Partagez | 
 

 Une famille formidable ? ...On y croit [PV Petra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Exploration

Féminin Messages : 358
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 21
Localisation : Te faire chercher c'est bien mieux.
Une famille formidable ? ...On y croit [PV Petra] Empty
MessageSujet: Une famille formidable ? ...On y croit [PV Petra]   Une famille formidable ? ...On y croit [PV Petra] EmptyMar 29 Déc - 11:58

Ils étaient rentrés. Saints et saufs. Ils avaient ramené Rachel. Saine et sauve elle aussi. Cette mission s’était conclue d’un succès presque inespéré. Comment savoir qu’ils auraient pu trouver une gamine perdue dans un village déjà dévasté, en proie aux titans ? Ce qui forçait le respect, c’était que cette petite fille s’était cachée durant tout ce temps. Mais combien de temps exactement ? Impossible de le dire, même elle ne devait pas le savoir, ce qui était normal… Surtout lorsqu’on restait enfermée par peur. Rivaille regardait par-dessus son épaule pour regarder Rachel et Petra, avant de regarder de nouveau devant lui.

C’était maintenant que tout allait se décider. Si Rachel restait avec eux, surtout avec Petra avec qui la fillette semblait entretenir une grande complicité déjà ; ou si Rachel partait et qu’ils allaient lui trouver une nouvelle famille. Le Caporal regardait de nouveau devant lui en silence. Ce qu’il avait dit à la jeune rouquine pendant leur fuite, il le pensait vraiment. Si elle voulait adopter Rachel, libre à elle de le faire. Cela impliquait une grande responsabilité mais en même temps, une joie, une sensation de savoir ce que c’était d’être une « mère ». Après tout Petra était la seule qui pouvait le dire, puisque c’était la seule femme.

A moins qu’ils essayaient de se mettre dans la peau d’une femme mais ce n’était pas le genre de Rivaille non plus. Rien que d’y penser, ce n’était pas son genre. Il poussa un soupir en tenant les rênes de son cheval. Il fallait qu’ils aillent les ramener à l’écurie avant de pouvoir réellement prétendre être enfin libres. Façon de parler puisque le brun avait encore du pain sur la planche et aller faire son rapport… Mais un peu de repos était la bienvenue, et ce n’était pas plus mal pour l’instant de s’occuper de Rachel, après tout elle était adorable cette fillette.

Même Rivaille avouait qu’elle était adorable, même s’il ne le disait pas, il le pensait et c’était amplement suffisant. Il ne fallait pas avoir le beurre et l’argent du beurre avec lui, se contenter du minimum. De plus, s’il n’avait pas été d’accord dès le début, il n’aurait pas accepté que Petra songe à garder Rachel. Là il l’avait presque incitée à le faire, parce qu’il voyait très bien qu’elle ne voulait pas le laisser. C’était sa décision, et pas celle d’un autre. Bien sûr que tout le groupe l’aiderait avec Rachel mais… Mais c’était le choix de Petra, qu’aucun n’influencerait maintenant qu’ils étaient en sécurité.

Le Caporal ne disait rien en se dirigeant enfin vers les écuries, pour soulager sa monture de ses équipements et qu’il se repose enfin lui aussi. Ce cheval l’avait bien mérité, tout comme eux. S’il n’avait pas été là, Rivaille serait sans doute mort. Sans moyen de transport, ils étaient finis hors des murs, voilà pourquoi il fallait prendre soin des chevaux. Il laissa les autres faire de même sans les presser, les laissant discuter tranquillement, parce qu’après ça, eux n’auraient plus rien à faire. Le Caporal non plus, il reportait son travail à plus tard.

Quand il jugea le moment idéal, il se retourna vers Petra. Les trois autres essayaient de faire rire Rachel pour leur montrer qu’elle était bien accompagnée. Ils pouvaient s’autoriser une détente comme ça, et puis ça avait l’air de plaire à la petite alors que demander de plus ? Rivaille le savait et c’était une question pour la rouquine. Il s’approcha pour s’arrêter à côté d’elle et observer les trois hommes du groupe faire les guignols… Surtout Auruo à vrai dire mais on ne pouvait pas lui en vouloir, il savait que c’était un peu le boute-en-train du groupe.


"Petra… Tu as décidé de ce que tu allais faire, par rapport à Rachel ?"

Rivaille croisa les bras en regardant la fillette sourire et rire aux éclats. Nul doute qu’elle se sentirait bien mieux ici. Peut-être même qu’elle se sentirait bien mieux avec eux qu’avec une nouvelle famille ou quelque chose comme ça. Ils verraient bien… Et tout dépendait de la réponse de la seule femme du groupe.

_________________
Une famille formidable ? ...On y croit [PV Petra] 875432tumblrmtvze96VVO1re09ifo1500
Je vous parle en steelblue ~


Dernière édition par Caporal Rivaille A. le Dim 31 Jan - 17:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1181-changement-de-personnage-pour-rivaille-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1178-corporal-s-relationships#7519
Exploration

Féminin Messages : 50
Date de naissance : 28/12/1998
Date d'inscription : 12/04/2015
Age : 20
Une famille formidable ? ...On y croit [PV Petra] Empty
MessageSujet: Re: Une famille formidable ? ...On y croit [PV Petra]   Une famille formidable ? ...On y croit [PV Petra] EmptySam 9 Jan - 17:44

La fillette n'était pas décidée à la lâcher, Petra le sentait, le savait. Ses petits bras, longs et fins, et ses jambes minuscules étaient enroulés autour du coup et de la taille de la jeune femme depuis que le petit groupe était entré à l'intérieur des Murs. La tête de Rachel n'avait pas quitté le creux de la nuque de son aînée, et n'avait même pas bougé d'un pouce depuis. Au début, elle n'avait pas arrêté de trembler et renifler à quelques reprises, mais n'avait pas relevé la tête pour autant. Et maintenant, sa respiration était lente et régulière, et les tremblements s'étaient dissipés. Bien sûr, elle n'était pas bien lourde, et avec sa musculature développée de soldate, Petra n'avait aucun mal à la garder dans ses bras.

Mais la rouquine s'inquiétait pour Rachel. Bien qu'elle ne soit blessée physiquement – Dieu merci – ,elle semblait au bord de la crise de nerf, même si elle s'était calmée maintenant. La jeune Ral le savait plus que n'importe qui, on ne ressortait jamais indemne de ce genre d'événement. Mentalement ou physiquement. Cependant, on pouvait guérir facilement les blessures physiques. Quelques jours au lit, et tout s'arrangeait naturellement, ainsi tous les Hommes étaient faits. De la pommade, une attelle, des béquilles. Les équipes médicales savaient très bien comment soigner les soldats physiquement. Tout était à disposition pour qu'ils soient tous au meilleur de leur forme, à chaque moment de la journée.

Mais l'esprit était quelque de fragile et extrêmement complexe, bien plus complexe que le corps. Un unique événement, horrible, suffisait pour qu'une personne se perde dans son esprit et n'y ressorte jamais. Malheureusement, c'était quelque chose de plus en plus fréquent, ces derniers temps. Et Petra en avait vu, ce genre de personne, complètement détruite après le passage de Titans, avides de sang et de chair. Ils étaient piégés dans leur propre tête, incapable de s'en échapper, tourmenter par les souvenirs, revenant souvent par la forme de rêves, ou même de visions durant la journée. Hurlants et inaptes à faire quoi que ce soit, voilà à quoi ils étaient pour la plupart réduit. Les résultats n'étaient pas beau à voir, terribles même. Et ce qu'elle redoutait le plus c'était que même si Rachel voulait se montrer la plus courageuse possible, son esprit n'était pas plus fort qu'un autre. La jeune Ral mentirait si elle disait que ce genre de chose ne lui arrivait pas. Les cauchemars, par exemple. Mais jamais n'avait-elle pas pu s'en échapper. Si même elle n'y avait pas échappé, alors elle s'attendait bien à ce que le chemin du rétablissement de Rachel ne sera pas des plus aisés.

Petra continua de marcher, Rachel toujours dans ses bras. Erd s'était gentiment proposé pour ramener son cheval à l'écurie, laissant la jeune femme s'occuper de la petite fille. Tendrement, elle caressa les longs cheveux de la fillette, un léger sourire aux lèvres. Ce simple geste suffit à faire bouger Rachel, qui s'écarta de la chaleur corporelle de son aînée. Dans ses grands yeux, Petra pu lire de la curiosité, de la peur, mais aussi du soulagement. Enfin, Rachel lui rendit son sourire, qui éblouit la jeune Ral.

Quelques minutes plus tard, alors que les garçons revenaient des écuries, Gunther proposa gaiement à Rachel de l'accompagner, lui et les autres, se promener et mieux se connaître. Récalcitrante aux premiers abords, la fillette lança un regard hésitant vers son aînée. Petra hocha alors la tête doucement, et tendit Rachel à Gunther, qui s'empressa de rejoindre ses compagnons. La jeune Ral soupira, et s'appuya contre un mur, épuisée par tous ces événements. Très vite, le rire de Rachel parvint à ses tympans, et son sourire s'élargit en entendant ce son divin.

"Petra… Tu as décidé de ce que tu allais faire, par rapport à Rachel ?"

Petra sursauta lorsque la voix de son supérieur retentit dans ses oreilles. Elle se dépêcha de prendre une position plus convenable, le dos droit et non avachis contre un mur.

"J'aimerais…", commença-t-elle, cherchant ses mots. "J'aimerais beaucoup la garder avec moi. Vraiment. Mais… pensez-vous réellement que c'est possible ? Ou n'est-ce qu'un rêve inaccessible ?"

_________________

“trust us!”
Well, I've got thick skin and an elastic heart, but your blade, it might be too sharp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1206-petra-ral http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1214-trust-is-the-key
Exploration

Féminin Messages : 358
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 21
Localisation : Te faire chercher c'est bien mieux.
Une famille formidable ? ...On y croit [PV Petra] Empty
MessageSujet: Re: Une famille formidable ? ...On y croit [PV Petra]   Une famille formidable ? ...On y croit [PV Petra] EmptyDim 31 Jan - 19:26

Rivaille regardait la petite s’éloigner, embarquée par les hommes du groupe pour qu’ils puissent faire connaissance. Ces grands gaillards qu’étaient Erd, Gunther et Auruo sauraient faire rire et sourire la fillette car sous leurs airs de soldats, il y avait une part de tendresse qui leur était propre et ça, le Caporal le savait très bien, donc ne s’en inquiétait nullement. Au moins elle se sentirait un peu mieux. Très vite, il entendit la petite fille rire, ce qui confirma ses pensées.

Le brun tourna les yeux vers Petra qui s’était adossée contre un des murs pour se reposer, et lorsqu’il lui avait posé sa question, la rouquine s’était très vite redressée pour se mettre dans une position correcte. Elle faisait toujours ça lorsqu’il lui parlait et qu’elle estimait que ce n’était pas une position adéquate, comme ici, en étant à moitié affalée contre le mur. Pourtant ça ne gênait pas Rivaille, qui comprenait aussi qu’elle aimerait se reposer après leur mission, mais il ne dit rien en continuant de l’observer.

Elle lui répondit qu’elle aimerait que Rachel reste avec elle, ce qui n’étonna guère le Caporal qui croisa les bras en l’observant. Il y avait une suite à ses propos, une suite qui était une question, qui concernait le rêve. Etait-ce un rêve inaccessible ? Non, parce que quand on voulait une chose, quelle qu’elle soit, on se donnait les moyens pour l’avoir. Rivaille ne reléguait pas la fillette au rang de chose, bien au contraire, mais si Petra souhaitait adopter Rachel, alors il fallait qu’elle montre qu’elle en a envie, sinon on pourrait croire qu’elle part immédiatement défaitiste. Sûrement qu’elle ne voulait pas se faire de fausses illusions, mais qui ne tente rien n’a rien.


"Pourquoi ça ne serait pas possible ? Rien n’est impossible. On a longtemps pensé qu’on ne pouvait pas tuer les titans et pourtant, aujourd’hui on a le pouvoir de leur botter le cul."

Est-ce que ces deux situations étaient vraiment comparables ? Si l’on partait du principe que rien n’était impossible, alors oui. On pouvait abattre des titans comme on pouvait adopter une petite fille et devenir ainsi sa mère adoptive. Tout était possible. Il fallait simplement s’en donner les moyens et dans ce domaine-là, Rivaille était persuadé que Petra n’allait pas rester inactive. De plus, ça se voyait qu’elle voulait  vraiment que Rachel reste avec elle, pouvoir avoir enfin une famille à elle… Et puis c’était aussi évident que toute la troupe allait l’aider.

Le Caporal tourna les yeux vers les trois autres hommes du groupe qui semblaient faire les pitres pour faire rire la petite. Eux aussi semblaient s’y être rapidement attachés, même si cela restait moindre par rapport à Petra qui elle, devait avoir un vrai sentiment maternel à son égard. Du moins c’était ce que le brun en déduisait, il n’avait jamais reçu un amour maternel, il ne jugeait que par ce qu’il voyait et rien d’autre. Il se fiait simplement aux attitudes de Petra… Et cela devait sans doute être ça. Du moins c’était ce qu’il pensait. De nouveau il reporta son attention sur la rouquine, avant de croiser les bras.


"Tu peux choisir de l’adopter et tu en auras la responsabilité. Est-ce que tu t’en sens capable ? Cette petite va avoir besoin de temps avant de digérer tout ce qu’elle a vécu, et c’est sûrement en ta compagnie qu’elle va pouvoir surmonter tout ça."

Quelque part, il avait envie que Petra soit heureuse en adoptant la petite et en vivant avec elle, même si en tant que soldat, elle ne pouvait pas garantir de revenir tout le temps. Mais si elle s’en donnait les moyens, si elle choisissait de faire ça, alors tout se passerait bien. Même s’ils vivaient tous dans un monde qui ressemblait à une cage avec les prédateurs dehors, ils avaient sans doute le droit d’être heureux à un moment donné. Enfin ce n’était pas pareil pour tout le monde, mais tout le monde possède le droit de connaître un jour le bonheur.

"Rend-la heureuse, et toi aussi soit heureuse."

_________________
Une famille formidable ? ...On y croit [PV Petra] 875432tumblrmtvze96VVO1re09ifo1500
Je vous parle en steelblue ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1181-changement-de-personnage-pour-rivaille-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1178-corporal-s-relationships#7519
Exploration

Féminin Messages : 50
Date de naissance : 28/12/1998
Date d'inscription : 12/04/2015
Age : 20
Une famille formidable ? ...On y croit [PV Petra] Empty
MessageSujet: Re: Une famille formidable ? ...On y croit [PV Petra]   Une famille formidable ? ...On y croit [PV Petra] EmptySam 13 Fév - 13:15

S'il y avait une chose que Petra se souvenait parfaitement de son village natal, c'était cette histoire qui avait remué tous les habitants pendant plusieurs mois. Un gamin, pas plus vieux que la jeune soldate à cette époque, avait perdu ses parents à causes d'une maladie. Orphelin à même pas dix ans, il avait ému tout le monde. Mais l'émotion n'avait pas aidé à trouver une famille d’accueil pour le pauvre enfant, les familles ayant déjà trop de bouches à nourrir pour pouvoir s'en occuper. Petra ne lui avait parlé que quelques fois, mais il était gentil, et toujours souriant, comme si rien ne pouvait l'atteindre, un peu comme Rachel, pour être honnête. Deux mois plus tard, il avait été retrouvé, par terre au milieu d'une ruelle, frigorifié à cause de l'hiver rude qui s'était abattu sur eux cette année là.

Il était déjà mort depuis deux jours quand les autorités le trouvèrent, et on raconte que ceux qui le trouvèrent furent ébahis par le sourire éclatant qui illuminait encore le visage d'ange de l'enfant. Cette histoire lui était revenu lorsqu'ils avaient retrouvés Rachel. Tous deux étaient orphelins à un très jeune âge, et si personne ne s'occupait d'elle, Petra avait très peur de ce qu'il pouvait arriver à la pauvre fillette dans leur monde moderne sans pitié. Peut-être était-ce cela qui avait poussé Petra à vouloir garder Rachel avec elle ? Ne pas répéter les erreurs du passé, où elle n'avait rien put faire pour sauver le pauvre gamin – dont elle ne connaissait même pas le nom.

Petra ne voulait pas que Rachel finisse comme ces enfants qui sont lâchés seuls dans la nature, et qui finisse par mourir à un bien trop jeune âge. Elle ne voulait pas laisser la fillette seule, aux mains de la vie dure et impardonnable.

"Pourquoi ça ne serait pas possible ? Rien n’est impossible. On a longtemps pensé qu’on ne pouvait pas tuer les titans et pourtant, aujourd’hui on a le pouvoir de leur botter le cul."

La rouquine tourna la tête vers son Caporal à l'entente de ses mots, surprise. Bien qu'elle comprenait  Rivaille au-delà de ce que les autres – qui ne le connaissait même pas – pensait savoir de lui. Comme, par exemple, qu'il cachait bien son jeu derrière son air impassible et froid, et que, tout au fond de lui, il tenait vraiment à son escouade, et aux soldats du Bataillon d'Exploration. Il ne fallait pas non plus rêver, il ne dirait jamais à voix haute.

Mais Petra ne l'avait jamais pris pour un grand croyant. Bien sûr, elle-même pensait que tout était possible, qu'il fallait juste y croire un peu, et tout pouvait se produire si on s'en donnait les moyens et le courage. Mais le Caporal Rivaille ? Jamais n'aurait-elle cru qu'il puisse lui dire une chose pareille.

"Désolée, Caporal." finit-elle par murmurer. "Je crois que les événements de cette journée m’ont secoué, et je ne pense pas comme d'habitude". Un sourire éclatant apparut sur son visage, alors que sa confiance en l'espoir revenait petit à petit, merci au Caporal. "C'est vrai, rien n'est impossible, et je sais que je vais réussir à garder Rachel avec nous !"

Oui, Petra n'allait pas dire « avec moi ». Non. Rachel n'allait pas rester qu'avec elle, elle allait rester avec tout le Bataillon d'Exploration, en particulier l'escouade du Caporal. La fillette semblait déjà se sentir bien avec eux, bien s'amuser et rire avec les garçons, et c'était tout ce que Petra pouvait demander au Ciel, que Rachel soit de nouveau heureuse. Avec eux. Sa nouvelle famille, comme le Bataillon était la nouvelle famille de Petra.

"Tu peux choisir de l’adopter et tu en auras la responsabilité. Est-ce que tu t’en sens capable ? Cette petite va avoir besoin de temps avant de digérer tout ce qu’elle a vécu, et c’est sûrement en ta compagnie qu’elle va pouvoir surmonter tout ça."

Petra n'eut pas besoin de réfléchir. Toute sa vie, on lui avait dit qu'elle avait un instinct maternel hors du commun. Dans l'escouade, c'était un peu elle, la mère. Les enfants, elle savait les gérer, et ils semblaient attirer vers elle comme des aimants. Et avec des enfants, elle se sentait plus sereine que jamais. La rouquine avait renoncé à ce rêve lorsqu'elle avait décidé de rejoindre l'armée. Comment élever convenablement un enfant alors qu'on risque de mourir à tout instant ? Mais maintenant, ces doutes s'étaient envolés. Petra savait que toute l'escouade, tout le Bataillon même, avait accueillit Rachel les bras ouverts, et s'étaient épris d'elle, donc Petra ne serait pas totalement seule dans cette tâche, même si elle savait qu'adopter Rachel, ce n'était pas rien. Mais elle avait fait son choix au moment où elle avait posé les yeux sur la fillette.

"Rend-la heureuse, et toi aussi soit heureuse."

"Je pense que je peux arriver à ça, Caporal."

_________________

“trust us!”
Well, I've got thick skin and an elastic heart, but your blade, it might be too sharp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1206-petra-ral http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1214-trust-is-the-key
Exploration

Féminin Messages : 358
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 21
Localisation : Te faire chercher c'est bien mieux.
Une famille formidable ? ...On y croit [PV Petra] Empty
MessageSujet: Re: Une famille formidable ? ...On y croit [PV Petra]   Une famille formidable ? ...On y croit [PV Petra] EmptyDim 13 Mar - 11:21

Tout ce que Rivaille avait pu dire à Petra… Pourquoi il lui disait tout ça ? Pourquoi il l’encourageait à adopter alors qu’ils pouvaient mourir à chaque fois qu’ils sortaient des murs ? Le Caporal le savait mieux que quiconque après tout. Ce qui le motivait à le faire à vrai dire, c’était parce que Rachel semblait être attachée à la rouquine et vice-versa. Ce serait cruel que de lui enlever maintenant, après tout ce qu’il s’était passé. Il observa silencieusement les hommes de son escouade jouer avec Rachel, celle-ci semblait heureuse. Le brun l’observa en silence, en songeant au pire, dans les deux sens.

S’il y avait quelque chose de terrible, c’était de donner de faux espoirs à un enfant. Rivaille le savait et il avait assez de cœur pour ne pas faire ça mais quelque part, il avait condamné l’enfant à être triste si ses protecteurs venaient à disparaître, puisqu’il avait insisté pour que Petra se décide à l’adopter ou non pour de bon, du moins tenter de la garder avec elle, ce qui ne devrait pas poser de problème. Bien que cela soit étrange puisqu’ils risquaient tout le temps leur vie. Le tout ce serait de ne pas mourir… Une pensée tellement facile à formuler.

Ils vivaient tous dans une putain d’utopie.

Un monde dans lequel on s’acharne à dire que tout va bien alors que rien ne va, que les humains sont autant une menace que les titans. C’était une évidence même. Il y a toujours des complots dans les murs, et pas que. Tout le monde était potentiellement dangereux. Rivaille pensait à tout ça maintenant, mais c’est toujours une fois les choses dites qu’on pense toujours au pire à la fin. Ici, la situation était différente parce qu’ils devront s’occuper de cette fillette. Ce n’était pas une si bonne idée au final… Parce qu’un milieu militaire ne serait pas le plus adapté pour elle.

Le brun n’allait pas retirer Rachel à Petra après tout ce qu’il lui avait dit, seulement tous les risques qu’il pouvait y avoir, il n’y pensait que maintenant. Lui comme les autres, ils feraient en sorte de protéger la jeune Rachel, ce n’était même pas discutable tant c’était évident mais Rivaille le regrettait un peu. L’armée n’est pas la place pour les enfants comme ça… Ses pensées se contredisaient maintenant dans son esprit, c’était trop tard pour peser le pour et le contre.

Songeant que Rachel était entre de bonnes mains, le Caporal commença à s’éloigner en silence. Cette situation était compliquée, un peu trop à son goût mais peut-être qu’il se prenait trop la tête pour ça alors qu’il fallait aller au plus simple, plus simple qui était que Rachel était heureuse et que ses compagnons semblaient heureux qu’elle soit là alors… Pourquoi se prendre autant le chou pour ça, alors que c’était déjà réglé ? Parce qu’il fallait penser à l’avenir. Mais l’avenir attendra maintenant, du moins c’était l’impression que donnaient ses camarades. Ils semblaient vouloir en profiter le plus possible, ce qui était normal après tout.

Le petit brun entendit des pas derrière lui, comme des pas de course, et il s’arrêta en se retournant quelques peu pour voir ce que c’était. Rachel. Elle avait dû le voir s’éloigner et visiblement ce n’était pas au goût de la petite fille. Celle-ci prit sa main, et par réflexe Rivaille failli lui faire lâcher mais au dernier moment il se retint. Cette situation était totalement inédite pour lui. Il avait su la rassurer quand ils étaient dehors sous l’adrénaline mais maintenant que tout était retombé, le brun était moins ouvert, un peu plus froid. Pourtant, quelque part, le sourire de Rachel avait quelque chose de réconfortant.


"Merci de m’avoir sauvée des gros monstres…"

Le Caporal l’observa d’un air interdit, un peu étonné de ses remerciements et il la regarda. Elle avait ce sourire qui pourrait faire craquer n’importe qui. Un sourire réapparu alors qu’elle avait bien vécu l’enfer à l’extérieur. Cette gamine avait plus de force de caractère qu’elle ne le laissait croire, ou bien c’était grâce à ses camarades qui avaient su la réconforter, la rassurer, bref, être avec elle tout simplement. Rivaille s’accroupit devant elle pour lui ébouriffer les cheveux mais elle voulu lui faire une étreinte. Et il la laissa faire en silence.

"Vous êtes vraiment le plus fort !"

Le soldat ne disait rien à ça, avant de relever les yeux vers ses compagnons et de faire reculer Rachel pour la faire pivoter vers eux, pour qu’elle les regarde eux aussi.

"Il n’y a pas que moi, eux aussi sont forts, et je n’ai pas plus de mérite qu’eux."

Après tout Rivaille tirait sa force de ses compagnons, de tous les morts qu’il avait pu voir, qu’il n’avait pas pu sauver. Il se battait aussi bien pour les morts, pour perdurer leur mémoire et que leurs sacrifices ne soient pas vains, mais aussi pour les vivants et les protéger des menaces titanesques. Rachel faisait désormais partie de ces personnes à protéger, c’était sûr et certain et cette fois, le Caporal ne semblait plus avoir de doute là-dessus. Il se redressa et Rachel en profita pour retourner voir Petra. Rivaille hocha légèrement la tête en les observant. Même si ça ne se voyait pas, il était fier de ses camarades.

_________________
Une famille formidable ? ...On y croit [PV Petra] 875432tumblrmtvze96VVO1re09ifo1500
Je vous parle en steelblue ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1181-changement-de-personnage-pour-rivaille-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1178-corporal-s-relationships#7519
Exploration

Féminin Messages : 50
Date de naissance : 28/12/1998
Date d'inscription : 12/04/2015
Age : 20
Une famille formidable ? ...On y croit [PV Petra] Empty
MessageSujet: Re: Une famille formidable ? ...On y croit [PV Petra]   Une famille formidable ? ...On y croit [PV Petra] EmptyLun 28 Mar - 20:27

Le Caporal ne rajouta pas un mot, et s'écarta de Petra aussi rapidement qu'il était venu. La jeune soldate le regarda s'en aller, le tout la tête légèrement inclinée sur le côté, ses grands yeux ambrés emplis de curiosité. Pourquoi le Caporal s'investissait-il autant dans cette affaire ? Après tout, il ne lui avait jamais donné l'impression de quelqu'un qui voulait un enfant avec lui… La rouquine savait que le Caporal était plus vieux que le reste de l'équipe – elle ne connaissait pas son réel âge, mais elle s'en doutait bien. Alors peut-être avait-il lui aussi besoin de la présence d'un enfant à ses côtés ? Après tout, ce n'était que naturel de désirer une telle chose. Petra secoua soudainement la tête. Quelles idées farfelus lui traversaient l'esprit ces temps-ci. Le Caporal ? Vouloir un enfant ? Impossible. Il n'était pas de ce genre. Sûrement voulait-il seulement le bonheur de son escouade. Parce que la jeune femme savait très bien que, en dessous de cette carapace, froide et distante, un homme nouveau se cache, un homme que le Caporal a réussit à enfouir au plus profond de lui. Et peut-être que Petra est bien trop optimiste pour son propre bien, mais, un jour, elle refera sortir cet homme.  

Ainsi, la rouquine relaxa ses muscles alors que le petit Caporal s'éloignait à grandes enjambées, et se laissa à nouveau tomber contre le mur. La jeune femme dans la vingtaine soupira longuement en sentant ses jambes commencer à crier, à vouloir se reposer enfin, et se pinça l'arrête du nez. Ce n'était pas… censé. Tout ce qu'il se passait n'était pas réel, n'est-ce pas ? Elle allait se réveiller, dans son lit froid et petit, comme tout les matins, et se rendre compte que tout ceci n'avait été qu'un doux rêve, et qu'elle devait se préparer pour la mission. N'est-ce pas ? Parce que tout cela, c'était bien trop… beau, si elle osait le dire, pour être vrai. Rachel était une bénédiction tombée du ciel, un rayons de soleil dans un monde dévasté. Un vrai ange, pour faire court. Et Petra ne voulait pas croire en ça, et se retrouver briser en se réveillant. Pas encore. Décidée, la rousse se pinça l'avant bras, et grogna en sentant la douleur. Non. Donc ce n'était pas un rêve. La voilà rassurer. Un petit peu, en tout cas.

Un éclat de rire la fit rouvrir les yeux une nouvelle fois. Le rire cristallin venait tout simplement de la gorge du petit miracle du nom de Rachel, qui riait à gorge déployée après une bonne blague de Erd. Un léger sourire apparut sur le visage de la soldate. Regroupés ainsi, bras dessus bras dessous, riant et heureux, toute cette petite troupe ressemblait bien à une grande famille. Une famille brisée, anormale, sans aucun lien de sang, mais une famille tout de même. La meilleure que l'on puisse espérer. La famille parfaite dont tout le monde rêve. Échappatoire de toute personne.

Erd et Gunther, les grands frères, protecteurs, et dont on a confiance. Erd, celui qui fait des blagues à tout va, mais qui redevient sérieux dès qu'il y a un problème. Gunther, le frère plus stoïque et sérieux que le premier,  mais qui n'hésite pas à aller frapper ceux qui embêtent les plus jeunes. Auruo, le petit frère qui veux copier son idole, mais qui échoue misérable ; celui que l'on veux protéger et qui nous énerve, mais que l'on apprécie tout de même en secret. Rachel, la petite dernière, la préférée de tous, que l'on protège de tout et de tous. La surprotégée, le petit ange.  

"Merci de m’avoir sauvée des gros monstres…"

Perdue dans ses pensées idylliques, Petra n'avait pas vu, ni entendu, la petite Rachel s'écarter du groupe et se rapprocher du Caporal qui essayait de s'en aller sans aucun bruit. La rouquine regarda avec un certain amusement l'air interdit se dessiner sur le visage du Caporal, d'ordinaire si froid. Ce n'était pas quelque chose que l'on voyait tous les jours, et elle décida de l'imprimer dans sa mémoire. Et ce qui suivit aussi, lorsque son supérieur effectua un geste d'affection si… inhabituel chez lui, envers la petite fille.

"Vous êtes vraiment le plus fort !"

Un vraie groupie !

"Il n’y a pas que moi, eux aussi sont forts, et je n’ai pas plus de mérite qu’eux."

Les yeux de Petra brillèrent face à cette réponse. Devant ce tableau, le sourire de la soldate se décupla, et elle s'avança à petit pas vers les deux. Alors le voilà, l'homme qui se cachait sous la carapace du Caporal. Un homme généreux, elle irait presque jusqu'à dire attentionné, et plutôt doué avec les enfants avec ce qu'elle voyait. Elle décida que ce n'était pas pour rien qu'il voulait que Rachel reste. Et malgré le fait qu'il clamait sans cesse que c'était pour elle et si Petra voulait être heureuse, alors qu'elle adopte Rachel, lui aussi s'était attacher à la petite. Lui aussi voulait qu'elle reste avec eux aussi longtemps que possible. Et Petra se demanda si Rachel pouvait le rendre aussi heureux qu'elle l'était en ce moment.

"Rachel ? Est-ce que ça te rendrait heureuse de… rester avec nous un peu plus longtemps ?"

_________________

“trust us!”
Well, I've got thick skin and an elastic heart, but your blade, it might be too sharp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1206-petra-ral http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1214-trust-is-the-key
Exploration

Féminin Messages : 358
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 25/01/2015
Age : 21
Localisation : Te faire chercher c'est bien mieux.
Une famille formidable ? ...On y croit [PV Petra] Empty
MessageSujet: Re: Une famille formidable ? ...On y croit [PV Petra]   Une famille formidable ? ...On y croit [PV Petra] EmptyDim 17 Avr - 10:57

Rivaille observait ses camarades tour à tour pour analyser la situation. Analyser était un bien grand mot. Disons qu’il constatait ce qu’il y avait sous son nez. Le Caporal restait interdit sur plusieurs choses. Tout d’abord, il fallait faire le point sur la situation. Jamais il n’avait agit comme il était en train de le faire. Jamais il ne s’était autant préoccupé d’une enfant qui était pourtant vouée à mourir dans ce village abandonné. Lorsqu’il l’avait trouvé, c’était comme un miracle, un espoir, l’espoir que tous dans les Murs avaient maintenant perdu à force d’expédition qui n’aboutissait à rien.

Leur mission n’avait abouti à rien également. Ils étaient certes en patrouille, mais ils auraient pu trouver quelque chose. Rivaille ne considérait pas ça comme une réussite… Parce qu’ils n’avaient rien découvert sur les titans, ils avaient juste trouvé une fillette perdue et misérable dans une cachette d’une des maisons en ruines. Il est vrai qu’à partir du moment où ces créatures ne voient pas leur victime, elle peut être sauve. Voilà pourquoi Rachel avait eu la chance de survivre. Elle eut la présence d’esprit de rester cachée aussi. L’homme de petite taille observa cette enfant en silence. Elle semblait avoir vraiment faim, puis sa maigreur était inquiétante.

Cela lui rappelait des souvenirs. Des souvenirs qu’il aurait préféré oublier. C’était probablement pour ça qu’il voulait protéger Rachel, peut-être même plus que les autres, même s’il n’en montrait aucun signe. Il ne voulait pas qu’elle se sente abandonnée comme lui avait pu l’être un jour. Rivaille ne voulait pas qu’elle ait une enfance comme la sienne, et qu’elle reste malheureusement seule. C’était ça qui lui donnait envie qu’elle ait un quelque chose à quoi se raccrocher, et qu’elle ne se sente ni abandonnée, ni seule, et qu’il y a des personnes pour elle. Venant de lui, cela pouvait être curieux, de vouloir vraiment protéger quelqu’un, mais s’il pouvait, il protègerait tout le monde.

Malheureusement, il y en a qui partent et d’autres qui restent, et il fallait se faire à cette idée dès le début. Si Rachel avait été tuée, il n’aurait rien dit. Cela dit, elle n’était pas encore morte, et le Caporal allait faire en sorte qu’elle ne soit pas tuée bien évidemment. Quelque part, tout ce qu’il voulait, c’était lui offrir un futur convenable, parce qu’elle avait le temps de grandir cette petite, alors pourquoi pas ? Le brun était le moins démonstratif de la bande, alors il observait ses compagnons d’armes s’y faire avec Rachel. Erd qui la faisait rire, Gunther dans le rôle du protecteur, Auruo dans le rôle du pitre, Petra qui jouait un rôle maternel…

Une petite famille. Un peu déstructurée parce qu’aucun d’entre eux ne se ressemblait, et pourtant, c’était ces différences, ces complémentarités qui les rassemblaient. Rivaille ne pouvait que constater ceci. C’était ce qu’il voyait en regardant le petit groupe qui semblait s’amuser pour faire sourire Rachel, et cela fonctionnait bien. Après tout c’était une enfant. Elle aurait pu changer, elle aurait pu se refermer comme une coquille après ce qu’elle avait vécu et pourtant… Pourtant là, elle était joyeuse, pleine de vie, comme si rien de tout cela ne s’était passé. Elle ne devait pas en avoir conscience, du moins à son avis.

Le Caporal observa la petite se diriger tout droit vers la rouquine lorsque celle-ci lui demanda si ça lui plairait de rester avec eux un peu plus longtemps. Rivaille regardait attentivement Rachel, laquelle sourit encore un peu plus, et la réponse ne le surpris aucunement.


"Oui, j’ai envie de rester avec vous longtemps !"

Sachant que le brun ne pourrait s’échapper avec la petite qui l’avait indirectement forcé à rester, il s’adossa à un mur non loin d’eux pour les regarder, croisant les bras pensivement. Il y avait des choses qui lui échappaient encore. Il ne savait pas s’occuper d’un enfant, voilà pourquoi il comptait sur ses compagnons, notamment sur Petra qui elle, semblait avoir la fibre maternelle. Lui était mauvais avec tout ce qui était enfant.

Après tout, il montrait à peine ses émotions à ses camarades, il n’allait pas montrer de l’amour pour un enfant. Peut-être de l’affection, mais ça s’arrêtait là, parce qu’il n’était pas doué avec eux. Cela s’arrêtait là, point. Tout ce qu’il faisait actuellement, c’était pour que Petra puisse garder la petite, comme si c’était sa fille. Lui… Il tâcherait d’être là pour protéger sa famille.


_________________
Une famille formidable ? ...On y croit [PV Petra] 875432tumblrmtvze96VVO1re09ifo1500
Je vous parle en steelblue ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1181-changement-de-personnage-pour-rivaille-terminee http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1178-corporal-s-relationships#7519

Contenu sponsorisé

Une famille formidable ? ...On y croit [PV Petra] Empty
MessageSujet: Re: Une famille formidable ? ...On y croit [PV Petra]   Une famille formidable ? ...On y croit [PV Petra] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Une famille formidable ? ...On y croit [PV Petra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DAN X BICHON MALE 2 ANS (SANS FAMILLE 89)
» Nuage de Givre : recherche famille du Clan de la rivière
» Famille Céleste [Non-disponible]
» Shaelynn & Dillon •• Oh bordel, les joies de la famille nombreuse
» [RP] Pension de famille : L'Oie à six pattes...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shingeki No Kyojin RPG :: District de Trost-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit