Partagez | 
 

 Séjour en foret PV: Rashieka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Garnison

Masculin Messages : 154
Date de naissance : 04/04/1998
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 20
Localisation : wouaf
MessageSujet: Séjour en foret PV: Rashieka   Lun 28 Nov - 4:44

Toute personne en ce monde, aussi forte et déterminée qu'elle était, avait besoin, d'un jour ou l'autre, de repos. Il n'y avait d'exception pour personne. Même le plus grand des soldats jusqu'au plus humble des ouvriers, que ce soit un forgeron, un médecin, un artisan ou un simple ouvrier, avait parfois besoin d'évacuer de son esprit ce qui était de trop et pour cela, les gens prenaient des jours de congé. Ils allaient voir leurs proches et passaient du temps avec eux ou bien allait faire un voyage quelque part dans les Murs pour voir une des merveilles qu'elle pouvait abriter des Titans et d'autres choses moins agréables. Comme des ours ou même des pigeons. Les pigeons, c'est le mal. Surtout quand ces enfoirés chiaient sur le monde en bas ou qu'ils volent votre bout de pain.

Mais en ce jour, heureusement, pigeon, il n'y aura pas là ou une certaine personne était en train d'errer.

Quelque part dans une forêt, a l'intérieur du Mur, un jeune homme parcourait un terrain boisé dans le but d'attraper son déjeuner, un arc a la main. Les feuilles crissaient sous ses pas, un vent froid s'était levé, mais heureusement, dans une direction qui faisait qu'aucun animal devant lui ne sentirait son odeur. Il fallait donc simplement se faire silence et de se montrer patient. Contrairement a ce que l'on pensait, malgré sa journée de congé, Il n'avait aucunement abandonné son uniforme de la Garnison. Il s'était simplement contenté d'enlever les lanières de cuir pour l'équipement tridimensionnelles. Même si le brun y était habitué, il appréciait de temps en temps de s'en séparer, simplement pour se sentir libre de ses mouvements.

Il encocha une flèche lentement, prêt a bander son arc au bon moment. Le soleil s'était levé il y a environ une bonne heure, donnant au ciel une teinte bleue sombre, ce qui n'améliorait pas sa visibilité dans cette épaisse forêt. Un bruissement attira son attention devant lui. Il s'accroupit, banda lentement son arc et attendit patiemment. Un chasseur serait tendu, mais il ne l'était pas. Un air impassible au visage, il attendait toujours. Puis, des buissons, sortit un lièvre d'assez grosse taille. Le rongeur avait du bien manger dernièrement. De quoi tenir pour la journée. Il visa... Et décocha.

La flèche alla se ficher dans le cœur de l'animal qui tomba au sol, convulsa pour quelques secondes avant de rendre l'âme. Il se releva et s'approcha du mammifère a grand pas, arracha sa flèche et la remit dans son carquois. Bien dodu pour un animal, pensait le brun avant de hausser les épaules et de le prendre par les pattes. Il mangerait bien, au moins.

Sur ce, Kristopher entreprit de retourner à son campement, ce qui lui prit une dizaine de minutes. Mais un imprévu se passa. Une fois son camp en vue, il se cacha derrière un buisson. Malgré la basse luminosité ambiante, il voyait une silhouette proche de son camp qui semblait fouiller ses affaires. Laissant le lièvre derrière lui et son arc, il sortit un couteau de sa poche et silencieusement, il s'approcha de son camp, se faufilant derrière la silhouette.

Puis, une fois qu'il fut proche, il mit une main sur la bouche de celle-ci et mit son couteau sous la gorge.

''Bouge et je te tue. Essaie de crier, et je te tue.''

Pendant une dizaine de secondes, il resta de même... Puis il vit la crinière rousse familière. Il la relâcha et recula, remettant son couteau en place.

''Ah. C'est encore toi.'' Dit-il simplement en apercevant des yeux verts familier. ''Tu as encore perdu votre cheval ?''

Sur ces mots, il se retourna et entreprit de récupérer son lapin et son arc avant de revenir au camp. Il alluma un feu. La matinée était plutôt froide. Puis il entreprit de dépecer la bête avec dextérité.

''Que faite-vous ici ?''

Son camp était plutôt simple, comportant un simple tas de bois entouré de pierre pour le feu, son sac de couchage, sa besace contenant des éléments pour survivre en foret un temps en cas de problème, a savoir une petite trousse de soin, des allumettes ainsi que deux livres épais qu'il avait amené avec lui pour se distraire et faire passer le temps.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1145-kristopher-moreau http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1155-kristopher-moreau-un-predateur-difficile-a-apprivoiser
Commercant

Féminin Messages : 156
Date de naissance : 15/02/1996
Date d'inscription : 25/09/2015
Age : 22
Localisation : Weshland.
MessageSujet: Re: Séjour en foret PV: Rashieka   Dim 8 Jan - 17:27

En ce jour, la lady n’avait pris aucun cours, ni n’avait aucune course. En ce jour, elle était libre de vagabonder à sa petite vie privée, loin du bruit de la ville, de la tension du travail, des imprévus, des contrats, des clients capricieux, du train-train du quotidien. En ce jour, elle pouvait aller où bon lui semblait. Libre de tout. Rashieka aimait sa vie mais parfois, comme tout le monde, il lui fallait un interlude pour se ressourcer et pouvoir replonger à nouveau et pleine d’énergie et d’envie dans son existence.
Seule avec elle-même. Seule avec sa monture. Seule avec la nature.

Le soleil pas encore levé, la rousse s’était hissée sur son alezan, dont elle avait seulement harnaché la tête, et avait mis le cap sur les forêts à l’intérieur du mur Rose. Il lui avait fallu une petite heure pour atteindre son objectif, alors qu’au-dessus de sa tête le ciel se parait de couleurs flamboyantes. La rosée du matin chatouillait son nez et les milles odeurs des sous-bois réchauffaient son cœur. Elle prit une grande bouffée d’un air frais et revigorant, ses pupilles d’émeraude parcourant les troncs à perte de vue. Elle pouvait distinguer quelques chants d’oiseaux. Il faisait bon. Il faisait bon vivre en cet instant.
Oubliés les tracas du boulot. Oubliés les rebelles. Oubliés l’armée et les titans. Oublié qu’on vivait entre quatre murs, enfermés comme des bêtes.

La lady mit pied à terre, se laissant glisser contre la robe chaude et lisse de son étalon. Karnival faisait pivoter ses oreilles dans tous les sens, son regard porté tout autour de lui, très attentif à son environnement et visiblement content d’être de sortie. Rashieka aussi l’était.
Après une caresse sur les flancs de l’animal, elle l’abandonna alors qu’il se mettait à brouter gentiment sous le couvert des arbres. Elle se laissa mener par une piste de champignons sauvages, appréciant la seule compagnie de la forêt qui s’éveillait. Il faisait encore sombre malgré tout et alors que ses pas l’emmenait sous le feuillage humide, la lady remarqua qu’elle passait à côté d’un petit campement.
Loin d’elle l’idée de fouiller et fouiner, elle se contenta de ramasser trois champignons au pied d’un tronc et décida de s’éloigner respectueusement.

Elle n’en eut pas le temps. Le contact de l’acier froid sur la peau fine de sa gorge fut la première chose qu’elle ressentit. D’instinct, première réaction, elle lâcha sa cueillette au sol et referma ses mains sur le bras de son agresseur avant que celui-ci ne raffermisse sa prise. Quelques mots seulement furent échangés, cordialement. Elle reconnut cette voix et la tension qu’elle ressentait jusqu’alors s’envola aussi rapidement qu’elle était venue.

« J’apprécie de vous revoir, Kristopher. »

L’homme la relâcha lorsqu’il la reconnut. Se tournant pour lui faire face, Rashieka haussa un sourcil et frotta sa gorge à l’endroit même où il avait posé la lame, écoutant distraitement sa question et son accueil peu chaleureux, l’observant s’éloigner pour raviver son feu de camp et commencer à dépecer sa prise du jour. Mais à quoi pouvait-elle s’attendre d’autre de la part du Loup ?

« Je n’ai pas perdu de cheval depuis Flambeau et ça n’arrivera plus jamais. »

Glissant ses pupilles vertes et fières sur les quelques affaires du soldat, Rashieka se redressa quelque peu en prenant une petite inspiration, évacuant la pression de la rencontre.

« Je profite de la forêt, tout comme vous. A ce que je sache, elle n’appartient à personne. »

La distance du Loup l’étonnait un tant soit peu. Après ce qu’ils avaient vécu, il était surprenant qu’il ne veuille même pas la tutoyer. Ce qu’il avait fait à leur dernière entrevue.

_________________
❝ love is like war ❞
« soit comme un loup blessé qui se tait pour mourir, et qui mord le couteau de sa gueule qui saigne. »


rashieka s'exprime en #ff4c73
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1352-bamby-une-bombe-a-la-place-du-coeur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1358-rashieka-linkstopics http://falonasynae.forumactif.com/
Garnison

Masculin Messages : 154
Date de naissance : 04/04/1998
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 20
Localisation : wouaf
MessageSujet: Re: Séjour en foret PV: Rashieka   Dim 8 Jan - 21:31

Toute la tranquillité des environs ainsi que son charme avaient disparu rien qu'a la vision de Rashieka dans sa zone qui, finalement, n'avait fait que cueillir des champignons. Il avait été sur ses gardes en pensant que c'était une voleuse. Les vols de provisions sont fréquents et communs depuis que le Mur Maria avait été détruit, encore plus quand les rebelles sont arrivés et causés tout ce fatras de chaos et de désolation. Des villages détruits, des villes brûlés, des gens tués et encore des pires. Tout ces événements avaient épuisé le brun mentalement comme physiquement. Surtout cette affaire sordide avec Mikasa Ackerman... Une affaire bien trop sordide qu'il aurait préféré oublier par moments. Mais il préférerait se rappeler toujours de ce genre de choses. Parce qu'il en verra d'autres trucs du genre. D'autres événements semblables. Ce genre d'expérience pourrait l'aider, une prochaine fois. Tout était utile dans la vie, et même dans le malheur, aussi stupide que cela puisse paraître, on en tire des leçons.

Malgré cela, il ne tirera jamais des leçons concernant sa propre sécurité. Il aurait du évidemment s'installer un peu plus loin dans la forêt que proche, d'une route. C'était stupide de sa part. En temps normaux, sa présence ne lui aurait fait ni chaud ni froid, mais sa soif de tranquillité était bien trop grande pour l'ignorer. Il lui fallait se reposer, ne serait-ce que pour quelques jours. Son esprit était en partie occupée par le dépeçage du lapin gras qu'il venait d'attraper et écoutait à moitié Rashieka. Il en aurait presque eut un sourire. Elle appréciait de le revoir... Était-ce du sarcasme ou une simple vérité ? En tout cas, il avait plutôt opté pour une autre option, la politesse des nobles. Elle semblait éduquée, bien éduquée même. Il en avait donc déduit qu'elle venait de la Haute et que la politesse était de mise, dans ce cercle de gens puissant.

Mais pas assez puissant cependant pour protéger un simple cheval d'une bande de voleurs amateur.

''Ne jamais dire jamais, Rashieka. Je me suis toujours promis de ne pas me mêler des affaires des autres et me voilà pourtant ici.''

Il faisait évidemment référence à sa propre enquête avec l'Ackerman auquel il avait été forcé de continuer, mais évidemment, quand cela s'est conclu d'une manière bien trop étrange, il avait décidé d'enquêter encore plus en avant, ce que Rashieka ne pouvait savoir, a moins qu'elle ne soit omniscient et omnipotent. Lestement, il prit une branche qui traînait par là, attacha le lapin sans peau autour et le plaça au-dessus du feu à l'aide d'autres bâtons qui le maintenait en place.

''Évidemment qu'elle ne vous appartient pas. Autrement, si la forêt appartenait à l'Homme, elle aurait cessée d'exister depuis longtemps a force d'être exploité.''

Il remarqua cependant quelque chose d'étrange et d'anodin. Il la vouvoyait. Il retint un soupir. Encore des réflexes de soldat, a vouvoyer les gens lors de ses heures de travail. Il jeta un regard en coin à la rousse.

''Que fais-tu ici ? Tu profites de la forêt et de sa tranquillité ?''

Le feu gagnait lentement en force et bientôt, une chaleur embauma l'air environnant. La capuche du soldat été rabattue, cachant son visage, deux pupilles grises qui brillaient encore dans la noirceur environnante qui commençait doucement a décliner. Qu'elle s'installe ou qu'elle se mette à l'aise prés du feu, peu lui importait. S'il devait être en sa compagnie, autant se montrer un tant soi peu galant. Étrange, pour la part de quelqu'un d'aussi renfermé que lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1145-kristopher-moreau http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t1155-kristopher-moreau-un-predateur-difficile-a-apprivoiser

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Séjour en foret PV: Rashieka   

Revenir en haut Aller en bas
 

Séjour en foret PV: Rashieka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR
» Infos françaises du jour (prédictions) :
» mise a jour de la beta test
» Discours du premier ministre Alexis(jour des aïeux)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shingeki No Kyojin RPG :: Autres endroits-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit