Partagez | 
 

 Sous cette pluie, une endormie et des cheveux roses (pv Lullaby Myst)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Apprentis

Féminin Messages : 39
Date de naissance : 14/04/2000
Date d'inscription : 23/11/2014
Age : 18
MessageSujet: Sous cette pluie, une endormie et des cheveux roses (pv Lullaby Myst)   Dim 8 Nov - 1:29

Des nuages gris annonciateurs de pluie recouvraient le ciel, ce matin là. Fio avait reçu l'ordre, la veille, de transmettre une missive à un membre de la Brigade Spéciale, qui lui, la transmettrait à ses supérieurs. Il était convenu que les deux soldats devait se retrouver aux fortifications du mur Rose.
Fio avait retrouvé sa forme, et s'était bien remise de la blessure de sa première mission, une semaine auparavant. Les chefs avaient jugés bon de la remettre dans le bain avec cette seconde mission, qui nécessitait qu'un simple déplacement. On lui avait donc donné le message sous sceau, qu'elle mit précieusement dans une petite sacoche en bandoulière, endommagée et recousue à plusieurs reprises par ses soins, et qu'elle allait donner en mains propres à un soldat inconnu.
Elle n'était pas comme la plupart des soldats pleins d'ambition, qui disent rejoindre plus tard le fier et grand Bataillon d'Exploration, et qui méprisent la Brigade Spéciale, les traitant de tire aux flans ou de lâches. Elle, elle n'en avait que faire, elle respectait le choix des autres, elle ne leur en voulait absolument pas d'avoir peur, de se reculer derrière les murs ou juste aimer faire régner l'ordre et le calme au sein du peuple, à chacun ses choix. Elle irait combattre volontiers les titans pour les protéger eux, ainsi que le reste de l'Humanité. Elle avait conscience qu'il régnait de nombreuses rumeurs sur leurs actions et leur malhonnêteté. Ils avaient beau être d'immondes et vils crapules, elle restait méfiante envers tout le monde, de toutes manière.

Elle était fatiguée, et son humeur n'était pas rayonnante aujourd'hui. Elle ne s'occupa point de sa tenue, les cheveux bien ébouriffés comme à son habitude, les habits froissés et mal placés, et de petites cernes discrètes, qui montrait à autrui la nuit peu reposante qu'elle avait eu. Elle n'avait pas envie de faire cette mission, à vrai dire, elle repensait à Konrad.

Elle avait décidé de se lever tôt, et de partir pour une promenade matinale, elle n'arriverait pas à dormir, alors, autant se fatiguer, elle finirait par sombrer dans son lit plus tard, dans la soirée. Elle ne voulait pas utiliser son équipement tridimensionnel. Elle marcha donc, à travers le district de Trost. Elle allait arriver sans doutes un peu en avance au lieu de rencontre, ce n'était pas grave, elle attendrait le soldat en question patiemment. Elle observa alors les marchés se préparer à ouvrir, les travailleurs, les animaux, la faible animation qu'occupait la ville, ce matin gris.

Arrivée aux fortifications, il se mit à pleuvoir, et Fio n'avait rien pour s'abriter, elle se précipita alors, en protégeant sa saccoche qui ne devait en aucuns cas prendre l'eau, ce qui endommagerais le message qu'elle devait impérativement porter, vers les petites écuries environnantes, équipées de petits toits en taule. Elle restait debout, un peu mouillée, et ne faisait rien, juste penser, et patienter, que le soldat en question daigne se présenter à elle, sous cette petite pluie. Ce fut bien 2 heures qui passèrent, mais elle l'avait prévu, et ne s'en plaina point, le temps avait juste été long. Elle avait surtout passé son temps à caresser les chevaux avec qui elle partageait l'écurie, elle était alors recouverte de crin de cheval, l'odeur se faisait sentir, aussi...Elle les avait nourrit d'un peu de foin qu'elle avait prit dans ses mains, cette odeur de foin venait camoufler celle des animaux. Elle s'amusait bien ici. Elle se retrouvait avec des fines branches de foin dans les cheveux. Elle avait salué au loin les hommes à qui appartenait ces écuries, louées aux soldats de la Garnison qui rôdaient dans le coin également, et avait souri, timidement, quand elle vu qu'ils rigolaient gentillement de voir une charmante et jeune soldat si enfantine, dans un état pareil. Elle se posa par terre, recroquevillée sur ses genoux pliés, les bras tendus posés dessus et les mains croisées, dos contre un pilier. Elle laissa tomber sa tête en avant, laissant ses cheveux légèrement mouillés et parsemés de tiges de foin cacher entièrement son visage endormi.

Fio n'entendit pas les bruits de pas qui se rapprochaient vers elle, plongée dans son sommeil, quand, un bruyant hennissement la fit sursauter et relever la tête immédiatement. Elle se remit debout d'un bond, et dit bien fort d'un air gêné:

-Bon...Bonjour!

Elle essuya ses lèvres qui laissaient s'échapper un filet de bave, en rougissant. Il pleuvait encore. Elle aperçut alors seulement, la jeune fille en uniforme, avec le sigle de la Brigade Spéciale, qui lui faisait face. Fio n'en revenait pas; Cette fille avait...des cheveux roses...

_________________

~Mes paroles sont bleues #0066ff
Fiche Perso
Carnet


Dernière édition par Fio Chucharan le Mer 18 Nov - 17:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1093-voila-un-bleu http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1381-c-est-un-carnet
Speciale

Féminin Messages : 40
Date de naissance : 09/04/2002
Date d'inscription : 24/10/2015
Age : 16
MessageSujet: Re: Sous cette pluie, une endormie et des cheveux roses (pv Lullaby Myst)   Dim 8 Nov - 11:58

C'était le matin. Mystique était assise face à son lit, en train de finir d'attacher ses tignasses roses en bataille. Elle avait du travail, du moins c'est ce qu'un supérieur était venu lui dire lorsqu'elle était allée manger un morceau la veille. Mais pour elle, aller chercher un simple morceau de papier contenant un message n'était pas une véritable mission.

Tuer des Titans est bien mieux. Elle pourrait en avoir tout les jours servis sur un plat, mais cela ne serait arrivé que si elle avait rejoint le Bataillon d'Exploration. Pourtant, elle était là, bien au chaud derrière le Mur Sina. Pourquoi donc, alors qu'une soldate comme elle rêve d'en découdre ? Elle avait simplement respecté le souhait de sa soeur défunte.

Talia avait toujours voulu, depuis le début de son apprentissage, être la meilleure et rejoindre les Brigades Spéciales. Mais elle n'avait pu atteindre son but, la Mort, cruelle et sans pitié, l'avait emportée avant.

Mystique se leva d'un bond et rangea sa chaise sous le bureau délabré qu'elle partageait avec plusieurs autres jeunes femmes des Brigades Spéciales. Penser à son passé lui faisait mal, alors autant partir en mission maintenant, pour éviter d'avoir à broyer du noir.

La soldate referma soigneusement la porte de bois de son baraquement et longea les murs des couloirs, vers la sortie. Contrairement aux autres trouillards de la brigade, elle était plutôt distante même s'il lui arrivait parfois de rire avec eux, sauf sur le sujet du mariage, bien entendu. Car tout le monde lui disait là qu'elle était bonne à marier, même si elle pensait tout le contraire. Certains tentaient même de lui faire la cour, mais c'était bien perdu d'avance.

Quand elle fut enfin dehors, affublée d'un équipement tridimensionnel et de sa tenue des Brigades Spéciales, elle leva sa tête vers le ciel, et constata que celui-ci était chargé de lourds nuages sombres, gorgés de pluie. Il fallait qu'elle se dépêche, car sinon elle finirait trempée. Elle traversa la ville au pas de course, évitant de regarder les traces encore présentes du carnage des rebelles, et s'excusant vivement auprès des civils passant dans la rue qu'elle manquait de renverser tellement elle était pressée. Pas en retard, non. Seulement pressée.

Arrivée au pied du Mur Sina, elle enclencha les cartouches de gaz bien rechargées et lança ses grappins, qui se plantèrent dans le mur. Elle l'escalada rapidement, mais prit néanmoins le temps de s'arrêter au sommet. De là où elle se trouvait, le paysage était tout bonnement magnifique. Elle le contempla quelques instants, avant de repartir aussitôt, sans prendre de le temps de saluer les soldats à la charge de l'artillerie fixe. Si elle voulait arriver tôt, elle devait se dépêcher.

La traversée lui prit du temps, mais elle était tellement concentrée sur son objectif qu'elle ignora la pluie lui tombant dessus alors qu'elle était aux deux tiers du chemin.

Elle parvint au Mur Rose vers la fin de la matinée, trempée mais bien arrivée. C'était là le lieu du rendez-vous pendant lequel elle allait rencontrer une apprentie-soldate. Elle se demandait d'ailleurs bien qui cela pouvait être. Il était vrai que, malgré le fait que Mystique soit habituée à se promener un peu partout, elle ne se souvenait pas très bien du lieu où elle aurait pu rencontrer des apprentis, ni même du lieu où elle avait fait son propre apprentissage.

Elle soupira en se dirigeant vers les écuries placées près du mur, saluant poliment les quelques soldats de la Garnison se trouvant là. Ceux-ci l'interpellèrent:

-Tu es bien la minette qui a rendez-vous avec la petite apprentie ?

La jeune femme opina de la tête, même si le terme employé par le soldat, qui avait sûrement bu, ne lui convenait guère.

-Et bien figure-toi qu'elle somnole sur la paille !

La soldate se détourna aussitôt et partit vers le lieu où étaient entreposés les cheveux de la Garnison.

<< Elle ? Je sais donc déjà à peu près à qui j'ai affaire. >>

Lorsqu'elle arriva près des magnifiques bêtes à longues crinières, l'une d'elle se mit à hennir, faisant se lever d'un bloc une silhouette couverte de brins de paille, que Mystique n'aurait pas remarqué sans le cheval. L'apprentie bégaya, gênée qu'on la surprenne ainsi:

-Bon... Bonjour !

La jeune femme remarqua que l'autre avait dormi, et son interlocutrice s'essuya le coin des lèvres, les joues roses de honte. Mystique n'avait pas vraiment le sourire, à ces instants. Pas à cause de la petite non, c'était le temps et les moments actuels qui faisaient l'humeur qu'elle avait là. C'est donc d'un ton plutôt froid et direct qu'elle parla, n'ayant pas envie de tourner autour du pot:

-Tu es bien l'apprentie-soldate qui doit me remettre un document important, je suppose ? Je me nomme Mystique, soldate des Brigades Spéciales.

Elle avait fait vite mais était tout de même restée polie. Peut-être que si la conversation trouvait une tournure intéressante, elle prendrait plus de temps pour sa mission.


_________________


Regarde moi bien... Et dis-moi ce que tu vois.

Autre =3:
 


Myst vous ment en #990000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1411-le-mensonge-blessera-toujours-moins-que-la-verite-fini#bottom http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1414-un-entourage-pour-mystique#9152
Apprentis

Féminin Messages : 39
Date de naissance : 14/04/2000
Date d'inscription : 23/11/2014
Age : 18
MessageSujet: Re: Sous cette pluie, une endormie et des cheveux roses (pv Lullaby Myst)   Sam 14 Nov - 15:51

Fio avait été coupé dans son élan d'énergie, de son réveil brusque, lorsqu'elle avait aperçut la teinte des cheveux des plus surprenantes qu'elle eut à voir. C'était un rose prononcé à la pointe, qui s'éclaircissait en remontant à la racine, pour presque en devenir blancs. Des filles aux cheveux roses, certes, elle en avait déjà vu, c'était même plutôt commun, mais cela l'étonnait toujours autant, elle se demandait comment cela pouvait être naturel, doutant justement de cette nature. Après tout, toute fraîche sortie de ses campagnes reculées, elle n'en avait jamais vu, là-bas, quand le mur Maria était encore en territoire humain. Mais il fallait avouer que ce rose là, il était plutôt spécial.
Fio avait les yeux brillants de surprise, mais elle n'en aimait pas pour autant le rose. Elle n'aimait pas le rose, et au fond, elle plainait ces filles ayant hérité de ces chevelures.
La jeune femme aux cheveux roses ne souriait pas. Elle était froide et sérieuse en s'adressant à elle.
Fio en fit autant. Elle ne souriait pas. Mais elle n'en était pas rigide à ce point.


-Tu es bien l'apprentie-soldate qui doit me remettre un document important, je suppose ? Je me nomme Mystique, soldate des Brigades Spéciales.

Mystique. Bien. Elle n'avait rien à penser de ce nom. Elle se demanda seulement si il pouvait refléter un trait de sa personnalité. Il ne lui allait pas si mal.


-C'est bien cela, je suis Fio, chargée de te transmettre le message.

Elle lui répondit en lui tendant la main, la regardant fixement sans quelconque expression.

Ensuite, elle se plongea dans sa sacoche en bandoulière, sur son flan, pour y prendre l'enveloppe fermée par un sceau rouge, munit du symbole qu'elle avait pu identifier, c'était celui de la Brigade Spéciale, tout comme le sigle que portait et présentait Mystique sur son uniforme.

Elle la lui tendit d'un coup vif, le bras tendu en sa direction, de côté, sans attendre, toujours avec cette expression indifférente et vide, le regard insistant.

-Le voilà.

Elle attendit qu'elle la saisisse pour retourner à son sac, qu'elle reboutonna de l'unique et gros bouton rouge qui lui était cousu.
Son attention se dirigea soudainement vers les hommes de la Garnison, qui riaient aux éclats, regardaient en leur direction et leur criaient des choses de loin. Elle afficha un froncement de sourcil, elle n'aimait pas ces ivrognes qui embêtait tout le monde. Ça la mit vraiment de mauvais poil, elle serra des dents. Puis elle laissa s'échapper un petit sifflement en fermant les yeux, se détournant ailleurs. Ils ne valaient pas la peine de quoi que ce soit.
Elle avait déjà, à de nombreuses reprises, tenté de leur faire entendre raison sur leur alcoolisme, et s'était prise la tête avec plus d'un de ces soldat. Elle éprouvait un profond respect pour la Garnison, en vrai, mais n’appréciait aucunement en voir les corps ivres de cette manière. Ils étaient vraiment tous ainsi...

Elle eut une pensée soudaine pour son père. Son père à qui elle avait pensé que rarement. C'était un alcoolique aussi. Quand il n'était pas aux champs, c'était à sa bouteille de vin et sa bière à qui il s'abandonnait, le soir, ayant fait passer de mauvais moments à sa famille. Elle lui en avait toujours voulu, malgré son grand respect. Elle n'avait hérité de lui que ses origines maudites et mal aimées, son savoir faire pour voler, en cas de nécessité, et son côté belliqueux. Il n'avait jamais été très présent pour elle, que lorsque c'était pour coller quelques tartes à ceux qui l'importunaient.
Le jour où il eut disparu, elle n'en avait pas pensé grand chose. Elle s'était toujours dit que c'était lui à qui elle souhaiterait la mort en premier, des 4 membres de sa famille, et à présent, c'était chose faite. Mais elle s'en voulait, elle avait été cruelle avec lui.
Aujourd'hui, ces soldats de la Garnison lui renvoyait l'image de son père, et c'est pour cela qu'elle se donnait du mal pour les aider, elle voulait se racheter, retrouver son père.

Si ils continuaient à les importuner de la sorte, à elle et à Mystique, elle irait s'expliquer avec eux.

Elle se concentra de nouveau vers sa camarade aux cheveux roses. Ce devait surement être à elle que s'adressaient les soldats, maintenant qu'elle y pensa, elle avait une beauté qui devait sans doutes plaire aux hommes. En comparaison, elle pensait qu'elle ne faisait pas le poids, surtout dans l'état peu flattant dans lequel elle se trouvait, du foin plein les cheveux en bataille et les habits mouillés. Cependant, un côté chez cette Mystique, assombrissait son joli minois, elle trouvait. Elle sentait chez elle quelque chose qui sonnait faux. Elle ne la connaissait pas, elle ne pouvait trouver l'origine de cette disonnance.
Peut être le saurait-elle par la suite, si elles décidaient de poursuivre leur relation.

Elle tenta d'approfondir ce qu'elles partageaient les deux en ce moment même.
Alors que Mystique semblait être sur le point de vouloir mettre un terme à cette mission et partir, Fio tendit de la retenir. Après tout, il pleuvait encore.


-Il pleut encore, et si je ne me trompe pas, tu as pas mal de route à faire jusqu'au mur Sina, tu risquerais de tomber malade...Je préfère te conseiller de rester attendre sous cette écurie que cette pluie cesse.

Elle déboutonna de nouveau son sac et fouilla dedans.
Elle en sorta du pain aux cériales un peu racit. On pouvait penser qu'elle allait le donner aux chevaux, il semblait si dur. Mais non. Elle cassa en deux le morceau et en tendit le second bout à Mystique:

-Tu en veux? Je t'en donne. Tu peux aussi le donner aux chevaux, ils aiment ça eux aussi...

Elle afficha un petit sourire satisfait. Elle aimait manger. Et elle avait faim.
Puis, elle se ferait une joie de partager ce pain avec quelqu'un, que ce soit Mystique, ou un cheval qui s'en occuperait à sa place.
Là dans cette écurie, sous la pluie, ce n'était ni l'heure, ni le moment de manger...Et puis, on mangeait rarement du pain seul, on lui avait déjà fait la remarque, du pain dur surtout. Mais Fio aimait cela.
Elle s’assit sur un nouveau tas de foin qu'elle avait formé de ses mains, et mordilla son morceau, qui s'émietta sur ses genoux.
Elle avait former un autre tas à côté d'elle, pour que Mystique puisse se mettre à l'aise aussi.

-Tu sais, on y est très bien dessus, ça ne gratte pas, contrairement à ce qu'on peut croire.

_________________

~Mes paroles sont bleues #0066ff
Fiche Perso
Carnet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1093-voila-un-bleu http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1381-c-est-un-carnet
Speciale

Féminin Messages : 40
Date de naissance : 09/04/2002
Date d'inscription : 24/10/2015
Age : 16
MessageSujet: Re: Sous cette pluie, une endormie et des cheveux roses (pv Lullaby Myst)   Dim 15 Nov - 12:35

Mystique fixa la jeune fille en face d'elle. Elle aurait pu la qualifier de bien des manières, mais elle ne dit rien, la sondant juste de son regard rougeoyant.

-C'est bien cela, je suis Fio, chargée de te transmettre le message.

Fio. Un nom peu commun, Mystique devait bien l'avouer, elle n'entendait pas à chaque coin de rue ce prénom. Mais en même temps, le sien n'était pas très répandu non plus, mais cela ne la gênait pas le moindre du monde. Elle aimait bien posséder quelque chose que peu de gens ont aujourd'hui, même si ce n'est qu'un nom.

L'apprentie soldate en face d'elle attrapa alors un petit sac de cuir en bandoulière, et Mystique devina déjà ce qu'elle allait en sortir: le fameux message. Elle ne le lirait pas, bien sûr, puisqu'elle n'en avait pas le droit. Ni l'envie d'ailleurs. Mais elle se demandait tout de même qu'est-ce que l'un des entraineurs d'apprentis avait à transmettre de si important aux supérieurs des Brigades Spéciales.

La jeune fille lui tendit vivement la lettre, visiblement indifférente, disant simplement à Mystique:

-La voilà.

Parfait. La soldate des Brigades Spéciales rangea le précieux courrier dans une poche aménagée à l'arrière de sa veste. Cela la gênait un peu, mais elle n'en fit rien. Elle devait remplir sa mission, de toute manière.

Des compliments et des éclats de rire lui parvinrent alors. Elle se tourna vers la provenance des bruits, et vit que les soldats ivrognes de la Garnison l'observait. Elle se retourna vers Fio, les ignorant royalement. L'apprentie avait les cheveux en bataille et couverts de paille, et ces vêtements étaient trempés. Pas évident pour Mystique de se faire une opinion d'elle positive.

-Il pleut encore, et si je ne me trompe pas, tu as pas mal de route à faire jusqu'au mur Sina, tu risquerais de tomber malade... Je préfère te conseiller de rester attendre sous cette écurie que cette pluie cesse.

Oui, la petite n'avait pas tord. Cela ne l'enchantait pas de rester, mais elle préférait s'ennuyer à supporter les rires gras des soldats non loin que de finir trempée en rentrant maintenant. Elle acquiesça silencieusement, d'un simple mouvement de tête. Celle-ci fouilla de nouveau dans son sac pour sortir un pain aux céréales. Mystique sentit son ventre gargouiller, elle n'avait pas mangé depuis quelques heures déjà. Fio lui tendit en affichant un sourire maladroit.

-Tu en veux ? Je t'en donne. Tu peux aussi le donner aux chevaux, ils aiment ça eux aussi...

Mystique murmura un vague "merci", et commença à entamer son morceau, faisant tomber quelques miettes sur le sol. Le pain était un peu rassi, certes, mais cela ne dérangeait pas la jeune soldate.

Fio, placée à côté d'elle, forma deux tas de brins de pailles avant de lui dire, commençant elle aussi à manger son morceau:

-Tu sais, on y est très bien dessus, ça ne gratte pas, contrairement à ce qu'on peut croire.

Mystique afficha un sourire de reconnaissance et s'assit à côté de Fio. Décidément, cette apprentie était particulière. Heureusement que la jeune femme aux cheveux roses ne l'avait pas jugé totalement dès le premier regard, elle aurait eu un peu tord, sinon.

Un cheval passa sa tête près de Mystique, et celle-ci lui grattouilla gentiment le museau. La jeune femme, même si elle ne le laissait pas souvent paraitre, adorait les chevaux, mais elle n'avait pas souvent l'occasion d'en voir. Elle demanda alors à Fio d'un regard interrogateur:

-Tu aimes bien les bêtes, non ?

_________________


Regarde moi bien... Et dis-moi ce que tu vois.

Autre =3:
 


Myst vous ment en #990000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1411-le-mensonge-blessera-toujours-moins-que-la-verite-fini#bottom http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1414-un-entourage-pour-mystique#9152
Apprentis

Féminin Messages : 39
Date de naissance : 14/04/2000
Date d'inscription : 23/11/2014
Age : 18
MessageSujet: Re: Sous cette pluie, une endormie et des cheveux roses (pv Lullaby Myst)   Jeu 19 Nov - 22:36

Mystique observait Fio. Elle avait l'air de la juger, ce fameux regard de haut en bas. Fio n'aimait pas ça, ça la mettait mal à l'aise. D'accord, son état ne faisait pas bonne impression, mais si elle se retrouvait avec une autre Fio en face, elle, elle s'en contre ficherait.
Les gens pouvaient être sapés comme des sacs à patate, mal coiffés, couverts de terre et sales, elle privilégiait les rapports humains avant tout, et cherchait toujours au delà du physique, percer le mystère et la beauté des âmes qui lui faisaient face, voilà ce qui l'intéressait. Elle avait horreur des jugements trop rapides, de ceux qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez, prêt à déceler le moindre ridicule chez les gens, le regard perçant tels des rapaces, commères ennuyées et absorbées par les illusions qu'offrent leurs yeux d'humains, recouverts d'un voile de brouillard épais qui les induis en erreur, et leur dévoile une fade peinture du monde.

Fio espéra que cette Mystique ne fut pas de ces personnes, et que c'était elle qui avait mal pris son attitude trop froide à son goût. Elle ne devait pas être de bonne humeur, cela était tout.
Et puis Fio interprétais toujours tout à sa manière, elle se trompait souvent, et s'emballait vite pour peu, voilà aussi pourquoi le contact était compliqué pour elle avec les autres de la Division, qui n'osaient pas trop l'aborder.

Mystique ignora les bruyants soldats de la Garnison. Elle se retourna vers l'apprentie soldat. Elle n'y portait pas attention, contrairement à Fio, à qui les cris et rires alcoolisés tapaient sur le système.

A son conseil, Mystique acquiesça d'un petit hochement de tête, elle n'en avait pas l'air plus enthousiaste. A la fois, la jeune brune comprenait bien, ce n'était pas l'idéal de rester là et d'attendre, sous la pluie, avec des échos de braillards. Elle n'en fut pas plus enthousiaste aussi d'ailleurs, mais n'ayant pas trop le choix, autant rendre ce moment agaçant à passer ensemble le plus agréable possible, alors elle choisissait l'optimisme, n'en déplaise à Voltaire, et rassemblait de ses dernières forces physiques et mentales, pour témoigner des efforts à sa camarade aux cheveux roses. Cela dit, elle se sentait tirailler par la fatigue, l'envie de rentrer, son ennui, la gêne qu'entraînait la présence de cette Mystique, et l'étrange apaisement qu'elle eut réussi à trouver sous cette calme pluie, dans cette écurie, aux milieu des chevaux et de leurs odeurs.

Fio refoulait son agacement.

Le ventre de Mystique gargouilla au moment où elle eut l'idée de lui tendre un morceau de son pain aux céréales, cela tombait bien, et elle ne le savait que trop bien, la faim influençait sur l'état mental des personnes; Le ventre plein, le sourire revient. Elle serait surement plus détendue après cette modeste denrée qu'elle acceptait de partager.
Elle avait lâché un merci discret et retenu. Fio ne faisaient pas de manières, mais, étant petite, on lui avait toujours appris que la reconnaissance était une règle de vie importante, et chaleureuse. Elle y faisait très attention. Ce merci était maigre, mais il était dit, cela était bien.
Le sourire qu'elle daigna enfin afficher ravie Fio, pour la remercier de son tapis de foin.

Un cheval derrière elle vint alors lui réclamer un peu de son attention. La jeune femme aux cheveux roses en sembla heureuse, et caressait son museau avec affection.
Elle lui posa alors une question qui la surpris un peu:


-Tu aimes bien les bêtes, non ?

La petite aux cheveux de foin haussa les sourcils un instant en la regardant, puis redirigea son regard vers le cheval, qui comme elle s'y attendait, n'afficha rien d'autre que son habituelle indifférence d'animal. En répondant, elle eut un petit sourire, mais perdit celui ci aussi vite qu'il fut venu, elle ne souriait plus, elle avait prit un air pensif et mélancolique, puis ses yeux lumineux et pétillants d'insouciance se sont tournés doucement vers Mystique.

-Je les aimes bien, oui. Les animaux sont d'une agréable compagnie, des fois préférable à celle des autres humains. Ils ne me comprennent pas, je ne les comprends pas...mais ils sont là, à écouter, avec leur éternelle nonchalance, leurs regards vides de tout jugement, et même de compassion, ils s'en foutent. Pour leurs propres intérêts, ils restent à nos côtés. Je les trouve amusants aussi, je me sens juste bien avec eux, ils sont tellement plus simples que les gens...

Elle se perdait à présent dans ses pensées. Elle en oublia la politesse de lui retourner la question, pour faire du dialogue, entretenir un peu le feu de cette relation qui venait de naître entre elles deux, qui les réchauffait là sous ce ciel gris et humide, juste le temps d'un instant, et qui était prête à s'effacer à chaque minutes, par un long silence, menaçant de durer tout le long, en attente de Madame la Pluie, qu'elle s'en aille, qu'elle s'en aille ailleurs! Ce monde était bien assez vaste et désert d'Hommes, pour qu'elle se promène comme bon lui semble et n'embête personne.

_________________

~Mes paroles sont bleues #0066ff
Fiche Perso
Carnet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1093-voila-un-bleu http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1381-c-est-un-carnet
Speciale

Féminin Messages : 40
Date de naissance : 09/04/2002
Date d'inscription : 24/10/2015
Age : 16
MessageSujet: Re: Sous cette pluie, une endormie et des cheveux roses (pv Lullaby Myst)   Jeu 26 Nov - 18:10

Mystique détacha quelques instants son regard de la jeune fille aux cheveux parsemés de brin de paille pour fixer l'autre bout de l'écurie, le regard incertain. Il pleuvait toujours, et même sans voir le dehors on pouvait le constater. Il suffisait d'écouter les gouttelettes d'eau froide tomber avec fracas sur les taules en métal du toit de l'écurie, pour comprendre.

La jeune femme aux cheveux roses se demanda alors à quelle section d'entrainement appartenait bien Fio. Car si l'autre savait qu'elle venait des Brigades Spéciales, Mystique ne connaissait absolument pas la brigade d'entrainement à laquelle l'apprentie soldate était rattachée.

-Je les aimes bien, oui. Les animaux sont d'une agréable compagnie, des fois préférable à celle des autres humains. Ils ne me comprennent pas, je ne les comprends pas... mais ils sont là, à écouter, avec leur éternelle nonchalance, leurs regards vides de tout jugement, et même de compassion, ils s'en foutent. Pour leurs propres intérêts, ils restent à nos côtés. Je les trouve amusants aussi, je me sens juste bien avec eux, ils sont tellement plus simples que les gens...

Mystique soupira. Elle était sur la même longueur d'onde que Fio. Les autres êtres humains, qui avaient une vie pour la plupart simple, allaient toujours chercher la petite chose qui compliquait tout au tout, alors qu'ils pourraient se contenter d'une existence tranquille et sans soucis. En tout cas, c'est ce que Mystique ferait, à leur place.

Elle termina rapidement le morceau de pain que Fio lui avait donné, contente d'avoir eu quelque chose à se mettre sous la dent. Elle n'y avait pas pensé, elle aurait dû. Qu'allait-elle pouvoir offrir à Fio pour la remercier ? Car oui, la soldate des Brigades Spéciales faisait partie de ces gens qui, à chaque fois que l'on leur offrait quelconque présent, voulait le rendre à leur tour. Mystique n'y pouvait rien, cela lui répugnait qu'on lui offre et qu'elle reste là, les bras ballant, sans rien faire.

Elle se tourna vers Fio et murmura:

-Moi aussi, je préfère les animaux aux autres êtres humains.

Elle s'arrêta quelques instants, serrant les poings en repensant à ce jour qui avait tout changé. Elle finit, les dent serrées:

-A vrai dire, les gens trop simples me répugnent.

_________________


Regarde moi bien... Et dis-moi ce que tu vois.

Autre =3:
 


Myst vous ment en #990000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1411-le-mensonge-blessera-toujours-moins-que-la-verite-fini#bottom http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1414-un-entourage-pour-mystique#9152
Apprentis

Féminin Messages : 39
Date de naissance : 14/04/2000
Date d'inscription : 23/11/2014
Age : 18
MessageSujet: Re: Sous cette pluie, une endormie et des cheveux roses (pv Lullaby Myst)   Sam 12 Déc - 13:21

Mystique avait jeté quelques regards au delà de l'écurie, observant la pluie, toujours là, à tomber tristement au dessus de leurs têtes, et les laissant encore coincées sous ces taules métalliques, parmi les chevaux et le foin.

La jeune femme avait soupiré à la réponse de Fio. L'apprentie Soldate trouva aux premiers abords cette réaction irritante. Ce n'était pas le genre de choses que l'on faisait dans un dialogue un minimum respectueux. Fio pouvait bien en penser ce qu'elle voulait, elle était loin d'être un exemple pour les autres, en aucun cas une personne qui pouvait se permettre de donner des leçons de vie ainsi. Elle qui baillait, criait ou s'endormait sans scrupules lors de conversations, et rendez-vous...Il fallait qu'elle l'avoue, elle était susceptible et colérique, à s'emballer pour un rien. Elle fronça brièvement les sourcils, puis se relâcha immédiatement, ayant passé de son énervement à une incrédulité complète.
Elle ne sut comment l'interpréter, mais ne pensa pas cette fois, que ce fut une quelconque provocation, ou bien un soupir de dépit, ou encore de l'ennui. Certes, la détentrice des cheveux roses et du badge des Brigades Spéciales était pressée que le ciel cesse ses caprices, pour enfin partir d'ici. Mais il était presque certain qu'elle fut d'accord avec elle, sinon, pourquoi aurait-elle poser une telle question. Cela se voyait dans ses yeux qu'elle appréciait tout aussi les bêtes qu'elle, vu la manière dont elle avait caressé le canasson.

Fio la trouvait de plus en plus froide et sérieuse. Ce n'était pas le genre de personne avec qui elle appréciait approfondir les relations et échanger, d'habitude.
Cette Mystique était, c'était le cas de le dire, un petit Mystère. Sous ce joli et innocent minois, se cachait une femme droite et renfermée, analysa t-elle. Elle ne savait pas quoi en penser. De toutes évidences, elle ne connaissait rien d'elle, cela était probable qu'elle se trompe sur son cas.

-Moi aussi, je préfère les animaux aux autres êtres humains.

lui avait-elle murmuré en se tournant vers elle.

Oh, donc elle était simplement d'accord avec son avis. Fio lui sourit joyeusement d'abord, constatant enfin un point commun entre elles, mais le perdit bien vite et pris un air grave en apercevant l'expression de Mystique. Elle s'était crispée, les poings et la mâchoire serrés. Elle dit de nouveau:

-A vrai dire, les gens trop simples me répugnent.

Fio la fixait. Mystique était sombre. Elle ne savait quelles blessures son corps émotionnel avait dû endurer, mais elles n'étaient pas cicatrisées. Fio douta. Devait-elle continuer plus loin cette relation, se mettait-elle en danger en restant à ses côtés? Elle se méfia.

Elle ne sut quoi dire à ces obscures paroles. Fio était ce qu'on pouvait appeler une personne simple, qui évite les tourments et accepte la dure et complexe réalité en tentant de la déguiser, derrière les jeux. Elle détourna simplement le regard devant elle, vide. Un petit temps passa, avant qu'elle ose poser sa question:

-Qu'est-ce que tu appelles les gens trop simples?

Elle voulait en avoir le cœur net, elle ne comprenait pas tout à fait ce que ressentais Mystique, et n'arrivait pas à la suivre dans son jugement.

_________________

~Mes paroles sont bleues #0066ff
Fiche Perso
Carnet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1093-voila-un-bleu http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1381-c-est-un-carnet

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Sous cette pluie, une endormie et des cheveux roses (pv Lullaby Myst)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sous cette pluie, une endormie et des cheveux roses (pv Lullaby Myst)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» Voir Nice Sous la Pluie
» Une balade sous la pluie
» Sur le sol, sous la pluie... ♪ [PV Yasushi]
» Sous la pluie, tous les Cruenturs sont gris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shingeki No Kyojin RPG :: Fortifications-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Autres Mangas (RPG)