Partagez | 
 

 Premier entraînement, première impression (PV Eren)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Exploration

Féminin Messages : 358
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 20
Localisation : Te faire chercher c'est bien mieux.
MessageSujet: Premier entraînement, première impression (PV Eren)   Mar 28 Avr - 13:20

Rivaille se souvenait très bien de ce tribunal qui avait eu lieu il n’y a pas si longtemps que ça. Ce jour où il avait passé Eren Jaeger à tabac devant tout le monde. Avec cette petite mise en scène, le Bataillon avait réussi à l’avoir sous leur garde. Enfin pour être exact, c’est Rivaille qui avait demandé à avoir Eren sous sa garde, en ayant comme argument qu’il était le seul à pouvoir l’arrêter si l’adolescent venait à perdre le contrôle. Qu’il essaie seulement en fait. Rivaille devait donc s’occuper de ce morveux qu’il avait à sa charge désormais. Oh il ne regrettait pas de l’avoir demandé, il avait intégré son équipe et ils étaient à l’ancien QG du Bataillon pour ne pas avoir de soucis.

Cependant, Rivaille n’allait pas laisser Eren se la couler douce maintenant qu’il avait intégré la faction qu’il voulait. Se reposer sur ses lauriers ? Ça c’était pour ces fainéants de la Brigade Spéciale, qui ne foutaient rien de leurs journées selon le Caporal. Ça se voyait qu’il ne les appréciait pas trop, voire pas du tout en fait. Rien que d’y penser… Le petit Caporal secoua la tête pour chasser ces types de son esprit et se reconcentrer sur le programme de la journée. Pas compliqué du tout, il comptait faire subir à Eren un entraînement. Ce genre d’entraînement pour évaluer ses capacités et voir ce qu’il avait dans le ventre.

Le brun avait besoin de quelque chose pour se baser d’abord. Il avait prévenu Eren la veille qu’ils sortiraient du contexte du QG abandonné pour faire ce petit entraînement. A l’air libre, et sans son escouade qui avait du coup quartier libre. C’était à l’adolescent de travailler un peu et de prouver qu’il avait sa place dans le Bataillon, que ses paroles n’étaient pas des paroles en l’air. Tout ça pour dire que Rivaille ne serait pas tendre avec le jeune homme, même si c’était son protégé. Comment pourrait-il progresser si tout le monde était gentil comme un agneau avec lui ? Oh ça pas de soucis à avoir, Rivaille avait sa méthode à lui si besoin alors il n’avait pas à s’en faire.

Concernant l’endroit, il avait choisi un lieu dégagé, plutôt éloigné, non loin d’une forêt, il allait évaluer plusieurs de ses capacités. Le corps à corps, son attitude avec l’équipement, bref, ce genre de chose. Il comptait sur le jeune homme pour ne pas être en retard, parce qu’ils ne viendraient pas en même temps, Rivaille ayant décidé de partir plus tôt, et se laisser un peu de temps pour s’organiser. Il fallait aussi avouer que c’était bien la première fois qu’il allait s’occuper d’un gamin. Parce que pour le Caporal, Eren était encore un gamin. Un gamin impulsif avec une grande bouche qui méritait parfois d’être un peu recadré.

Cependant ce n’était pas parce qu’il ne s’était jamais occupé de personne qu’il allait forcément se louper. Ce n’était pas si compliqué que ça au final, de plus s’il ne se savait pas capable de s’occuper de quelqu’un, il n’aurait pas demandé ça. Il poussa un léger soupir en se dirigeant enfin vers le lieu qu’il avait choisi pour l’entraînement d’aujourd’hui. Ce qu’il faisait jusqu’à présent ? Il était resté pensif près de son cheval. Rivaille appréciait la compagnie de ces animaux, de sa monture, qui était calme et rassurante. Comme si le cheval arrivait à calmer son maître. En tout cas, même si Rivaille ne le montrait pas, il se sentait bien en présence de ces animaux.

C’est donc d’un trot tranquille que le petit Caporal se rendit sur les lieux du rendez-vous imposés pour y attendre Eren. Il ne lui avait pas non plus dit d’arriver vingt ans après mais en tout cas, il valait mieux pour lui qu’il soit à l’heure sinon le petit homme ne serait pas très content et apprendrait la notion de ponctuel à son jeune protégé. Il n’avait rien contre lui, bien au contraire, mais ça l’aiderait si ce n’était pas déjà acquit. Rivaille avait une certaine hâte de le voir à l’œuvre.

_________________

Je vous parle en steelblue ~


Dernière édition par Caporal Rivaille A. le Dim 21 Fév - 13:12, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1181-changement-de-personnage-pour-rivaille-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1178-corporal-s-relationships#7519
Exploration

Féminin Messages : 403
Date de naissance : 16/09/1984
Date d'inscription : 24/04/2014
Age : 34
Localisation : lille
MessageSujet: Re: Premier entraînement, première impression (PV Eren)   Lun 1 Juin - 11:52

   Tu es nerveux ce matin. Si nerveux que tu as réussi à enfiler tes vêtements à l'envers. Heureusement pour toi que tu t'en es aperçu avant de sortir de ta chambre ou tu te serait fait passer un savon par tout le bataillon. L'uniforme des soldats n'est pas une chose prise à la légère et maintenant que tu portes enfin l'emblème du bataillon d'exploration, les fameuses ailes de la liberté, tu n'as pas le droit de faire honte à ta faction. Après avoir remis tes vêtements en ordre, tu vérifies une dernière fois ton allure dans la glace, recoiffes les quelques mèches en désordre, et sort enfin de ta chambre. Tu ne pensais pas avoir droit à une chambre pour toi seul lorsque vous êtes arrivés au château, mais plutôt à être sous surveillance constante, même la nuit. Mais apparemment le risque que tu te transformes dans la nuit et fasses s'écrouler le plafond sur tes voisins de chambre a fait en sorte que tu te retrouves dans une chambre éloignée des autres. Tu ne peux pas leur en vouloir, la menace que représente les titans depuis des années ne peut être effacée en quelques jours à peine. C'est à toi de leur prouver que même si tu peux te changer en titan, tu n'en es pas un. Tu restes un humain à part entière, tu as juste une capacité hors du commun. Seul le temps pourra leur montrer ta détermination.

   Une fois sorti de ta chambre tu croises quelques soldats qui te regardent de haut sans t'adresser un mot. Tu les salues mais ne t'arrêtes pas pour autant, ta destination est l'écurie. Tu apprêtes ton cheval et te mets en route pour le lieu de rendez-vous que t'as fixé le Caporal Rivaille. Aujourd'hui commence ton entrainement. L'idée t'emplit de joie et de peur à la fois. Tu fais enfin partie de ce groupe auquel tu rêves depuis ton enfance, mais les conditions sont loin d'être idéales. Et si tu admires énormément le Caporal tu ne peux t'empêcher de repenser à la raclée qu'il t'as mis devant tout le monde au tribunal. Bien sur c'était avant tout une mise en scène montée pour le reste de l'armée, pour prouver à tous que l'Exploration, que le Caporal pouvait te maitriser au cas où tu perdrais les pédales. Mais les coups étaient réels, violents. Et ta dent qui a volé n'était pas une partie de joie. Mais tu sais que c'était nécessaire et au fianl le plan du Commandant Erwin a parfaitement fonctionné. Mais aujourd'hui tu vas te retrouver seul avec Rivaille et tu ne sais pas du tout comment l'entrainement va se passer. Connaissant la réputation du Caporal, il y a peu de chance pour qu'il y aille doucement avec toi. Jeune recrue ou pas, tu vas très certainement avoir droit à la totale. Heureusement pour toi que tu guéris vite...

   Tu approches du lieu de rendez-vous avec nervosité. Le Caporal t'as demandé d'arriver pour 9h et il est bientôt l'heure. Tu as une bonne dizaine de minutes d'avance. Est-ce que tu dois attendre ou le rejoindre de suite ? Laquelle de ces options sera la meilleure ? Décidant que d'arriver plus tôt n'est pas un défaut, tu attaches ton cheval près de celui du Caporal et avec une dernière caresse au canasson tu rejoins celui qui a ta destinée entre ses mains.

« Caporal ! Eren Jeager au rapport ! »

   Tu effectues le salut conventionnel, poing sur le coeur, la tête haute, le dos droit. Tu ne bouges pas d'un millimètre, attendant les ordres de ton supérieur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t736-eren-jaeger-the-world-is-cruel#4770 http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t785-eren-jeager-you-told-me-about-the-outside-world#4777
Exploration

Féminin Messages : 358
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 20
Localisation : Te faire chercher c'est bien mieux.
MessageSujet: Re: Premier entraînement, première impression (PV Eren)   Ven 12 Juin - 9:34

Rivaille n’avait pas eu à attendre bien longtemps avant que ce morveux fasse son apparition. Un peu en avance en plus, c’était quelque chose de positif. A moins qu’il ne se soit fait violence pour arriver à l’heure, qui sait ? Dans tous les cas le Caporal n’aura pas à s’attarder sur le point de la ponctualité et ça c’était bien. Le brun l’observa en silence le saluer, sans avoir le besoin de le reprendre. Ah, ça, c’était la faute de cette mise en scène au tribunal. Eren n’avait certainement pas envie de se faire frapper. Rivaille n’était pas comme ça enfin, alors il n’avait rien à craindre. Du moins pour l’instant. C’était la première fois qu’ils se retrouvaient seul à seul, hors du QG abandonné qui leur servait de refuge depuis qu’ils avaient le jeune Shifter avec eux.

"Repos."

Il n’allait pas se montrer familier avec ce gamin. C’était son protégé, certes, mais d’abord il allait le tester. Voir ce qu’il avait dans le ventre. Le petit homme savait qu’Eren avait réalisé son rêve d’intégrer les Bataillons, seulement s’il n’en valait pas la peine, il pouvait tout simplement rentrer chez lui. Rivaille savait que cet adolescent représentait leur espoir à tous mais il ne pouvait s’empêcher de penser ce genre de choses. Le Caporal était bien placé pour penser ça. Il avait peut-être le mérite d’être aller là où les gens veulent éviter parce qu’ils partent mourir tous les quatre matins, mais ça ne faisait pas de lui un bon soldat. Sa capacité à contrôler son pouvoir n’était pas encore au point et ils allaient y veiller avec Hansie mais ce n’était pas le but d’aujourd’hui.

"Si je t’ai fait venir Eren, c’est pour tester tes capacités physiques."

Cela pouvait paraître banal à première vue mais ce n’était pas non plus un simple entraînement. S’il n’était pas apte physiquement, le Caporal pourrait faire en sorte de l’aider mais avant tout il souhaitait avoir des bases. Gardant un visage fermé, comme à son habitude, Rivaille regarda l’adolescent plus grand que lui en croisant les bras. Ils avaient tout le terrain pour eux, personne n’était là pour venir les déranger et le temps était idéal. Décidément, c’était un beau jour pour s’entraîner. Le Caporal leva les yeux pour regarder Eren.

"Eren, tu vas m’attaquer en pensant que je suis ton ennemi."

Le message était clair, il souhaitait faire du corps à corps pour le tester. Il voulait voir aussi comment Eren allait réagir quand il devra suivre ses instructions.

"Ne retiens pas tes coups parce que moi je ne le ferais pas."

Là, Rivaille ne pouvait pas être plus clair. Il n’hésitera pas à frapper Eren si ça peut le motiver à se donner à fond. Le petit Caporal ne voulait pas qu’il se retienne, il voulait voir sa valeur, ce qu’avait donné son entraînement à l’armée. Lui qui n’était jamais passé par la case entraînement, il était curieux de voir ce que ça donnait. Il sentait que Jaeger avait du potentiel mais il fallait qu’il lui montre ce qu’il avait dans l’estomac, sinon Rivaille serait obligé d’employer d’autres méthodes pour le motiver et ça ne risquerait sans doute pas de lui plaire. En même temps le Caporal n’était pas réputé pour être le plus doux.

Observant son protégé, il le regarda un instant. Ce n’était pas l’homme de petite taille qui allait attaquer en premier. Et puis quoi encore ? S’il le mettait KO de suite, l’entraînement n’aurait aucun sens donc il allait le ménager. Y aller progressivement. Voir ce qu’il valait vraiment sans le brusquer dans un premier temps. Rivaille avait envie de croire lui aussi dans cet espoir que représentait l’adolescent mais s’il ne savait pas se battre ou contrôler son pouvoir de titan, ils n’iraient pas loin, tout cela ne servirait à rien. Alors il espérait au fond de lui qu’il ne le décevrait pas. Pour l’instant, il ne plaçait pas trop sa confiance en Eren, étant donné qu’il avait traversé pas mal de choses en peu de temps mais il faudra qu’il s’habitue à être chamboulé désormais sinon il n’irait pas bien loin.

Ne pas être trop tendre avec lui, c’était ça le secret si on pouvait dire les choses ainsi. Ne pas lui faire confiance trop vite. Ne pas placer ses espoirs trop vite en lui. Attendre qu’il fasse ses preuves. Voilà comment pensait Rivaille en observant Eren, attendant qu’il l’attaque.

_________________

Je vous parle en steelblue ~


Dernière édition par Caporal Rivaille A. le Dim 21 Fév - 13:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1181-changement-de-personnage-pour-rivaille-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1178-corporal-s-relationships#7519
Exploration

Féminin Messages : 403
Date de naissance : 16/09/1984
Date d'inscription : 24/04/2014
Age : 34
Localisation : lille
MessageSujet: Re: Premier entraînement, première impression (PV Eren)   Sam 15 Aoû - 16:09

    Tu n'as pas longtemps à attendre, le caporal te permet assez rapidement de te mettre au repos. Mais cela ne fait rien pour apaiser tes tensions. C'est la première fois que tu te retrouves seul avec le Caporal. Et s'il n'hésite pas à te casser la figure dans une salle remplie de monde, tu n'oses imaginer ce qu'il pourrait te faire lorsqu'il n'y a personne. Objectivement, tu sais qu'il ne s'agissait que d'une comédie, un mal nécessaire pour convaincre les personnes présentes, mais ton corps ne se rappelle que trop bien des coups reçus. Il faut aussi avouer que le caporal t'impressionne. Il n'a pas été qualifié de soldat le plus fort de l'humanité pour ses talents de nettoyage. Sa réputation n'est plus à faire, et de te retrouver seul en sa compagnie pour un entrainement te stresse énormément. D'habitude il y a toujours quelqu'un avec vous, que se soit Hansie, l'un des membres de ta 'garde' ou un simple soldat. Aujourd'hui Rivaille a pris du temps dans son emploi du temps déjà bien chargé pour t'entrainer personnellement. Tu ne peux qu'espérer ne pas le décevoir.

"Eren, tu vas m’attaquer en pensant que je suis ton ennemi."

   Tes yeux s'écarquillent. L'exercice n'est pas rare, il s'agit de celui que les jeunes recrues effectuent régulièrement pour améliorer leurs techniques de combat pendant leurs 3 années d'entrainement. Mais c'est une chose de le faire avec des jeunes recrues qui n'ont eux même aucune expérience et une toute autre de le faire contre  un vétéran de l'armée. Oh tu n'as aucun doute que le caporal ne retiendra pas ses coups, c'est même ce qui te fait peur. On dirait que tu risques bien de perdre quelques dents aujourd'hui...

« À vos ordres ! »

   Tu te mets en position avec nervosité. Tu attends quelques instants, mais le caporal ne bouge pas, attendant certainement que se soit toi qui fasse le premier mouvement, ce qui est plutôt normal s'il veut évaluer tes capacités. Mais tu n'oses pas. Le frapper pour de vrai ? Est-ce que tu en es seulement capable ? Il a beaucoup plus d'expérience que toi, tu ne sais même pas si tu arriveras à le toucher. Tu n'as jamais eu d'adversaire aussi doué en face de toi. Et pourtant... Annie était très douée au corps à corps. Reiner aussi, mais il n'arrivait pas à battre la blonde et les techniques enseignées par son père. Elle t'a beaucoup appris, souvent en te bottant les fesses, et grâce à elle tu as compris l'importance de ces combats. Tu n'es plus un débutant, et tu peux t'en sortir même contre un adversaire pus fort que toi, le tout sera de le surprendre.

   Ta confiance en toi retrouvée, tu es prêt à te battre. La nervosité n'a pas disparue, mais tu ne peux rien y faire, il s'agit du soldat le plus fort de l'humanité devant toi. Tu t'élances vers le caporal rapidement, visant sa figure de ton poing droit. L'attaque est basique et n'a aucune chance de réussir. Mais ce n'est pas la vraie attaque. Profitant de l'esquive du caporal tu fais mine de perdre l'équilibre et de tomber au sol, espérant ainsi relâcher la vigilance de ton adversaire, avant de pivoter et d'envoyer ta jambe dans les tibias du caporal. Comme il te l'avait demandé tu y vas sérieusement, y mettant toute ta force.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t736-eren-jaeger-the-world-is-cruel#4770 http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t785-eren-jeager-you-told-me-about-the-outside-world#4777
Exploration

Féminin Messages : 358
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 20
Localisation : Te faire chercher c'est bien mieux.
MessageSujet: Re: Premier entraînement, première impression (PV Eren)   Sam 26 Sep - 15:45

Rivaille attendit qu’Eren se mette en position. Il observait l’adolescent d’un œil assez critique. L’exercice avait l’air simple mais en réalité il ne l’était pas. Ce que cherchait à savoir le Caporal, d’une part c’était voir le niveau de son protégé, comment il se battait, bref en savoir un peu plus sur son mode de fonctionnement. Ensuite aussi c’était pour le tester, et ainsi voir s’il avait sa place parmi eux, s’il n’était pas dangereux pour les autres. Dans tous les cas ce n’était pas anodin ce qu’il lui demandait. Le brun savait que cela serait intéressant, et il avait hâte que le morveux se réveille.

Le Caporal ne bougea pas en observant Eren, toujours, ne le quittant pas des yeux pour tenter de savoir ce qu’il se passait dans sa tête. Bien sûr c’était impossible mais en tout cas ça ne l’empêchait pas de sentir que son jeune adversaire était nerveux, comme s’il n’osait rien faire. Ce n’était pas Rivaille qui ferait le premier pas, vu que ce n’était pas le but de la manœuvre. Dans sa tête il notait ce qui n’allait pas, les points à améliorer. Rien que par le fait de l’observer et d’attendre, ça lui donnait de quoi faire. Il aurait presque eu envie de l’attaquer pour voir comment il allait réagir mais il n’en avait rien fait. Ça serait Eren qui lancerait la première attaque.

Il se décida enfin et l’approcha en lui lançant son poing à la figure. Rivaille se demandait s’il comptait l’avoir avec une attaque aussi basique, simple et prévisible, mais d’un autre côté Eren n’était pas aussi stupide qu’il en avait l’air et devait avoir une idée derrière la tête. Cependant il esquiva pour ne pas se prendre ce coup dans la figure et observa l’adolescent qui tenta une feinte. Apparemment il voulait le déstabiliser et la véritable attaque ne tarda pas à arriver. Un coup de pied dans le tibia. Pas mal, cela confirmait la pensée de Rivaille qui se disait que ce gamin n’était pas idiot, au contraire. Ceux qui ne savaient pas se battre n’aurait pas pu tenter une feinte pareille, le résultat était pour le moment assez satisfaisant.

Le Caporal amorti le coup de telle sorte que ça ne lui fasse pas mal, même s’il avait senti qu’Eren avait mit de la force dans le coup. Il se donnait à fond, conformément à ses instructions. S’il avait fait semblant, il aurait vraiment prit cher de la part du brun. Contre toute attente il attrapa Eren alors qu’il était encore dans l’élan de son coup pour utiliser son poids contre lui et le faire tomber par terre, sur le dos. Ensuite il l’observa en s’éloignant légèrement de lui. Rivaille ne comptait pas le tabasser comme il l’avait fait à son procès bien que cela avait été nécessaire. Ce n’était pas le but de cette journée. Lui casser les dents ? Ça non plus ce n’était pas trop la peine même s’ils avaient bien vu que ça repoussait.

Tabasser quelqu’un n’était pas la bonne solution. Rivaille s’en était rendu compte avec le temps. Ayant vécu dans la difficulté lorsqu’il était plus jeune, il devait se servir de ses poings pour pouvoir survivre, voilà pourquoi il arrivait bien à se battre. Il était habitué depuis très longtemps et ceux qui le cherchaient… Non ce n’était pas vraiment la bonne solution. Il posa les yeux sur lui, le Caporal savait très bien que c’était inutile de lui ordonner de se relever puisqu’il le ferait tout de suite, mais il jugea bon de dire ce qui le tracassait déjà. Si on pouvait appeler ça un tracas bien sûr.


"Lorsque tu as un adversaire en face de toi, n’attend pas pour l’attaquer. J’aurais pu te tuer si j’avais réellement été ton ennemi. "

Ce n’était pas vraiment un reproche, plutôt un conseil de survie. Ça aussi Rivaille l’avait appris à ses dépends. Tout ça, c’était par expérience qu’il lui disait. Parce qu’au fond le brun n’avait pas envie que ce gamin crève tout de suite. Certes il s’était porté garant de lui et s’il déconnait, il n’hésiterait pas à le tuer mais en attendant qu’il n’aille pas mourir stupidement avec le premier adversaire venu, c’était uniquement ça. Mais rien que ça c’était dur alors Rivaille n’allait plus y aller de main morte. Il avait envie qu’Eren progresse, et la meilleure progression possible c’était par un travail acharné.

_________________

Je vous parle en steelblue ~


Dernière édition par Caporal Rivaille A. le Dim 21 Fév - 13:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1181-changement-de-personnage-pour-rivaille-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1178-corporal-s-relationships#7519
Exploration

Féminin Messages : 403
Date de naissance : 16/09/1984
Date d'inscription : 24/04/2014
Age : 34
Localisation : lille
MessageSujet: Re: Premier entraînement, première impression (PV Eren)   Dim 7 Fév - 2:33

    Comme tu t'y attendais le Caporal esquive sans peine ton coup de poing. De toute façon le but n'était pas de le toucher. Enfin pas avec ce coup la. Si ton coup suivant, la feinte dans les jambes touche, il ne fait pas grand effet au Caporal qui a bien compris la manœuvre et atténué le coup. Tu y avais pourtant mis toute ta force... Même si tu te doutais bien que tu ne ferais pas grand mal au Caporal, il a l'air de n'avoir rien ressenti du tout, et profitant du fait que tu ne sois en équilibre que sur un pied, il t'envoie voler au sol. Tu te rencontres le sol d'une manière brutale, mais ça va tu as connu pire, beaucoup plus pire que ça. Tu restes quelques secondes par terre, regardant le ciel, le temps de reprendre ton souffle. Il faut dire que même si tu as le crane dur, comme disent certains, ta tête a rencontré le sol d'une manière pas très délicate.

    Tu profites que Rivaille s'écarte de toi pour te relever et lui faire face de nouveau. Le temps de ce court 'repos' le Caporal t'explique ce qui n'allait pas avec ton attaque. Certes hésiter devant un ennemi peut signifier la mort, mais tu doutes que le Caporal en serait arrivé la. Et foncer tête baissé dans une bataille peut aussi signifier la mort, on t'en a souvent fait la remarque, mais ce n'est que lors de la bataille de Trost que tu en as pris pleinement conscience. Tu en fait d'ailleurs part à ton mentor.


« Oui, mais si je vous avais attaqué sans réfléchir avant à un plan je me serai fait battre. Enfin, encore plus que maintenant... Et en combat réel ça aurait signifié la mort.»

    Tu baisses les yeux au sol, repensant à tes amis qui sont mort ce jour la. Thomas, Mina et tant d'autres encore. Peut-être que si tu avais pris le temps de formuler un plan plutôt que de foncer dans le tas ils seraient encore en vie... Mais tu ne peux pas te laisser abattre par le passé. Tu t'es juré d'éliminer les titans de la surface de la terre et de venger ta famille et tes amis, et cela tu ne pourras pas le faire si tu restes à te morfondre sur tes erreurs passées. Alors tu relèves la tête et reprend position, prêt à continuer votre entraînement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t736-eren-jaeger-the-world-is-cruel#4770 http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t785-eren-jeager-you-told-me-about-the-outside-world#4777
Exploration

Féminin Messages : 358
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 20
Localisation : Te faire chercher c'est bien mieux.
MessageSujet: Re: Premier entraînement, première impression (PV Eren)   Dim 21 Fév - 13:06

Le petit Caporal fixa Eren qui était en train de se relever. Il n’allait pas y aller de main-morte avec lui, pour la simple et bonne raison que ce gamin allait devoir vivre longtemps et qu’il serait sans doute amené à faire de grandes choses plus tard. Du moins… Beaucoup d’espoirs reposaient sur ça. Rivaille n’avait pas vraiment d’avis sur la question, parce que pour le moment tout ce qu’il voyait, c’était un morveux qui ne se donnait pas à fond pour réussir et ça, ça l’énervait quelque peu bien qu’il n’en montre rien. Le brun croisa les bras en l’observant lui répondre. Que s’il avait agit sans réfléchir, les conséquences auraient pu être pire. Et en combat réel, la mort. Ça oui Eren, et pas qu’un peu.

"Tu as bien raisonné. Alors pourquoi tu ne te donnes pas à fond face à moi ? Y a pas que toi qui prends des coups, bien au contraire. Tout le monde se prend une bonne claque quand les titans nous attaquent, certains y laissent la vie."

Ce n’était même pas une morale, mais simplement lui faire prendre conscience qu’il avait des capacités, mais que s’il ne se donnait pas à fond, s’il continuait à faire semblant ou bien qu’il n’avait pas de volonté nécessaire, il courrait droit à sa perte. Cependant, Rivaille devait admettre une chose, c’était qu’Eren avait de la volonté, ça c’était un fait. Mais est-ce qu’il en avait face aux titans ? Telle était la question. Tout ça, le gamin devrait le lui prouver. Se reposer sur les autres était une chose facile, et pour les faibles. Si on veut arriver à quelque chose dans la vie, il fallait se battre pour l’obtenir. Se battre de toutes ses forces, comme si sa vie en dépendait. Peut-être que ça fonctionnerait, que les efforts porteraient leurs fruits, mais si ça échoue, il ne fallait pas se laisser décourager.

C’était une chose bien facile à dire ou à penser, le Caporal l’admettait mais pour avoir vécu dans une misère sans nom et trimé pour sortir de cette misère, il savait ce qu’il disait. Et il y retrouvait les deux types de personnes. Le premier, celui qui s’est battu, qui s’est vraiment défoncé pour pouvoir vivre mieux, et être reconnu pour ce qu’il est devenu et non pour ce qu’il était ; et le deuxième, ceux qui se sont battus pour pouvoir y arriver dans la vie, arriver finalement à quelque chose et être coupés dans leur élan par une regrettable perte. Et en définitive, celui qui vit, est-ce par chance, ou bien parce que son heure n’était pas encore arrivée ? Rivaille n’avait pas encore la réponse à cette question, mais il ne voulait pas que ça recommence.


"Deviens fort Eren. Pas que pour toi, mais pour tes amis, pour qui tu veux qui serait cher à ton cœur. Il n’y a rien de pire que l’impuissance. Si tu ne veux pas perdre tes proches, alors défonce-toi pour les protéger."

Au fond, le Caporal n’avait pas envie que ce jeune, très prometteur, soit voué à un destin aussi tragique que ses camarades, soit de mourir, dévoré par un titan. La pire fin qui soit, aux yeux du brun. Mourir en voyant clairement sa vie se terminer, et avoir assez de temps pour avoir peur, peur de la mort, peur de terminer comme ça, peur de laisser tout ce qu’on aime derrière soi. Rivaille détourna le regard vers le ciel en silence un instant avant de reporter son attention sur Eren qui s’était remit en position de défense, prêt à en découdre de nouveau sûrement. Le Caporal se dirigea vers lui pour le frapper de front, en plein visage, pour voir comment il allait réagir, comment se défendre. Si l’adolescent ne prenait pas d’initiative, alors ce serait lui qui l’attaquerait pour tester ses défenses.

Après tout, il ne fallait pas se méfier uniquement des titans, mais également des hommes. Rivaille était bien placé pour le savoir, de plus, on avait pu bien le voir lors de la première attaque du titan Colossal à Shiganshina, où les hommes se battaient ensuite pour la nourriture, pour survivre. Avant de se défendre contre ces monstres, il fallait savoir se défendre contre ses pairs, ses semblables. Et le Caporal voulait que ce soit acquit pour Eren, qui à lui refaire le portrait pour qu’il lui montre ce dont il était vraiment capable.

_________________

Je vous parle en steelblue ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1181-changement-de-personnage-pour-rivaille-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1178-corporal-s-relationships#7519
Exploration

Féminin Messages : 403
Date de naissance : 16/09/1984
Date d'inscription : 24/04/2014
Age : 34
Localisation : lille
MessageSujet: Re: Premier entraînement, première impression (PV Eren)   Dim 19 Juin - 23:12

Tu dois avouer que tu restes un peu perplexe face aux critiques du Caporal. Tu sais bien qu'il ne dit pas ça méchamment, enfin pas plus méchamment que d'habitude en tout cas. Est-ce que tu te retiens vraiment ? Tu n'en as pas l'impression pourtant. À moins qu'inconsciemment tu le fasses ? Ce n'est pas toi l'expert dans ce genre de domaine, ce serait plutôt à Armin qu'il faut poser les questions compliquées. Mais peut-être qu'une partie de toi a peur de faire mal au Caporal. A peur de lui faire mal comme tu as tenté de le faire avec Mikasa. Bien sûr tu étais sous ta forme de titan lorsque tu t'en es pris à ta sœur d'adoption mais tu crains que l'incident puisse se répéter même sous forme humaine. Après tout, personne ne sait rien sur la nature des titans humains, rien ne prouve que tu ne puisses pas perdre raison pendant un instant. Enfin, si cela venait à arriver tu as avec toi la meilleure personne possible pour pouvoir t'arrêter. Et peut-être même sans te tuer !

Contrairement à ce que certains peuvent encore penser, tu n'as pas peur de prendre des coups, loin de la. Tu en as pris toute ta vie, ce n'est pas maintenant que tu vas commencer à avoir peur. Pas maintenant qu'il y a d'autres personnes qui comptent sur toi.


« Je n'ai pas peur ! Je sais bien que face aux titans on court tous les mêmes dangers. »

Tu sais très bien que face aux titans vous n'êtes tous que de la chair à pâtée ambulante. Tu l'as vu de tes propres yeux, plus d'une fois. Enfant et il n'y a pas si longtemps de ça encore une fois. Et tout comme avant, tu n'as rien pu faire pour aider ceux qui en avaient besoin.

À croire que le Caporal sait lire dans tes pensées, car il te dit de devenir fort. Fort pour ceux qui sont chers à tes yeux. Ça oui, tu le sais, qu'il n'y rien de pire que l'impuissance. Tu l'as déjà vécu bien trop souvent pour ton jeune âge. Tu refuses que cela se reproduise encore une fois. Et si pour ça, tu dois te transformer en l'un de ces êtres que tu détestes plus que tout au monde, tu le feras. Pour tes amis, pour l'humanité.

Tu ne doutes pas une minute que le Caporal parle d'expérience, au vu de sa longue carrière dans l'armée. Il doit avoir perdu bien plus de personnes que toi. Tu sais bien que le Caporal n'est pas le genre de personne à se faire amadouer par des mots. Alors tu vas lui prouver que tout ce qu'il te dit ne fait pas que rentrer dans une oreille pour en ressortir par l'autre. Tu vas lui prouver, ainsi qu'à tous, que tu peux être le soldat qu'ils attendent tous que tu sois. Quelqu'un sur qui l'humanité pourra compter !


« Je les protégerais tous. Tout ceux qui me sont chers, tous ceux que je ne connais même pas. Je vous l'ai déjà dit Caporal. J'anéantirai les titans ! »

Cela peut sembler comme de bien grands mots venant de la part d'un gamin comme toi mais tu es sincère. Tu protégeras l'humanité en éliminant les titans, c'est ta raison de vivre. Et ceux qui ne te pensent pas sérieux n'ont qu'à attendre et constater de leurs yeux que se ne sont pas des paroles en l'air.

Alors que le Caporal passe à l'attaque, ses mouvements se superposent à d'autres que tu as déjà vu. Annie t'as appris à contrer ce genre de mouvement ! Enfin, disons plutôt qu'elle t'as fait l'attaquer jusqu'à ce que tu comprennes comment elle faisait pour te bloquer. Tout comme le Caporal, Annie n'est pas du genre à y aller de main morte, surtout lorsqu'il s'agit de combat à mains nues.

Alors que le poing du Caporal se dirige rapidement vers ton nez, tu tournes sur le côté afin de saisir son bras et le bloquer. Tu as pratiqué ces gestes des dizaines de fois, tu sais ce que tu fais. Il suffit ensuite de tourner encore un peu afin de faire passer l'adversaire pardessus son épaule. Mais tu as oublié un léger détail dans ce schéma. Le Caporal n'est pas un simple apprenti comme tes amis l'étaient. Il a plusieurs années de combat de plus que toi. Et donc au final les choses ne se terminent pas du tout comme tu l'avais imaginé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t736-eren-jaeger-the-world-is-cruel#4770 http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t785-eren-jeager-you-told-me-about-the-outside-world#4777

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Premier entraînement, première impression (PV Eren)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Premier entraînement, première impression (PV Eren)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4
» Premier Entraînement [Pv Brise]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shingeki No Kyojin RPG :: Autres endroits-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit