Partagez | 
 

 Quand tu auras fini de manger, on pourra y aller ? [ Sasha Brauss ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: Quand tu auras fini de manger, on pourra y aller ? [ Sasha Brauss ]    Mer 2 Déc - 22:40

Mais où était-elle passée encore ?

Elle aurait déjà dû être là. Comment pouvait elle se permettre le luxe de ne pas se montrer ponctuelle alors qu'on leur avait confié une mission à toutes les deux. Mikasa n'était pas du genre à se montrer extrêmement pointilleuse sur les heures ( d'autant plus qu'avec Eren, elle avait l'habitude des retards intempestifs ) mais là, elles risquaient toutes les deux de s'attirer de gros ennuis.

Un claquement de langue trahit l'agacement de la jeune fille. Elle replaça une mèche de cheveux derrière son oreille avant de poser ses mains sur ses hanches. Son regard d'un gris peu commun scrutait l'horizon dans l'espoir de voir s'y profiler la silhouette de la personne tant espérée. Mais rien à faire....

Finalement, sa patience mise à trop rude épreuve, elle finit par se mettre en marche d'un pas rapide vers la caserne, endroit où elle pensait avoir le plus de chance de trouver la personne à qui elle allait réserver un sort à la hauteur de l'attente qu'elle avait du supporter.

Vêtue de son uniforme du Bataillon d'Exploration, sa cape verte volant derrière elle, happée par le vent qu'elle produisait en marchant, Mikasa Ackerman ne se retournait pas. Elle gardait les yeux fixés sur son objectif qui se rapprochait un peu plus à chaque pas qu'elle faisait. Finalement, c'est en direction d'un jeune garçon dont elle ne connaissait pas le nom qu'elle se dirigea. Elle l'interpella sans trop de formalité

" Je cherche une fille appelée Sasha Brauss, l'aurais tu vu ?"

Le garçon, encore en formation, sembla rougir lorsque son regard se posa sur Mikasa. Cette dernière ne le remarqua même pas. Elle attendit sa réponse en espérant qu'elle soit positive, ce qui ne fut finalement pas le cas. Ce garçon ne connaissait personne de ce nom et il n'avait pas vu l'ombre d'un membre des explorateurs passer par ici.

Elle posa ses mains sur ses hanches avant de se retourner et de prendre un instant pour réfléchir. Mais où pouvait bien être cette goinfre ?

Goinfre....

Non.... Ne ce n'était pas possible n'est ce pas ? Elle n'aurait quand même pas prit le risque de faire capoter une mission uniquement pour satisfaire les caprices de son appétit insatiable ? Si ? En proie au doute qui venait de la saisir, Mikasa se mit en marche en direction du réfectoire vide à cette heure de la journée. Elle le traversa avant de pousser la porte de la cuisine qui aurait du, elle aussi, etre complétement vide. Alors quand elle aperçut la porte de la chambre froide entrouverte, Mikasa ne tarda pas à faire le rapprochement avec la fugueuse imponctuelle.

Elle traversa la pièce sur la pointe des pieds afin de ne pas faire grincer le sol sous son poids. Elle voulait se déplacer le plus lentement et le plus silencieusement possible. Le bruit de ses pas et de la semelle de ses chaussures étaient inaudibles jusqu’à ce qu'elle arrive à la porte de la pièce légèrement entrouverte. Elle se mit sur le coté de celle ci pour observer discrètement ce qui se passait à l'intérieur. Une vague d'indignation la submergea mais elle n'en laissa rien paraitre de l'extérieur.

Là, dans la chambre froide, Sasha était trop occupée à s’empiffrer pour songea à la mission qu'on leur avait confié. Ce n'était pas possible d'avoir un estomac comme le sien ! Et le pire, c'est que malgré les quantités astronomiques qu'elle ingurgitait, l’obésité semblait la fuir comme la peste ! Visiblement, elle avait une morphologie qui consommait beaucoup d'énergie et qui nécessitait donc pas mal de combustible en échange. Ou ne serait ce qu'un pécher de gourmandise ?

Une petite étincelle de malice traversa le regard de la jeune fille asiatique. Un très léger sourire étira ses lèvres alors qu'elle posa sa main sur la porte de la chambre froide. De son autre main, la gauche, elle attrapa une longue louche en aluminium dont se servait les cuisiniers pour confectionner les rations alimentaires des soldats. Ce n'était jamais de la grande cuisine mais c'était des aliments qui tenaient bien au corps. Pour Mikasa c'était amplement suffisant même si, elle devait l'avouer, la cuisine de Madame Jaeger lui manquait souvent...

Sans crier gare, la jeune soldate frappa un grand coup de sa louche contre une marmite épaisse pour produire un bruit strident qui résonna dans la pièce. Elle vit sans surprise Sasha sursauter et elle poussa la porte pour se dévoiler à elle

"Imagine que ça soit toute autre personne que moi ? Si c'était l'instructeur tu serais bonne pour courir encore jusqu'au bout de la nuit.... "

Elle croisa les bras en prenant un air accusateur. Le genre d'attitude que Eren détestait qu'elle prenne . Il lui avait déjà souvent fait remarquer d'ailleurs. Mais elle n'en avait jamais tenue rigueur, prenant son rôle de protectrice trop au sérieux pour se formaliser de ses remarques critiques quand bien même celles-ci étaient acerbes.

" Tu n'as pas oublié que l'on a une mission ? On est attendu sur le mur Rose pour aider la Garnison. "

Elle s'approcha d'elle et lui arracha des mains le joli saucisson qu'elle tenait et qu'elle était visiblement occupé à dévorer. A dire vrai, Mikasa en aurait volontiers chipé une rondelle aussi si l'heure n'était pas aussi avancée, tout comme leur retard qui n'en finissait plus de s'accumuler.

"Fini de t'empiffrer ! On y va ! "
Revenir en haut Aller en bas

Féminin Messages : 27
Date de naissance : 19/12/2000
Date d'inscription : 17/11/2015
Age : 17
MessageSujet: Re: Quand tu auras fini de manger, on pourra y aller ? [ Sasha Brauss ]    Lun 7 Déc - 21:22

Être issue d'un petit village forestier, totalement paumé, au fin fond de la brousse. Qui aurait cru que cela pouvait avoir des avantages astronomiques ? Non seulement on en sort sportif, instinctif, stratégique... Mais aussi... D'une agilité et discrétion des plus hors pair, propre à tout bon chasseur qui se respecte !
Ajouter à cela, une touche de malice et une once de connaissances en beaux-parleurs, et vous obtiendrez une futée et imprévisible créature omnivore à couette brune.
Vous l'aurez compris, l'on parle bien, ici, d'une certaine Sasha Braus, réputée pour ses nombreux affronts et mauvais tours envers ses instructeurs. (Enfin, affronts qui, jusque-là, n'ont jamais demeurés impunis... À son plus grand désarroi, vu les sanctions...)

Cette dernière, pour ne pas entacher son immaculée blanche réputation, s'avère, sans trop d'étonnements, planquée quelque part où elle ne devrait, normalement, pas être. Lieu qui, normalement, est interdit aux externes au personnel, lieu qui, depuis le temps, devrait être un minimum sécurisé, mais qui, pour son plus grand bonheur, est un lieu toujours aussi aisé d'accès : le garde-manger.

"Ils sont bêtes quand même... Aucune tentative. Même pas un truc tout simple pour essayer de rendre l'ouverture un peu plus corsée... Est-ce qu'ils captent, au moins, qu'il manque, jour après jour, un peu plus de vivre ? Barf, d'un côté, je ne vais pas me plaindre de l'aubaine qu'ils me laissent ainsi !"
Songeait-elle, tout en ouvrant, sans un bruit, la porte menant au saint Graal.

Comme toujours, la réserve était abondante, pleine à craquer et merveilleusement bien rangée. Tous se trouvaient dans des cartons, cartons se trouvant dans des caissons, caissons se trouvant sur des étagères, étagères classées par types et autres ordres pour s'y retrouver... Un véritable labyrinthe gastronomique ! Labyrinthe qui, a force, n'avait plus de secrets pour la chasseresse. Tous ces dédales d'étagères étiquetées n'étaient que jeu d'enfant, aussi connu que sa propre poche, aux yeux de la brunette.

D'ailleurs, la miss se trouvait, toujours, être ingénieuse lors de ses chapardages en ces lieux. En effet, elle ne s'en prenait, et s'en prend, toujours, aux caisses postées à l'arrière. Celles où les baisses de rations ne sont pas repérées. Du moins, pas de façon flagrante.

Aujourd’hui, c'est un met plus gros, plus précieux, plus rare et raffinée que convoité notre goinfre. Non pas une pomme de terre ou une miche de pain. Non, bien mieux. De la viande séchée... Évidement, les stocks étant loin d'être extensibles, une trop grosse quantité volée sauterait aux yeux, même du plus idiot. C'est pourquoi... "Juste une tranche..." Salivait-elle d'avance.

Le temps passa. Sans même que l'adolescente n'y prête garde.
Toutefois, il semblerait bien qu'une autre personne s'en soit, elle, aperçut. Et quelque chose disait qu'une certaine protagoniste allait se mordre, très vite, la poussière.

Alors qu'elle humait et savourait le morceau exquis de charcuterie, un bruit assourdissant se fit entendre à l'entrée. Un son métallique, grinçant, fracassant. Celui d'un marmiton heurtant ou heurté par quelque chose.

Ce n'est pas un sursaut, mais un véritable bond en arrière qui s'empare de Sasha Braus. En un fragment de seconde, la voilà retournait, à l’affût, sur ses gardes, tel un gibier se sentant prit au piège.
Quand la porte s'ouvrit pour donner sur le coupable, elle déglutit. Mikasa.

- Imagine que ça soit toute autre personne que moi ? Si c'était l'instructeur, tu serais bonne pour courir encore jusqu'au bout de la nuit...

Voilà qu'elle marque un point... Elle alors ! Toujours avec ses réflexions atrocement pertinentes !

- Tu n'as pas oublié que l'on a une mission ? On est attendu sur le mur Rose pour aider la Garnison.

Une vague d'adrénaline submerge, presque instantanément la dauperoise.

- Mer-... E-Excuses moi Mikasa ! Je... J'avais oublié e-et...

Sans même laisser le temps aux explications et pardons, l'asiatique conclut, d'un ton presque solennelle et impénétrable :

- Fini de t'empiffrer ! On y va !

- Je... O-Ok... Déposant son festin, son butin, là où elle l'avait déniché, Sasha demanda, comme pour se donner bonne conscience. Et... Tu vas rien dire hein ? Motus et bouche cousue, ok ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1440-dauper-s-huntress-x-sasha-braus http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1449-sasha-braus-links-adventures
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Quand tu auras fini de manger, on pourra y aller ? [ Sasha Brauss ]    Sam 23 Juil - 11:18

Dans la vie, il y avait de nombreuses choses que Mikasa ne comprenait pas. Pourquoi les titans existaient ? Pourquoi l’humanité se résignait à vivre parqué comme du bétail ? Pourquoi Eren avec un tel caractère de cochon ? Pourquoi les titans avaient tous une sale tronche ? ….

Pourquoi Sasha Brauss ne pouvait-elle pas s’empêcher de manger à longueur de journée ?

A vrai dire, Mikasa s’en voulait énormément. Elle avait perdu un temps précieux à retourner tout l’enceinte du mur Rose à la recherche de sa camarade alors qu’il n’existait sur cette planète qu’un seul et unique endroit où elle était certaine de la trouver : le garde-manger. Si elle avait directement foncé la bas, elle aurait réussi à attraper Sasha bien plus tôt etnles deux soldates n’auraient pas accumulé autant de retard pour la mission dans laquelle elles avaient été affectées.

En tout cas, la jeune fille asiatique se félicitait d’avoir réussi à fiche une trouille monstrueuse à Sasha. Il fallait voir le bond qu’elle avait fait lorsque Mikasa avait frappé la marmite creuse de sa louche métallique. Les pieds de la goinfre avaient décollé du sol d’une bonne vingtaine de centimètres. A ce niveau-là, c’était presque un exploit. De l’art même !

- Mer-... E-Excuses moi Mikasa ! Je... J'avais oublié e-et...

Elle avait oublié ? oublier !! Mais comment pouvait-on oublier une mission !!! C’est juste impossible en fait ! C’est bien pour remplir des missions qu’elle s’était engagé dans le Bataillon d’Exploration non ? Ce n’était tout de même pas pour s’empiffrer ! Sinon elle aurait eu avantage sa place dans les Brigades Spéciales. Il parait que la bas des gradés pouvaient mener une vie paisible et pleine de réjouissances gastronomiques…. Alors que eux, au Bataillon, ils risquaient leurs fesses à chaque escapade en se contentant d’une pauvre soupe, bouillie et vieu pain pour seule nourriture ! Une honte ! En pensant à tout cela, Mikasa se disait que ce qu’il ferait du bien à l’humanité ça serait une révolution ! Une mutinerie ! Que le peuple se soulève contre les octrois injustifiés des gouvernants aussi incompétents que gras du bide !

Mais souvent, une révolution s’accompagnait d’un bain de sang…. Pour cette unique raison, il était préférable de ne rien faire pour le moment. Les titans constituaient déjà une menace suffisamment grande pour l’Homme. Inutile que des guerres intestines ne viennent gangréner en plus l’intérieur des murs.

Mikasa soupira avant de remettre une mèche de cheveux noir derrière son oreille. De nouveaux, ils commençaient à être longs, elle allait devoir les couper comme Eren ne lui en avait fait la remarque à leur arrivée au camp d’entrainement

- Je... O-Ok... Et... Tu vas rien dire hein ? Motus et bouche cousue, ok ?

Ackermann la regarda poser à contre cœur sa charcuterie alléchante. A vrai dire…. Maintenant qu’elles étaient là toutes les deux …. Rien qu’une petite rondelle de saucisson ne ferait pas une grande différence non ?

Dans la tête de Mikasa, deux opinions s’affrontaient difficilement. Sa raison lui conseillait de s’en aller le plus vite possible en tirant Sasha par les cheveux pour qu’elles puissent rejoindre le lieu de leur mission le plus vite possible. Et d’un autre côté, son envie lui dictait de se couper rien qu’une toute petite tranche pour ne pas avoir fait le déplacement jusque-là pour rien…. Une sorte de consolation en fait…

Un nouveau soupire. Mikasa ferma les yeux et tendit sa main en avant. Son visage avait pris une teinte un peu plus rouge et elle espérait vraiment que Sasha ne remarquerait rien. Peut être penserait-elle que c’était uniquement du à la couleur de son écharpe écarlate qui se reflétait sur son visage…

« Si tu veux que je ne dise rien à personne, donne-moi une tranche…. »

Chantage !!! Mikasa n’était pas adepte de ce genre de méthode d’habitude mais elle savait aussi se montrer finaude quand la situation l’exigeait.

Sa main bien tendue en avant, elle attendait que Sasha s’exécute

« Et une belle tranche…. Et si tu t’avises à raconter à qui que ce soit que j’ai volé un morceau de saucisson…. Je te promets que courir jusqu’à la tombée de la nuit ne serait qu’une douce perspective d’avenir pour toi ! »

C’était des menaces en l’air mais il ne fallait jamais trop sous-estimer Mikasa Ackerman !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Quand tu auras fini de manger, on pourra y aller ? [ Sasha Brauss ]    

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand tu auras fini de manger, on pourra y aller ? [ Sasha Brauss ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quoi faire quand on a fini le jeux?
» Chère vie, quand je dis que ma journée " Ne peut pas être pire ", c'est une remarque, pas un défi
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Où quand on se rend compte que manger les gens...c'est pas bien (pv Naertis)
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shingeki No Kyojin RPG :: Fortifications-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit