Partagez | 
 

 Ce soir les ordres c'est.. les ordres [ Kester & Joshka ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Apprentis

Masculin Messages : 56
Date de naissance : 14/04/1993
Date d'inscription : 06/04/2016
Age : 24
MessageSujet: Ce soir les ordres c'est.. les ordres [ Kester & Joshka ]   Sam 21 Mai - 22:56

Une journée comme les autres sur le monde des deux murs. Ou peut être une journée un peu plus dure, car les temps n'étaient pas si durs depuis un moment. Les journées se ressemblaient pour une jeune apprentie comme Nadeko, au point qu'on en oublie les rapports avec ses pairs et son entourage. Tridimentionnel, cheval, marche, échauffements… Il y avait un bon moment que la petite adolescente n'avait pas trop réfléchie, la fatigue aidant. Et sous la bâche du chariot cahotant en route vers Sinai, planquée entre deux caisses à attendre, elle n'avait rien d'autre à faire que réfléchir. Réfléchir par exemple, à la nouvelle tâche ingrate qu'on lui avait confié ? Ou plutôt que confié, infligé serait un mot plus juste.

Jusque là être celle qu'on envoi de service remplir la cruche d'eau du réfectoire était acceptable, il suffisait de ne rien répliquer Ou qu'on cache la nourriture volée sous son lit une fois ou deux dans l'année, cela restait à la limite tolérable. Oublier était le mieux en règle général, mais sur ce coup… il serait difficile d'oublier, c'était la moindre des choses, la « mission » qu'on lui avait confié ! « Hey Nadeko », et puis hey Nadeko, c'était un apprentie qui devait faire une mission assez spéciale et un peu risquée, et c'était forcément à elle que tous s'étaient adressés. La peur au ventre, c'était ce que découvrait la jeune fille en ce moment. La mission, lui avait dit le groupe insistant, consistait à s'introduire dans Sina sans se faire repérer et d'y rester plusieurs heures avant de revenir aussi discrètement… Canular ou réalité ? Oseraient-ils être si sadiques envers elle ? Pas le temps de demander à un officier, elle avait tenté de refuser timidement à plusieurs reprises, mais ils étaient si insistants, nombreux, et à la harceler tandis qu'elle se déplaçait en espérant s'éloigner… Elle avait fini par céder sur une pulsion. Pour maintenant regretter, complètement égarée… Il n'y avait plus qu'à arriver à ne pas se faire repérer.

Entrer dans un chariot marchant ce n'était pas très dur, pour une fille habituellement légère et discrète et aspirante soldate. Mais maintenant le cocher allait franchir les portes épaisses de Sina, tandis que Nadeko évaluait sa place entre deux sacs de céréales. La petite apprentie sentait la transpiration tremper la chemise de son uniforme, son coeur battre à tout rompre, le sang s'éloigner de sa peau pour se réfugier dans les organes. Il fallait rester calme, se mordre les lèvres pour résister à la tentation de crier… comme quand un garde commença à jeter un coup d'oeil à l'intérieur et tapoter les sacs avec la hampe de sa lance… Là Nadeko Zarmatti cru devenir folle et s'endormir à jamais. Mais comme par miracle, le chariot pu poursuivre sa route. Maintenant il n'y avait plus une minute à perdre, chacune était une oppression de plus… La petite métisse jeta un regard en dehors de la bâche, attendant de ne voir aucun garde ni passant.

C'était déjà le coucher de soleil. Le ciel rougeoyait, les gens rentraient du travail pour retrouver le dîner préparé en leur absence par leur femme, leur sœur ou leurs enfants… Et on racontait les membres de la garnison alcooliques et fainéants. Il ne fallait pas attendre que la muraille s'éloigne. N'y tenant plus, Nadeko réajuste sa veste, mit les jambes et dehors et sauta de l'arrière du chariot. Elle se retrouva sur les deux genoux, le front couvert de sueur et… soulagée, ah quel soulagement ! Alleluia, il ne restait plus qu'à se retourner pour découvrir la petite bourgade qui l'attendait. Ce qu'elle fit, pour voir… deux brigadiers face à elle ! Deux membres des spéciales, l'insigne sur leur uniforme ne faisait pas de doute. Ce devait être le début de la fin.



****************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1541-quelle-phrase-saurait-me-representer-le-mieux#10300 http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1552-je-ne-serais-pas-tres-utile
Speciale

Féminin Messages : 44
Date de naissance : 23/09/1997
Date d'inscription : 01/05/2016
Age : 20
MessageSujet: Re: Ce soir les ordres c'est.. les ordres [ Kester & Joshka ]   Dim 29 Mai - 19:41

Tu observais tes hommes d’un œil sévère. Devant toi, ils ne voulaient pas broncher, puisqu’ils savaient pertinemment ce que tu allais faire si le travail n’était pas bien fait. Un grand coup de pied au derrière pour les réveiller, et c’est bien tout ce qu’ils méritaient. Tu savais que derrière ton dos, ça jasait mais tant que ce n’était pas sous ton nez ça allait. Tu n’avais que faire de ce genre de choses, et tu étais bien plus mature que ces réflexions à deux balles. Tu étais peut-être jeune, mais tu étais déjà au poste de commandant, ce qui n’était pas rien, et tes aptitudes n’étaient plus à prouver désormais.

Ce soir, tu serais en mission avec un autre soldat pour une patrouille plutôt banale. C’était toujours par deux ou trois, et là tu t’étais décidé d’y aller avec une autre personne. C’était toi qui l’avais choisi, parce que tu connaissais son profil. Ce n’était pas un fainéant et lui se bougeait, ce qui te plaisait énormément. Oh, il n’y avait pas que ça pour te plaire, mais aussi le tempérament, mais déjà à tes yeux quelqu’un qui est actif gagnera forcément des points. Surtout ceux qui font les choses sans qu’on leur demande, c’était le mieux.

Tu te demandais cependant comment était ce soldat. Tu savais que c’était Joshka Everhart, tu l’avais déjà observé mais jamais vraiment parlé. Tu le connaissais parce que tu connaissais évidemment les soldats qui ne se reposaient pas sur leurs lauriers. C’était le minimum syndical. Tu ne souhaitais pas non plus faire ami-ami avec cette personne, ce n’était pas ton genre et puis tu n’étais pas assez sociable comme ça. Se faire des amis, c’était le risque de se faire trahir ensuite, avec un coup en fourbe. Tu n’allais pas risquer de te faire avoir par le premier venu qui te ferait les yeux doux, ce n’était pas ta marque de fabrique. Cependant, tu avouais être curieux.

Ce n’était pas parce que tu refusais de sociabiliser en quelques sortes que forcément tu ne t’intéressais pas aux autres, bien au contraire. Tu cherchais à connaître certains, à savoir leur motivation, à discuter avec eux, sans jamais franchir la barrière du « devenir ami ». Sauf que les discussions avec toi… Cela se terminait assez mal pour les autres en règle générale, et c’était bien pour les critiquer ainsi que leur dire qu’ils ne foutaient jamais rien et qu’ils finiraient par crever la gueule ouverte dans un caniveau s’ils ne se bougeaient pas le derrière. Toujours aussi agréable avec les autres, tu devais l’avouer, mais tu t’en foutais.

Tout ce qui t’intéressais, c’était de repeupler la Brigade Spéciale avec des gens qui en valaient la peine, pas ces merdes, ces loques qui ne faisaient jamais rien d’autre que glander sous prétexte que la Brigade se trouvait loin des titans. Ce n’était pas votre boulot de vous occuper de ça, la Brigade, la Garnison et le Bataillon n’avaient gardé les cochons ensemble que lors de ces années d’entraînement. Par moment, tu te demandais comment ces types avaient réussi à intégrer les Licornes. Toi aussi tu étais comme eux à un moment, mais cette période était résolue, et tu ne voulais plus en entendre parler. Plus jamais ce genre de choses ne se reproduiraient pas tant que tu serais commandant.

A force de surveiller les autres, tu avais gâché une journée à rien faire. Ugh, pris à ton propre piège, cela dit c’était de ton devoir que d’observer que le travail soit bien fait, et s’il y avait quelque chose que tu détestais, c’était le travail bâclé. Tu ne le supportais pas, et ça t’énervait. Ça énervait aussi les autres, mais eux se prenaient ton pied dans la figure s’ils osaient redire quelque chose.

En fait, tu attendais le soldat qui devrait venir avec toi pour cette mission à l’extérieur de Stoless. Un endroit plutôt tranquille mais où ils avaient reçu des plaintes. Voilà pourquoi tu t’y rendais, et que tu avais un partenaire qui valait le coup avec toi. Tu voulais vérifier si ces plaintes étaient fondées ou non. Tu regardais autour de toi, guettant l’arrivée de Joshka, qui ne tarda pas d’ailleurs. Tu l’avais déjà vu, donc tu l’avais reconnu.


« T’es prêt Joshka ? On y passera sûrement la nuit. »

Normalement il devrait le savoir, et sans tarder, tu l’embarquas dans la calèche qui vous attendait pour vous rendre à destination. Tu ne te montras pas très bavard durant le voyage, juste lui expliquer le pourquoi du comment.

« Bon, le but est de vérifier s’il y a des gens suspects dans les environs. Si c’est le cas on les arrête, sinon on continue. »

Le reste du trajet, tu restas silencieux, pensif, réfléchissant à ce que vous pourriez trouver sur les lieux une fois arrivés à destination. Il pouvait y avoir tellement de choses pour laquelle les habitants faisaient appel à la Brigade, surtout après l’attaque qui avait visé les nobles. Peut-être un rebelle qui sévissait encore dans le coin ? Tu n’en savais rien, mais tu comptais bien le découvrir. En arrivant enfin, votre transport s’en alla puisqu’il devait avoir d’autres chats à fouetter, tandis que tu commenças à te diriger dans une direction. Il fallait bien commencer quelque part.

Ce dont tu ne t’attendais absolument pas, c’est de voir une gamine à peine quelques pas plus loin. Une gamine qui portait l’uniforme des brigades d’entraînement. Tu haussas un sourcil en la regardant, froidement. Si c’était une blague, elle était loin d’être amusante.


« Qu’est-ce que tu fais là gamine ? »

_________________

Merci à Jojo pour l'avatar ♥️

Je vous secoue en SeaGreen ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1546-sans-titre-ca-va-plus-vite http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1548-tragic-miserable
 

Ce soir les ordres c'est.. les ordres [ Kester & Joshka ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A vos ordres mon général !
» Articles AAP 1456
» Hier soir sur ARTE... un téléfilm anglais super intelligent
» La patagonie sur Thalassa ce vendredi soir 26 nov
» Un soir de pleine lune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shingeki No Kyojin RPG :: Autres endroits-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit