Petra regarda de ses yeux ambrés le Caporal. Comme à son habitude, il était très sérieux, et un mince sourire apparut sur le visage pâle de la jeune soldate. Elle hocha vivement la tête, et se concentra de nouveau sur le chemin. Il avait raison. Si elle avait une raison, une raison qu'elle chérissait plus que tout, qui l'attendait impatiemment qu'elle rentre de mission, alors la volonté de revenir entière ne serait que plus forte. Si Petra savait que Rachel voulait la revoir, alors elle ferait tout pour lui revenir, et exaucer son vœux. Même si la petite devait rester des jours sans nouvelles, dans l'attente et la peur de ne plus revoir la jeune rousse, elle reviendra toujours vers Rachel, coûte que coûte. Une telle raison ne pouvait que lui donner plus de volonté et de force dans ses combats.

La bouche de Petra forma un « o » lorsqu'elle vit enfin les Murs se rapprocher, et les Titans au loin qui étaient encore assez loin pour qu'ils aient une chance de rentrer avant que les monstres ne les rattrapent. Si on les voyait arriver, tout du moins. Lâchant d'une main les rennes, l'autre main de la rousse se posa sur celle plus petite de la petite fille derrière elle, qui rouvrit doucement les yeux en la regardant d'un air curieux. Un sourire rassurant se posa alors sur le visage de la jeune Ral, et d'un mouvement de tête elle montra les Murs de plus en plus proche. Les yeux de Rachel s'illuminèrent alors lorsqu'elle vit ce qu'il y avait devant elle, et elle sourit à son aînée.

"Tu vois, nous sommes bientôt arrivé. Je te l'avais, non, qu'on te ramènerai saine et sauve à l'intérieure, et que nous serions tous avec toi ?"
"Je t'ai toujours cru !", s'exclama la petite d'une petite voix. "Je savais que toi ou le Caporal ne pouviez pas me mentir."

Un nouveau sourire, et Petra remis sa deuxième main sur les rennes, et se concentra de nouveau. Les portes étaient ouvertes, prêtes pour leur arrivée. Enfin, les Murs les englobèrent, le sentiment de sécurité revenant peu à peu, et les portes se refermèrent derrière leur petite unité. Petra ralentit le pas, et arrêta enfin son cheval. Vivement, elle descendit de sa monture, puis attrapa Rachel par la taille pour la faire descendre à son tour. La petite semblait déjà plus confiante, et avant que la rouquine puisse la déposer par terre, Rachel enroula ses bras autour de son cou, et ses jambes autour de sa taille, en une étreinte de fer.

"Merci…", marmonna t-elle en hoquetant dans ses cheveux.

Ses iris ambrés regardèrent tendrement la petite cachée au creux de son cou, et des larmes couler des yeux de la plus jeune pour tomber sur sa peau, et enfin elle lui rendit avec force son embrasse.

C'est normal, Rachel.

_________________

“trust us!”
Well, I've got thick skin and an elastic heart, but your blade, it might be too sharp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1206-petra-ral http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1214-trust-is-the-key

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une mission qui tourne mal (PV Petra) [TERMINÉ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une mission qui tourne mal (PV Petra) [TERMINÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Émission #1] Who's that voice ? - TERMINÉ
» Une mission chez l'ennemi ? [Livre 1 - Terminé]
» (mission) Ô, vénérable Roigada ! [Terminé]
» (mission) Les effluves du grand large ! [Terminé]
» Mission : trouver la salle de cours [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shingeki No Kyojin RPG :: Villages abandonnés-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit