Partagez | 
 

 Soirée escortée [Pv Erika]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noblesse

Féminin Messages : 32
Date de naissance : 03/03/2002
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 15
MessageSujet: Soirée escortée [Pv Erika]   Dim 21 Fév - 13:04

« Aie maman ! Ça fait mal ! »

Ma mère était en train d’essayer de dompter mes cheveux roses pour les ramener en chignons. Il faut croire que faire des couettes tous les jours était favorable à l’apparition des nœuds. Ma mère me mit la brosse dans les mains et s’en alla me laissant seuls sur le tabouret de la salle de bain.

« Bon débouille toi, mais fais vite sinon on va être en retard ! Et ne me fais pas ces horribles couettes basses ! »

Je soupire en l’entendant descendre les escaliers à toute vitesse. Effectivement, il fallait se dépêcher. Ce soir, mes parents sont invités à une réception, d’où la panique de ma mère. La soirée sera encore des plus ennuyantes. Je me lève du tabouret et me regarde dans le miroir. Je ne ressemble à rien. J’ai une sorte de queue de cheval avec des cheveux partant partout. Je retire l’élastique et essaye de débloquer le nœud. J’y arrive très facilement, à croire que ma mère était trop stressée pour y arriver. Je me regarde dans la glace, les cheveux détaché. Je pourrais peut être resté comme ça… Je place l’élastique autour de mon poignet au cas où mes cheveux me gêneraient durant la soirée et je sors de la salle de bain pour atteindre ma chambre. Je vois la robe posé sur mon lit. Elle est bleue et plutôt sympa. Je retire mes habits pour les remplacer par la robe. Elle m’arrive aux genoux et me va étonnement bien. Je me regarde dans une glace sous toutes les coutures.

« ALEXIA, TU ES PRÊTES ? IL FAUT DESCENDRE LA CALECHE EST LA ! »


Je crie un « ouiiiii j’arrive » avant de prendre une sacoche assortit et de descendre les escaliers. Je salue Jerry, le fidèle cocher de la famille puis monte dans celle-ci. Mes parents s’installent en face de moi. Ils parlent des invites en espérant que certains n’y soient pas. Normalement, je suis sensé les suivre toutes la soirée, et je n’en ai pas envie.  Jusqu'à que ma mère s’adresse à moi.

« Ma chérie, on sait que ce n’est jamais amusant pour toi de passer les réceptions avec nous. C’est pour ça que nous avons décidé d’engager une fille de la brigade spéciale pour te servir de… Garde du corps ? »
Elle finit cette phrases en regardant mon père.

Une fille ? Je pourrai me promener seule ? Mes yeux s’illuminent. Je suis libre toute la soirée ! J’aborde un sourire sincère –pour une fois-

« Merci beaucoup ! J’ai hâte de la rencontrer ! »

Mes parents sourirent, fière d’eux. Je pose ma tête contre la fenêtre en regardant les maisons passer, le sourire scotché sur le visage.

___________________________


Quelques minutes après, nous arrivâmes à la demeure de nos invités. Je crois que j’étais déjà venu ici une fois. C’est une sorte de grand manoir plutôt posé. Jerry me fait sortir de la calèche et j le remercie. Ma mère prend le bras de mon père et je marche à côté d’eux pour donner l’impression d’une famille parfaite. Les hôtes nous accueillirent dans de bonnes conditions. Pas mal de monde était déjà arrivé. Je cherchais du regard une licorne verte, le signe des brigades spéciales. Quelques instants plus tard, mon père revint avec une fille portant le signe des brigades. C’était elle. Je m’incline respectueusement en me présentant.

« Bonjour, je suis Alexia Kauffman. Je compte sur vous pour ce soir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1436-tomber-le-masque-alexia-kauffman#top http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1437-alexia-s-links
Speciale

Féminin Messages : 75
Date de naissance : 20/04/1997
Date d'inscription : 15/08/2015
Age : 20
MessageSujet: Re: Soirée escortée [Pv Erika]   Jeu 3 Mar - 16:09

Erika ramassa toute la paperasse qui traînait sur son bureau et en fit un seul dossier. Les documents étaient à rendre pour le lendemain matin au plus tard, alors elle aurait bien le temps de finir tout ça chez elle. La jeune femme s'étira, réfléchissant à ce qu'elle pouvait faire de plus intéressant. Alors qu'elle commençait tout juste à envisager de sortir boire un verre avant que les bars soient envahis de fêtard,  son supérieur hiérarchique direct entra brusquement dans la pièce, sans même penser à frapper. Erika lâcha un soupire tandis qu'il avançait vers elle à grands pas, et lui lança un regard ennuyé.

- Niebieski, beugla-t-il, une mission pour toi !
- Oh, chouette !

L'intéressée se redressa, et lui sourit de manière enfantine. Cela lui changerait de la routine. Il laissa tomber un document sur son bureau et croisa les bras en la toisant de toute sa hauteur.  

- Une famille de la noblesse, les Kauffman, désire un membre des Brigades Spéciales pour escorter leur fille lors d'une soirée, dans trois jours.
- Pas de soucis !

La soldate se saisit du document et le parcourra rapidement du regard, prenant soin de ne plus prêter attention à son interlocuteur.

- Et bien tant mieux, parce-que je te donne pas le choix. Je leur ai déjà dit que c'est toi qui t'en chargerait. De toute façon, tout le monde est déjà pris, ce soir-là, moi y compris. T'auras intérêt à faire gaffe, ce sont des gens de la haute-société, hein. Alors ne ruine pas notre image.
- Oh, ne vous en faîtes pas, répondit la jeune femme avec un geste de la main.J'ai bien compris de quoi il en retourne, vous savez ? Tous les détails sont inscrits ici même. Alors je vous en prie, ne perdez pas plus de temps avec une subordonnée comme moi. Ça me chagrinerait de savoir que vous avez des heures supplémentaires par ma faute.

Elle croisa ses mains sous son menton et lui adressa de nouveau un grand sourire. L'homme grogna, tourna les talons et s'éloigna en répétant un "Fais gaffe !" autoritaire. Erika resta un moment immobile à fixer la porte tout juste claquée, perdue dans ses pensées. Que voulait-elle faire déjà ? Ah oui, aller boire un verre avant que les bars ne deviennent un dépotoir pour ivrognes.  



Le jour de la soirée arriva rapidement. Erika avait rendez-vous directement à la résidence où elle se déroulait. En réalité passer autant de temps au milieu de tous ses riches ne l'emballaient qu'à moitié. Elle n'avait jamais pu supporter le fait que des gens aient les moyens pour organiser ou participer à ce genre réception pour le bon plaisir, alors que d'autres crevaient de faim sous leur pied. A vrai dire, avant de sortir des souterrains, elle n'avait jamais imaginé cela possible. Même lorsque son père possédait encore son commerce, sa famille n'avait jamais cherché à vivre dans le luxe. Mais ce qui la surprenait encore plus, c'était l'objectif même de sa mission : escorter une jeune fille. Elle ne connaissait rien de la famille Kauffman, ni de son influence ou de sa réputation. Mais tout de même, une soirée mondaine n'avait rien de dangereux, non ? Enfin, la jeune femme était plutôt mal placée pour le savoir, puisque c'était la première fois qu'elle avait l'occasion d'assister à une réception de luxe. Néanmoins, elle était tout de même payée une petite somme pour ce service ; et elle ne comptait pas cracher dessus.

Erika était arrivée un peu en avance, pour ne pas faire mauvaise impression. Quoi qu'il arrive, elle ne devait pas oublier sa mission et tout ce que cela impliquait, même si elle devait jouer la comédie et mettre de côté son orgueil. La résidence devant laquelle elle attendait était démesurée. La soldate se força à se tenir immobile, bien droite, et à ne pas dévisager les invités qui commençaient à arriver. Enfin, un homme s'approcha d'elle. Aussitôt, la jeune femme le salua, sur le cœur. Il fit de même, mais par un hochement de tête. Il se présenta et l'invita à le suivre. Erika répondit de manière simple, sans en rajouter. L'homme l'a conduit vers sa famille, composée de son épouse et de sa fille. Cette dernière s'inclina respectueusement devant elle, geste qu'on ne lui avait jamais accordé auparavant. Ne laissant rien paraître, elle la salua elle aussi, comme elle l'avait fait avec son père.

- Bonjour, je suis Alexia Kauffman. Je compte sur vous pour ce soir.
- Enchantée de vous rencontrer, Miss Alexia. Je suis Erika Niebieski, Caporal au sein des Brigades Spéciales. Je me chargerai de veiller sur vous comme il se doit.

Eri rompit son salut, et attendit la suite. Sans doute se sépareraient-elles bientôt des parents, sans quoi elle ne serait pas ici ce soir. A vrai dire, elle avait hâte d'en savoir plus sur Alexia : aurait-elle à la suivre partout ou bien se contenter de garder un œil sur elle ? Pourraient-elles discuter normalement ? Elle ignorait également la relation qu'elle entretenait avec ses hôtes, si elle avait des connaissances ici. Ses parents, en tout cas, semblaient connaitre du monde. Bientôt, elles se retrouvèrent seule au milieu des invités. Erika adressa un sourire bienveillant à la jeune fille.

- Si vous avez besoin de quelques choses, n'hésitez pas à m'en faire part. Nous venons tout juste de nous rencontrer, mais vous pouvez me faire confiance.

_________________
Fool the whole world, just until I get better
I'm terrified I'll be faking forever
 

#993366
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1312-erika-niebieski-finish-o http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1322-registre-d-erika
Noblesse

Féminin Messages : 32
Date de naissance : 03/03/2002
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 15
MessageSujet: Re: Soirée escortée [Pv Erika]   Mer 30 Mar - 18:36

Enfin ! Enfin une soirée sans suivre mes parents comme un mouton ! Je comptais bien en profiter ! Oui certes, je n’étais pas seule mais c’était déjà bien ! Je ne supporterai pas voir mon « garde du corps » également me suivre comme je le ferai derrière mes parents, et encore plus lui parler avec de super bonnes manières, je suppose qu’elle ne sera pas à l’aise. Je ne fais pas ça pour être gentille ! Ah ça non ! Juste qu’à chaque fois que je parle en petite fille modèle, ma langue saigne, pourquoi s’exprimer avec tant de niaiserie quand on peut parler normalement, sans pression. Je ne supporte pas ça. C’est donc pourquoi, dès que je serai seule avec mon accompagnatrice, je lui expliquerai en détails ce qu’il faudra faire. D’ailleurs, mes parents nous saluèrent et partirent pour vaquer à leurs occupations. Je me tourne alors vers Erika. Elle est un peu plus grande que moi et à l’air très investie dans sa mission.

Si vous avez besoin de quelques choses, n'hésitez pas à m'en faire part. Nous venons tout juste de nous rencontrer, mais vous pouvez me faire confiance.

Confiance ? Je suppose que je dois la croire, si elle perd cette confiance ça se retourna contre elle et elle perdra du grade ou sera renvoyé, ce n’est pas mon problème plus que ça. Et puis j’ai pour habitude de faire confiance en gens, sans leur faire confiance. En gros j’ai confiance mais je sais toujours se qui va répercuter si on me ment. Je hoche la tête avec ambition et pose mes mains sur mes hanches. Depuis le temps que j’attends d’être libre, j’avais eu le temps de composer un programme pour l’occasion !

« Ok Erika. On a un programme précis. Evidemment mes parents ne sont pas eu courant donc soyons discrète. »

Je lui attrapai le poignet pour me mettre à l’opposé de mes parents, histoire de discuter plus calmement. Je posai mon regard sur l’horloge.

« Ok, pendant 10 minutes on va faire des trucs normal, manger au buffet, regarder les autres danser et tout le tralala ridicule d’une fête. Et après, on ira dehors ! Des questions ? »


De bas c’est moi qu’elle escorte, elle devait donc me suivre et suivre mon programme. Je lui fais un sourire satisfait. Heureusement que je suis de bonne humeur… J’aurai pu être encore plus désagréable. Pour finir, nous allâmes vers le buffet. Je lui précisai qu’elle pouvait évidemment se servir. En vrai, je n’en savais rien mais je ne supportais pas qu’on me regarde manger. Je pris une assiette et piocha dans de la viande et des haricots verts. Je pris une bonne dose, c’est gratuit donc on profite. Je marchai ensuite vers une table pour deux en faisant toujours attention d’être bien suivis par Erika. Je m’asseyais sur la chaise et posai mon assiette sur la table. Je ne cachai pas ma curiosité… Je rêvai de faire partit des brigades spéciales. Je mourrai d’envie de gagner ma liberté en y allant. Bien sur, mes parents seraient forcement contre, pour eux je dois devenir une grande femme de haut grade. Ils peuvent rêver ! Je pris ma fourchette et piqua dans un bout de viande.

« Dis moi Erika, tu fais quoi exactement dans la brigade ? Je veux dire, tu t’amuses, ça te plait ? Tu es libre ? »

La liberté était également importante ! ! Elle reflète mon bu dans la vie, être autonome et faire ce que je veux, si je veux, quand je veux. Je portai les morceaux de viande à ma bouche et le mangeai. Je pris quelque bouchée d’haricots en écoutant sa réponse.

« Ah et juste pour pas t’inquiéter, on s’éloignera pas dehors hein ? Je ne veux pas me faire embarquer avec des pervers. »

Cela lui rappellerai de trop mauvais souvenirs…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1436-tomber-le-masque-alexia-kauffman#top http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1437-alexia-s-links
Speciale

Féminin Messages : 75
Date de naissance : 20/04/1997
Date d'inscription : 15/08/2015
Age : 20
MessageSujet: Re: Soirée escortée [Pv Erika]   Dim 3 Avr - 17:18

Erika continue de sourire à la jeune fille, sans savoir quoi ajouter. Elle espérait qu'elle n'aurait pas à tenir des conversations ennuyeuses à propos de sujets inintéressants sur lesquelles elle ne saurait rien dire. Bon, Alexia n'avait pas l'air bien vieille, mais la soldate n'avait aucune idée de l'éducation que pouvait recevoir les enfants de familles nobles. Rien que toutes ses manières de politesse, autant dans les paroles que dans l'apparence, lui donnait envie de hurler. Espérons que la soirée ne se termine pas trop tard.

- Ok Erika. On a un programme précis. Evidemment mes parents ne sont pas eu courant donc soyons discrètes. Le jeune fille l'emmena plus loin, la mine sérieuse. Ok, pendant 10 minutes on va faire des trucs normaux, manger au buffet, regarder les autres danser et tout le tralala ridicule d’une fête. Et après, on ira dehors ! Des questions ?

Erika faillit tout bonnement éclater de rire. Fort heureusement, elle parvint à se contenir et se contenta d’approuver d'un hochement de tête, un sourire amusé aux lèvres. Elle ne semblait pas avoir le choix, de toute manières. Eh bien, elle qui s'imaginait s'ennuyer à mourir... La jeune fille avait du caractère et les idées bien en place ; la soirée n’allait peut-être pas être de tout repos. Mais si elle passait plus vite comme ça, cette soirée, tant mieux. La soldate observa sa protégée, si elle pouvait la nommer ainsi, se servir dans le buffet. Jamais elle n'avait vu autant de nourriture sur une même table. Un court instant, elle se demanda ce qu'il adviendrait de tous les restes... Puis, la jeune femme se ressaisie, attrapa une assiette et se servit à son tour, piocha au hasard dans des plats, ne sachant quoi choisir. Elle ignorait si elle avait le droit de manger avec les convives, mais elle n'avait reçu aucune consigne à ce sujet. Alexia l'avait juste invité à l'imiter. Elle ne comptait pas se laisser mourir de faim, mais ne voulait pas non plus trop attirer l'attention, si bien qu'elle se servit très modérément. Après tout, elle ne figurait pas sur la liste des invités ; depuis le début les gens ne faisaient que de la dévisager. Sans doute son uniforme de l'armée, même décoré de la licorne des Brigades Spéciales, faisait-il tâche au milieu des robes et des costumes trois pièces. Que personne ne s'en plaigne, elle avait tout de même acheté une chemise neuve pour l'occasion, et même ciré ses bottes.

Erika suivait toujours Alexia. Cette dernière venait de s'asseoir à une table, un peu à l'écart. La jeune femme la rejoignit et prit place en face d'elle.

- Dis moi Erika, tu fais quoi exactement dans la brigade ? Je veux dire, tu t’amuses, ça te plait ? Tu es libre ? L'intéressée n'eut pas le temps de répondre que le jeune fille ajouta : Ah et juste pour pas t’inquiéter, on s’éloignera pas dehors hein ? Je ne veux pas me faire embarquer avec des pervers.

Eri posa ses couverts et réfléchit un court instant. Alexia lui parlait avec franchise, alors autant laisser tomber les bonnes manières à outrance et faire de même.

- S'amuser ? Nous appartenons à l'armée, notre mission n'est pas un jeu. Certes, nous avons une réputation de tire-au-flan, la plupart de mon entourage donne raison à cette réputation, d'ailleurs. Même si les gradés délèguent leur boulot à leurs subordonnés pour pouvoir boire et jouer en toute tranquillité, notre travail, à la base, reste sérieux. Pour ma part, je sais très bien profiter de mes droits en tant que Caporale, mais je m'arrange toujours pour faire et rendre mon travail dans les temps. Alors, je peux te dire que j'aime bien ce que je fais, et que je me sens libre. Ce n'est pas rose tous les jours, mais ça me permet de vivre une vie qui me convient.

La gorge sèche, Erika se servit un verre d'eau. Une carafe était posée sur la table. Le jeune femme fixa un instant son interlocutrice, puis lui sourit de nouveau. On pouvait dire qu'elle n'avait pas fait court dans sa réponse. Son supérieur avait beau avoir insisté sur l'image qu'elle allait donner lors de cette réception, la soldate n'avait pas l'intention de mentir. Ni même d'enjoliver la vie au sein des Brigades Spéciales.

- Je me sens libre, mais je pense qu'on reste toujours esclave de quelque chose, matérielle ou immatérielle. Ah, et concernant notre sortie au grand air, je ne crois pas que ce soit à moi de craindre une quelconque rencontre inappropriée.

Le ton légèrement teinté d'ironie de sa dernière phrase était peut-être vexant, bien que ce ne soit pas son intention première. Erika adressa de nouveau un sourire amusé à Alexia, puis replongea dans son assiette. Elle termina rapidement, sans un mot. A vrai dire, elle voulait que ce repas se termine le plus vite possible. Elle s'était détendue depuis son arrivée, mais malgré tout, l'atmosphère qui régnait dans l'immense pièce ne lui plaisait toujours pas. C'était étouffant, malgré la grandeur des lieux. Cela dit, la soldate ne bougea pas, même après avoir fini son assiette. Elle hésita à poser des questions à propos de la vie que l'on pouvait avoir en naissant noble. Néanmoins, elle ne voulait pas incommoder la jeune fille plus que ça ; sa vie privée était un domaine qui ne la concernait pas. Elle garda donc le silence. Elle restait la garde du corps d'Alexia pour la soirée, c'était à elle de déterminer la suite du programme qu'elle avait apparemment élaboré avec soin.

_________________
Fool the whole world, just until I get better
I'm terrified I'll be faking forever
 

#993366
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1312-erika-niebieski-finish-o http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1322-registre-d-erika
Noblesse

Féminin Messages : 32
Date de naissance : 03/03/2002
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 15
MessageSujet: Re: Soirée escortée [Pv Erika]   Mer 27 Avr - 13:39

Coudes sur la table, tête dans les mains, j’écoutai le long récit sur les brigades spéciales. A ce qu’Erika disait, ce n’était pas de tout repos. Je m’en doutais un peu mais bon. Beaucoup de rumeurs circulaient comme quoi les brigades spéciales ne foutaient pas grand-chose dans la ville. Apparemment ce n’était pas complètement faux. C’est vrai que beaucoup de personne supérieure en profite toujours pour se servir des plus faibles. A la fin de son récit, je fini mon repas. En me ressuyant la bouche à l’aide d’une serviette, elle rajouta un détail.

Je me sens libre, mais je pense qu'on reste toujours esclave de quelque chose, matérielle ou immatérielle. Ah, et concernant notre sortie au grand air, je ne crois pas que ce soit à moi de craindre une quelconque rencontre inappropriée.

Je posai ma serviette sur la table et me cala au fond du siège en regardant vers mes jambes, l’air sérieux.

« Même en étant supérieur aux autres, on est toujours aux ordres de quelqu’un… »

Je soupirai un coup et me leva de ma chaise, invitant Erika à faire de même.

« C’est vrai que vous n’avez rien à craindre, après tout vous êtes la pour me protéger. Allon s’y !»

Je remis correctement la lanière de mon sac correctement. Et essayai de regarder autour de moi pour repérer mes parents. Ils discutaient avec un vieux couple. Je crois qu’ils étaient déjà venus un jour à la maison ….  Mais bon, je m’en fiche un peu. Mes parents étaient de dos donc la voie était libre. Je fis signe à Erika de me suivre le plus naturellement possible.

« Hé Alexia ! Ma très chère Alexia ! »


Je m’arrêtai d’un coup, me tournant vers la voix. Un jeune homme sans doute plus âgé que moi se dressait devant moi sourire blanc aux lèvres, cheveux plaqué en arrière et costume neuf. Il me connait ? Donc je devrai le connaitre ? J’ai la fâcheuse habitude d’oublier toutes les personnes que je rencontre en général, pensant que ça ne me sera pas utile dans la vie. Alors que j’essayai de me souvenir de son prénom il continua.

« Comment allez-vous depuis la dernière fête ? »

Son sourire constamment plaqué sur ses lèvres me répugnait, mais  « politesse » obligé, je fis comme lui.

« Ahah, très bien. Je suis désolé mais je suis déjà accompagné, je dois vous laisser. »

Je saluai un coup et me retournai tout en prenant Erika par le poignet pour accélérer le pas, tout ça en soupirant. Finalement, nous sortîmes du grand bâtiment. Il ne faisait pas totalement noir, les nuages étaient rosés. Je fis en sorte qu’on soit derrière le manoir proche d’un grand arbre. Arrivés je déposai mon sac par terre et fouilla dedans. Je sortis un Tee-shirt et un pantalon court (étant donné que ma robe violette était à laver). Je retirai ma robe en la laissant tomber par terre. Avant Qu’Erika soit gênée je me tournai dos à elle.

« C’est rien on est entre fille. J’en ai pour deux secondes et en plus je supporte plus cette robe, ça gratte. »

J’enfilai rapidement mon pantalon et mon Tshirt. Je fouillai une nouvelle fois dans ma sacoche et sortit deux élastiques que je mis dans mes cheveux en couettes. Je mis ma robe dans mon sac et remit sur mes épaules celui ci. Je fis un tour complet avec mes yeux pour observer les lieux. J’eu un sourire en coin et je me tournai vers Erika.

« Très bien. On va pouvoir commencer. » Je pointai mon doigt vers l’annexe du manoir. Sans doute un entrepôt ou quelque chose comme ça. « On va aller la bas. On va essayer d’entrer ! »

Sans laisser le choix à ma protectrice je me dirigeai vers le bâtiment cité plus tôt. Arrivé devant, je saisi la poignée et appuya dessus. Mais rien à y faire, la porte ne s’ouvrait pas.

« Erika ! Aides moi à ouvrir ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1436-tomber-le-masque-alexia-kauffman#top http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1437-alexia-s-links
Speciale

Féminin Messages : 75
Date de naissance : 20/04/1997
Date d'inscription : 15/08/2015
Age : 20
MessageSujet: Re: Soirée escortée [Pv Erika]   Mar 17 Mai - 15:16

Erika se leva à la suite de la jeune fille. Elle n'avait pas fait quelques pas qu'Alexia se fit accoster par un jeune homme. Vu de son apparence, il faisait lui-aussi parti d'une famille noble, et sans doute l'une de celle qui regardait les autres d'en haut avec un air méprisant. Certes, il ne fallait pas juger les gens sur leur apparence, mais dans une telle situation la soldate ne pouvait s'en empêcher. Elle n'aurait sans doute pas l'occasion de se retrouver dans une soirée de noble de si tôt. A moins que les Kauffman ne soit émerveillés par la qualité de son travail. Enfin pour l'instant, ça n'avait pas été très difficile, elle n'avait pas eu à faire grand chose.

Les deux jeunes gens échangèrent des banalités. Alexia semblait un peu gênée, le garçon devait la déranger. Rapidement, elle attrapa Erika par le bras et l’entraîna dehors. La jeune femme se crispa ; elle n'appréciait pas d'être traînée de la sorte, comme si elle n'était qu'un jouet. Malgré tout, elle ne dit rien. A l'extérieur, il commençait tout juste à faire sombre. Elles s'éloignèrent des bâtiments et du bruit de la réception. Une fois à l'abris des regards, sans un mot, Alexia entreprit, en toute simplicité, de retirer sa robe. Si elle était jusque-là restée de marbre, Erika ne put réprimé un "Eh ?" de surprise. Pourquoi donc une fille de noble se déshabillait-elle, au milieu du parc d'une riche résidence, juste sous ses yeux, sans la moindre gène ? Le jeune fille dut deviner son incrédulité, si bien qu'elle se retourna et lâcha :

- C’est rien, on est entre filles. J’en ai pour deux secondes et en plus je supporte plus cette robe, ça gratte.

Erika haussa les épaules. Ça l'avait surpris, mais n'allait pas en faire tout un flan. Ce n'était d'une gamine. Et puis après avoir passé plusieurs années de son enfance dans les Souterrains, elle était devenue difficilement impressionnable. Elle avait vu de nombreuses choses qui n'étaient habituellement pas donné de voir quand on est enfant.
Alexia revêtit un tee-shirt et un pantalon, tenue commune pour des adolescents de classes moyennes, et encore. En général, même les filles des bas-quartier portaient des jupes. Décidément, elle était tombée sur une jeune noble peu ordinaire. Elle n'avait l'air d'apprécier ni la soirée ni les riches vêtements qu'elle portait. Et elle ne tenait pas en place.
   
 
- Très bien. On va pouvoir commencer. On va aller là-bas. On va essayer d’entrer !  


Sans attendre de réponse, la jeune fille se précipita en direction d'un bâtiment situé un peu à l'écart d'un manoir. Erika la suivit d'un air nonchalant, les mains dans les poches. Lorsqu'elle arriva à la hauteur de sa protégée, elle sourit. Alexia essayait vainement d’actionner la poignée pour ouvrir la porte. Elle était bien décidée de visiter les lieux.

- Erika ! Aide-moi à ouvrir !
- C'est inutile, vous voyez bien que c'est verrouillé.

La soldate s'approcha de la porte et se pencha pour l'examiner. Elle était en bois, et la serrure semblait dater d'un moment déjà, bien qu'elle soit parfaitement fonctionnelle. L'avantage, c'est qu'elle s'ouvrait avec une clé, et non grâce à un loquet à l'intérieur. Ça facilitait les choses. Eri réfléchit quelque seconde supplémentaire avant de se redresser. Elle refourra ses mains dans les poches de son pantalon et se tourna vers Alexia.

- Bon, on a plusieurs options pour ouvrir cette porte. Oublions le fait qu'elle nécessite une clé ; la probabilité que l'on mette la main dessus frôle le zéro. La deuxième option est de fracturer le verrou à grands coups de pierre. Oublions aussi. Ce n'est pas très discret. J'imagine que vos parents ne sont absolument pas au courant de vos agissements et que si vous vous faites prendre, vous déshonorerez le nom de votre famille ou je ne sais quoi encore... La jeune femme marqua une courte pause. Dernière solution : crocheter la serrure. Ce n'est pas bien compliqué si on sait comment s'y prendre, alors je peux le faire si vous le souhaitez. Cependant, sachez que si quelqu'un nous voit, j'assurerai que vous m'y avez obligé.

Ce ne serait qu'un demi-mensonge. Alexia ne lui avait-elle pas demandé de l'aider à ouvrir cette porte ? Erika attrapa deux épingles à cheveux. Elle s'en servait généralement pour retenir les mèches rebelles qui lui barraient régulièrement les yeux lorsqu'elle travaillait. Pour d'autres occasions plus formelles, cela permettait de masquer le fait que se couper les cheveux sans talent donnait souvent lieu à des ratés.

La soldate tordit chacune des deux épingles. Sans attendre l'avis d'Alexia, elle introduit la première dans le bas de la serrure. Avec la seconde, elle traficota la partie supérieure quelques instants, jusqu'à entendre un déclic. A vrai dire, c'était la première fois qu'elle utilisait ce genre de technique. Mais elle avait vu son frère faire un bon paquet de fois. Les gestes n'étaient pas compliqués, elle les avait retenus sans problème, bien qu'elle n’aurait jamais cru devoir s'en servir un jour. La jeune femme retira les épingles et tenta de leur rendre leur forme originelle. En vain : elles étaient foutues. Eri lâcha un juron entre ses dents et poussa un soupire. Elle ignorait si c'était vraiment une bonne idée d'encourager Alexia dans ce qu'elle faisait. Pouvait-elle partir du principe que tant qu'il n'y avait pas de danger, elle pouvait la laisser faire ? Erika hésita quelques instants. A vrai dire, elle n'avait une envie de rester dans une salle bondée de gens riches à écouter des discussions profondément ennuyeuses. D'un coup de pied elle ouvrit la porte.

- Je vous suis.  

_________________
Fool the whole world, just until I get better
I'm terrified I'll be faking forever
 

#993366
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1312-erika-niebieski-finish-o http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1322-registre-d-erika
Noblesse

Féminin Messages : 32
Date de naissance : 03/03/2002
Date d'inscription : 11/11/2015
Age : 15
MessageSujet: Re: Soirée escortée [Pv Erika]   Ven 29 Juil - 10:24

DESOLE POUR LE TEMPS DE REPONSE.

Dernière solution : crocheter la serrure. Ce n'est pas bien compliqué si on sait comment s'y prendre, alors je peux le faire si vous le souhaitez. Cependant, sachez que si quelqu'un nous voit, j'assurerai que vous m'y avez obligé.

J’écoutais Erika attentivement, déterminé à rentrer dans cette étrange bâtisse. J’hochai la tête avec un sourire. Et sans plus attendre Erika se lança au crochetage de serrure. J’observai bien comment elle faisait, c’était toujours utile !  Cela avait duré quelques instant et Erika poussa finalement la porte d’un gros coup de pied.

« Tu es impressionnante ! »

Et je ne disais pas ça à n’importe qui…. Elle me fit finalement signe de rentrer la première. Je fis donc mon entrée dans le bâtiment. En regardant autour de moi je remarquais qu’il y avait que des meubles, entassés les un sur les autres. Des meubles en parfait état, et qui valait une fortune. Je m’approchai d’un canapé et m’asseyais dessus pour le tester. Je tournai a tête vers Erika.

« Je ne comprends pas…. Tout semble en parfait état… Ils vont en faire quoi ? Les laisser là à périr ? Voila pourquoi je détestai mon rang de noble. Ces gens là ont tout ce qu’il leur faut ! Du coup dès qu’ils trouvent quelque chose mieux, ils jettent ! Au lieu de donner à des gens qui sont dans le besoin ! C’est quoi cette solidarité de merde ?! »

Je soupirai. Et j’escaladai le fauteuil pour voir les autres meubles derrière. Je découvris une grande malle fermer avec un cadenas si vieux qu’un coup de pied suffirait à le réduire en poussière. Sourire aux lèvres je m’approchai du coffre et frappa le cadenas. Celui-ci tomba. J’ouvris, cœur battant, la malle et écarquilla les yeux.

« Erika ! Erika ! Viens voir tu vas pas y croire c’est génial ! »


En effet, dans cette malle se trouvait une veste du bataillon d’exploration, ainsi qu’une cape verte et un équipement tridimensionnelle (pas trop en bon état). Cela voulait dire que notre hôte avait travaillé dans l'armé ? Joli anecdote~ Sans y réfléchir je pris la veste et l’enfila puis fit de même avec l’équipement tridimensionnelle. Je souriais à m’en décrocher la mâchoire : j’ai toujours espérer entrer dans un des 3 bataillons proposé ! Je sautai sur le canapé en faisant semblant de prendre mon envol grâce à l’équipement. Je ne faisais plus attention à mon entourage et continuai mon parcours en montant sur une table de nuit. Après être monté dessus trop violemment, celle si se brisa et je tombai fesse à terre. Le cassement et mon atterrissage produisirent un coup de vent qui fit tomber d’autre meubles encore moins solide les un que les autres.  Un bruit assez fort pour alerter les propriétaire…

« Hé merdeeee »

Je retirai l’équipement tridimensionnel et la cape pour les ranger en vitesse et oubliai que je portai le gilet également.  

« Vite allons nous en ! »

Je pris Erika par le bras sans me souciait si ça la derangeait ou pas et fila de la grande cabane. Je remis le cadenas sur la porte et nous nous cachâmes pour ne pas se faire découvrir. J’ouvris mon sac pour remettre ma robe, cette chute avait était ma limite pour rentrer faire la petite fille sage.

« Oh… J’ai oublié de rendre le gilet… Bah ! Pas grave je suppose que ce vieux grincheux ne la remettra plus ! »

Je retirai la veste et la fourra dans mon sac tout en sortant ma robe. Comme tout à l’heure, je me changeais sans aucune pudeur devant Erika.

« Bon retournons dans le manoir ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1436-tomber-le-masque-alexia-kauffman#top http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1437-alexia-s-links

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Soirée escortée [Pv Erika]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Soirée escortée [Pv Erika]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Début de soirée en milieu hostile ...
» Une soirée à l'auberge (libre)
» Fin de Soirée improvisée Sophie /Virginie
» 2eme soirée "So glam" [ ouvert a tous ]
» [SUJET TERMINE] 4 but 2 - La soirée de l'improbable |Chase/Apollo/May/Ange|

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shingeki No Kyojin RPG :: Résidences-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit