Partagez | 
 

 Back home ▬ PV Antje

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noblesse

Féminin Messages : 65
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 27/09/2015
Age : 20
Localisation : Dans ton c--
MessageSujet: Back home ▬ PV Antje   Mer 28 Oct - 12:53

Elliot avait envie de jurer, d’être vulgaire, de tout laisser tomber, de crier après le monde. Pourquoi ? Parce que comment on pouvait rester calme alors que votre tête est sûrement voulue parce qu’il y a marqué ‘noble’ en gros dessus ? On ne pouvait pas, et Elly ne l’était tout simplement pas. Il n’avait pas envie d’être calme, de faire preuve de réflexion, d’agir posément, parce qu’il en avait marre de cette situation. Pourquoi ça avait dérapé comme ça ? Le rouquin se posait encore la question, alors qu’il avait déjà retourné le problème dans tous les sens. Il s’était dit aussi qu’il fallait qu’il retourne chez lui, pour récupérer des affaires.

Côté suicidaire ? Pas du tout, parce qu’il avait quand même réfléchi à la question et que du coup il ne pourrait pas aller loin dans ses affaires. Certes il pouvait voler les uns et les autres mais là ce n’était pas le moment, parce que tous les nobles étaient mis dans le même sac, ils avaient été pris pour cible et tués comme s’ils étaient de vulgaires animaux… Ou pire, de vulgaires parasites, qui ne méritaient que de mourir pour leur facilité d’existence. Cela devait être ça, et Elly grinça des dents rien qu’en y pensant. C’était vraiment désespérant en y pensant mais lui avait eu de la chance de ne pas mourir, d’avoir pu s’enfuir avant de se faire tuer.

Ce qui n’avait pas été le cas de sa famille. Mais pas la peine de repenser à ça, il y avait suffisamment penser, suffisamment réfléchi, et il faisait tout au fond pour ne pas montrer qu’il était triste ou qu’il ressentait quelque chose pour cette défunte famille qu’il n’aimait pas… Enfin qu’il aimait, mais d’une manière assez différente, à tel point qu’il ne le montrait pas. S’il les provoquait, c’était pour avoir leur attention, rien de plus. Il poussa un soupir lorsqu’il se dirigea vers le mur Sina. Il avait réussi à retrouver son cheval au bout d’un moment, quand il était reparti, ce qui était une chance pour lui en fait, une chance qu’il avait saisi, vu que tout semblait aller mal. Donc un peu de positif dans tout ce négatif ne faisait pas de mal.

Alors il se dirigeait de nouveau vers Sina. On ne gardait pas la porte, parce que les soldats étaient occupés ailleurs… Ou morts, tout simplement, Elliot n’en savait rien et franchement il ne voulait vraiment pas savoir. Quand il revint au sein du mur, il fronça le nez avec l’odeur combinée de la mort et aussi du feu, comme si on faisait brûler des choses. Une odeur qui prenait et qui dégoûtait le jeune homme, qui dû faire un effort pour ne pas perdre contenance, et continuer simplement en essayant de respirer le moins possible ces odeurs. Il fallait qu’il rentre chez lui sans se faire remarquer, mais à pied ça serait risqué donc il resta sur son cheval qu’il lança au trot à travers les rues de Stoless. Il devait passer par là pour aller chez lui.

Après un moment de voyage, il avait quitté les rues principales pour prendre la direction de l’endroit qu’il avait quitté lâchement. Pour sauver sa vie et pas celle des autres, parce qu’il savait que ses parents voulaient qu’il vive, sûrement. Parce que malgré tout ils étaient de la même famille. Les mains du rouquin se resserrèrent sur ses rennes alors qu’il gardait un visage fermé, ne voulant rien montrer, voulant juste être fort et continuer à avancer, ne pas se laisser abattre.

Garder une illusion de vivre et d’être en sécurité.

Quand il s’approcha des demeures riches du district, Elliot se demanda quelque chose. Et si la famille Ackerblüm était encore en vie ? Et si Antje était toujours vivante ? C’était des proches amis de sa famille, il fallait qu’il puisse en avoir le cœur net. Il fit demi-tour pour se diriger vers ladite maison. Arrivé non loin de là, il descendit de sa monture sans faire de bruit, tout en espérant qu’il n’y avait personne dans la maison. Du moins ces types qui tuaient les nobles. Le rouquin poussa une inspiration avant d’entrer dans la maison.


"Antje ?"

C’était elle qu’il appelait, parce que comme elle était encore petite, elle aurait pu se cacher dans un coin de souris, presque. Il se mordit légèrement la lèvre en continuant sa recherche, allant jusqu’à sa chambre, l’endroit où elle aurait pu se trouver en premier, du moins s’il suivait sa logique. Elliot entra doucement dans la chambre, discrètement, tâchant de faire le moins de bruit possible. La méfiance était le maître mot chez lui pour l’instant et tant qu’il n’était pas assuré qu’il ne risquait rien, et qu’il n’avait pas la confirmation que Antje était là, il resterait très méfiant. Elly regarda dans la chambre de la fillette et répéta son prénom.

"Antje, t’es là ?"


Dernière édition par Matthew O'Leary le Dim 31 Jan - 13:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1359-t-as-cru-que-j-etais-ton-pote-matt-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1365-les-liens-d-un-petit-noble-pas-si-noble
Noblesse

Féminin Messages : 34
Date de naissance : 19/12/2000
Date d'inscription : 05/10/2015
Age : 17
MessageSujet: Re: Back home ▬ PV Antje   Mer 28 Oct - 21:06

Silence. Ne bouge pas. Reste là, cachée, dans la pénombre.
Comment en es-tu arrivé là ? Pourquoi ?
Le merveilleux conte de fée, doux et paisible qu'était ta vie, depuis peu, n'est que cauchemar et noirceur.

Tes parents n'avaient point voulu t’inquiéter, faisaient comme ci de rien n'était. Et toi, tu doutais. Tu le sentais, le voyais, cela n'allait pas. Cela n'allait pas, mais, tout le monde semblait vouloir le nier, l'ignorer. Le résultat, aujourd'hui, n'en est que catastrophique.

Tu es jeune, tu as du mal à comprendre. Toutefois, tu n'es pas idiote et sais, par conséquent, analyser les choses.
Si tu te souviens bien, tout à commencé par de simples ragots et mines dépourvus de quiétude au sein des partisans de la noblesse... À ce moment-là, il t'était impossible de desceller une potentielle menace... Cependant, les choses dérapèrent à une allure phénoménale. Des meurtres ! Voilà de quoi étaient victimes aristocrates, bourgeois, ducs et autres titres prestigieux. Des immondes assassinats.
Pour quelles raisons ? Une rébellion. Pourquoi cette rébellion ? Qu'en savais-tu ? Tu n'étais qu'une enfant à l’écart de tout conflit politique.

Ce n'est que maintenant. Maintenant qu'il est trop tard, que tu as conscience de l'ampleur des dégâts.
Ce mouvement rebelle a eu des conséquences réellement critiques il n'y a de cela que quelques jours. Les agressions au sein de Sina n'ont fait qu'augmentés, en l'espace de quelques semaines, tout au plus... Mais, ce n'est qu'hier, que les Ackerblüm furent pris en chasse. Dans leur propre demeure...

Ainsi recroquevillée sur toi-même, planquée dans l'horloge de ta chambre, tu te souviens de chaque détail. Tu n'as pas bougé d'un pouce depuis hier, depuis que tu as reçu l'ordre de ton père de te cacher et de ne sortir sous aucun prétexte.

La porte d'entrée craquelait sous les violents coups qu'elle recevait. A force de taper dessus, les rebelles parvinrent à l'enfoncer et pénétrer le corridor d'entrée. Tu n'as vu que très brièvement la scène, car tu prenais déjà tes jambes à ton cou en dévalant les escaliers afin de rejoindre ton dortoir.
Enfermée dans la vieille horloge au tics-tacs assourdissants, tu étais plongée dans le noir, tu étais apeurée, et tu entendais les hommes mettre sans-dessus-dessous le rez-de-chaussée.

Tu te souviens avoir entendu de cris, des bagarres... Tu pleurais à chaudes larmes en imaginant le pire. Tu avais perdu ta soeur, et désormais, tes parents ? Non... Tu ne voulais pas... Tu avais toujours eu si peur de finir seule...

Soudainement, une voix s’élève dans la pièce, te coupant le souffle. Est-ce un rebelle repassant sur les lieux du crime ? Non... La voix te semble... Familière.
Malgré cette impression, tu te refusais de sortir. On n'est jamais trop prudent.
La voix reprit la parole quelques instants plus tard. Elle semblait plus proche, elle s'avérait ainsi, plus audible. Lorsque l'identité de l'inconnu, telle une révélation, s’offrit à toi, tu lâchas la petite bille rouge, ton porte-bonheur.
Cette dernière roula alors sur le sol.

Un grincement, celui de l'horloge s'ouvrant.
Une tête tremblante sortant de l'entrebâillement, ta tête.

- Monsieur O'leary ... ?

_________________
Antje conte en #E44159
Antje
Keep hope for a better life...
× code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1376-stoless-s-little-doll-princess-x-antje-h-ackerblum http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1380-antje-links-adventures
Noblesse

Féminin Messages : 65
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 27/09/2015
Age : 20
Localisation : Dans ton c--
MessageSujet: Re: Back home ▬ PV Antje   Sam 31 Oct - 18:23

Quelque chose tomba sur le sol, qui fit sursauter Elliot d’une part. Ce bruit était comme si c’était une bille qui roulait par terre, et le jeune homme baissa les yeux sans rien dire. Il dû plisser les yeux pour être sûr de ce que c’était. Une bille de couleur rouge. Celle d’Antje. Il l’avait vu plusieurs fois jouer avec quand elle venait avec ses parents. Le rouquin poussa un soupir de soulagement lorsqu’il compris que c’était donc là qu’elle était, et surtout qu’elle était saine et sauve. Il entra dans la chambre quand il entendit sa petite voix retentir dans le silence de la maison alors qu’elle passait sa tête dans l’entrebâillement de la porte de l’horloge. Elle était assez petite pour s’y glisser quand même. Une bonne cachette au final. Elly hocha la tête positivement.

"Oui c’est moi, Antje. Tu ne crains rien."

Il lui offrit un sourire qui se voulait rassurant. Ce n’était pas le moment d’effrayer cette petite ou quoique ce soit du même genre, parce qu’elle n’avait pas besoin de ça, pas maintenant. Parce qu’il espérait que ses parents étaient vivants et quelque part… Se retrouver orphelin à son âge, c’était bien trop tôt, alors il ne voulait pas qu’elle souffre. Le rouquin devait cacher son mal-être à Antje, pour ne pas l’inquiéter ou quelque chose comme ça, quitte à lui mentir, pour la préserver. Le jeune homme s’approcha finalement d’elle pour l’aider à sortir de l’horloge avant de ramasser sa bille et de lui remettre dans la main, avant de la lui refermer doucement.

"Garde-la précieusement, c’est peut-être elle qui t’a portée chance…"

Quand il était avec elle, il avait envie d’agir en grand frère. Parce que c’était un aîné et que ses instincts de plus âgé reprenaient ses droits sur lui, certainement parce qu’il avait cette fibre qui s’était développée au fil des ans, durant lesquels il avait appris à aimer ses cadets, aujourd’hui malheureusement morts… Alors il ne voulait pas que la fillette aille mal, il voulait la protéger, quitte à mettre sa propre vie en danger. Elly lui tendit la main en souriant doucement.

"Tu sais où sont tes parents ?"

La question sous-entendue était de savoir si ses parents étaient toujours en vie surtout, mais bon il n’allait pas sortir ça comme ça à Antje qui venait de subir très certainement un traumatisme, parce que les rebelles devaient être partis que depuis un moment mais pas si longtemps que ça, parce que c’était encore frais. Toute l’attaque s’était passée rapidement mais en même temps cela avait semblé durer des heures, voire même des jours. Comme quoi le temps passait plus lentement ou rapidement pour les uns et les autres suivant ce que l’on vivait. Là c’était l’Enfer, littéralement, parce que beaucoup d’entre eux avaient perdu la vie, ou même tout perdu. Quelque chose qui n’aurait jamais dû arriver.

Elliot s’en doutait de toute façon. Il l’avait même dit il y a longtemps que quelque chose de ce type se produirait… Mais il avait voulu croire en une liberté future, la même liberté que désiraient ses frères cadets. Une liberté qui ne viendrait sans doute jamais parce qu’ils vivaient trop bien, qu’ils avaient une vie trop facile comparés aux gens du petit peuple. C’était pour ça que le rouquin volait pour donner aux plus pauvres, à ceux qui avaient des revenus moyens. Parce qu’il ne voulait pas que l’un ou l’autre soit défavorisé. Ce genre d’actions n’était jamais pris en compte et tous les nobles étaient mis dans le même sac, malheureusement, alors qu’il fasse ça ou rien, il aurait quand même été tué s’il n’avait pas eu ce réflexe de s’enfuir.

Peut-être qu’il s’était enfuit et qu’il avait laissé tout le monde derrière lui, mais cela lui avait permis de retrouver Antje, et peut-être s’occuper d’elle en attendant de retrouver ses parents. Dans l’optique où ses parents étaient miraculeusement en vie, même si c’était ce que souhaitait le rouquin à la petite fille. Il allait tout faire pour l’aider dans tous les cas, ça c’était quelque chose qu’il se promettait à lui-même.


"Je vais t’aider à retrouver tes parents ne t’inquiète pas. Je te le promets."

Il l’emmena avec lui hors de la chambre en la tenant par la main pour commencer les recherches, espérant ne pas tomber sur des révolutionnaires.

_________________
Do you have problem with firebrick ? ~


Dernière édition par Matthew O'Leary le Dim 31 Jan - 13:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1359-t-as-cru-que-j-etais-ton-pote-matt-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1365-les-liens-d-un-petit-noble-pas-si-noble
Noblesse

Féminin Messages : 34
Date de naissance : 19/12/2000
Date d'inscription : 05/10/2015
Age : 17
MessageSujet: Re: Back home ▬ PV Antje   Mer 4 Nov - 15:53

La pénombre rend la visibilité des plus limitée. Tout n'est que formes et ombres, tout n'est que vague image. Cependant, tu peux percevoir un geste, un léger mouvement. Mouvement provenant d'une silhouette se détachant de l'obscurité, suivit d'une réponse, celle de la voix précédente.
Oui. C'est bien lui, le garçon de quelques années ton aîné, fils de proches connaissances des Ackerblüm. Elliot.

Ce dernier t'assurait qu'il n'y avait rien à craindre, que tu pouvais sortir de ta cachette en toute quiétude. T'offrant, au passage, un tendre sourire. Un sourire qui console, qui met en confiance.
Puis, il s'en était venu t'aider, t'extirper de ta planque. Lorsque tu te retrouvas de nouveau debout sur tes deux frêles petites jambes, il ouvrit la paume et dépose dans la tienne ton précieux porte bonheur. Ta perle que tu avais, il y a quelques instants seulement, fais tomber par mégarde.

Garde-la précieusement, c’est peut-être elle qui t’a portée chance…

Oui... C'est probablement vrai. Non, même sûr et certain. Cette bille, bien qu'anodine, des plus banales aux yeux des autres, est un véritable trésor pour toi. L’abîmer ou pire encore, la perdre, serait la pire chose qui pourrait t'arriver...
Plaquant ta main, celle tenant ton précieux souvenir de Tanja, contre ton cœur, tu sembles remercier les cieux de ne pas l'avoir perdu. Et pour ne pas que ce désastre n'arrive, tu t'empresses de la ranger dans la petite poche contournée de dentelle se situant sur ton buste.

Le jeune homme, ainsi que sa main tendue en ta direction, te rappellent à l'ordre. Il vient de te poser une question... Celle qui te panique et te presse de savoir le plus en ce moment : la situation de tes parents.
Tu n'en sais rien... Absolument rien...

Ta mine s'attriste. Pour seule réponse, le jeune aristocrate se vu offrir un hochement négatif de la tête.
À ce moment, tu n'as qu'une envie : te blottir dans ses bras. Avoir du réconfort, de la chaleur humaine... Mais tu te contiens, tu te comportais telle une gentille jeune fille maniérée même lors de telles situations.

Je vais t’aider à retrouver tes parents ne t’inquiète pas. Je te le promets. Te dit-il alors, t'empoignant la main. Comme le feraient un père, un frère, un ami...

Vous vous aventurez désormais hors de ta chambre, avançant avec prudence et précautions. Rien n'indique, après tout, que la voie est libre.

Que ce soit les couloirs et corridors, les pièces ou bien même cages d'escaliers, tout se trouve être sans dessus-dessous. À tel point que l'on pourrait croire que les éléments de la nature s'en étaient venu se déchaîner au sein du logis...

Pourquoi... Pourquoi des gens ont fait ça ... ? P-Papa et maman n'ont rien fait de mal ...

_________________
Antje conte en #E44159
Antje
Keep hope for a better life...
× code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1376-stoless-s-little-doll-princess-x-antje-h-ackerblum http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1380-antje-links-adventures
Noblesse

Féminin Messages : 65
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 27/09/2015
Age : 20
Localisation : Dans ton c--
MessageSujet: Re: Back home ▬ PV Antje   Jeu 3 Déc - 11:34

Elliot avait vu la fillette secouer la tête en guise de réponse à sa question par rapport à ses parents. Tout à coup, le rouquin se mit à espérer qu’il ne leur est rien arrivé de fâcheux parce que c’était triste de se retrouver orphelin à un âge comme le sien. Il ne voulait pas ça, parce qu’elle ne le méritait pas, parce qu’elle était adorable et qu’elle avait encore des années à vivre avec ses parents… Alors au fond de lui, sincèrement, Elly espérait que ces types n’avaient pas tué la famille de la petite fille. Il garda sa fine main dans la sienne, plus grande, en avançant prudemment avec elle.

Toute la maison était silencieuse mais rien n’était sûr, ils ne pouvaient pas savoir si tout le monde était parti ou non. C’était la crainte du jeune homme. S’il se battait contre quelqu’un de plus expérimenté, il ne gagnerait pas, c’était presque une évidence même s’il savait se défendre. Ça ne serait sans doute pas suffisant. Un soupir lui échappa alors qu’il resserra doucement sa main sur celle d’Antje en posant les yeux sur elle. Il allait ouvrir la bouche pour parler mais elle le devança.

Elle lui demanda pourquoi. Tout simplement pourquoi, et là le rouquin n’avait pas la réponse, parce qu’il n’en savait foutre rien. Elliot referma la bouche pour réfléchir mais l’issu serait la même, il n’en savait rien et n’allait pas avoir la réponse comme une révélation. Lui aussi se demandait encore pourquoi, sans savoir pourquoi justement. Ce n’était pas juste, pour eux, pour tous ces gens. Parce qu’ils n’avaient rien fait pour la plupart… Ils ne faisaient rien excepté de vivre mieux que les autres. C’était une chose que Elliot ne tolérait pas de toute manière, donc il pouvait comprendre l’énervement de tout un groupe mais de là à tuer tout le monde… De toute manière il avait peut-être faux sur toute la ligne en voulant essayer de penser comme ça.


"Je ne sais pas pourquoi ils ont fait ça… Si on le savait, on serait sans doute moins embêtés mais bon… C’est comme ça… Malheureusement…"

Il releva la tête, attentif aux sons. Le jeune noble avait réfléchi comme ça. Il essayait de penser comme s’il était un rebelle et tenter de comprendre pourquoi ils auraient fait ça. Cependant, il ne pouvait pas balancer à la fillette tout ce qu’il pensait, parce que ça partait loin. Elly faisait preuve de bon sens quand il se sentait menacé, comme si tout son être ressentait une menace contre laquelle il fallait se battre. Quelque part, il espérait franchement que les parents de la fillette ne soient pas morts, parce qu’il ignorait ce qu’il ferait. Certes, il avait un rôle de grand-frère dans sa famille et il pourrait recommencer mais vivre à deux dans de telles conditions… Ce n’était pas possible. C’était trop rapide.

Ils changèrent de pièce prudemment, le rouquin étant à l’affût de tous les bruits qu’il pourrait entendre et qui trahirait une présence dans la demeure, mais rien ne vint. Il osa espérer avoir de la tranquillité pour pouvoir faire leurs recherches. A présent, il lui fallait rassurer Antje, du mieux qu’il pouvait parce que dans ce genre de situation, ça allait être dur de lui dire que tout allait bien dans le meilleur des mondes. Il tourna de nouveau les yeux vers elle et lui offrit un sourire. Un sourire chaleureux en mettant de côté sa peur et ses craintes, parce qu’il ne voulait pas l’inquiéter davantage.


"Allez… Je suis sûr que tes parents sont super forts à cache-cache et qu’ils nous attendent dans un endroit très bien cachés en attendant qu’on les trouve."

Le rouquin savait que la fillette albinos n’était pas stupide, loin de là, mais il voulait avant tout un peu dédramatiser le moment, même si justement, ils n’avaient pas que ça à faire. Au moins lui faire croire qu’ils allaient arriver quelque part et retrouver les personnes chères au cœur de la petite. Pourtant, Elliot n’arrivait pas à se sortir de l’esprit le cas où ils ne retrouvaient pas les parents de la demoiselle. Il secoua la tête. Pour le moment, il s’interdisait d’y penser.

_________________
Do you have problem with firebrick ? ~


Dernière édition par Matthew O'Leary le Dim 31 Jan - 13:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1359-t-as-cru-que-j-etais-ton-pote-matt-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1365-les-liens-d-un-petit-noble-pas-si-noble
Noblesse

Féminin Messages : 34
Date de naissance : 19/12/2000
Date d'inscription : 05/10/2015
Age : 17
MessageSujet: Re: Back home ▬ PV Antje   Lun 7 Déc - 21:27

La réponse était évidente. Dans le fond, tu savais que tu la poser ne t'avancerait pas plus en informations. Cependant, toi et ton esprit enfantin, utopique, songeur, aviez fait que, fortement, tu t'accrochais à une faible lueur nommée espoir. Hélas, doutes confirmés, Elliot n'en sait point plus que toi. Quoi que, étant plus grand, il doit très sûrement avoir un avis, une opinion personnelle sur le sujet. Mais comme te disait toujours ton père, « il y a des choses que les grands comprennent, mais qui sont un vrai casse-tête pour les jeunes gens de ton âge ! » Suivit de « Tu comprendras un jour ». Mais, un jour, c'est quand ? Dans longtemps ? Pas longtemps ?... Qu'en sais-tu...

Ainsi donc, les raisons pour lesquelles de tels crimes furent et sont, encore, commis, restent inexplicables. Du moins, pour ton niveau de compréhension.
Tu sais depuis toute petite que la richesse est, par certaines personnes du peuple, mal vu, à envier... Il y a des gens qui n'ont, c'est vrai, pas la chance de vivre dans la luxure. Mais, de là à en venir au sang... Pourquoi ? D'autant plus que, bien que tous ne soient pas aussi généreux, bon nombre d'aristocrate et bourgeois viennent en aide aux plus pauvres... Hélas, ce "bon nombre" reste une minorité...

Sans vraiment y prêter attention, sans le remarquer, cela fait plusieurs minutes que tu sembles dénuée de lucidité, perdue dans tes pensées.
Ainsi donc, tu marchais au rythme du jeune homme qui, depuis qu'il t'a trouvé, ne te lâche pas. Bien au contraire, il vient de resserrer son entreprise sur ta minuscule main de poupon. Un geste qui se veut rassurant, tu présumes. Car le roux réplique qu'il est persuadé que tes parents sont d'excellents joueurs de cache-cache.
Un mince sourire se dessine sur tes lèvres. C'est tellement faux... Ton papa, lui en particulier, est tout sauf doué en la matière ! Il se cachait toujours aux mêmes endroits ! A force, le trouver devenait une évidence.

- Papa n'est pas très fort... Mais... Les méchantes personnes qui ont fait ça... Eux, ils ne connaissent pas ses cachettes, contrairement à moi, non ? Tu tentes de sourire, mais n'y parviens qu'à moitié en poursuivant : Mais... Je pense que, s'il était ici, il serait sorti depuis longtemps pour me chercher...

La tristesse commence, de nouveau, à se faire sentir. Vraiment, de tels désastres ne devraient pas entraîner des enfants... Non, en fait, ce genre de choses ne devraient pas même exister, et ainsi, n’entraîner personne dans des malheurs.

Tu ne peux t'empêcher de songer à tout le monde. Tes parents, domestiques, en clair, tes proches. Mais aussi, celles et ceux que tu connais que de loin, que de noms : tes voisins, les amis des Ackerblüm...

Tiens. Mais attends ! Les domestiques ! Et si... Oui ! Et si certains étaient ici ? Dans la maison ? Tapis dans un coin, cachés ? Ont ils tous réussi à s'en sortir ?

Elliot ? … Tu voudrais bien fouiller la maison avec moi ?... Je... Peut-être que certains sont toujours là ?... Madame Richt, la cuisinière, les gentilles femmes de chambre aussi...

_________________
Antje conte en #E44159
Antje
Keep hope for a better life...
× code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1376-stoless-s-little-doll-princess-x-antje-h-ackerblum http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1380-antje-links-adventures
Noblesse

Féminin Messages : 65
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 27/09/2015
Age : 20
Localisation : Dans ton c--
MessageSujet: Re: Back home ▬ PV Antje   Ven 25 Déc - 23:46

Elliot commençait à explorer lentement la maison, tout en restant bien évidemment sur ses gardes, parce qu’en cas de problème, il devrait protéger la fillette. Cette dernière d’ailleurs lui dit que son père n’était pas très doué à cache-cache, que les ennemis ne connaissaient pas ses cachettes mais que s’il s’était caché, il serait venu la chercher… Elliot soupira sans savoir quoi répondre, et surtout cherchant quoi répondre à la cadette. Il baissa les yeux vers elle en serrant doucement sa main avant de lui sourire.

"Peut-être qu’il a changé de cachette, et qu’il a bien trouvé cette fois, et il cherche sûrement ta maman pour qu’ils puissent venir te chercher."

D’un coup il s’arrêta pour s’accroupir et se mettre à la hauteur d’Antje, en gardant son sourire, avant de lui embrasser le front comme le ferait un grand frère pour rassurer sa petite sœur, et la prendre dans ses bras pour lui montrer que malgré tout, lui était là et qu’il n’allait pas la laisser se débrouiller toute seule. Non, il allait l’aider, parce que c’était son devoir de le faire, parce qu’Antje ne méritait pas ce qui lui arrivait. En fait, personne ne le méritait mais c’était comme ça. Des hommes avaient fait beaucoup de mal ce soir en frappant là où personne ne s’y attendait. Le rouquin la relâcha ensuite pour lui reprendre la main, espérant que ce petit instant lui aurait un peu remonté le moral.

Antje lui demanda s’il voulait bien fouiller avec elle la maison pour retrouver les domestiques. Le jeune homme hocha la tête positivement, déterminé à retrouver tout ce beau petit monde, et en espérant au fond que… Qu’ils soient toujours en vie. Ça l’étonnerait beaucoup parce que l’attaque avait été soudaine mais il ne pouvait pas se montrer défaitiste, pas devant la fillette. Elle comprendrait sûrement mais elle était trop jeune pour qu’il lui dise ça comme ça.


"Bien sûr que je vais t’aider, on va commencer par la cuisine. Tu viens ?"

Le rouquin la guida avec lui jusqu’à la cuisine. Il n’y avait pas un bruit, aucun signe d’âme qui vive mais il ne perdait pas espoir. Elliot regardait les dégâts que les types avaient pu faire dans la maison en silence. Il n’y avait rien à dire dans ces moments-là. Heureusement, ils n’avaient pas décidé de mettre le feu à la maison, ce qui était déjà bien. Le jeune homme passa devant Antje pour voir si la voie était libre mais il se figea en voyant le macabre spectacle qui se présentait face à lui. D’un coup il obligea Antje à reculer, n’en revenant pas lui-même.

En fait il aurait voulu ne jamais voir ce qu’il avait vu, mais c’était trop tard. C’était dur à supporter, dur à décrire, ce sera dur à oublier, alors il resta silencieux un instant, la main qui ne tenait pas celle d’Antje plaquée contre sa bouche, sans rien dire. Il ne pouvait pas lui dire mais en même temps, il ne pouvait pas lui cacher. Elly pouvait lui dire mais ce qu’il ne voulait pas, c’était qu’elle voit ce qu’il venait de voir. C’était vraiment insupportable quelque part. Pour lui qui était un adolescent presque adulte c’était dur, alors pour une enfant comme la petite albinos, ce n’était même pas la peine d’y penser.


"Antje écoute… La… La cuisinière… Elle n’est plus de ce monde…", murmura-t-il.

Elly le disait avec le plus de délicatesse possible et encore, à ses yeux ça semblait encore trop cru pour le dire comme ça mais comment on voulait le dire ? Lui-même n’en savait rien, et il ne voulait pas le cacher. Il voulait la préserver au maximum mais la peur l’envahissait lentement. Si la cuisinière était morte, ils devraient trouver les femmes de chambre dans pas longtemps alors… Qu’est-ce que ça serait ? Le même spectacle terrifiant, glauque ? Est-ce que la fillette le verrait ? Ça il ne voulait pas, quitte à lui dire d’attendre si besoin dans une pièce pour qu’il fasse le tour, mais là il ne faisait que scruter le visage d’Antje en redoutant sa réaction.

_________________
Do you have problem with firebrick ? ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1359-t-as-cru-que-j-etais-ton-pote-matt-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1365-les-liens-d-un-petit-noble-pas-si-noble

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Back home ▬ PV Antje   

Revenir en haut Aller en bas
 

Back home ▬ PV Antje

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Back home ▬ PV Antje
» RAVEN&CLAY ∞ « It's time to go back home »
» Come Back Home ! [pv Morwen]
» Our way back home [Grace]
» [n°7] Back Home

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shingeki No Kyojin RPG :: District de Stoless-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit