Partagez | 
 

 Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Exploration

Féminin Messages : 312
Date de naissance : 21/01/1996
Date d'inscription : 25/08/2013
Age : 23
Localisation : Partout et nul part à la fois.
Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥] Empty
MessageSujet: Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥]   Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥] EmptyDim 14 Juin - 1:26

L'infirmerie était calme. Heureusement, malheureusement, Lains ne saurait dire. Il pencherait plutôt pour heureusement, étant donné que cela signifiait qu'il n'y avait pas de blessés ou du moins aucun qui était en quête de soin et c'était indéniablement une bonne chose. Médecin était surement l'un des rares métiers pour lesquels on se réjouissait de ne pas avoir de "client", finalement. A moins d'être égoïste. Ou sadique, au choix. Quoi que, être un sadique et faire ce métier... mauvaise idée. Enfin, concernant le "malheureusement", c'est surtout qu'il n'y avait pas grand chose à faire dans ces cas là. Du coup, Lains s'ennuyait, ce qui était rarement bon signe, bien qu'il n'ait personne à embêter actuellement. C'était ça le problème en fait, Lains est une créature sociale, ayant besoin de compagnie pour pouvoir déblatérer ses vingt milles mots journaliers. Enfin, disons plutôt que c'est une créature bavarde, mais qui n'aime pas parler seul. Qu'importe la personne, qu'importe qu'il la connaisse ou non, juste une présence pour blablater et c'est suffisant. Pas sûr que l'on puisse tant parler de socialisation au final. On pourrait lui donner un ballon et y dessiner un visage souriant que ça reviendrait au même.

Les yeux fixés sur le plafond, assis sur une chaise qu'il faisait balancer d'avant en arrière, le médecin occupait son temps comme il le pouvait : en rêvassant. Ce n'était pas spécialement l'activité la plus passionnante, mais on faisait avec. C'était toujours mieux que de compter les défauts du plafond ou des murs. En général, il laissait un bouquin dans la salle, pour combattre l'ennui, sauf qu'il l'avait perdu. Oui, perdu. Oh, il devait toujours être dans la pièce, quelque part, mais il ne l'avait pas trouvé. Surement paumé dans un placard quelconque, au milieu de bandages et autre outils de soins. Peut-être sur l'un des meubles où s'était entassés quelques trucs qu'il ne savait pas où mettre. Mmh... à bien y réfléchir, il commençait à y avoir pas mal de choses qui traînaient dans la pièce. Si Selena débarquait, il allait encore se prendre un savon. Il essaierait de ranger un peu, plus tard. Plus tard. Un jour. Peut-être...

C'est finalement le bruit typique de quelqu'un frappant à la porte qui le sortit de sa rêverie. Tiens, qui est-ce qui venait ici, finalement ? La question ne se posa pas bien longtemps puisque la personne s'annonça : Rivaille.

...Rivaille ?


Oh non, non. Lains se redressa rapidement - tellement rapidement que sa chaise se renversa - et observa les lieux. C'était le bordel, comme il s'en était fait la réflexion. L'infirmerie en bordel et le caporal derrière la porte. Okay, on respire. Enfin, non, pas le temps de respirer. Que faire ? Ranger ? Impossible en si peu de temps. Et puis, se connaissant, il serait capable de faire empirer les choses. Faire le mort ? ...pas bête, mais mieux vaut éviter, au cas où Rivaille ferait en sorte qu'il le soit pour de bon. Se planquer, voilà la solution.

Lains analysa rapidement les options de planque qu'il avait, optant finalement pour un placard suffisamment grand. Pas toujours évident de trouver une bonne cachette quand on est grand, Rivaille aurait moins de mal lui. Bon, il évitera ce genre de réflexion devant lui, hein. Allez, il referma du mieux qu'il pouvait la porte, priant pour ne pas se faire remarquer si son supérieur venait à entrer dans la pièce. Heureusement qu'il prévenait avant d'entrer d'ailleurs, bonjour la galère sinon. Par contre, c'était plutôt étroit dans le placard tout de même et ça aussi c'était galère. Lui qui n'aimait pas se sentir enfermer, il était servi et le pire c'est que c'était lui qui c'était enfermé tout seul. Être obligé d'en arriver à là, je vous jure.
Le brun tenta alors de faire un peu de place en poussant ce qui lui passait sous la main. Faudra penser à ranger ce placard aussi, ça pourrait être pas mal... Oh, d'ailleurs. C'était pas son livre qu'il venait de trouver... ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t279-n-ayez-pas-peur-un-medecin-est-fait-pour-guerir-et-non-pour-blesser http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t281-relations-de-lains
Exploration

Féminin Messages : 358
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 21
Localisation : Te faire chercher c'est bien mieux.
Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥] Empty
MessageSujet: Re: Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥]   Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥] EmptySam 20 Juin - 11:32

Rivaille ne se sentait pas très bien ces derniers jours. C’était rare de voir ça, que le Caporal ait un coup de mou, mais ça arrivait à tout le monde et parfois, vu ses cernes, on pouvait se demander s’il dormait correctement. La réponse était évidemment non puisque son subconscient, quand ce n’était pas son esprit et sa réflexion, travaillait tout le temps. C’en était fatiguant, vraiment fatiguant même, et voilà où ça menait : vers un coup de fatigue. Seulement il ne le disait pas, n’ayant pas envie qu’on sache qu’il n’est pas dans une bonne période. Aller voir le médecin ? Ce n’était pas une mauvaise idée mais en même temps… Oh et puis tant pis, de toute façon si ce n’était pas aujourd’hui, ce serait demain ou dans une semaine. Çà devait arriver un jour de toute façon.

Sans rien dire comme à son habitude, il prévint juste qu’il allait faire un tour du côté de l’infirmerie histoire qu’on ne le cherche pas s’il y avait un problème, sans justifier son passage à ladite infirmerie, il s’y rendit en réfléchissant. Ça ne pouvait pas être un coup de froid. Quoique c’était très possible finalement mais il se couvrait toujours bien. Même, ça pouvait arriver quand même. A force de très peu dormir dernièrement ? Ça aussi c’était probable, plus qu’un coup de froid passager. Personne ne pouvait le savoir qu’il était malade. Du moins pour l’instant Rivaille ne se considérait pas comme malade. Il attendait l’avis du plus qualifié avant de déduire quoique ce soit. A son souvenir, le Caporal n’avait jamais fait un tour à l’infirmerie… Sauf pour apporter des documents à Lains.

Donc quand il le verrait, inévitablement, ce serait une scène inédite. Parce que cette fois il venait les mains vides, juste pour consulter, comme un patient normal en fait. Qu’est-ce qu’il y avait d’anormal au final ? Juste que c’était Rivaille qui y allait. Même lui se surprenait à penser ça. A croire qu’il n’avait pas le droit d’être malade. Bon il fallait avouer que s’il n’était pas malade, ça l’arrangeait, comme tout le monde d’ailleurs mais qu’est-ce qu’il fallait faire dans les cas de surmenage ? Encore une fois, c’est Lains qui aurait la réponse, pas lui. A force de réfléchir, le petit Caporal fini par arriver plus vite que prévu à l’infirmerie, ses pas l’ayant guidé seuls. Il s’arrêta devant la pièce avant de toquer à la porte.


"Lains, tu es là ? C’est Rivaille."

Il n’obtint aucune réponse pourtant il entendit du mouvement à l’intérieur. Il haussa un sourcil consterné. Lains avait dû l’entendre, ça bougeait à l’intérieur de l’infirmerie et pourtant il ne lui répondait pas. Même s’il avait eu un patient il lui aurait sans doute dit d’attendre ou quelque chose comme ça mais là rien. Il se foutait de lui ou quoi ? Pire. Il avait peur de lui ou comment ça se passait ? Il n’y avait aucune raison qu’il ait peur du Caporal, il allait rien faire. Soupirant légèrement il décida d’entrer puisque le médecin avait décidé de l’ignorer. Là, une scène tout à fait exceptionnelle s’offrit à lui. Comment ça exceptionnelle ? Eh bien c’était très simple.

L’infirmerie en bordel et aucune trace de Lains. Rivaille comprit d’un coup et son regard se fit vraiment blasé en balayant la salle des yeux. Effectivement Lains pouvait craindre le Caporal dans ces moments-là. Le bordel, c’était hors de question pour lui et il se massa un instant les tempes, parce qu’il ne savait vraiment pas quoi faire. Déjà trouver Lains. Après un rapide examen de la pièce et constatant la fenêtre fermée, il traversa la pièce, en silence avant d’ouvrir d’un seul coup la porte de la grande armoire. Il ne fallait pas être trop intelligent pour comprendre que c’était la seule cachette probable pour un type d’assez grande taille. Effectivement, il le trouva, en train de tenter de pousser des trucs… L’armoire était autant mal rangée que le reste de la pièce.


"Lains, c’est quoi ce bordel ?"

Il ne lui demandait même pas pourquoi il était caché, puisque c’était assez évident quand on y pensait bien et à vrai dire, c’était l’option de survie la plus adaptée quand on n’assumait pas le désordre qu’on pouvait mettre et surtout quand Rivaille n’était pas loin. Par contre, oubliant momentanément la raison pour laquelle il était là, le Caporal ne semblait pas très content de l’état de la pièce et attendait probablement des explications.

_________________
Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥] 875432tumblrmtvze96VVO1re09ifo1500
Je vous parle en steelblue ~


Dernière édition par Caporal Rivaille A. le Lun 1 Fév - 1:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1181-changement-de-personnage-pour-rivaille-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1178-corporal-s-relationships#7519
Exploration

Féminin Messages : 312
Date de naissance : 21/01/1996
Date d'inscription : 25/08/2013
Age : 23
Localisation : Partout et nul part à la fois.
Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥] Empty
MessageSujet: Re: Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥]   Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥] EmptyJeu 25 Juin - 23:01

Se cacher dans un placard n'était pas forcément l'idée du siècle. Cependant, ce n'était pas non plus comme si il y avait eut tant de possibilté de planque. Lains aurait pu tenter de sauter par la fenêtre, à la limite, mais ça aurait été prendre le risque de se blesser. Enfin, il n'aurait surement pas eut plus mal que ce que pourrait lui faire subir le Caporal. N'empêche, c'était plutôt rare de le voir venir à l'infirmerie, si bien que le médecin ne s'était pas vraiment méfié de son bordel - eh oui, comme quoi ça pouvait être dangereux ces choses là. Il n'était venu que de rares fois et chaques fois dans le seul but de lui apporter des documents. C'était surement pour cette même raison qu'il était venu aujourd'hui d'ailleurs, mais c'était une chose qu'il ne pouvait vérifier qu'en allant à sa rencontre, ce qui n'était pas préférable étant donné l'état actuelle de la pièce.

Lains n'entendit pas le bruit que fit la porte de l'infirmerie en s'ouvrant, tout occupé qu'il était à se faire de la place dans ce lieu bien trop étroit et bien trop en bordel pour y être confortablement installé ; en revanche, il entendit très bien celle du placard. Du moins, ce n'est pas tant le grincement de la porte qui attira son attention, mais plutôt le retour soudain de la lumière... bien vite obstruée par la présence de Rivaille.
Damnation.

Okay, trouver une excuse plausible.

« Oh, Caporal, bonjour ! J'étais... enfermé. Dans le placard. J'agace Selena,voyez-vous, alors elle se débarrasse de moi comme elle peut... C'est gentil de m'avoir libéré. »

C'est plausible ça, non ? Si l'on oublie qu'il aurait facilement pu sortir du placard de lui même... De toute façon, quoi qu'il dise, son supérieur ne se laisserait certainement pas berné, mais se trouver une excuse, c'est un peu une tradition, aussi stupide soit elle. Tiens, en parlant d'excuse stupide, le médecin fit semblant de s'étonner de la demande du Caporal, avant de regarder la pièce.

« Le bordel ? Waouh, c'est dingue ça, on dirait bien qu'une tornade est passée ! C'est surement le cas, en fait, j'aurais pas du laisser la fenêtre ouv- »

.....La fenêtre est fermée. Zut. Tant pis, ce n'est pas comme si quelqu'un aurait pu croire à une excuse pareille, à moins d'être vraiment crédule - ou juste stupide - et il ne pensait pas que cela puisse être le cas de son actuel interlocuteur.  

Plan B : changer de sujet.
Lains reporta alors sur attention sur son peut-être futur bourreau, remarquant finalement que quelque chose se différenciait de d'habitude. Son regard paraissait plus noir que d'habitude en fait... peut-être parce qu'il avait des cernes. Oh.

« Faites attention Caporal, vous êtes cernés. »

Il n'avait pas pu la retenir celle-ci, comme beaucoup de ses blagues un peu idiotes, en fait. Enfin, pour une fois que Lains n'était pas le seul à avoir de belles cernes, ça méritait d'être noté. Il ne manquerait plus qu'il lui pique son statut de panda. Bon, ce n'était pas non plus comme s'il y tenait spécialement. En tout cas, entre sa tête actuelle et le manque évident de papiers administratifs entre ses mains, le brun supposa que Rivaille n'était finalement pas là pour le noyer sous la paperasse - Lains n'aimait pas la paperasse ; Lains perdait la paperasse ; Lains perdait tout, de toute façon.

« Vous êtes là pour consulter ? Ce serait une première, à ma connaissance. »

C'était peut-être une bonne chose pour lui ça, finalement. Enfin, si Rivaille allait mal, il n'allait pas spécialement s'en réjouir. C'est simplement que s'il n'était pas au mieux de sa forme, alors peut-être qu'il aurait une chance de s'en sortir vivant, si tant est qu'il n'est pas la force de taper trop fort. De plus, s'il était malade, alors ça voulait dire qu'il était humain finalement. Non pas qu'il en ait douté... peut-être un peu. Juste un peu. Il ne l'avait jamais vu malade, alors il y avait bien de quoi se poser des questions, non ? Surement que même les microbes n'osaient pas se confronter à lui. A moins que ce ne soit ses défenses immunitaires qui étaient tout aussi efficace contre les virus que lui l'était contre les Titan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t279-n-ayez-pas-peur-un-medecin-est-fait-pour-guerir-et-non-pour-blesser http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t281-relations-de-lains
Exploration

Féminin Messages : 358
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 21
Localisation : Te faire chercher c'est bien mieux.
Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥] Empty
MessageSujet: Re: Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥]   Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥] EmptySam 27 Juin - 23:27

Le Caporal réalisa une chose. C’était que des gens avaient peur de lui. Pourtant il n’était pas si méchant que ça. Bon certes en cas de bordel, là il ne devenait pas très sympathique mais en même temps c’est pas dur de faire un peu de ménage ! Peut-être pour Lains en tout cas. Il écouta silencieusement la première excuse du médecin et là il se demanda s’il le prenait vraiment pour un imbécile. Alors Rivaille préférait ne rien dire sinon il n’allait pas être spécialement gentil. Pas beaucoup de gens aimaient bien se faire prendre pour un idiot en même temps donc il y avait de quoi être un peu agacé.

Cependant il laissa Lains se trouver une autre excuse, pour voir jusqu’où il était prêt à aller pour ne pas qu’il le massacre. Prouvant qu’il craignait vraiment quelque chose. Il s’était d’abord caché à son arrivée, cherchait des excuses bidon… Rivaille se posait quelques questions quand même. Il l’écouta dire qu’une tornade était passée. La fenêtre fermée. Bien sûr. Même le médecin se rendit compte de sa propre stupidité lorsqu’il réalisa lui aussi que ladite fenêtre n’était pas ouverte. Il se contenta de soupirer en regardant Lains. Le brun n’avait pas l’air de rigoler en tout cas. Enfin le jour où on verra Rivaille rire, ça sera jour de fête.

Il se rendit compte que le médecin l’observait et il fronça les sourcils lorsqu’il lui sorti une nouvelle blague. Enfin si on pouvait appeler ça une blague. Oui, il avait des cernes. En tout cas il n’avait pas l’air de vouloir en rire. Cependant il décida de rentrer dans son jeu. Pourquoi ? Pour lui mettre un petit coup de pression. Non pas que cela amusait le Caporal de faire ça mais son interlocuteur le prenait vraiment pour un idiot depuis tout à l’heure et toute moquerie mérite vengeance. La seule chose qu’il pourrait lui faire subir c’est de ranger et nettoyer à fond cette pièce mais vu la personne qui occupait les lieux… Cela devait être impossible.


"Si tu continues comme ça Lains, ce sont tes cheveux qui me serviront de balai pour nettoyer cette pièce."

Même fatigué, l’imagination était encore là. Bien sûr qu’il n’allait pas le faire mais c’est pour prévenir le médecin qu’il fallait qu’il calme son taux de blagues là parce que ça devenait effrayant la vitesse à laquelle il pouvait sortir des âneries pareilles. Enfin lui était habitué à le dire, Rivaille n’était pas habitué rien qu’à la présence prolongée du médecin. Après tout quand ils se voyaient c’était juste pour lui donner des papiers, l’écouter se lamenter deux minutes et repartir. Voilà comment se déroulait les rares fois où l’homme de petite taille venait le voir et c’était très rapide aussi comme visite. Quand il lui demanda s’il était là pour consulter, il hocha la tête positivement pour approuver.

"Et vu l’état de l’infirmerie, j’ignore si j’ai bien fait de venir."

Parce qu’en plus d’être malade, il sera rendu limite fou à cause du désordre. Maniaque le Caporal ? A peine. Ce n’était pas du tout lui qui faisait recommencer le nettoyage à ses coéquipiers si ce n’était pas nickel. Dans l’ancien Q.G c’était tellement propre qu’on pouvait certainement manger par terre mais c’était une idée à bannir tout de suite à part si on voulait faire rager Rivaille et ça c’est plutôt l’idée du suicidaire qui en a marre de vivre. On ne plaisante pas avec la propreté, c’est quelque chose de très important ! C’était important hier, c’est important aujourd’hui et ce sera important pour demain !

Rivaille recula pour laisser le médecin sortir de son placard et regarder autour de lui en retenant un soupir. Il n’était pas bien, ce n’était pas le moment de nettoyer. Enfin Lains pouvait lui donner de quoi nettoyer et le laisser seul un moment ici, qu’il pourrait revenir en étant sûr que ce serait propre. Sauf que le Caporal laisserait Lains faire ça tout seul puisque c’est son coin à lui. Par contre le brun était étonné de voir toutes ces choses qu’on pouvait accumuler dans une petite pièce comme celle-là. C’était… Surprenant, c’était le mot oui.

Il leva les yeux vers Lains. Vraiment ce n’était pas le moment de faire le guignol. Au moins quand Rivaille n’allait pas bien, ça se voyait clairement. Bon ça ne l’empêcherait pas de coller une raclée à ceux qui se foutent de lui mais c’était peut-être à cause de ça qu’il était malade. Pas parce qu’il frappait la mémé du coin tous les quatre matins mais parce qu’il se surmenait dernièrement. Même si Lains était un adepte du désordre, le petit Caporal lui faisait confiance, du moins en son verdict, puisque lui était médecin.

_________________
Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥] 875432tumblrmtvze96VVO1re09ifo1500
Je vous parle en steelblue ~


Dernière édition par Caporal Rivaille A. le Lun 1 Fév - 1:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1181-changement-de-personnage-pour-rivaille-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1178-corporal-s-relationships#7519
Exploration

Féminin Messages : 312
Date de naissance : 21/01/1996
Date d'inscription : 25/08/2013
Age : 23
Localisation : Partout et nul part à la fois.
Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥] Empty
MessageSujet: Re: Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥]   Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥] EmptyJeu 16 Juil - 21:50

Lains aimait plaisanter - même s'il savait que ses plaisanteries n'étaient pas toujours toujours au goût de tout le monde, certaines se rapprochant même du sarcasme plutôt que d'une réelle blague. Il cherchait plus à les embêter ou simplement à retranscrire ses pensées qu'à les faire rire, en fait. Cependant, autant cela ne le dérangeait pas d'avoir d'avoir quelqu'un en état végétatif pendant qu'il bavardait, pouvant très bien entretenir une conversation tout seul ; autant pour les plaisanteries ou les piques, il préférait avec un public un minimum réactif. C'était moins drôle sinon.

"Si tu continues comme ça Lains, ce sont tes cheveux qui me serviront de balai pour nettoyer cette pièce."

Ah. Rectification, le Caporal faisait preuve d'une certaine répartie finalement. Dur répartie d'ailleurs. Dur, principalement parce que le médecin savait qu'il serait bien capable de mettre sa menace à exécution s'il le provoquait trop. N'empêche que l'image mentale était plutôt drôle - mais pas au point qu'il souhaite tenter l'expérience. Certes, ses cheveux étaient plutôt désordonnés, mais de là à pouvoir s'en servir en balai, c'était tout de même une autre paire de manche.
Manche à balai, ahah.

Bon, il comprenait bien qu'il allait devoir se calmer tout de même, Rivaille n'ayant pas l'air en état de le supporter - déjà que Rivaille et les idioties, en général, ça ne semblait pas être le grand amour... Ça ne lui ferait pourtant pas de mal de se détendre un peu. Lains n'avait pas de gêne à agacer les gens en temps normal, tant que ce n'est que ça, mais si les personnes en question ne vont pas bien, mieux vaut faire preuve d'un peu de compassion. De plus, son supérieur patraque, ça avait déjà de quoi être surprenant. Enfin, vu comme il bossait, ce n'était pas si étonnant que cela qu'il puisse avoir un coup de fatigue. Il était bien capable de faire du surmenage d'ailleurs.

« C'est un bordel propre. »

Non mais.
En tant que médecin, il avait des habitudes niveau hygiène tout de même. Tout était propre dans cette pièce, c'était juste... dérangé. C'était surement déjà trop pour ce cher maniaque, mais c'était déjà mieux que rien, dirons-nous. Il allait quand même dégager un peu les lieux pour pouvoir s'installer librement.

Sortant finalement de son placard, Lains se dirigea vers le lit de la pièce pour enlever les quelques trucs qui y traînaient et les mettre dans un placard lambda - cacher le bordel en attendant de le ranger, c'était toujours ça, ça donnait une illusion de rangement.

« Asseyez-vous, ça vous fera pas de mal. »

Il le laissa s'installer, en profitant pour se laver les mains au robinet.

« Alors, qu'est-ce qu'il vous arrive exactement ? Symptômes particuliers à part la fatigue ? »

Revenant vers lui, Lains posa sa main sur le front de Rivaille. Bon, pas de fièvre flagrante, c'était déjà ça. En tout cas, il ne serait certainement pas venu s'il ne s'agissait que d'une fatigue passagère, donc c'est qu'il devait y avoir quelque chose, quand même. Il lui faisait peut-être vraiment du surmenage, en fait, parce qu'il n'avait pas spécialement l'air malade - à moins qu'il ne commence seulement à couver une maladie qui accaparait déjà l'attention de son système immunitaire. Ce pouvait aussi être une anémie, c'était à vérifier.

Allez, on va essayer de faire un peu de rangement quand même, pour éviter de faire faire un infarctus au patient, ce serait dommage, même si on peut dire qu'au moins il serait déjà au bon endroit pour se faire soigner. A condition de ne pas succomber à l'infarctus... Le jeune homme ramassa alors les affaires qui traînaient à droite et à gauche pour les ranger plus ou moins à leur place dans les différents placard. Maintenant, c'est sûr qu'il n'ira plus à s'aventurer dans l'un d'entre eux temps que ce sera encore le fouillis... N'empêche que c'était une bonne idée de cachette si l'on met de côté le confort. Pas très discret, mais quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t279-n-ayez-pas-peur-un-medecin-est-fait-pour-guerir-et-non-pour-blesser http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t281-relations-de-lains
Exploration

Féminin Messages : 358
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 21
Localisation : Te faire chercher c'est bien mieux.
Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥] Empty
MessageSujet: Re: Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥]   Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥] EmptyLun 27 Juil - 11:12

Rivaille écoutait Lains dire que c’était un bordel propre. C’est vrai que les médecins devaient faire preuve d’hygiène pour ne pas refiler autre chose en plus à leurs patients que ce qu’ils avaient déjà. Il l’observa ensuite quitter son fameux placard pour aller ranger deux-trois trucs… Enfin ranger… C’est pas ça ranger, ça c’était plutôt du genre à jeter dans un coin pour faire bonne mine. Franchement le Caporal n’avait pas envie de batailler là-dessus pour une fois, au pire c’était le coin de Lains et s’il affirmait que c’était au moins propre, c’était déjà ça.

Il lui indiqua le lit après avoir viré en partie les choses qu’il y avait dessus et Rivaille alla s’asseoir en l’observant du coin de l’œil. C’était son hygiène qu’il observait et au fond il n’avait rien à redire. Après quoi il revint vers lui pour vérifier sa température en lui demandant ce qu’il avait exactement. Rivaille lâcha un soupir en l’observant.


"Beaucoup de fatigue, je dors très peu, je travaille beaucoup trop et ça commence à ne plus suivre du tout, jusqu’à avoir des vertiges, et si je n’ai rien pour me retenir, je m’effondre."

C’était bien la première fois que le petit homme parlait de son état. Là il en avait assez d’être dans un état constant de fatigue. Dormir ? Oui, deux à trois heures par nuit maximum, parfois il faisait même des nuits blanches. C’était vraiment pénible et à force il pouvait tomber malade. Peut-être même qu’il l’était déjà mais qu’il n’en avait pas encore conscience et ça serait le comble. D’un autre côté il savait qu’il risquait vraiment autre chose qu’une simple fatigue s’il restait comme ça, s’il continuait à se surmener. Donc Rivaille savait que c’était le bon choix de venir ici.

Son regard se perdit un instant dans le vague. En parlant, un mal de tête s’était invité. Toujours le même soit dit en passant depuis plusieurs jours. Il ne prenait rien pour que ça passe, vu qu’au bout d’un moment ça disparaissait. Au pire il faisait bien une cure avec du thé mais ce n’était pas vraiment suffisant à vrai dire. Ça aurait été trop beau. Peut-être que vaguement s’énerver après Lains sur l’état bordélique de la pièce n’avait pas été bon ? Il n’en savait trop rien pour tout avouer et il regarda de nouveau Lains.


"Avec des maux de tête réguliers depuis plusieurs jours."

Décidément le médecin serait peut-être l’un des seuls à voir le Caporal comme ça. En même temps Rivaille cachait tout ça à ses compagnons pour ne pas les inquiéter, sinon ça aurait été eux qui l’auraient forcé à aller voir le médecin. Quelle plaie être malade quand même. En plus s’il fallait, il n’était même pas malade et s’inquiétait pour rien. Pourtant il ne fallait pas sous-estimer le surmenage et c’était pour ça qu’il venait principalement. Le Caporal savait qu’au bout d’un moment, quelque chose allait lâcher. Ce n’était pas son esprit qui lâcherait en premier mais bel et bien son corps s’il ne faisait rien et ça allait être embêtant si tout lâchait d’un coup.

Plus aucune trace d’agacement ne venait de lui, la fatigue prenait lentement le dessus. Rivaille savait que ça n’allait pas vraiment s’arranger avec les peu heures de sommeil qu’il avait par nuit mais il attendait le verdict final de Lains. Le brun se frotta le visage avec ses mains en relevant la tête, l’air vraiment fatigué quand on y faisait vraiment attention. Dire que celui qu’on considérait le meilleur soldat de l’Humanité était peut-être victime de surmenage… Cela laissait réfléchir, comme quoi personne n’était à l’abri d’une quelconque maladie ou d’un problème qui surviendrait comme ça. Un problème assez grave soit dit en passant. Cela pouvait ne pas être grave mais l’inverse était tout aussi vrai au fond. On ne plaisantait pas avec la santé et Rivaille en avait bien conscience, d’où sa présence ici d’ailleurs. Le petit Caporal planta son regard dans celui de Lains en attendant le verdict final, il s’attendait à tout maintenant et ne serait pas vraiment surpris de la réponse du médecin dans tous les cas.

_________________
Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥] 875432tumblrmtvze96VVO1re09ifo1500
Je vous parle en steelblue ~


Dernière édition par Caporal Rivaille A. le Lun 1 Fév - 1:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1181-changement-de-personnage-pour-rivaille-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1178-corporal-s-relationships#7519
Exploration

Féminin Messages : 312
Date de naissance : 21/01/1996
Date d'inscription : 25/08/2013
Age : 23
Localisation : Partout et nul part à la fois.
Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥] Empty
MessageSujet: Re: Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥]   Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥] EmptySam 15 Aoû - 23:08

Rivaille alla s'asseoir sur le lit sans rechigner. Soit il n'en avait pas la force, soit il n'avait rien à redire. Dans les deux cas, cela arrangeait Lains, bien que la deuxième réponse était la plus préférable. Il ne fallut ensuite guère de temps avant que son actuel patient ne lui révèle ses symptômes. Beaucoup de fatigue, mais peu de sommeil et des vertiges. Le bon point était que lui même se rendait compte qu'il travaillait bien trop. Maintenant, le médecin avait la certitude qu'il souffrait de surmenage, il aurait bien fallu que ça arrive un jour ou l'autre étant donné tout l'énergie qu'il pouvait dépenser.

« Surmenage. Je pense que vous deviez vous en douter. »

S'il y avait bien une chose que l'on avait l'occasion de découvrir au cours de sa vie, c'est que notre corps a souvent d'avantage de limites que notre esprit. Le faire repousser ses limites grâce à notre volonté était une bonne chance puisque c'était souvent ce qui lui permettait de progresser. Cependant, quand le corps ne pouvait plus continuer, qu'importe les efforts que l'on pouvait faire, il savait se faire comprendre et nous arrêter, pour son propre bien. C'est pour cette raison qu'il était important de faire attention à nos limites. Seulement ce n'était pas toujours aussi simple. Lains comprenait, pour être lui aussi concerné, que l'on pouvait rarement se permettre de faire preuve de faiblesse dans ce monde, d'autant plus quand on était dans l'armée, d'autant plus quand on avait des responsabilités. Étant lui aussi très - trop - sévère envers lui même, il ne pouvait guère faire la moral à son caporal. En revanche, en tant que médecin, il pouvait le forcer à se reposer.

Il réfléchissait aux meilleures solutions qu'il avait pour traiter son cas, quand Rivaille ajouta des maux de têtes réguliers à la liste des symptômes. Eh bien, ça faisait aussi partit des désagréments du surmenage, malheureusement, tout comme les insomnies. C'est en quelque sorte un effet domino : un maux en entraîne un autre et un autre, etc. C'est d'ailleurs bien souvent grâce à l'association des différents maux que l'on parvient à déterminer de quoi souffre exactement le malade.

« Y'a pas de remède miracle pour le surmenage. Il faut que vous vous reposiez, au moins la nuit. Je vais vous donner des somnifères pour contrer les insomnies. Pour les maux de tête, je peux vous donner un remède aussi, mais le mieux serait de vous décontracter et rester tranquille autant que possible, c'est le meilleur moyen de les faire cesser. »

Ça prendrait surement un temps avant qu'il ne récupère complètement. Comme pour tout, ça variait en fonction des personnages, de la même façon que cela varierait selon le travail que continuerait à fournir Rivaille et le temps qu'il prendrait pour se reposer. Lains aimerait bien le mettre en repos forcé durant quelques jours, mais il ne pouvait décemment pas priver le caporal de ses fonctions, il était trop important pour disparaître de la circulation un moment. D'un autre côté, il avait tout intérêt à prendre son surmenage au sérieux, sinon ce serait tout aussi embêtant lorsqu'il s'agirait de combattre des titans dans son état.

« Je sais que ce n'est pas forcément aussi simple, mais envoyez donc promener quelques unes de vos responsabilités ou anxiétés, durant les prochains jours. Ça ne pourra que vous faire du bien. »

Si seulement tout pouvait toujours être aussi simple que d'envoyer promener ce qui nous pose problème. Il y avait d'ailleurs beaucoup de choses que Lains aimerait pouvoir envoyer promener. A commencer par les murs, malheureusement ce n'était clairement pas quelque chose qui était ne serait-ce que pensable tant que les titans seraient là. De toute évidence, la plupart des choses qu'il n'appréciait pas ne pouvait pas disparaître aussi facilement, ce serait trop simple sinon.

Se dirigeant vers les placard, le médecin se mit alors en quête de trouver des somnifères et des anti-douleurs. Heureusement qu'il avait des collègues pour ranger derrière lui - même s'il dérangeait par la suite -, sinon il ne retrouverait jamais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t279-n-ayez-pas-peur-un-medecin-est-fait-pour-guerir-et-non-pour-blesser http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t281-relations-de-lains
Exploration

Féminin Messages : 358
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 21
Localisation : Te faire chercher c'est bien mieux.
Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥] Empty
MessageSujet: Re: Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥]   Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥] EmptyLun 24 Aoû - 10:02

Lains ne tarda pas à lui annoncer du surmenage. C’était ce à quoi Rivaille avait pensé en premier. Ce n’était pas étonnant au fond, mais c’était assez embêtant. Il travaillait trop c’était un fait, seulement il était obligé de travailler, il ne faisait que ça et ne prenait pas le temps de se reposer convenablement. Ce qui expliquait beaucoup de chose mais bon, il n’y pouvait rien, quand les ordres venaient d’en haut, il ne pouvait rarement les ignorer. Avec tout ce qu’il s’était passé, tout ce qui s’était déjà passé ou ce qui allait se passer, Rivaille avait sans doute l’esprit en surchauffe.

Maintenant il y avait bien évidemment le système qui ne suivait plus et voilà ce qu’il y avait. Une panne dans ledit système. Une panne appelée surmenage. Quelle plaie en y repensant ! Au moins une chose positive, ce n’était pas comme s’il était tombé malade juste avant une expédition ou quelque chose comme ça. Du moins il ne l’aurait pas dit et aurait fait avec, cependant ce n’était vraiment pas bon de faire avec, et il en avait mit du temps avant de décider d’aller consulter un médecin. Rivaille avait attendu d’être vraiment pas bien pour consentir à aller voir Lains.

Il n’avait pas à se justifier pour quoique ce soit, il avait juste du travail. Beaucoup de travail. Peut-être même trop, qu’il accomplissait toujours sans broncher. Parce que Rivaille ne refusait pas grand chose. En même temps en tant que Caporal il ne pouvait pas trop se permettre d’envoyer balader les uns et les autres et pourtant à les écouter parfois il en avait vraiment envie. Cependant il ne pouvait pas faire ça. Malheureusement, des fois ça ferait du bien pourtant.

Il sorti de ses pensées lorsque Lains continua sur sa lancée. Comme quoi il n’y avait pas de remède miracle pour ça, qu’il fallait juste du repos, pas mal de repos même, Rivaille en était conscient bien évidemment. Le brun ne broncha pas lorsque le médecin lui dit qu’il allait lui prescrire des somnifères et un remède pour ses maux de tête, mais que le meilleur moyen que cela cesse, c’était de rester tranquille. Sauf que le Caporal ne restait jamais bien tranquille très longtemps, ce qui était le problème. Il hocha la tête positivement lorsqu’il lui dit aussi d’envoyer promener quelques unes de ses responsabilités.

Il aurait sourit s’il n’était pas de nature froide et peu souriante, cependant il se dit que s’il pouvait envoyer promener Erwin comme il l’avait fait des années auparavant, avant même d’intégrer le Bataillon, il l’aurait fait. Là il ne pouvait pas vraiment mais bon, c’était soit ça, soit il restait malade et ne serait pas opérationnel pour les prochaines expéditions, ce qui serait un peu embêtant pour tout le monde n’est-ce pas ? Rivaille ne se sentait pas indispensable, il y avait d’autres bons éléments pour tuer les titans, mais en tant que Caporal il devait être auprès de ses hommes n’est-ce pas, et ne pas les abandonner comme ça à cause d’un simple surmenage.


"Je vais essayer."

Essayer ? C’était facile de dire ça, seulement il ne prenait pas ça à la légère. Simple surmenage ? Pas vraiment, Rivaille savait que le surmenage entraînait parfois la mort et franchement ce n’était pas ce qu’il voulait donc évidemment il allait faire attention. Le plus attention possible pour récupérer rapidement. Ca le gonflait sérieusement de devoir se reposer parce qu’il n’était pas du genre à rien faire mais il devait s’accorder des pauses, Lains l’avait dit lui-même et c’était lui le médecin, aussi bordélique soit-il. Il suivit Lains des yeux qui allait chercher du coup certainement ce qu’il avait dit plus tôt.

"Tu t’y retrouves au moins avec ce bordel ?"

Il n’allait pas passer par quatre chemins pour le dire, vu que ça l’étonnait un peu en fait. Dans quel sens ? Eh bien que rien ne soit rangé et que pourtant il retrouve ce qu’il cherchait. C’était probablement le système des bordéliques, qui savaient où étaient rangés leurs affaires. Ou pas d’ailleurs, s’il fallait Lains perdait tout mais comme il avait sans doute des collègues qui devaient certainement être plus organisés, il y avait un juste milieu ? Ou pas, encore une fois, Rivaille n’allait pas vérifier. A partir qu’on retrouve les choses qu’on cherchait, c’était le principal… Non ? Il allait s’en tenir à ça à vrai dire. Quoiqu’il avait une très vague crainte, que Lains lui dise qu’il ne sait pas où il a rangé les médicaments. Ce serait un comble et il préférait finalement ne pas y penser.

_________________
Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥] 875432tumblrmtvze96VVO1re09ifo1500
Je vous parle en steelblue ~


Dernière édition par Caporal Rivaille A. le Lun 1 Fév - 1:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1181-changement-de-personnage-pour-rivaille-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1178-corporal-s-relationships#7519
Exploration

Féminin Messages : 312
Date de naissance : 21/01/1996
Date d'inscription : 25/08/2013
Age : 23
Localisation : Partout et nul part à la fois.
Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥] Empty
MessageSujet: Re: Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥]   Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥] EmptyLun 7 Sep - 22:06

Même si ce n'était pas un sujet à traiter à la légère, Lains devait tout de même avouer qu'il préférait s'occuper d'une histoire de surmenage plutôt que de soigner des soldats - ou même des civils - après une sale rencontre avec des Titans. Il pouvait difficilement y avoir de spectacle aussi atroce et sanglant que celui qui suivait le passage de ces horreurs de la nature, de toute façon. Enfin, le sang n'était pas spécialement quelque chose qui dérangeait le jeune homme, heureusement d'ailleurs étant donné le nombre de fois auxquelles le soignant s'y retrouve confronté. C'est le nombre de morts, de blessés dans un état critique voir irrécupérable et de membres et tripes qui jonchent les lieux qui rendent le tout monstrueux. Aussi, c'était toujours plus "agréable" de s'occuper d'autre chose.

Le Caporal était un bosseur, clairement, il l'était même trop comme le prouvait sa présence actuelle à l'infirmerie. Malgré tout, Lains savait qu'il prendrait au sérieux son surmenage, même s'il ne serait pas évident pour lui de parvenir à prendre le temps qu'il lui faudrait pour récupérer correctement et rapidement alors le médecin ne prit pas la peine de discourir sur l'importance de prendre soin de lui, tel qu'il l'aurait surement fait avec d'autres patients plus inconscients. Certes, un simple "j'essaierais" était peu, mais comme il a été dit, Rivaille pouvait difficilement se permettre de faire mieux qu'essayer.

« Si ça ne s'arrange pas, je me permettrais de vous consigner à l'infirmerie pour quelques jours. Je pense que nous préférons tout deux éviter de devoir en arriver là. »

Réussir à garder Rivaille en place durant plusieurs jours serait surement toute une aventure et il vaudrait mieux que l'infirmerie soit bien rangée sinon ce n'était même pas la peine d'espérer y parvenir. Cependant, il valait mieux qu'ils croient qu'il n'y aurait pas besoin d'en venir à ce genre de traitement forcé, surtout que Lains doutait que cela serait efficace si son supérieur se sent prisonnier et s'inquiète de ce qui se passerait en dehors de la pièce.


Pendant qu'il cherchait des somnifères et des aspirines, il lui demanda s'il parvenait à s'y retrouver dans ce bordel. Eh bien, malheureusement pour lui, Lains ne faisait pas partit de ces bordéliques qui retrouvaient facilement leurs affaires parce qu'ils se souvenaient où ils les mettaient. Non, lui était plutôt de ceux qui ne trouvaient jamais rien et parvenaient seulement à remettre la main sur des affaires qu'ils cherchaient quelques jours auparavant - comme avec son livre, plus tôt... - alors qu'ils étaient en train d'en chercher d'autres.
Grâce aux autres médecins qui, eux, avait la chance d'être ordonnés, les placards gardaient quand même un semblant d'ordre, ce qui lui permettait de ne pas avoir trop de mal à trouver ce qu'il cherchait. D'ailleurs, il venait enfin de mettre la main sur les remèdes qu'il souhaitait.

« Plus ou moins selon les jours. Sous entendu : selon si Silena ou Wil sont là pour ranger. Vous pouvez prendre ça tout de suite pour vos maux de tête et voilà les somnifères, prenait en un chaque soir. Pas d'alcool avec, bien sûr, je précise au cas où. »

Le tout entre les mains du Caporal, Lains se dirige ensuite vers le lavabo pour remplir un verre d'eau et lui amener, voilà qui serait déjà plus simple pour avaler l'aspirine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t279-n-ayez-pas-peur-un-medecin-est-fait-pour-guerir-et-non-pour-blesser http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t281-relations-de-lains
Exploration

Féminin Messages : 358
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 21
Localisation : Te faire chercher c'est bien mieux.
Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥] Empty
MessageSujet: Re: Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥]   Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥] EmptyVen 2 Oct - 20:52

Rivaille porta une main à son crâne pour se masser les tempes un instant. C’était comme si ça tambourinait dans sa tête, quelque chose de bien désagréable soit dit en passant. Cela lui était déjà arrivé quelques fois mais jamais rien de bien insistant jusqu’à aujourd’hui. Peut-être qu’au final ses dernières sorties ne l’avaient absolument pas aidé à se reposer et au final sa santé s’était dégradée plus que prévu. Après s’il se soignait rapidement et correctement, il n’y avait pas de raison que ça s’éternise aussi. En observant Lains, il l’écouta lui dire que si ça ne s’arrangeait pas, il allait le consigner à l’infirmerie.

…C’était une blague ? Parce que le Caporal n’avait pas que ça à faire. Alors dans l’intérêt de tous les deux, soit Lains et lui-même, il ne valait mieux pas rester à l’infirmerie. Mais alors ce n’était même pas envisageable. Ce n’était pas le désespoir qui résonnait dans la tête du brun mais plutôt de l’agacement en pensant à cette éventualité. C’était clair que c’était hors de question. S’il devait rester à l’intérieur, Rivaille allait certainement vouloir savoir ce qu’il se passe dehors. C’était plus que certain même, après tout on commençait à le connaître, et Lains savait de quoi il était capable si on le forçait à faire quelque chose. Donc au final il faisait bien d’évoquer le fait qu’ils préféraient éviter ça tous les deux.


"Je ne resterais pas ici, ça ira."


Le Caporal retint un soupir. Pour être honnête, il ne préférait même pas s’attarder sur le sujet. Ça ne servait à rien vu qu’ils étaient tous les deux d’accord. Dans tous les cas il était certain que le médecin pouvait anticiper ce qu’il allait dire sans. Pas que Rivaille soit prévisible ou quelque chose comme ça, ce qui était loin d’être le cas d’ailleurs, mais des choses comme ça, ceux qui le connaissaient bien pouvaient le deviner. Enfin ceux qui le connaissaient bien se comptaient sur les doigts d’une main, vraiment à la rigueur mais sans plus.

Rivaille regardait Lains chercher ses médicaments dans son armoire, en se demandant vraiment comment il faisait pour s’y retrouver. En plus comme il lui avoua que ça dépendait selon les jours, le brun n’imaginait pas comment c’était au moment des ‘mauvais jours’. Un dépotoir ? Non pas vraiment, Lains l’avait dit lui-même, un médecin se devait d’avoir toujours une très bonne hygiène. Donc le terme que Rivaille cherchait était un foutoir. Voilà, c’était déjà plus réaliste. Un foutoir comment ? Eh bien avec des feuilles partout, des trucs qui traînaient par-ci et par-là, bref, un endroit mal rangé. Ça devait être joyeux dans ces moments-là mais bon, c’était leur problème.

Ensuite quoi, le médecin trouva enfin ce qu’il cherchait, ce qui était déjà une bonne chose à vrai dire, Rivaille était presque prêt à croire qu’il n’allait pas mettre la main sur ça. Le Caporal, désespéré ? Pas du tout, ce n’était qu’une illusion. De toute manière bon courage à celui qui tenterait de déchiffrer son expression toujours stoïque. On ne pouvait pas parler de visage blasé, l’homme de petite taille ne l’était pas. Sous ses airs toujours indifférents, c’était quelqu’un de très attentif à ce qui l’entourait, il était bien obligé même, sinon il ne s’en sortirait jamais. Lains lui remit dans les mains ces fameuses aspirines avant qu’il n’aille chercher un verre d’eau.

"Merci."

Quand il eut le verre d’eau, Rivaille avala cul-sec sans se prendre la tête et sans hésiter. Il n’allait pas non plus passer le Réveillon dans cette petite pièce. Eh bien ce n’était pas parce qu’il était malade qu’il n’avait rien à faire. Certes il avait promis de se ménager pour ne pas trop en faire mais il n’allait pas rester passif, ça c’était encore plus hors de question que de rester à l’infirmerie. La question ne se posait pas. Il ne fallait même pas y penser. Quand on est actif comme l’était Rivaille, ça serait franchement difficile de se dire qu’il faut rester tranquille sans broncher. Le Caporal l’était en tout cas, comme une pile électrique, quasiment inépuisable.

Quasiment.

Sachant que les effets de l’aspirine mettrait un certain temps avant d’agir, le brun se permit de descendre de la table de Lains en prenant les somnifères dans sa main pour les ranger. Ah… Dormir un peu, ça lui ferait le plus grand bien. Enfin dormir plus des deux ou trois heures par nuit comme il pouvait faire. Cela ferait drôle au Caporal mais il ne rechignait pas à le faire sinon il ne s’en sortirait jamais et les conséquences pourraient être plus graves. Donc en conclusion, il allait faire ce que Lains lui disait.


"Merci pour tout Lains. Je vais y aller…"

Et après un instant d’arrêt, il planta son regard dans le sien.

"…Tâche donc de ne pas perdre ta tête avec tes affaires."

Une blague venant de Rivaille, c’était bien rare. Surtout qu’avec la tête qu’il faisait, on se demandait si c’était une blague ou pas. Lains pouvait prendre cette remarque comme il voulait, ça ne l’empêchera pas de vivre d’une quelconque manière que ce soit. Même s’il ne le montrait pas, le Caporal appréciait le jeune médecin, il avait de l’estime pour lui et ce qu’il faisait. Le brun avait du respect tout simplement pour son interlocuteur. Ensuite quoi, il se dirigea vers la porte en s’apprêtant à partir et laisser Lains continuer sa journée comme la sienne.

Une coupure dans ce qu’il faisait chaque jour, ça faisait du bien. Pas qu’être malade était une bonne chose, mais avoir passé la journée avec un jeune homme qui ne travaillait pas avec lui et était différent, ça faisait du bien quelque part. Le saluant, Rivaille franchit la porte pour le laisser avec les instructions du jeune médecin bien en tête.


HRP:
 

_________________
Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥] 875432tumblrmtvze96VVO1re09ifo1500
Je vous parle en steelblue ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1181-changement-de-personnage-pour-rivaille-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1178-corporal-s-relationships#7519

Contenu sponsorisé

Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥] Empty
MessageSujet: Re: Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥]   Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Cachons nous du grand méchant loup. [Rivaille ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le petit méchant loup...
» - Le Grand Méchant Loup - Fenrir
» Qui a peur du grand méchant loup, c'est pas nous...
» Le Petit Chaperon Rouge et le Grand Méchant Loup [PV Littèle/Fenrir]
» Animation n°3 : Le Grand Méchant Loup

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shingeki No Kyojin RPG :: Autres endroits-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit