Partagez | 
 

 Un cheval et un nain, duo de choc... Ou pas [PV Jean]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Exploration

Féminin Messages : 358
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 20
Localisation : Te faire chercher c'est bien mieux.
MessageSujet: Un cheval et un nain, duo de choc... Ou pas [PV Jean]   Mar 20 Oct - 23:39

Rivaille était quelqu’un d’occupé, certes, mais bon il trouvait toujours un moyen de se rajouter du travail indirectement. Et franchement qu’est-ce que ça le faisait chier de penser ça, de penser qu’il travaillait encore plus. Pourtant ce n’était pas faute d’avoir été malade, d’avoir reçu des conseils de la part du médecin et voilà qu’il recommençait parce qu’il allait mieux. La vache mais ça ne s’arrêterait jamais n’est-ce pas ? Être Caporal, c’était vraiment beaucoup de responsabilité et qu’est-ce qu’il avait envie de tout envoyer balader comme ça d’un mouvement de main. Ca aurait été même très bien. Sauf qu’il ne pouvait pas, à son grand malheur.

Alors quoi ? Aujourd’hui il devait aller vérifier certaines choses. La bonne nouvelle, ou pas en fait, c’était qu’il allait être accompagné. Pourquoi faire ? Le brun allait faire du meilleur travail tout seul, il n’avait pas besoin que quelqu’un vienne l’aider ou quoique ce soit qui y ressemblait alors… Pourquoi ? Rivaille savait que c’était un certain Jean Kirschtein qui allait l’accompagner aujourd’hui. Le Caporal voyait qui c’était mais ce qu’il ne voyait pas, c’était pourquoi Jean devait venir avec lui. Parce que si c’était pour lui donner des conseils ou quoique ce soit d’autre, il pouvait toujours courir. A moins que le jeune lui demande, sinon ce n’était même pas la peine d’y penser.

Agréable ? Rivaille n’avait pas envie de l’être parce qu’il n’avait pas que ça à faire de surveiller un gamin. Parce que concrètement c’était comme ça qu’il le voyait, il devait surveiller Jean. Il n’avait pas envie de faire ça, il avait déjà assez de boulot comme ça avec Eren, alors pourquoi on s’entêtait à lui donner des tâches comme ça ? Il n’était quand même pas le seul disponible parmi tous les membres du Bataillon, ce serait du foutage de gueule. Les voilà les vilains mots mais en même temps comment on pouvait ne pas être agacé avec ce genre de situation ? En plus l’histoire de vérification, il pouvait très bien s’en charger tout seul. Sauf que son supérieur avait dû considérer que non, il lui fallait de l’aide. Tch. Saleté d’Erwin.

Rivaille devait aller attendre le gamin alors il s’exécuta, un peu de mauvaise grâce mais là il était un peu de mauvaise humeur aussi donc il ne faudrait pas que quelqu’un vienne lui chercher des crosses parce qu’il ne s’en sortirait pas indemne. Encore avoir une mission de vérification, ce n’était pas bien méchant, avec quelqu’un à ses côtés, ça pouvait passer mais quand il avait encore du travail à côté, il trouvait ça un peu énervant que ce soit sur lui que ça tombe. Tout ça, ça venait de son surmenage. Il en avait fait une fois, tout ce qu’il voulait c’était de ne pas recommencer parce que c’était vraiment pénible. Pour le moment il se concentrait de manière à ne pas engueuler directement Jean quand il arriverait, ou s’il faisait la moindre connerie. Garder son calme.

De toute manière ce n’était pas trop compliqué non plus de cacher ce qu’il ressentait puisqu’il ne montrait jamais rien avec son visage donc qu’est-ce que ça changerait, personne ne serait au courant de son agacement. Juste prendre garde à ne pas le pousser à bout, ça serait une assez mauvaise idée. Oui Rivaille était très calme de nature mais il y avait quelques limites à ne pas dépasser et son mal de tête revenait. Quelle poisse, il fallait que ça revienne aujourd’hui… Qu’est-ce qu’il ne fallait pas faire quoi. Le Caporal poussa un soupir las en s’adossant au mur en attendant le jeune homme, croisant les bras en restant pensif.

Inspecter le matériel, ça ne devait pas être trop compliqué et ça serait rapide, du moins Rivaille l’espérait parce qu’il avait encore du travail à côté. On s’étonnait qu’on le voyait partout ou qu’il bougeait dans tous les sens… Bah en même temps si on lui confit quarante tâches à la journée, pas étonnant aussi. Autant s’exécuter sans broncher, c’était la clé pour ne pas avoir de problèmes. Le brun espérait seulement ne pas avoir à retourner chez le médecin pour surmenage, sinon ce serait un comble. Deux fois en même pas l’espace de quelques mois, il le cherchait.

Au bout d’un moment il vit quelqu’un arriver et il se douta que c’était Jean. Rivaille se décolla du mur en levant les yeux vers lui, gardant toujours son air blasé, posant une main sur sa propre hanche en le regardant. C’était bien la première fois qu’il restait avec un autre adolescent qu’Eren, donc il allait avoir une idée de son caractère aussi.


"C’est toi Jean ? Tu sais ce qu’on doit faire ou pas ? Parce que dans les deux cas on va pas y passer la journée c’est clair ? "

Simple, précis, efficace. Pour ce genre de mission, il ne fallait pas la journée, non. Donc il espérait que ça allait vite se passer.

_________________

Je vous parle en steelblue ~


Dernière édition par Caporal Rivaille A. le Lun 1 Fév - 1:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1181-changement-de-personnage-pour-rivaille-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1178-corporal-s-relationships#7519
Exploration

Féminin Messages : 45
Date de naissance : 26/10/1995
Date d'inscription : 10/09/2015
Age : 22
Localisation : Dans mon lit =w=
MessageSujet: Re: Un cheval et un nain, duo de choc... Ou pas [PV Jean]   Ven 30 Oct - 14:13

-Jean, tu es de mission.

Le jeune homme tourna la tête vers on interlocuteur et haussa un sourcil. De mission ? Genre on lui confiait une mission ? D’un côté, l’adolescent était pressé amis d’un autre il se méfiait. Si ça tombe il s’agissait juste de faire la vaisselle, encore une fois, ou bien de récurer le matériel. Plus une corvée qu’une mission d’ailleurs.
Il se leva par la suite faisant face à son supérieur en le saluant, un certain Erwin. Maudit soit-il. Jean ne l’appréciait pas de trop mais il n’allait pas discuter un de ses ordres. Il avait tout de même un minimum de respect !

-Quelle est-elle commandant ?, questionna-t-il le plus sérieusement du monde.

-Tu devras inspecter le matériel avec le Caporal Rivaille. Je veux que tu sois présent pour 14h30 au rendez-vous indiqué sur cette feuille. Ce sera tout.


Et ce fut sur ce que le blond partit, laissant Jean et ses amis seuls dans la pièce.

-Inspecter le matériel ?! Mais c’est quoi le délire ? Tu parles d’une mission tch ! Il devrait mieux choisir ses mots. J’appelle plutôt ça une corvée.

Le Kirschtein pesta encore un peu avant de regarder le papier où était marqué le lieu du rendez-vous. Il soupira un bon coup, s’excusant auprès de toute la « petite famille » et sortit de l’endroit de restauration. Le papier se froissa dans sa main droite alors qu’il parcourait plusieurs mètres sous un pas rageur. Il entra un instant dans sa chambre et s’assit sur son lit tandis qu’il se prenait la tête dans ses mains. Dans quelle galère il allait encore se fourrer ? Avec le caporal en plus … Jean le savait assez froid et autoritaire. Pour l’avoir vu quelques fois, cela lui suffisait amplement afin de se faire une idée du caractère de la personne. Et autant dire que Rivaille n’avait rien de positif, si ce n’était qu’il savait parfaitement mener ses troupes. L’adolescent avait également entendu que son supérieur était maniaque. Il craignait alors le pire pour l’inspection du matériel.

-J’crois qu’on va bien rigoler …, se marmonna-t-il à lui-même alors qu’il observait le plafond.

Il prit une douche et s’habilla rapidement ayant pas mal sué avec l’entraînement matinal. Bien sûr il aurait pu le faire avant, mais sur le coup Jean avait eu une flemme si intense qu’il avait préféré se remplir la panse.

-Faut quand même que j’sois présentable sinon il va me gueuler dessus d’après ce que disent les autres …


Une fois fraichement habillé et lavé, le jeune homme prit la direction du rendez-vous donné. Bon normalement il devait être dans les temps étant donné que le soleil pointait dans la bonne direction. Plus il avançait et plus le Kirschtein commençait petit à petit à stresser. Il devait l’avouer, il avait un peu peur de son Caporal.
Tiens, en parlant du loup on en voyait la queue à quelques mètres de là. L’adulte l’attendait posé contre le mur. La tête qu’il faisait ne présageait absolument rien de bon. Jean se posta juste devant lui et l’observa des pieds à la tête d’un œil discret. Un nain.

"C’est toi Jean ? Tu sais ce qu’on doit faire ou pas ? Parce que dans les deux cas on va pas y passer la journée c’est clair ? "

-C’est bien moi. Je suis Jean Kirschtein, caporal.


Il le salua comme il le devait en se mettant dans la position adéquate.

-On doit inspecter le matériel Caporal ! Le commandant Erwin est venu me donner cette mission ce midi dans le réfectoire ! Il m’a dit que je devais vous assister ! Très clair mon Caporal !, s’exclama-t-il un peu mal à l’aise.

Il déglutit par la suite et tenta de respirer doucement pour se calmer un peu. Son regard trouva celui de supérieur et les battements rapides de son cœur reprirent alors. Tch maudit Rivaille ! Il dégageait une aura spéciale qui avait le don de mettre mal à l’aise l’adolescent aux cheveux châtains.

_________________
Merci beaucoup pour cette sign Aida ♥️
Spoiler:
 

[center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1332-et-une-nouvelle-recrue-une-finit http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1361-oh-un-jean-relashionchips
Exploration

Féminin Messages : 358
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 20
Localisation : Te faire chercher c'est bien mieux.
MessageSujet: Re: Un cheval et un nain, duo de choc... Ou pas [PV Jean]   Jeu 3 Déc - 12:12

Rivaille regardait Jean de son air froid habituel, croisant ensuite les bras en silence. Il l’écouta se présenter et lui rappeler la mission du jour. Au moins il avait été attentif et pas largué, ce qui était vraiment une bonne chose parce que là il ne se sentait pas lui expliquer tout ça. La flemme ? Non, plutôt un énervement progressif et qui s’emparait peu à peu de lui sans qu’il n’en montre rien. Valait mieux ne pas être au courant de quand il s’énervait, de toute manière il sentait que le Kirschtein allait se tenir à carreaux. Tant mieux parce que là aussi ça se serait mal passé sinon.

"Et à ton avis, pourquoi il t’a demandé de venir m’aider ?"

Même si la véritable question était pourquoi eux et pas quelqu’un d’autre ? Le pire c’était qu’Erwin le savait, qu’il était occupé mais ce blondinet… Ça devait l’amuser de lui confier des tâches comme ça qu’il n’avait pas envie de faire. Ou alors au contraire, c’était pour qu’il ait une pause dans son travail en faisant quelque chose de moins chiant le temps d’une journée. Si c’était ça… Bah c’était chiant aussi en fait, parce qu’il y avait un gosse avec lui et qu’il aurait très bien pu se débrouiller tout seul. Il n’était pas nounou dans une garderie, Eren suffisait largement. Un ramassis de morveux, voilà ce que c’était. Avec probablement du potentiel, mais toujours des morveux.

Décroisant les bras, il se mit en route pour aller inspecter l’équipement. Si tout n’était pas clean, il allait gueuler. Parce que c’était le meilleur moyen de se faire tuer quand on était en mission à l’extérieur mais ça ce n’était pas le problème de Rivaille, bien au contraire… Enfin si c’était le sien parce qu’il n’avait pas envie que les soldats se fassent bouffer, mais en plus pour une raison comme celle-ci, du genre avoir un matériel défectueux, ça il n’en voulait pas. Parce que c’était encore plus stupide qu’autre chose, de mourir dehors à cause de ça. C’était pour leur sécurité qu’ils faisaient ça. Le Caporal tourna la tête vers Jean derrière lui, voyant qu’il semblait un peu stressé.


"Détends-toi, je vais pas te bouffer."

C’était le cas, après tout tant qu’il ne faisait rien, et qu’il exécutait la tâche sans râler ou broncher, c’était parfait en fait. Au fil du temps, Rivaille comprenait pourquoi Erwin lui avait collé à la vérification de l’équipement, parce que ça lui arrivait très souvent d’être méticuleux et donc il pourrait voir si ça allait ou pas. Dans tous les cas d’autres l’étaient autant que lui, mais bon, de toute manière il ne pouvait pas contester les ordres d’Erwin même s’il avait envie de lui dire clairement qu’il n’avait pas que ça à faire. Dans tous les cas, le Commandant le savait donc ce n’était même pas la peine de négocier ni rien. Jusqu’au moment où il allait tout envoyer balader. Heureusement ce n’était pas encore, mais ça se rapprochait de plus en plus !

Rivaille allait avoir une deuxième mission intérieure, celle de ne pas trop traumatiser Jean Kirschtein qui semblait être aussi tendu qu’une ficelle de caleçon. Quelle plaie d’avoir un type comme ça… Une chose allait être certaine, c’était qu’ils allaient rapidement se faire chier mais bon, dans le pire des cas il restait les recrues à aller voir s’entraîner pour savoir leur niveau, ou même pour voir leur progrès, les observer de loin. On apprenait beaucoup de quelqu’un simplement en l’observant, c’était souvent le cas avec les gamins parce qu’ils étaient très émotifs. En attendant, le gamin qui l’accompagnait en question allait être intéressant à observer peut-être, et il en apprendrait plus sur lui.

Ou alors il se servirait de lui pour en savoir plus sur Eren. Parce que c’était toujours intéressant d’avoir le point de vue d’autres personnes, et peut-être qu’il faisait parti de l’entourage du morveux. Pour ça, Rivaille allait mener sa petite enquête. Quitte à perdre une journée à faire quasiment rien, autant qu’elle lui soit profitable au moins dans un sens, histoire de ne pas avoir l’impression d’avoir passé des heures à ne rien faire, ce qui n’était pas vraiment dans le programme du petit Caporal.


"Bon t’es prêt ? Parce qu’on y passera pas des heures, je te préviens."

D’abord ils allaient faire leur mission, et après ça serait le moment des questions.

_________________

Je vous parle en steelblue ~


Dernière édition par Caporal Rivaille A. le Lun 1 Fév - 1:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1181-changement-de-personnage-pour-rivaille-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1178-corporal-s-relationships#7519
Exploration

Féminin Messages : 45
Date de naissance : 26/10/1995
Date d'inscription : 10/09/2015
Age : 22
Localisation : Dans mon lit =w=
MessageSujet: Re: Un cheval et un nain, duo de choc... Ou pas [PV Jean]   Sam 23 Jan - 22:27

Bon … accomplir ce genre de mission était une chose, la faire avec son caporal en était totalement une autre. Tout ce qu’avait à faire Jean était de se tenir bien droit, écouter et exécuter les ordres de son supérieur. Logiquement s’il faisait cela les choses allaient bien se passer hein ? Le châtain espérait en tout cas. Il avait quand même du respect pour ses aînés.
Alors qu’il regardait toujours droit devant lui, Rivaille prit la parole :

« Et à ton avis, pourquoi il t’a demandé de venir m’aider ? »

Bonne question. Le Kirschtein était partit pour dire cela sous un coup de tête mais se ravisa rapidement. Au fond, il savait très bien pourquoi il était ici. Sa malchance le suivrait décidemment jusqu’au bout.

-Car ce genre de mission est trop long à faire seul vue la quantité de matériel que nous avons, caporal !, s’exclama-t-il toujours au taquet. Moi-même je ne sais pas pourquoi c’est moi qui ait été choisis spécialement alors que les autres sont libres dont cet abrutit d’Eren.

Le mot « abrutit » était peut-être de trop, mais peu importe de toute manière le jeune homme ne pouvait revenir en arrière. Et puis il fallait l’avouer, Eren n’était pas très intelligent et ne réfléchissait jamais aux conséquences. Pour Jean il était plus un gamin têtu qu’un véritable soldat, mais ça restait son avis. Quelque part, l’adolescent se doutait que son caporal pensait la même chose lui et les autres qui venaient de rejoindre la brigade d’exploration. Après tout, ils étaient tous loin d’être parfaits et chacun avait sa propre faiblesse.
Mais trêve de bavardages, le duo de choc se mit en route pour débuter sa mission. Jean était toujours aussi tendu, pas du tout à l’aise avec le plus petit. Malgré sa taille, Rivaille l’intimidait rien qu’avec son regard. Les mains un peu tremblantes, le soldat cherchait à se détendre en vain bien évidemment. L’ambiance était pesante pour lui.

« Détends-toi, je vais pas te bouffer. »

Il sursauta légèrement face aux mots de son supérieur. C’était connu : une petite bête ne mangeait pas la grosse. C’était ce que sa mère lui disait souvent lorsqu’il rencontrait des insectes plus bizarres les uns que les autres. Mais comparer Rivaille à un insecte … ce n’était pas une très bonne idée.

-O-Oui Caporal.

Son ton n’était pas convainquant mais tant pis. Peut-être qu’à force de travailler avec lui le châtain allait apprendre à mieux le connaître et ainsi parvenir plus facilement à décompresser. Cette pensée le rassura un peu et ses mains cessèrent de trembloter. Tout ce qu’espérait le garçon maintenant c’était que le plus âgé le félicite de son travail, cela serait amplement suffisant et important pour sa fierté.

Ils finirent par arriver à destination et Jean ouvrit la porte de l’entrepôt où étaient stockées toute une série de matériaux, puis alluma les lumières. Certains étaient des pièces servant à la conception de la tridimension, d’autres des armes ou encore les lames qui servaient à tuer ces pourritures de titans.

« Bon t’es prêt ? Parce qu’on y passera pas des heures, je te préviens. »

-Oui mon caporal, je suis prêt. Je ne vous décevrais pas, croyez-moi !

Au fond de lui Jean était impatient de commencer cette stupide mission et de la terminer. Ainsi il pourrait rapidement regagner ses appartements et prendre une bonne douche, après avoir fait un rapport bien sûr.
Le soldat inspecta en premier lieu les plus grandes pièces qui composaient la tridimension et en trouva deux en mauvais état. Il fallait sûrement juste passer un petit coup d’huile dessus mais du coup il y avait un danger pour la personne qui en serait équipé. Il les mit donc de côté et continua minutieusement son travail. De temps en temps il jetait des coups d’œil à Rivaille. Sa présence l’effrayait de moins en moins.

-Caporal, je mets le matériel détérioré de ce côté-ci. Vous en avez trouvé aussi de votre côté pour l’instant ?

_________________
Merci beaucoup pour cette sign Aida ♥️
Spoiler:
 

[center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1332-et-une-nouvelle-recrue-une-finit http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1361-oh-un-jean-relashionchips
Exploration

Féminin Messages : 358
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 20
Localisation : Te faire chercher c'est bien mieux.
MessageSujet: Re: Un cheval et un nain, duo de choc... Ou pas [PV Jean]   Mer 27 Jan - 19:19

L’adolescent qui l’accompagnait semblait avoir un balai dans le derrière, pour rester à peu près poli. Rivaille n’allait vraiment pas le bouffer alors pourquoi il avait l’air d’avoir peur de lui ? Là, le brun se demandait sérieusement ce qu’on pouvait dire dans son dos pour provoquer ce genre de réactions. Il s’en fichait, clairement, de ce qu’on pouvait dire sur lui mais pour qu’il impressionne à ce point sans rien faire… C’était sa réputation qui le précédait ou comment ça se passait ? Parce que pour le moment, le Caporal avait l’impression de s’occuper d’un enfant, ce qui lui plaisait moyennement. Peut-être que le gamin se décoincerait un moment plus tard, et franchement, il n’allait pas l’aider pour.

Il se disait que Jean avait sans doute autre chose à faire que de s’occuper du matériel et franchement, lui aussi avait d’autres chats à fouetter en attendant et il était là, coincé à vérifier le matos du bataillon. En plus à tous les coups, la plupart serait défectueux et il faudrait le signaler, et aller le faire réparer, et… Et ce n’était pas à lui de faire ça bon sang ! Franchement, ça le gavait, même s’il ne le disait pas. Il lança un regard au plus jeune lorsque celui-ci répondit à sa question et tiqua sur le fait que ce soit lui, et pas un autres, avec en prime « cet abruti d’Eren ». Il fallait l’avouer, le morveux n’était pas non plus un modèle de stratégie.


"Cet abruti d’Eren, comme tu dis, ne glande pas autant que tu sembles le croire."

Rivaille ne s’attarda pas sur le sujet, il se doutait que Jean ne devait pas savoir ce qu’il subissait avec eux. En même temps… Ledit Eren subissait des expérimentations de la part d’Hansie et rien que ça, ce devait être fatiguant. Pire, même sans subir d’expérience, rester une journée ou même une heure avec la scientifique était épuisant tant elle était inépuisable. Comme si elle pompait votre énergie comme une sangsue… Mais bon, on ne pouvait pas dire qu’elle était inefficace dans son travail. C’était ça l’avantage, et des personnes aussi passionnée, il n’y en avait pas des masses.

Après quoi, ils commencèrent leur vérification. Un travail qui demandait de la minutie parce que si un appareil était en mauvais état, cela pouvait causer la mort immédiate d’un soldat lors d’une expédition hors des murs et ça, c’était fatal. Voilà pourquoi les missions de vérifications étaient toujours chiantes, mais c’était primordial pour leur survie à l’extérieur et il ne fallait pas négliger ce travail, même si dehors il faisait beau, même si on avait envie d’aller jouer avec le fils du voisin parce que c’est toujours mieux de travailler, mais il y avait un temps pour tout.

Cette mission, c’était peut-être avec un double objectif. Faire bouger les gamins et pour lui, avoir une occasion de se reposer. Ou alors profiter qu’il soit un maniaque pour voir les défauts sur le matériel. Ou les deux, au choix. Si c’était ça, il retenait Erwin et ses missions… Enfin bon ce n’était pas bien grave, ça lui permettait de souffler et c’était le principal. Rivaille ne parlait pas à Jean, Jean ne lui parlait pas, ils faisaient chacun leur travaille séparément pour aller plus vite, jusqu’à ce que le gamin lui dise qu’il avait mit tout ce qui semblait en mauvais état dans un coin. Au moins il était efficace. Ce qui était un bon point.


"J’en ai aussi. Les gens sont peu soigneux avec leurs affaires, pas étonnant qu’ils se fassent bouffer avec du matériel aussi mauvais."

Ce qu’il jugeait inutilisable ou bien prêt à aller en réparation, il l’emmena là où Jean mettait ce qu’il trouvait, avant de le regarder du coin de l’œil. Visiblement son cadet semblait se sentir mieux et surtout plus à l’aise. Il serait temps d’ailleurs, parce qu’il aurait remit les points sur les i. Le Caporal n’allait pas changer d’attitude mais celle de l’adolescent le satisfaisait, ce qui était un bon point pour lui, et puis son efficacité le laissait avec une bonne impression. Il fallait l’avouer oui, le brun aurait juré qu’Erwin lui avait refilé un boulet, mais visiblement il s’était trompé. A confirmer maintenant, parce que parfois la première impression était la bonne mais… Il fallait voir dans le temps.

"Et toi, tu soignes ton équipement ou tu es du genre à n'en n'avoir rien à foutre ?"

_________________

Je vous parle en steelblue ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1181-changement-de-personnage-pour-rivaille-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1178-corporal-s-relationships#7519
Exploration

Féminin Messages : 45
Date de naissance : 26/10/1995
Date d'inscription : 10/09/2015
Age : 22
Localisation : Dans mon lit =w=
MessageSujet: Re: Un cheval et un nain, duo de choc... Ou pas [PV Jean]   Lun 23 Mai - 13:04

"J’en ai aussi. Les gens sont peu soigneux avec leurs affaires, pas étonnant qu’ils se fassent bouffer avec du matériel aussi mauvais."

C’était vrai que le matériel importait beaucoup lors des missions. Avoir quelque chose de défectueux rendait la tâche largement plus difficile et causait même parfois la mort de celui qui le portait. Des lames mal affinées, un problème au niveau des bombes de gaz … tout cela influait sur la réussite de la mission.
Jean était parfaitement conscient de tout cela pour avoir une fois « travailler » avec une mauvaise tridimension.

-Ils ne les soignent pas ou sont victimes de vandalisme. C’est arrivé il y a pas encore si longtemps que ça. Après c’est ce que l’on m’a raconté donc je n’ai pas de sources vraiment fiables mais c’est tout à fait possible. Vous en pensez quoi Caporal ?

Le jeune homme remit sa veste correctement et dépoussiéra à l’aide de sa main cette dernière. « Un petit coup de chiffon ne serait pas de refus » pensa alors l’adolescent tout en éternuant fortement. Jean aida par la suite Rivaille à tout entasser à côté de son matériel déjà rassemblé afin d’aller un peu plus vite. Maintenant qu’il était plutôt bien à l’aise avec son supérieur il pouvait se détendre et tenter un dialogue plus poussé. D’ailleurs le plus petit fut le premier à entamer une autre conversation, enfin … c’était ce que pensait Jean avant qu’il n’entende la question jusqu’au bout. Toujours et encore le matériel.

"Et toi, tu soignes ton équipement ou tu es du genre à n'en n'avoir rien à foutre ?"

Alors, soit il mentait soit il disait la vérité. La jeune recrue n’avait que deux solutions possibles. Cependant, fidèle à lui-même, il préférait dire la vérité qui n’était finalement pas si mauvaise que ça à entendre.

-Je le nettoie de temps en temps et je vérifie son état quasiment après chaque mission Caporal. Il m’arrive parfois d’oublier mais je n’ai jamais vraiment eu de réels problèmes avec ma Tridimension. Il est déjà arrivé aussi qu’une de mes deux lames se brise sur quelques centimètres mais je vais directement la faire réparer, je ne souhaite pas rester avec un matériel défectueux au risque de mourir.


Avait-il correctement répondu ? C’était en tout cas ce qu’il s’était vraiment passé. Tout ce que le blond espérait c’était ne pas se prendre un savon par le plus petit, étant donné que ce dernier était ultra maniaque.

-Vous avez déjà connu des soldats qui ne prenaient vraiment pas soin de leur matériel Caporal ? Ils avaient une correction si c'était le cas ?


La curiosité était un vilain défaut certes, cependant Jean n’avait pas pu se retenir de lui demander ça. Si vraiment son supérieur avait déjà surpris quelqu’un ne prenant pas soin de son matériel, l’adolescent donnerait tout pour revoir la scène. D’ailleurs il rirait sûrement devant celle-ci.

-Nous devons faire quoi après Caporal ? Je pense que nous avons déjà bien avancé et même terminé.


_________________
Merci beaucoup pour cette sign Aida ♥️
Spoiler:
 

[center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1332-et-une-nouvelle-recrue-une-finit http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1361-oh-un-jean-relashionchips
Exploration

Féminin Messages : 358
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 20
Localisation : Te faire chercher c'est bien mieux.
MessageSujet: Re: Un cheval et un nain, duo de choc... Ou pas [PV Jean]   Lun 18 Juil - 16:59

Le petit Caporal écoutait le gamin parler de vandalisme, tout ça. Ce genre de choses qui arrivaient bien plus souvent qu’on ne le pense, et c’était le problème. On n’arrivait pas à attraper les petits malins qui s’occupaient de ça, et on avait le malheur de retrouver l’équipement volé ou en mauvais état. Ce n’était pas idiot ce qu’il demandait, et il appuyait ses dires par des sources incertaines. On pourrait lui raconter n’importe quoi… Après tout, on pouvait difficilement savoir qui mentait ou non désormais, ce qui était bien malheureux.

"Ce que je sais, c’est qu’en plus du vandalisme, il peut y avoir du vol également, pour ensuite les revendre. Ceux qui le font réussissent à ne pas se faire choper. C’est rare mais ça arrive."

Suite à quoi, Jean lui répondit franchement par rapport à son équipement. Rivaille voulait simplement s’assurer que ce gosse n’allait pas mourir bêtement parce qu’il avait oublié de nettoyer son attirail. Une petite erreur et on peut se retrouver dans l’estomac d’un titan, ce qui était fort dommage soit dit en passant. Le brun continuait à regarder les équipements à droite et à gauche, ça lui semblait bien tout ça, et ils avançaient assez vite, donc ils auraient plus rapidement fini le boulot. Pas qu’il n’ait pas que ça à faire mais c’était un peu le cas. Jean aurait très bien pu le faire tout seul, mais non…

Enfin ce n’était plus le moment de protester à propos de ça, et Rivaille n’avait pas spécialement envie de se retrouver seul avec ses pensées. Il y avait bien Jean, ce qui lui faisait de la compagnie, bien qu’il n’ait jamais passé de temps avec ce garçon, généralement trop occupé à surveiller Eren comme il l’avait dit lors de l’audience. Ce Jean était prometteur, le Caporal le sentait. Il était loin d’être stupide, du moins il l’espérait, il ne l’avait jamais vu à l’œuvre encore, et cette pseudo-mission de vérification n’allait pas aider à cerner le personnage.

Il tourna la tête vers lui quand il lui posa sa question. Il soupira en se tournant totalement vers lui en croisant les bras, réfléchissant un peu pour mettre de l’ordre dans ses idées.


"Oui, j’en ai connu. Et la pire correction qu’ils ont pu avoir, c’est la mort."

Ce n’était un secret pour personne. Matériel défectueux veut souvent dire mort assurée, c’était la triste réalité. Quand Jean lui demanda ensuite ce qu’ils feraient, le brun n’en avait aucune idée. Pour lui, c’était inspecter le matériel, signaler ce qui n’allait pas et après c’était terminé quoi. Il ne comptait certainement pas être la nounou de Kirschtein et lui tenir la main. Lui aussi obéissait aux ordres, mais tout cela lui importait peu, ce n’était qu’une pure perte de temps tout ça. Dans tous les cas, il maintient qu’il aurait fait ça plus vite tout seul. Pas que ce gamin se soit mis dans ses pattes, mais dans ce genre de situation, il aurait été capable de lui faire recommencer si c’était mal fait. Heureusement que ce n’était pas du nettoyage.

"Les ordres que j’ai reçu ça consistait à faire de la vérification. J’imagine que toi aussi. Donc une fois que c’est fini, tu peux y aller si tu veux, à part si tu as d’autres questions à me poser tant qu’à faire."

Autant mettre à profit les minutes qui leur restait pour qu’il puisse répondre aux questions de l’adolescent, même s’il faisait ça juste parce qu’il se sentait obligé de le faire. Ça faisait bonne mesure après tout. Si Kirschtein n’avait pas de question, nul doute qu’il partirait retourner à ses affaires plus importantes que de faire ça. C’est comme si on lui demandait de faire du nettoyage. Tout le monde peut le faire alors pourquoi eux en particuliers ? Le mystère des missions de merde.

_________________

Je vous parle en steelblue ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1181-changement-de-personnage-pour-rivaille-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1178-corporal-s-relationships#7519

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un cheval et un nain, duo de choc... Ou pas [PV Jean]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un cheval et un nain, duo de choc... Ou pas [PV Jean]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un cheval et un nain, duo de choc... Ou pas [PV Jean]
» La Taverne du Nain Joyeux
» [TERMINÉ] Gurdal Gloignus, Nain de la Moria...
» Thornac, le Nain guerrier
» Renom, Honneur et Wanted d'un Nain?!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shingeki No Kyojin RPG :: Cours d'entrainement-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit