Partagez | 
 

 Le fruit du hasard ? [Jacob]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Speciale

Féminin Messages : 75
Date de naissance : 20/04/1997
Date d'inscription : 15/08/2015
Age : 21
MessageSujet: Le fruit du hasard ? [Jacob]   Sam 29 Aoû - 16:07



La matinée battait son plein ; il faisait bon, le ciel était dégagé. Erika était arrivée au District de Trost la veille au soir, elle n’avait donc pas encore eut le temps de constater les dégâts. Le nettoyage de la cité avait heureusement été effectué depuis un moment déjà, et la jeune femme remarqua qu’il y avait pas mal de monde dans les rues. Bien-sûr, elle savait pertinemment qu’en cas de chute de Mur Rose, il n’y aurait pas de place pour tous les habitants au sein du Mur Sina. Ces derniers étaient donc rapidement retournés dans leur quartier d’origine. Malgré tout, beaucoup de bâtiments avaient été détruit, dont une majorité d’habitations. Les gens s’accrochaient à ce qu’ils leur restaient, elle pouvait bien le comprendre. Elle se demanda alors si le gouvernement participerait aux frais de réparations.

Quoiqu’il en soit, les événements prenaient une tournure intéressante. Erika avait rarement pris autant de plaisir à écouter les diverses rumeurs qui circulaient. Les gens grossissaient toujours les choses, si bien que quand le cas d’Eren Jaeger avait commencé à se faire entendre, elle n’y avait pas cru. Les titans n’étaient pour elle que des monstres dénués de toute intelligence, alors le fait qu’un humain puisse se transformer ainsi lui paraissait tout bonnement inimaginable. Lorsque la vérité était finalement tombée et la nouvelle que le jeune garçon était pris en charge par le Bataillon d’Exploration, la soldate s’était finalement dit : après tout, pourquoi pas ? Mais malgré tous ses efforts, elle n’arrivait pas à se sentir concernée.      

Cependant la vie ailleurs n’avait guère changé. Les soldats des Brigades n’avaient aucunement été dépêché pour aidé les soldats de Trost à combattre. Ce qui amenait Erika était une affaire assez peu originale, mais qui néanmoins la sortait de son train-train quotidien. Elle était très peu sortie de l’enceinte du Mur Sina dans sa vie, changer d’air ne pouvait donc lui faire aucun mal, bien qu’il s’agissait de régler une affaire ; c’était toujours plus intéressant que de rester enfermée dans des locaux. Elle avait été envoyé seule – ce qui l’arrangeait plutôt – ça ne serait donc pas très difficile. En effet, plusieurs plaintes avaient été déposé au sujet de vols en séries, si l’on peut dire. D’après les victimes, rien d’une très grande importance, il s’agissait plutôt d’un pickpocket, ou peut-être même de plusieurs. Ce n’était guère étonnant, à vrai dire : la ville était en crise, les gens se débrouillaient comme ils pouvaient, sans doute. La jeune femme n’avait jamais parlé à personne de son passé, et elle trouva presque ironique que sa mission consiste à débusquer un voleur alors qu’elle-même avait commis des crimes plus ou moins similaires auparavant.

Erika ne connaissait pas du tout le ville. Elle décida d’agir stratégiquement : il fallait qu’elle interroge les habitants. Les commerçants, sans doute, en sauraient plus, ou bien alors il lui fallait trouver une taverne ou une auberge en activité. Mais à cette heure-ci, il n’y aurait sans doute pas grand monde. Dans tous les cas, elle ignorait si un membre des Brigades Spéciales serait le bienvenu à un moment pareil ; après tout, ils avaient bien une sale réputation. Comme pour confirmer ces dires, la première personne à qui la jeune femme demanda si elle avait entendu parler de vol dans la ville lui répondit que de toute façon c’était la misère pour tout le monde et qu’il était bien temps qu’ils se bougent un peu pour essayer de faire s’améliorer les choses. Eri se garda de répliquer que vu l’activité phénoménale de ses supérieurs, ils n’allaient pas être d’un grand secours, de toute manière. Mais elle se détourna, vexée, et entreprit de poursuivre son enquête.
Une heure passa et la soldate était finalement parvenue à obtenir quelques pistes, mais chacune d’elles était très différente. Absorbée par la relecture de ses notes, elle bouscula par mégarde à un passant et fit tomber son carnet. Elle jura en se baissant pour le ramasser.


- S’cusez, marmonna-t-elle, sans faire attention à qui elle s’adressait, ni même s’il avait poursuivit ou non son chemin sans prêter attention à ce qui venait de se passer. Erika se redressa lentement. Cette histoire commençait en réalité à lui prendre un peu la tête, peut-être était-il temps qu’elle fasse une pause ; l’heure du déjeuner n’était plus très loin.

_________________
Fool the whole world, just until I get better
I'm terrified I'll be faking forever
 

#993366
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1312-erika-niebieski-finish-o http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1322-registre-d-erika
Civils

Masculin Messages : 19
Date de naissance : 20/11/1995
Date d'inscription : 08/08/2015
Age : 23
MessageSujet: Re: Le fruit du hasard ? [Jacob]   Lun 31 Aoû - 11:46

Un bâillement ce fit entendre venant de la bouche du jeune homme. Le pickpocket était exténué. Il n'avait pratiquement pas fermé l'œil de la nuit et les longues tranchées qui lui servaient de cernes étaient présentes au creux de ses yeux. En même comment ne pas le comprendre? Tenter d'échapper à une bande de voyou du coin toute la nuit à qui tu dois une petite somme d'argent ce n'est pas ce qui s'appelle être de tout repos. Cependant, il devait prendre sur sois. Il n'avait plus une seule pièce dans sa poche et il devait donc se remettre à ses petites actions malhonnête pour espérer se payer au moins son déjeuner histoire de tenir au moins l'après-midi. Il regardait de gauche à droite et tout ce qu'il voyait n'était que des bâtiments détruits par la grande attaque envers l'humanité. Beaucoup de personnes étaient dans la rue à attendre d'avoir les frais les réparations de leurs domicile. Jacob en éprouvait une certaine peine car lui-même était de ces victimes qui avaient connu cette effroyable catastrophe. Il ne lui restait simplement qu'à espérer que les choses aillent mieux pour lui dans les prochains jour même si selon le jeune adolescent cet espoir s'en allait de jour en jour vu l'accumulation de problèmes et de plaintes que le Jacob avait droit chaque jour. Comme à son habitude il ne comprenait pas pourquoi les gens avaient une dent contre lui. Au final c'était seulement un jeu et malheureusement pour eux, ils avaient perdu.

De sa petite ruelle l'adolescent déboucha alors sur la place central du District de Trost. La rue était animée par la grande foule et cela faisait plusieurs jours que le pickpocket entendait parler des nouvelles qui circulent ici et là. En effet, il paraîtrait qu'un dénommé Eren Jaeger aurait la capacité de se transformer par on ne sait quel moyen en titan. Beaucoup disaient que c'est l'oeuvre du gouvernement qui a abordé diverses expériences sur le corps de ce jeune soldat. D'autres disaient que c'est un monstre assoiffé de sang prêt à détruire l'humanité. Il faut le dire ces petits ragots ne cessait d'alimenter l'imaginaire de notre jeune-homme aux cheveux gris. Pourtant, celui-ci ne s'intéressait pas particulièrement aux rumeurs d'ordinaire, mais là il fallait avouer que c'était une première! Comment pouvait-il se transformer? Avait-il la capacité de rester titan longtemps? Comment réagissait son corps après la transformation? Jacob ce posait énormément ses questions qui risquaient d'être sans réponse mais il n'en est pas moins que cela intéressait beaucoup. Il secoua alors la tête pour évacuer toutes les réflexions qui l'empêchait de résonner au moment présent. C'est-à-dire trouver un moyen de pouvoir évacuer cette faim qui commençait à le prendre à l'estomac.

Comme à son habitude il commençait à évaluer chaque personne de la foule en espèrent voir une petite bourse qui traînait sur le côté de leurs ceintures ou à l'intérieur de leurs manteaux. C'était assez compliqué de se concentrer vu les grognements au niveau du ventre de Jacob. De plus, ce qu'il voyait n'était pas réellement ce qu'il appellerait être une bonne pêche car personne n'avait vraiment une petite bourse ou un portefeuille réellement a découvert et s'était compréhensible. Le district de Trost essuyait une période de crise et cela a entraîné une vague de petite criminalité qui était adepte au vol à l'arraché, au cambriolage mais également au vol à la tire comme s'exerçait le jeune Jackenfacht. Du coups, les honnêtes citoyens préfèrent cacher leurs biens et c'est normal. Il serait d'ailleurs difficile que le district espère enrayer cette vague de petit délit étant donné que ce n'est pas réellement un organisme à démanteler, mais plus des personnes disperser cherchant simplement à survivre à la situation actuelle. C'était le cas de notre cher pickpocket qui sous le coup de la concentration percuta sans le faire exprès une personne. Il perdit l'équilibre un petit moment et ce stabilisa en mettant son pied droit comme support. Il se retourna pour voir qu'il avait percuté tandis que la personne en question ramassa ce qui semblerait être un petit carnet.

"S'cusez," Dit-elle en ramassant sont petit bloc-note.

"OOH! Énorme! UN MEMBRE DES BRIGADES SPÉCIALE!"

Voilà l'un des défaut principale de notre jeune homme aux cheveux gris. Il ne peut s'empêcher d'aborder une conversation avec un tact de pachyderme sans dire les formules de politesse. Surtout lorsqu'il s'agit de quelqu'un qui fait parti d'une brigade que Jacob n'avait encore jamais vu dans le coin, cela a pour but de développer encore plus sa curiosité et d'en oublier son éducation. Lorsque la personne se retourne pour voir son interlocuteur le pickpocket aborde alors un sourire enfantin comme il l'habitude de faire pour rattraper son manque de civilité vis-à-vis des autres. L'individu en question était d'ailleurs une femme d'environ un mètre soixante avec une chevelure catin. Elle devait avoir la vingtaine et ne semblait pas se démarquer des autres soldat niveau carrure. Néanmoins, ce qui tapait directement à l'œil sur ses vêtements c'était ce fameux insigne de la licorne verte. Selon les dires des un et des autres il fallait être le meilleur de sa promotion pour pouvoir espérer être de la brigade spéciale et dans la logique de Jacob cela voulait forcément dire que c'était l'élite de l'élite, prêt à tuer des titans à la pelle. Le jeune Jackenfacht était comme un petit gamin qui avait trouvé son héros ou plutôt son modèle. il s'approcha -toujours en ayant aucun tact- devant la jeune demoiselle pour lui poser cette question:

" Dites, c'est vrai que vous êtes vraiment les plus forts de votre promotion et que vous devez protéger la royauté au péril de votre vie? Si c'est l'cas c'est vraiment géeeenial!"

Le jeune homme était déconnecté des différentes rumeurs qui couraient et qui disaient que les brigades spécial étaient des tire-au-flanc. Pour lui un soldat reste un soldat. Héroïque et sans peur! attendit la réponse du soldat avec enthousiasme. Il espérait passer un peu de temps avec mais il ne se rendait pas forcément compte qu'il risquait de prendre le temps de cette personne, mais bon encore une fois pour palier à cela il était toujours avec son sourire d'enfant.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1306-jacob-jackenfacht http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1317-registre-d-un-pickpocket
Speciale

Féminin Messages : 75
Date de naissance : 20/04/1997
Date d'inscription : 15/08/2015
Age : 21
MessageSujet: Re: Le fruit du hasard ? [Jacob]   Ven 4 Sep - 13:11


Erika


- OOH ! Énorme ! UN MEMBRE DES BRIGADES SPÉCIALES !

Erika sursauta et se retourna vivement. Elle se retrouva face à un jeune homme qui la fixait avec le regard émerveillé d’un enfant. Il faisait la même taille qu’elle mais semblait plus jeune : peut-être était-ce dû à son air admiratif envers la jeune femme. Cependant son apparence était tout à fait singulière : il avait des prunelles rouges et des cheveux assez longs pour un garçon, mais surtout complètement décoiffés. Mais ses vêtements le démarquaient tout autant du grand public : une chemise blanche et un pantalon noir tenue par des bretelles bleues et surtout des sortes de pantoufles rouges en guise de chaussures. Eri le fixa pendant plusieurs secondes sans un mot, la bouche légèrement entrouverte, aussi surprise de par sa réaction que par l’individu en lui-même. Mais il ne semblait pas faire attention de la manière étrange avec laquelle elle le regardait ; à vrai dire il avait l’air de n’avoir encore jamais vu un soldat des Brigades Spéciales de sa vie.

- Dites, c’est vrai que vous êtes vraiment les plus forts de votre promotion et que vous devez protéger la royauté au péril de votre vie ? Si c’est l’cas c’est vraiment géeeenial !

Oui, on aurait vraiment dit un enfant. Erika se reprit ; elle se mit même à rire en entendant ces propos si naïfs. Les mains sur les hanches, elle hocha plusieurs fois la tête, les yeux fermés.

- Oui, c’est ça ! Il faut être dans les dix premiers de la promotion pour espérer entrer les Brigades Spéciales. Ce sont des places très convoitées ! De même, seuls les soldats ayant le plus d’expérience peuvent avoir l’honneur de protéger sa Majesté elle-même.

La jeune femme n’en avait en réalité strictement rien à faire du Roi et de sa clique, mais voir le jeune homme avec une vision aussi optimiste l’amusait. Elle ne voulait pas ternir encore plus leur image en mettant fin à son admiration. Elle regarda autour d’elle : les gens ne leur jetaient que des coups d’œil furtifs, quelque peu intrigués ; ils n’étaient certes pas très discrets. Erika ignorait tout du garçon, peut-être n’était-il pas du tout d’ici, cependant elle se doutait que personne ne viendrait dans un tel quartier durant cette période juste par pure curiosité touristique. Alors, à moins qu’il soit venu pour prêter main forte à un membre de sa famille ou à un ami, il était plus que probable qu’il fasse parti des nombreuses victimes de la catastrophe. Il pouvait donc peut-être l’aider ; de plus il semblait bien plus enclin à discuter que le reste de la population qu'elle avait croisé jusque là. Elle agita son carnet de note à côté de sa tête pour signifier qu’elle était bel et bien en plein travail.

- Dis-moi, tu es du coin n’est-ce pas ? On m’a envoyé pour enquêter sur des histoires de vols dans la cité. Tu sais quelques choses ? Peut-être en as-tu été victime ou témoin. Si tu as une quelconque info et si jamais tu connais un coin sympa pas trop cher pour manger, je te paye un morceau.

Elle commençait réellement à avoir faim : elle avait toujours détesté cette sensation, cela lui rappelait la vie dans le cité souterraine. Désormais, elle avait une vie stable et, faisant partie de l’affectation de l’armée la mieux payée, elle avait largement de quoi subvenir à ses besoins de femme célibataire. Néanmoins, elle n’était jamais tombé dans l’excès et le gaspillage pour des choses inutiles, et n’avait encore jamais, par exemple invité quelqu’un à manger. Mais une fois n’était pas coutume, et dans tous les cas, vu sa carrure, le jeune garçon n’avait pas l’air de manger comme quatre ; elle n’avait donc apparemment pas grande chose à craindre pour sa bourse…  

_________________
Fool the whole world, just until I get better
I'm terrified I'll be faking forever
 

#993366
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1312-erika-niebieski-finish-o http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1322-registre-d-erika
Civils

Masculin Messages : 19
Date de naissance : 20/11/1995
Date d'inscription : 08/08/2015
Age : 23
MessageSujet: Re: Le fruit du hasard ? [Jacob]   Mer 9 Sep - 17:23

Lorsque la demoiselle lui confirma qui fallait bien être l'un des dix meilleurs de sa promotion pour pouvoir espérer faire parti des protecteurs de la royauté, Jacob semblait avoir des étoiles dans les yeux, ces étoiles symbolisaient cette admiration sans -pareil que le jeune adolescent ressentait vis-à-vis de la licorne verte. Bien sûr qu'il avait entendu dire que les brigades spéciales était de véritables paresseux mais pour lui il n'en était rien. Ceux qui disaient ça n'était pour lui que des personnes non respectueuses pour pouvoir parler ainsi des défenseurs de l'humanité. Il était d'ailleurs sûr que les personnes qui parlaient par derrière le dos des brigades rêverait d'être à leurs places et que ce n'était que de la jalousie pure et simple. Lui-même adorerait rejoindre les licornes si un jour il avait l'occasion de rejoindre l'armée humanitaire même si cette idée lui paraissait que peu probable vu sa situation actuelle. Cependant, il avoue quand même que de rester au travers d'une grande bâtisse noble avec aucune aventure palpitante le déprimerait beaucoup. Il évacua les nombreuses fictions qu'il s'apprêta alors à répondre à la jeune femme avec toute l'estime qu'il portait pour les brigades spéciales. Pour lui rencontrer un de ces membres fait de cette rencontre un superbe moment.

" Wouaaahh, c'est vraiment aussi cool que ce que je pensait!"

Cependant, à la deuxième phrase  de la jeune femme, Jacob perdit son sourire. En effet le soldat lui montra son petit bloc-note tout en lui affirmant qu'elle était présente dans le district de Trost pour enquêter sur une affaire de vol. Le jeune Jackenfacht jeta alors un petit coup d'œil sur les pistes qu'avait trouvé la brune en les inscrivants sur son petit carnet. Les indices qui y étaient inscrits semblait quelque peu éparpillés et ne menaient pas à grand-chose. Bien entendu, Jacob se sentait forcément concerné par cette enquête et autant une discussion sympathique au sujet des brigades spéciales l'intéressait autant l'envie de faire l'indicateur lui plaisait moyennement. Il fallait donc être très subtil pour espérer échapper aux soupçons. Il savait que s'il se faisait prendre il allait devoir rendre des comptes à ses anciennes victimes et cette idée de se prendre un savon l'ennuyait au plus haut point. Lorsqu'il s'agit d'éviter les ennuis le jeune homme au yeux rougeâtre savait y faire et était très malin pour ça. De plus, la jeune demoiselle des brigades spéciales fit une offre que le jeune homme ne pouvait refuser. En échange de quelques petites informations il n'aurait qu'à lui trouver un petit coin sympathique et pas trop cher et elle lui payerait quelque chose à manger. Cas cela ne tienne, il pourrait lui servir d'informateur en échange de pouvoir manger gratuitement. Puis, il connaissait bien un petit endroit pour parler en toute tranquillité:


" Eto... Pourquoi pas! J'connait un endroit pour pouvoir manger à sa faim, sa doit pas être la nourriture que vous avez l'habitude de manger mais sa reste bon. Et puis j'connait la proprio!"

Le pickpocket continua alors à garder son sourire face à son interlocutrice. Il fit un signe de la main pour indiquer à la jeune femme de le suivre et pendant le trajet il pensa à la situation actuelle. Pourquoi cette demoiselle de la brigade était envoyée à Trost pour enquêter sûr de banals histoires de vol? Quel type de voleurs cherchait elle en particulier? En tout cas Jacob le savait, il fallait faire profil bas et bien entendu d'éviter de parler de ses petites manigances. Il marcha légèrement courbé, le dos légèrement fléchit et avec les mains dans les poches. Il ne laissait aucunes émotions s'échapper mise à part ce même et toujours sourire. Ils avancèrent tous les deux vers la petite ruelle qui rejoignait avec le petit bar/restaurant. Sur le chemin des personnes continuaient la reconstruction des maisons en ruines mais aussi de pauvre malheureux qui était assis sur le trottoir et qui n'avaient plus les moyens de payer leurs habitants et qui donc n'avait pas également moyens d'aller dans des centres d'accueil. Cette ruelle représentait très clairement le quotidien du jeune Jackenfacht, la misère et la pauvreté. Ils continuèrent jusqu'au fameux petit restaurant auquel Jacob parlait, un établissement très modeste mais qui avait son petit charme.

"On y est!"

Le jeune homme montra du doigt le bâtiment du doigt. En espèrent que la jeune fille ne sois pas trop dépaysée par le changement entre ce petit acceuil modeste et a nourriture des brigades.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1306-jacob-jackenfacht http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1317-registre-d-un-pickpocket
Speciale

Féminin Messages : 75
Date de naissance : 20/04/1997
Date d'inscription : 15/08/2015
Age : 21
MessageSujet: Re: Le fruit du hasard ? [Jacob]   Mar 22 Sep - 18:53


Erika






Le garçon avait cessé de sourire. Quelque chose dans ses propos l'avait-il contrarié ? Il ne dit rien l'espace de quelques instants, l'air de réfléchir à sa proposition.

- Eto... Pourquoi pas! J'connais un endroit pour pouvoir manger à sa faim, ça doit pas être la nourriture que vous avez l'habitude de manger mais ça reste bon. Et puis j'connais la proprio!

Il avait soudain retrouvé son attitude souriante et enthousiaste. Erika lui rendit son sourire, bien contente de trouver aussi facilement un bon plan pour se restaurer dans cette ville inconnue. D'un signe de la main, le jeune homme l'invita à lui emboîter le pas, ce qu'elle fit sans hésitation. Ils s'éloignèrent peu à peu du centre - la place où ils se trouvaient auparavant semblait plus animée que le reste du district - et déambulèrent un moment dans les rues. Ces dernières rétrécissaient presque à vue d’œil, de même que la pauvreté environnante se faisait de plus en plus marquée. Ils croisèrent certaines personnes en train de se démener pour rebâtir ce qu'il restait de leur foyer, sollicitant l'aide de leurs proches ; d'autres étaient bien trop désespérés, peut-être encore choqués, pour agir. La jeune femme laissa vagabonder ses pensées. Pourquoi fallait-il toujours que les victimes soient les mêmes ? Les populations du Mur Maria, puis celle de Trost, sans oublier les gens de la Cité Souterraine, pourquoi était-ce toujours les plus démunis qui étaient victimes de la violence du champ de bataille et la douleur de la destruction, contre leur gré ? N'y avait-il aucun moyen de faire comprendre au gouvernement et aux riches de la Capitale la détresse dans laquelle ils vivaient ? On lui avait dit qu'elle était, de par son expérience et désormais son statut, bien placée pour faire changer les choses. Mais pouvait-elle vraiment faire quelque chose ?

- On y est!

La jeune femme était perdue dans ses pensées et n'avait pas fait attention au fait que son guide s'était arrêté. Elle reporta son attention sur ce dernier et hocha la tête. L'établissement face à eux était modeste, avec comme seule devanture une simple enseigne qui avait mal vieillie. Erika prit les devant et entra. Il faisait bon à l'intérieur, et l'endroit était plutôt propre et accueillant. Contrairement à d'autres bâtiments, celui-ci ne semblait pas avoir été endommagé, ou du moins très peu, ce qui lui permettait encore de tourner. Il y avait en effet deux ou trois personnes, ce qui était sans doute bien moins d'avant l'attaque de Trost. Il n'y avait personne derrière le comptoir, si bien que sans attendre l'arrivée de la propriétaire - une connaissance du garçon, apparemment - ou d'un employé, la militaire choisit une table sur laquelle elle fit choir son carnet et se laissa tomber sur une chaise, le dos contre le mur. Elle avait passé la journée à faire le tour de la ville, sans grandement avancer dans son enquête ; un peu de repos n'était pas de refus. Elle tourna la tête vers le jeune homme.

- Je ne t'ai pas encore demandé ton nom.

Elle lui adressa un sourire, puis attrapa de nouveau son carnet. Elle feuilleta les dernières pagés afin de relire rapidement ses notes sur l'affaire. Elle ne releva la tête que lorsqu'elle entendit un bruit de pas et aperçut du coin de l'oeil quelqu'un s'approcher : sans doute venait-on leur souhaiter la bienvenue et leur proposer un menu.

_________________
Fool the whole world, just until I get better
I'm terrified I'll be faking forever
 

#993366
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1312-erika-niebieski-finish-o http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1322-registre-d-erika

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le fruit du hasard ? [Jacob]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le fruit du hasard ? [Jacob]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les plus grandes découvertes sont parfois le fruit du hasard. [pv: Alexander / Erwin]
» Ouverture du procès de Jacob Zuma en Afrique du Sud
» Un ti termi que j'ai trouvé sur internet par hasard
» INQUIETUDE DE B. OBAMA A JACOB ZUMA POUR LE RETOUR D'ARISTIDE AVANT LE 20 MARS
» L'horu horu no mi, le fruit qui embêtera la marine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shingeki No Kyojin RPG :: District de Trost-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit