Partagez | 
 

 Le noble et le fanatique [PV Orryn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noblesse

Féminin Messages : 65
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 27/09/2015
Age : 20
Localisation : Dans ton c--
MessageSujet: Le noble et le fanatique [PV Orryn]   Mar 20 Oct - 23:45

Pourquoi les choses se passaient-elles ainsi ? Pourquoi ça devait être comme ça ? Elliot ne le savait pas mais ce soir-là, il s’était passé quelque chose de dramatique. Une attaque. Il y avait une attaque que personne dans la demeure n’aurait pu prévoir. Le jeune homme était dans sa chambre quand ça s’était passé. Des cris de peur, une impression que le pire allait arriver, voilà ce qui régnait au sein de la maison des O’Leary. Elly ne savait pas quoi faire, tout comme les domestiques qui couraient dans tous les sens pour tenter d’aider leurs maîtres mais à quoi cela servirait ?

Le rouquin décida de partir. S’armant d’un pauvre couteau, il passa par sa fenêtre comme il en avait l’habitude. Heureusement que sa chambre se situait au rez-de-chaussée, cela voulait dire qu’il pourrait fuir plus vite. Un mouvement derrière lui fit retourner la tête avant qu’il ne file sans demander son reste. Le jeune homme savait très bien que s’il restait, il se ferait tuer comme sa famille. Pourtant un gros sentiment de culpabilité envahissait le roux au fur et à mesure que ses pas l’éloignaient de la demeure pour se presser à l’écurie et chercher son cheval.

Des larmes coulaient sur ses joues. Il les détestait peut-être et faisait tout pour les provoquer mais… Ils restaient sa famille et savoir qu’il ne les reverrait plus lui faisait quelque chose. Surtout ses cadets qu’il avait l’impression d’abandonner. Au fond cela prouvait qu’il tenait à cette famille même s’il prétendait le contraire. Disons surtout que ça ne laissait pas de marbre que de savoir que les gens qui vous ont élevé toute votre vie venait de se faire tuer gratuitement comme ça. Cela ne laissait pas de marbre même si ça se passait mal.

Elliot enfourcha son cheval pour fuir sans demander son reste, fuir loin d’ici, loin de ces gens qui saccageaient la maison familiale. Pour quelle raison ? Le jeune homme n’en savait rien, il ne voulait pas savoir pour le moment, il voulait fuir et ne plus jamais revenir, ne pas avoir à revivre cette chose malheureuse. Il n’avait même pas de mot pour décrire tout ça, parce que c’était indescriptible tout simplement. Pour dire quoi de toute façon ? C’était tombé aussi soudainement que l’arrivée des titans au fond donc… Pourquoi chercher la raison pour l’instant puisqu’il était évident qu’il n’aurait pas la réponse tout de suite ?

Avec tout ça il continuait de galoper dans une direction au hasard, tant qu’il s’éloigner du lieu de l’incident. Elliot ne regardait pas en arrière, parce qu’il savait aussi que ça ne servait à rien. Par chance on ne l’avait pas suivi. Sûrement parce qu’il était parti trop vite et franchement, c’était mieux comme ça parce qu’il se voyait mal échapper à des tueurs. Pour l’instant il s’estimait chanceux d’avoir survécu, d’être encore vivant et d’avoir bien réagit, même si cela impliquait avoir abandonné toute sa famille. Le rouquin n’aimait pas avoir ça sur la conscience mais que pouvait-il à ça de toute manière ? C’était trop tard.

Enfin il fini par arriver dans un district qui lui était familier. Stoless pour être précis. Il avait un soupir de soulagement alors qu’il entrait dans le district. Là aussi ce n’était pas beau à voir, il y avait des corps par terre. Des morts. Ils étaient passés par là aussi et Elliot eut un haut-le-cœur en voyant ça. Il descendit de sa monture pour la prendre par les rennes et s’avancer lentement dans la ville avec un air dégoûté, ayant remonté sa chemise sur son nez comme pour se protéger des odeurs nauséabondes. C’était tout frais, il était dégoûté, il espérait que ce n’était qu’un mauvais rêve.

Sauf que cela ne semblait pas être un mauvais rêve, et que c’était bel et bien la réalité. Dehors ils étaient menacés par les titans et à l’intérieur par des humains. Où seraient-ils en sécurité ? Honnêtement Elliot ne savait pas et il se demandait si c’était la fin de tout. La fin de l’ère de paix qu’ils avaient entre les murs. Rien que d’y penser ça le faisait frissonner de peur. Un coup de feu retentit, qui fit peur au cheval d'Elliot, qui se cabra en faisant lâcher le jeune homme avant qu’il ne parte au galop.


"Attends, reviens ! "

Mais rien n’y faisait, le cheval était parti et il se retrouvait seul. Alors il chercha au moins une ruelle où se mettre à l’abris en attendant que les choses se calme. Le rouquin alla dans une ruelle, avec précaution et méfiance, voulant se faire oublier même si on ne l’avait sûrement pas remarqué. Cependant si c’était les nobles qui étaient visés alors… Alors il était encore en danger et la nécessité de se cacher lui paraissait la meilleure idée qui soit. Après un moment passé seul dans la ruelle, Elly se retourna d’un coup quand il entendit quelque chose faire du bruit en sortant son couteau. Elle était peut-être ridicule comme arme mais entre les mains de quelqu’un qui savait s’en servir, c’était redoutable.

"Qui va là ?!"


Dernière édition par Matthew O'Leary le Dim 31 Jan - 13:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1359-t-as-cru-que-j-etais-ton-pote-matt-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1365-les-liens-d-un-petit-noble-pas-si-noble
Noblesse

Masculin Messages : 61
Date de naissance : 16/09/1995
Date d'inscription : 01/06/2015
Age : 23
MessageSujet: Re: Le noble et le fanatique [PV Orryn]   Sam 31 Oct - 0:11

Cris, sang, feu, larmes. C'étaient les maîtres mots de cette nuit. Tu ne sais pas ce qu'il se passe, tu ne comprend rien. Tout allait très bien, la soirée se passait à merveille. Tu étais resté plus tard que prévu avec certains membres du culte à discuter de choses et d'autres. Si certains ne t'appréciaient guère, d'autres au contraire recherchaient ta présence, comprenant que tes paroles n'étaient jamais dénuées de sens. Vous aviez si bien discuté que la nuit avait commencé à tomber avant que quiconque ne se rende compte de l'heure. Une fois votre discussion terminée vous étiez tous rentrés chez vous, chacun prenant son propre chemin. Et c'est sur le chemin de ta demeure que les choses ont tournées pour le pire. D'abord tu as entendu les cris, les coups de feu, puis tu as vu les flammes s'élever et entendu les cris redoubler. Une révolte ? Mais qui donc ? Et pourquoi ? Craignant pour ta famille tu as couru vers le quartier que tu habites, tentant tout de même de rester discret, mais tu es tombé nez à nez avec un homme qui sortait d'une maison en face de toi. La surprise t'as figé sur place le temps d'une seconde, le temps de voir son arme se lever vers toi, le temps de voir ses mains recouvertes de sang... Une seconde et tu fonçais dans une autre direction sans te retourner, priant Maria, Rose et Sina de ne pas entendre le bruit de l'arme qui se déclenche. De ne pas sentir l'impact d'une balle dans ton dos. Mais alors que tu t'éloignes tout ce que tu entends ce sont les cris de cet homme, il te crie que tu as de la chance de faire partie du culte. Tu ne comprends pas mais ne t'arrête pas pour lui demander des explications. Leur attaque est donc ciblée ? Les Croyants seront épargnés ? Si c'est le cas il faut que tu rentres au plus vite chez toi. Tes parents ne sont pas membres, mais si ta simple présence peut leur apporter une certaine protection tu te dois de faire vite.

Heureusement pour toi que cet homme avait remarqué ton écharpe, symbole de ton appartenance au culte, si cela n'avait pas été le cas tu aurais très certainement eu le droit au même sort que la famille qui vivait dans cette maison, ainsi que de tant d'autres. Montrant plus de méfiance cette fois ci, tu prends une petite ruelle, espérant ainsi échapper aux hommes qui mettent la ville à feu et à sang. Tu t'avances prudemment, essayant de ne pas faire trop de bruit ce qui n'est évidemment pas une réussite. Alors que tu t'attendais à voir un homme adulte, armé et les mains pleines de sang tu te retrouves nez à nez avec un adolescent armé d'un couteau. Le garçon a du passer entre les griffes des sauvages qui sont en ville cette nuit. Tu l'observes un instant, enfin surtout son couteau, te demandant s'il sait réellement s'en servir ou s'il a juste attrapé la première chose qui lui passait sous la main pour pouvoir se défendre.
d
« Je m'appelle Orryn, j'habite à quelques rues d'ici. Et toi ? »

Tu sais qu'il ne faut pas s'attarder dans cette ruelle, que d'autres beaucoup moins bien intentionnés que vous, auront surement bientôt l'idée de venir voir ce qui s'y trouve. Mais tu ne peux pas partir et laisser ce garçon seul comme ça. En une seconde à peine ta décision est prise, le garçon doit venir avec toi s'il veut survivre à cette nuit. Rien ne dit que vous serez en sécurité chez toi, mais vous aurez de bien meilleures chances tu en est certain.

« On ne peut pas rester ici, il faut rejoindre ma maison. Tu pourras t'y cacher en attendant que tout cela cesse. »

Tu préfères ne pas demander au jeune roux ce qu'il est advenu de sa famille pour qu'il se retrouve seul dans les rues, ni même d'où il vient. Tu ne connais pas son caractère et il ne faudrait pas qu'il s'effondre ici. Tout cela attendra que vous soyez rentrés chez toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1245-orryn-ellias http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/f55-relationships
Noblesse

Féminin Messages : 65
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 27/09/2015
Age : 20
Localisation : Dans ton c--
MessageSujet: Re: Le noble et le fanatique [PV Orryn]   Sam 31 Oct - 18:23

Le type qui se révéla à Elliot s’avéra être un blond, assez jeune apparemment. Il se présenta rapidement à lui comme étant Orryn et qu’il habitait pas loin de là. Oui ? C’était bien, et qu’est-ce que ça pouvait faire à Elly que l’autre blond habitait à quelques rues de là. Il fronça les sourcils en le regardant, se demandant s’il était idiot, pour la bonne raison qu’il aurait pu être un rebelle et le tuer. Quoique… Il était habillé bizarrement. Un type du culte ? Le rouquin avait pu en voir plusieurs de temps à autre mais il ne leur avait jamais parlé. En même temps il aurait risqué s’énerver avec ce genre de type, donc autant éviter le plus possible.

"Moi c’est Elliot. "

Autant se présenter à son tour pour faire donnant-donnant, et avant qu’il n’ait plus lui demander ce qu’il se passait concrètement ou ce qu’il faisait là, ce Orryn lui dit qu’il ne fallait pas rester là et que le mieux était de rejoindre sa maison. Cela fit tiquer Elly qui fronça les sourcils. Ce type lui disait ça de la manière la plus naturelle du monde. Mais cela lui donna de quoi réfléchir, parce que d’un coup quelque chose lui sauta aux yeux. Ceux du culte étaient épargnés ? Non… Cela ne pouvait pas être ça quand même ? Pour être autant confiant en ces mots, il devait y avoir quelque chose, et le rouquin voulait savoir quoi. Pourtant il ne rangea pas son arme, fixant le blond, l’air plus en colère qu’inquiet.

"Attends deux minutes, je serais en sécurité chez toi ? Comment ça ?"

Parce qu’on ne le rechercherait pas là-bas ? Parce que le blond bénéficiait d’un statut particulier qui faisait qu’il était épargné ? Mais ce n’était pas juste du tout ! Le rouquin pesta silencieusement, parce qu’il était indigné. Cependant, le blond lui offrait une porte de sortie le temps que ça se calme un peu. Il devait saisir cette chance après tout ? C’était le mieux à faire dans l’état actuel des choses, après s’il voulait des explications, il pourrait les demander, parce que pour le moment, ce qu’il voyait c’était que certains pouvaient encore se la couler douce dans Sina. C’était quelque chose qui énervait ouvertement le jeune homme mais qui se retenait de le dire.

Autant ne pas agresser son sauveur tout de suite, n’est-ce pas ? Elliot poussa un soupir en s’en remettant à lui avant que les rebelles ne débarquent dans la rue. Quelque chose fit relever la tête du rouquin. C’était des éclats de voix qui semblaient se rapprocher. Si Orryn avait de la chance de pouvoir vivre, Elliot lui était encore en danger et mourir tout de suite ne l’intéressait pas trop, pas après avoir pu s’enfuir. Il grimaça en attrapant Orryn par le poignet sans lui demander son avis et se diriger de l’autre côté de la rue avant qu’on les voit tous les deux. Ce n’était pas le moment de se faire cramer, du tout même. Le jeune homme traîna le blond avec lui pendant un moment. Il connaissait encore les environs pour ne pas se perdre et donc ils purent aller se réfugier dans une autre ruelle sans qu’on ne les repère.

Elliot poussa un soupir en tournant les yeux vers Orryn, en le lâchant avant de se redresser, l’air impatient et pas très content aussi. Il avait rangé son couteau pour l’occasion sinon il aurait paru deux fois plus suspect et admettons que l’autre du culte soit important, il aurait réellement été dans la merde. Encore plus qu’actuellement du moins, il ne fallait pas se leurrer. Il croisa les bras en surveillant les environs, toujours à l’affût, pour ne pas se laisser surprendre.


"C’est par où chez toi ? Parce que je sais pas qui tu es exactement ni si tu as le droit de vivre, mais moi c’est pas le cas et me faire tuer, c’est pas dans mes projets tu vois ?"

Elliot n’avait pas envie d’être agréable ni rien, pas avec ce qu’il avait vécu. Donc si l’autre n’était pas content, tant pis pour lui et le rouquin se débrouillerait seul, comme d’habitude. Tout restait à savoir si Orryn allait vraiment l’emmener chez lui ou non, comme il avait dit.

_________________
Do you have problem with firebrick ? ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1359-t-as-cru-que-j-etais-ton-pote-matt-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1365-les-liens-d-un-petit-noble-pas-si-noble
Noblesse

Masculin Messages : 61
Date de naissance : 16/09/1995
Date d'inscription : 01/06/2015
Age : 23
MessageSujet: Re: Le noble et le fanatique [PV Orryn]   Ven 22 Avr - 10:59

Alors que tu t'es réfugié dans une ruelle après ta rencontre avec l'un de ceux qui mettent la ville à feu et à sang, tu t'aperçois très vite que tu n'es pas le seul qui a eu l'idée de se cacher à cet endroit. Mais vous ne pouvez vous éterniser ici, la ruelle n'est pas sûre, n'importe qui pourrait vous trouver facilement. Et si tu as été épargné une fois, tu n'est absolument pas certain que ta prochaine rencontre avec l'un de ces hommes te sera aussi favorable. Sans compter que tu ne sais pas non plus ce qui arrivera à ton compagnon d'infortune... Alors tu proposes à Elliot, puisque c'est ainsi qu'il se présente de venir avec toi. C'est la meilleure chose à faire pour vous deux. Tu ne pourrais laisser quiconque dans les rues sans l'avoir sur la conscience pour ta vie. Mais le rouquin n'est pas idiot et comprend tout de suite le sens caché derrière tes paroles. Toi qui ne voulait pas aborder le sujet dans un endroit aussi risqué...

« Je ne sais pas pourquoi mais ces hommes n'ont pas l'air de vouloir s'en prendre au membres du culte... Et dans tous les cas, ça ne pourra pas être plus dangereux que de rester dans cette ruelle à attendre qu'on nous trouve ! »

Si le garçon ne se décide pas rapidement, tu n'auras d'autre choix que de le laisser, même si tu n'en a pas envie. Tu as aussi une famille qui a besoin de ta protection, et tu ne sais même pas si les hommes qui sévissent dans les rues, ont déjà atteint ta maison ou pas. Mais quand tu t'apprêtes à le lui faire savoir des bruits de l'autre côté de la ruelle attirent votre attention et alors que ta tête se tourne de ce côté, Elliot t'attrape le poignet et t'emporte dans la direction opposée. Sous le choc, tu te contentes de le suivre sans mot dire, lui faisant confiance pour ne pas vous attirer dans un plus gros pétrin. Tu n'as beau ne pas le connaître, le peu que tu as vu de lui te fait penser que le garçon est du genre débrouillard.

Une fois à l'abri dans une autre ruelle, et heureusement, sans avoir attiré l'attention de quiconque, le rouquin range enfin son couteau, même s'il reste aux aguets. Il te demande où se trouve ta maison, et tu toi bien avoué que pendant un instant tu as du mal à te situer. Vous êtes dans le noir et tu n'es pas du genre à trainer dans les ruelles habituellement alors tu n'es pas sûr de l'endroit où vous êtes exactement.

« Je pense qu'on est pas loin. Pour être sûr, il faudrait que je vérifie la rue principale... » Il va s'en dire, que s'exposer dans la rue principale est source de grand danger, c'est dans cette rue qu'il y a le plus de personnes. Tu jettes un œil au visage mécontent de ton compagnon et tu comprends très vite que si vous n'étiez pas dans une telle situation le roux n'hésiterait pas à te faire part de ses avis d'une façon qui ne te plairait guère.

Alors prudemment tu t'avances vers l'entrée de la ruelle et heureusement pour vous, il n'y a personne dans les environs pour le moment. Par la grâce de Sina, tu reconnais de suite les bâtiments qui te font face, mais constate que vous vous êtes un peu éloigné de chez toi. Tu retournes auprès de ton camarade pour lui annoncer la nouvelle.

« La bonne nouvelle c'est que je sais où nous sommes et que ce n'est pas trop loin de chez moi. » Tu préfères éviter de lui dire que votre petite fuite de tout à l'heure vous à fait faire un détour que vous auriez pu éviter. « La mauvaise c'est que pour arriver chez moi, nous allons forcément devoir passer par la rue principale... Même si ma maison possède une entrée par l'arrière,  je ne connais pas toutes les ruelles environnantes et je ne sais pas comment l'atteindre sans passer dans les grandes rues »

Alors que tu te demandes comment vous allez bien pouvoir faire pour arriver chez toi entier tous les deux, ta main frôle ton écharpe du culte que tu as réussi à ne pas perdre. Une idée te vient en tête. Tu ôtes ton écharpe et ta robe du culte et tend la robe au garçon roux face à toi. « Enfile ça. Si on nous voit on te prendra sûrement pour un membre avec ça. » Tu gardes l'écharpe, symbole de ton statut au sein du groupe, et preuve de ton appartenance. « Mais si on nous arrêtes, par pitié garde la bouche fermée et laisse moi parler. Aucune chance qu'ils nous prennent pour des membres du culte si tu leur parles comme tu m'as parlé.  » Et avec un dernier regard vers le garçon tu ajoutes : « Et garde les yeux baissé. Les membres du culte ne prônent pas la violence. Tes yeux trahissent ta colère.   »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1245-orryn-ellias http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/f55-relationships
Noblesse

Féminin Messages : 65
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 27/09/2015
Age : 20
Localisation : Dans ton c--
MessageSujet: Re: Le noble et le fanatique [PV Orryn]   Lun 18 Juil - 14:45

Le blond lui répondit, comme quoi les gens du culte ne seraient pas visés. C’est une blague ? D’où ces abrutis qui vénéraient un truc qui n’existe même pas n’étaient pas une cible pour ces types ? C’est totalement injuste, mais le rouquin se retint à grande peine de lui balancer le fond de sa pensée. Ce n’était pas le moment, en plus l’abruti en question en face de lui voulait bien l’aider à se cacher, ce qui n’était pas rien soit dit en passant, alors autant l’insulter plus tard, quand ils auront fait un peu plus connaissance.

Après quoi, Orryn alla inspecter vite-fait les environs sans se faire repérer pour savoir où ils étaient. Puis il lui dit qu’il y avait une bonne et une mauvaise nouvelle alors… Autant passer par la bonne puis par la mauvaise. Dans l’ordre, ils n’étaient pas si loin que ça de sa maison, mais qu’il fallait passer devant les tueurs, les membres du culte, bref passer devant tout un tas de gens très sympathiques qui veulent la mort d’Elliot parce que c’est un noble. On croirait rêver. Cela dit, ça ne semblait pas aussi désespéré que prévu, si ? Bon vu comme ça, le blond aurait une chance de passer mais lui non, ce qui était assez embêtant au fond.

Puis l’interlocuteur d’Elliot lui tendit sa robe de culte et son écharpe. Argh. Porter ça ? Plutôt crever ! Quoique en écoutant les arguments d’Orryn, il ne semblait pas avoir vraiment le choix, bien que ça le fasse bien râler mais il allait faire un effort. Pour ne pas mettre son aide dans le pétrin, enfin dans le même sac que lui. A contrecœur et en grommelant tout un tas de choses, Elly enfila la robe du culte avec l’écharpe, se retenant de soupirer et d’envoyer tout valser. Pas encore. Bientôt, il pourrait rendre tout ça à Orryn et ensuite s’enfuir.


"C’est une vaste blague…", marmonna-t-il.

Avant qu’ils ne sortent, le blond lui donna des indications. Ne rien dire, baisser les yeux et rester calme. Tout ce qu’il n’aimait pas en fait, mais il n’avait pas d’autre choix que de lui obéir. Une fois qu’il s’est ajusté, il baissa les yeux pour fixer intensément le sol en se promettant de ne rien dire. C’était surtout ça le plus important. Lui il était plus du genre colérique et il n’aimait pas le culte parce qu’ils croyaient en choses inexistantes, mais si ça leur faisait plaisir alors pourquoi pas ? Ils ne penseraient jamais comme Orryn, mais au moins, ça lui montrait que les gens du Culte n’était pas tous des imbéciles vénérant un truc corps et âme en ignorant le reste. Pour lui et ses préjugés, il jugeait encore trop vite.

Ils sortirent tous les deux de la ruelle en ayant l’air le plus naturel possible. Le rouquin regardait le sol sans broncher, laissant Orryn gérer lorsque que quelqu’un l’arrêtait. Elliot commença par contre à paniquer un peu en écoutant la conversation.


"Ton ami est bien silencieux… Je ne l’ai jamais vu pourtant, il est nouveau ?"


Le jeune homme restait le plus silencieux possible, il essayait de se détendre, mais il espérait qu’Orryn aurait la présence d’esprit de dire qu’il est sourd, muet, ce genre de chose pour éviter l’interrogatoire. Toutes les excuses étaient bonnes pour éviter les ennuis, et il ne releva pas les yeux, il tentait d’être le plus détendu possible, prenant un air aussi neutre que possible si jamais il devait relever les yeux. Il faisait un effort considérable pour ne pas mettre un coup de tête au type et l’assommer. Elliot laissait Orryn gérer la crise, se content d’être sans réaction, pour faire mine de ne pas entendre, ou d’être timide.

C’était dur de jouer la comédie, mais c’était ce qu’il fallait après tout pour pouvoir avancer dans certains cas. S’il voulait survivre, le roux devrait jouer certains rôles qui n’étaient pas les siens, et pourtant, ça lui permettait de ne pas mourir bêtement au premier venu qui serait mal embouché. Si Orryn lui avait dit où il habitait exactement, il aurait pu y aller comme un titan, c’est à dire sans réfléchir, attiré par un instinct quelconque. Il se retenait de soupirer aussi. En fait, c’était dur pour lui d’être dans cette position, il n’avait pas d’autre choix que d’être un spectateur. Tant pis, il faut ce qu’il faut.

Elliot ne releva pas la tête, il fixait les pieds de leur interlocuteur, se demandant comment partir de là sans attirer l’attention, ce qui ne serait pas trop possible. Avec un peu de chance, le blond se montrerait convaincant, ce qu’il souhaitait vraiment. La prochaine fois, il ira se cacher dans un endroit sombre et reclus, pour échapper aux ennemis et pour vivre tranquillement pendant un temps jusqu’à ce que la situation se calme. C’était un bon plan, pour la prochaine fois seulement. Pour l’instant, rester calme, c’était tout ce qui importait. Il prenait le risque de faire confiance à Orryn.

_________________
Do you have problem with firebrick ? ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1359-t-as-cru-que-j-etais-ton-pote-matt-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1365-les-liens-d-un-petit-noble-pas-si-noble

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le noble et le fanatique [PV Orryn]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le noble et le fanatique [PV Orryn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une noble invitation
» Les relations d'un faux noble
» Une très longue journée en compagnie d'un noble [Bya & Azu]
» Le Gobelin Fanatique - Présentation !
» D'aucun dirait que c'est une noble tâche ... (Nìniel Turëen - Cerydwen)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shingeki No Kyojin RPG :: District de Stoless-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit