Partagez | 
 

 Une sale découverte (PV Ayumi H.Blackweathers)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Commercant

Féminin Messages : 40
Date de naissance : 17/11/1993
Date d'inscription : 02/12/2013
Age : 24
MessageSujet: Une sale découverte (PV Ayumi H.Blackweathers)   Lun 13 Jan - 18:50

Elle parcourait en cette belle soirée les rues de la capitale se rendant à la demeure d'un de ses clients, avec qui elle avait rendez-vous ce soir-là. Ce dernier faisait partie de ces gens importants, nobles, particulièrement hautains envers autrui, ce croyant supérieur aux autres, se prenant peut-être pour Dieu ? Quoique qu'il en soit c'était aussi le genre de personne profitant des plus faibles, des plus pauvres.
Elle se rappela alors d'un jour ou celui-ci c'était vanté auprès d'elle, alors qu'ils étaient dans le lit du dit homme et qu'elle lui caressait la joue :

« Quand même, c'est d'une facilité incroyable de pouvoir profiter de ses pigeons, de ses personnes qui forment le peuple ! Tu veux savoir comment je m'y prends ? C'est bien simple : ayant comme qualité d'être le gérant des impôts, et oui ma jolie. Je peux augmenter les impôts et trafiquer les comptes afin de m'en mettre pleins les poches sans que personne ne s'en aperçoit, c'est de là d'où vient ma fortune. Et puisque personne ne pense à vérifier derrière moi, je ne risque pas de me faire prendre ! »

A l'annonce de ce stratagème afin de subtilisé l'argent gagner durement par certains, elle avait ressenti un profond dégoût pour cet individu. Mais il ne devait pas être inquiété en effet : il ne tarderait pas à tomber de son perchoir, quand elle l'aurait dénoncé juste après avoir recueilli un peu plus d'informations, afin d'appuyer ses dires.

C'est donc confiante, voulant jouait sur son sex-appeal, sur sa future prestation qu'elle avança d'un pas assuré. Une fois arrivée à la porte de la demeure de ce « grand » monsieur, elle entra, sans l'espoir de recevoir quelques courbettes d'un domestique savant déjà qu'il n'y en aurait pas.

En effet les domestiques, tous les habitants, toutes personnes gravitant habituellement autour de cette bâtisse étaient absentes lors des parties de jambes en l'air du propriétaire des lieux.

Elle traversa le hall dans un silence de mort, en profitant pour enlever sa cape, déboutonné le haut de sa robe ; un morceau de chair s'exposant à l’œil de n'importe qui, de n'importe quoi. Même un fantôme, si tenté qu'il existe pourrait voir un décolleté plongeant pouvant être jugé outrageant à toutes personnes possédant ou ayant parfaitement assimilé les bonnes mœurs de ce monde.
Des cris sortant des tréfonds de l'enfer se faisaient toutefois entendre. Lorsqu'ils parvinrent jusqu'aux oreilles d'Alexiel, elle se précipita aussitôt jusqu'à la chambre de son client de crainte qu'il lui soit arrivé quelque chose, même si elle ne l'appréciait pas.

Elle assista alors une scène d'épouvante, cet homme à la forte carrure était allongé là, sur son lit, la gorge tranchée. Les draps autrefois immaculés étaient tâchés désormais d'un liquide rouge, et l'assassin était vêtu d'une cape noire et d'un masque de corbeau, cachant ses yeux ainsi que la moitié de son visage. Il se tenait au-dessus du cadavre, une dague dans unes de ses mains.

Ce spectacle fit remonter en elle le souvenir du meurtre de ses parents, des flash-back passés à toute allure dans son esprit. Elle bascula en arrière et recula jusqu'à se cognait le dos sur un mur, déversant des litres de larmes. Elle demanda alors au tueur, terrifiait plus que jamais :

« Mais qu'avez-vous fait .. ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t528-alexiel-rosenfeld-finie http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t562-alexiel-rosenfeld
Exploration

Féminin Messages : 529
Date de naissance : 19/07/1992
Date d'inscription : 16/09/2013
Age : 26
MessageSujet: Re: Une sale découverte (PV Ayumi H.Blackweathers)   Mar 21 Jan - 16:38

Le soleil se couchait doucement sur la demeure de la jeune soldate. Aujourd’hui, tout avait été calme ce qui permis à notre espionne de s’entrainer encore et toujours à son habilité sans pour autant user de son traditionnel. Oui, pour Ayumi c’était important de pratiquer et ne pas compter simplement sur cet objet là que pour butter du titan. Avoir la possibilité de se battre de son propre corps et avec une dague voir une épée quand elle aura assez de sous pour s’en payer une, c’était quelque chose d’important surtout quand on connaissait le petit secret de l’albinos. N’ayant pas eu de mission et son grand-frère oui, la demoiselle se retrouvait seule avec des papiers qu’elle lisait doucement. Des notes que la petite avait volées par ici et par là pour pêcher des informations des nobles habitants dans le dernier mur. Deux familles avaient attiré son regard, mais pour commencer maintenant un homme qui semblait seul et surtout un profiteur de première. Serrant le papier d’une main, la soldate posa ses yeux sur le tissu caché dans un coin de son armoire. Se dirigeant vers celui-ci, sa pensée se dirigea vers le premier meurtre qu’elle allait commettre. Heureusement que Corvus ne connaissait pas ce stratagème car même Ayumi ne saurait pas comment son frère le prendrait… Mais la petite possédait une haine encore plus grande que les titans en vers ces personnes… De lui avoir pris deux membres de sa famille et d’en faire partie à cause de son ignoble paternel.
Soupirant un coup, la militaire fit tomber ses habits de tous les jours pour commencer à mettre ce gros bandage qui lui cachait complètement sa poitrine déjà peut existante. Mettant un pull à manche mi longue et un short complètement noir, on pouvait facilement la confondre avec une ombre dans la nuit. Commençant à mettre sa cape et par la suite son capuchon cachant complètement sa chevelure de neige, il ne manquait plus qu’un élément à son costume maintenant finit. Ce masque de corbeau qui lui cachait son visage de femme ainsi que ses yeux gris qui maintenant, semblait avoir une couleur dorée comme ceux de son grand-frère adoré. Dans ce costume, personne ne pouvait savoir qu’Ayumi était une femme ou un homme. Sa taille qui faisait un mètre septante laissant complètement plané le doute bien que son agilité ferait directement penser à un homme pour ton bon sexiste qui se dirait qu’une femme ne serait pas capable de se déplacer comme elle. Eh oui messieurs, notre petite s’est entrainée même avant son entrée dans l’armée. Ne la sous-estimer surtout pas ! Ne perdant pas une seconde de plus et cachant sa dague dans une de ses poches, elle se mit en route.

Ayant un bon contacte dans la garnison, cela ne fut bien sûr pas difficile pour elle de changer de mur se cachant dans une garnison d’arme ou je ne sais quoi. Piquant un fruit avant de sortir de sa cachette, Ayumi passa par les ruelles sombres de Sina avant de se retrouver dans la demeure du noble qui devait passer sous sa lame. Scrutant le moindre recoin de la bâtisse ainsi que ses alentours, ses yeux se posèrent dans les fenêtres où par miracle, elle ne vit absolument personnes. Tiens, était-il malheureusement de sortie ? Ce n’était pas un problème pour la tueuse qui l’attendrait dans un coin tranquille. Passant par la fenêtre du salon pour y entrer en toute discrétion, ses pas la menèrent comme par instinct à l’étage supérieur pour y trouver cet enfoiré. Ouvrant chaque porte de manière discrète et délicate, la surprise fut assez grande de le voir là endormi. C’était presque trop facile pour dire la pure vérité. S’approchant de sa proie tel un fauve sur sa nourriture, la dague sortit rapidement de son sa cape et il n’eut besoin que d’un gros coup dans la gorge pour le faire hurler et un de travers pour lui couper la jugulaire. Le regardant simplement se vider de son sang devant elle et essayant de ramper vers la sortie, Ayumi lui balança un coup de pied pour le faire arrêter de bouger. Après tout, qu’il souffre comme cet enfoiré avait fait souffrir les autres ! Un sourire malsain apparut sur le visage de notre petite normalement totalement neutre avant que ce dernier se tourne vers la porte d’entrée qui venait de faire apparaitre une jeune femme le décolleté un peu trop plongeant à son goût. Laissant l’homme baigner dans son sang, elle s’approcha tranquillement d’elle la dague dans sa main gantée et sa voix sortir de sa bouche.

« Toi. Dis-moi tes rapports avec cet homme. Tout de suite et ne me mens pas. »

C’était simple, si elle faisait directement lien avec lui et faisait partie de ses plans, Ayumi ne se gênerait pas pour lui hotter la vie comme à cet enfoiré. Après tout, c’était bien pour ça que la tueuse était ici et sa dague dans sa main montrait clairement que si elle mentait, si Ayumi l’apprenait, elle mourrait sans aucun scrupule. De l’autre côté, heureusement que notre albinos avait la capacité de changer de voix plutôt facilement ! Ayant déjà une voix plutôt grave de base, là elle pouvait clairement faire douter sur son sexe d’origine. Continuant de faire luire ses yeux dorés de son masque, elle attendit toute réponse se mettant du côté de la porte pour ainsi que sa petite victime ne puisse pas s’échapper facilement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t329-twinkle-twinkle-little-bat http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t348-ayumi-la-petite-plume-noire http://arcana-famiglia.forums-actifs.com/
Commercant

Féminin Messages : 40
Date de naissance : 17/11/1993
Date d'inscription : 02/12/2013
Age : 24
MessageSujet: Re: Une sale découverte (PV Ayumi H.Blackweathers)   Mar 28 Jan - 9:01

Le meurtrier quitta sa victime pour se diriger vers elle, son regard doré qui transperçait de son masque le fit apparaître auprès d'Alexiel comme un démon, le diable. Elle craignait qu'il ne la tue sur-le-champ, sans d'autre forme de procès avec cette dague imprégné de sang, du sang de son client. Par ailleurs, la main qui tenait cette dague était gantée, était-ce pour cacher une particularité qui permettrait d'identifier le criminel ou pour éviter d'avoir les mains tâchés du sang de ses victimes ? Cet assassin était grand, il devait la dépasser d'au moins une tête... Elle ne saurait indiquait le sexe de celui-ci : sa taille était fine, sa poitrine était plate, comme celle d'un homme bien que toutefois beaucoup de femmes n'en étaient que peu pourvues, après tout mère nature avait créé plusieurs physionomies chez l'être humain ce qui était une véritable bénédiction pour certains, une malédiction pour d'autres.

Une voix sortie de ce masque, une voix dans les tons graves indiquant que l'individu qui se tenait devant elle était probablement de sexe masculin. Cette voix lui demandait d'indiquait ces rapports avec son client et exiger qu'elle ne mente pas. Elle pensa alors qu'il vaudrait mieux qu'elle lui obéisse, car celui-ci n'aurait sans doute aucun scrupule à la faire passer de vie à trépas si jamais un seul doute venait à s'immiscer dans son esprit. Et puis même cela lui permettrait d'être enfin sincère avec quelqu'un, chose qu'elle avait peu l'occasion de faire, si jamais il ne lui en restait qu'une...

La jeune femme renifla et ravala ses larmes essayant de faire preuve d'un minimum de courage face à ce qui pourrait être son futur meurtrier. Elle effectua alors l'entreprise de se lever - avec ceci dit une certaine difficulté- et marcha jusqu'à cet homme, ou cette femme se retrouvant à un dixième de centimètre de celui-ci. Elle releva sa tête fixant de ses yeux gris cette lueur d'un doré flamboyant, ensuite elle jeta un regard furtif en direction du cadavre, pour revenir à ce regard malsain et prononça ce discours, la voix tremblante :

« J'ai rencontré cet homme chez l'un de ses amis, qui se payait déjà mes services, au premier abord, il avait l'air de quelqu'un de plutôt simple, agréable. À la suite de quoi il a à son tour voulut bénéficier de mes prestations, qui sont d'ordre sexuelles. J'ai vite changé d'avis à son sujet quand il s'est révélé à moi, m'a confié qu'il gérait les impôts et trafiquait les comptes afin de se reverser un petit « supplément ». Il me dégoûtait et j'avais l'intention de lui faire cracher davantage d'informations, qu'il me donne des preuves qui participeraient à sa chute. Car en plus d'être une prostituée, je suis également informatrice et je ne pouvais qu'apporter que de plus ample détails car on ne peut pas accuser un homme sans preuves, surtout lorsqu'il a un statut aussi important. »

Elle marqua une pause pour empoigner la lame de la dague qui lui coupa la paume de la main, son sang se mélanger à celui de son client et elle continua son discours, sans le lâcher :

« Je ne sais pas pourquoi vous l'avez tué, mais il n'y a aucun doute : il ne méritait pas un autre sort. Et je vous ne le demanderais pas de me dire la raison car cela ne me concerne pas et surtout parce que ce serait suicidaire. Et puis de toute façon, ici, ce n'est pas moi qui suis en position de force, mais vous. »

Durant un laps de temps relativement court, une demi-seconde elle s'arrêta de parler et réalisa que si elle aidait cette personne, la vie lui serait sans doute accordée. Elle songea à ce qui pourrait être le plus avantageux pour lui. Sa peur s'estompait petit à petit, au fur et à mesure que son plan se construisait dans sa tête, les mots s'articulaient sans sortir de sa bouche avant qu'il ne s'en trouve sans faute. Une fois prêt il lui suffisait de réciter le parchemin s'étant créé à l'intérieur de son cerveau :

« Je pourrai, si vous le souhaitez, mentir aux hommes qui seront bientôt là, après tout, il n'y a pas dû n'y avoir que moi qui est entendu ces cris et vous avez tout intérêt à vous débarrasser d'un témoin. Ce que vous n'aurez pas à faire si je mens pour vous. Et j'ai tout intérêt à vous couvrir, je tiens à rester en vie et à ne pas être mêlé encore plus à cette histoire. Si vous ne me croyez pas, trancher moi la gorge, mais assurez-vous de le faire vite et bien, aucun retour en arrière ne sera possible. Surtout soyez sûr de votre choix, nous n'avons plus beaucoup de temps devant nous.. »

Elle resta là, le regardant dans les yeux et resserrant sa poigne autour de la dague. Cette jeune femme attendait la décision de celui-ci...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t528-alexiel-rosenfeld-finie http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t562-alexiel-rosenfeld
Exploration

Féminin Messages : 529
Date de naissance : 19/07/1992
Date d'inscription : 16/09/2013
Age : 26
MessageSujet: Re: Une sale découverte (PV Ayumi H.Blackweathers)   Sam 1 Mar - 20:12

Est-ce que vous avez peur de vous faire mal ou de faire le mal ? De planter un couteau dans la chair et voir le sang couler délicatement sur la lame et tâcher vos habits de ce liquide rouge et odorant. Voir la vie d’une personne se faire enlever par vos propres mains et avoir sur la conscience qu’une vie a été enlevée par votre faute ?  Beaucoup de personne irait vomir ou ne supporterait pas ce lourd poids sur leur personne, mais ce n’était pas le cas de notre assassin qui avait ôté une vie sans se soucier du moindre de ces détails. Ce mec ne méritait pas de vivre selon elle, les escrocs devraient être donné en pâture aux titans ou permettre aux victimes de se défouler dessus. Regardant et sentant le sang se propager dans la pièce pas vraiment très grande, Ayumi n’avait pas été spécialement discrète dans son acte. Tuer l’homme avait qu’il n’ait eu le temps d’hurler serait la meilleure chose à faire par la suite. Secouant un peu la dague pour y faire tomber ce sang impure, la mission n’allait finalement pas se terminer aussi rapidement que prévu. Un témoin s’était discrètement faufiler dans le lieu du drame et notre albinos n’allait pas la laisser partir aussi facilement. Oui, la soldate n’allait pas forcément la tuer, il fallait le questionnaire avant toute chose, mais si elle parlait de ce tueur, la vie lui serait directement ôtée.

La regardant de haut, non pas d’un air supérieur, mais que la demoiselle était assise par terre, Ayumi ne bougea pas d’un pouce en fixant l’intruse dans les yeux à travers son masque. Une seule question était sortie de sa bouche et la réponse avait intérêt de sortir rapidement et surtout sans aucun mensonge. Heureusement pour la brune, elle écouta l’assassin qui en apprit plus sur elle. Donc, c’était une simple prostituée qui profitait de l’argent de cet homme ?  La petite plume n’aimait absolument pas ce genre de personne, mais si la demoiselle ne profitait que des pauvres con et riche, il n’y avait pas de raison de lui ôter la vie. Continuant de l’écouter, une information bien plus intéressante arriva aux oreilles d’Ayumi. Une informatrice ? C’était très intéressant pour le devoir que notre tueuse avait en tête. Peut-être qu’elle allait pouvoir l’aider à lui donner des noms intéressant pour pouvoir se soulager ? Un sourire qui faisait froid dans le dos s’afficha sur son visage alors qu’elle continuait de l’écouter. Un sourire qui pouvait facilement être pris comme une envie immédiate de tuer même si la femme pleurait encore un peu devant-elle. Par la suite, la victime se releva pour se diriger vers la tueuse et Ayumi eut le réflexe de tendre la dague en face d’elle pour que la distance reste raisonnable. On ne sait jamais si une arme se trouvait être cachée dans sa tenue. Continuant de l’écouter, la petite Blackweathers fut agréablement surprise d’entendre que la femme était plutôt satisfaite du petit massacre qu’Ayumi venait de faire et ne semblait plus avoir peur. Est-ce que notre tueuse allait trouver une alliée ? Il fallait tout de même faire attention. La laissant finir et observant sa main en train de serrer sa dague et se faire saigner toute seule, oui elle commençait à bien l’apprécier cette petite. Surtout qu’elle lui proposa une aide sans que l’albinos n’ait eu le temps de dire quelque chose depuis sa question. Laissant sortir un petit ricanement de sa bouche, elle reprit enfin la parole.

«  Eh bien, c’est intéressant ce que tu me racontes. Tu me donnes des idées. ~ Effectivement, mentir pour moi ne serait que bonus pour cette soirée et je te laisserai la vie sauve. Par contre, je veux ton vrai prénom et nom. Ça sera la preuve que je te laisse en vie et que tu ne fais rien de mal. Si tu mens, je le saurais. »

Voilà, c’était la première condition que l’assassin venait de poser. Descendant le bras qui tenait son arme et la laissant à côté de sa personne toujours en restant sur ses gardes, elle mit un doigt sur sa joue comme si elle réfléchissait bien que le tout était déjà décidé dans sa tête. Ayumi n’était pas là pour tuer des innocents, ce n’étaient pas du tout son cas. Les personnes hautaines et profiteuses étaient ses proies. Pas elle.

« Mais tu peux mettre utile. D’après ce que je vois, tu n’aimes pas le même genre de personne que moi. Tu es informatrice ? Tu pourras m’apporter des informations sur ce même genre de type alors ? ~ Si tu es docile, la vie te sera laissée. Qu’en dis-tu ? »

Portant l’arme du crime à sa bouche, Ayumi se mit doucement à lécher la lame comme pour lui montrer qu’elle pouvait encore bien couper. Se tournant vers le corps du type, l’albinos se mit à se pencher vers celui-ci une fois arrivée à ses côtés et planter la lame dans la tête et bouger le couteau d’une manière à ce que les nerfs de l’œil lâche et finisse dans sa main. Regardant le petit objet rond, elle le pointa vers la demoiselle en reprenant la parole.

« Je lui emprunte ça. Il y a des plus hauts placés qui s’occupaient de lui. Ça sera leur avertissement. S’ils ne veulent pas subir le même sort, ils arrêteront de profiter des plus pauvres. »

Dans cette phrase dite toujours de cette voix masculine, on pouvait facilement comprendre qu’Ayumi n’allait pas tuer n’importe qui. Sa dague se plantait dans la chair des personnes trop imbue d’elle-même et profitant des plus démunis. Oui, ce n’était que le début d’une longue série de plusieurs meurtres. Si la demoiselle était d’accord d’aider notre assassin, peut-être que l’humanité avait encore une chance de laisser les plus démunis en paix ? Et peut-être qu’une prochaine excursion massacre n’aurait pas lieu comme la dernière… Car il ne faut pas se leurrer, c’était les plus pauvres qui passaient à la trappe en premier.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t329-twinkle-twinkle-little-bat http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t348-ayumi-la-petite-plume-noire http://arcana-famiglia.forums-actifs.com/
Commercant

Féminin Messages : 40
Date de naissance : 17/11/1993
Date d'inscription : 02/12/2013
Age : 24
MessageSujet: Re: Une sale découverte (PV Ayumi H.Blackweathers)   Dim 23 Mar - 22:03

Son regard observait les bouts de chair qui n'étaient pas cachés par ce masque de corbeau, on ne pouvait clairement distinguer que les lèvres du tueur, qui se mirent à bouger non pas d'une manière nerveuse, mais d'une façon peu habituelle. Ce sourire, ce rire la pétrifia tant qu'il était nauséabond. Elle sentait toute la pourriture de cet être qui s'en dégageait, on aurait cru que son souffle n'était que le relent des gaz que pouvait produire un cadavre. Oui, cette personne sentait le cadavre, la mort. Mais avant tout, que signifier ce rire ? Complotait-il un plan ? Riait-il car il savait comment la tuait, ce qu'il allait faire de son cadavre ou bien la signification était-elle tout autre ? À choisir, elle aurait pris la première option. Après tout, elle lui avait fait une proposition qui était plutôt alléchante - du moins, de son point de vue, elle qui n'aime pas les effusions de sang - et que n'importe quel individu étant capable d'un minimum de réflexion saisirait. Bien sûr, ceci n'était pas applicable à tous, tant l'être humain est complexe et les gens différents, uniques. Mais en étudiant de plus près la réaction et la demande que lui avait fait précédemment le meurtrier, elle ne pouvait s'empêcher de penser qu'il faisait partie de ses personnalités fortement intelligentes et ayant la possibilité de prendre du recul sur une situation donnée, de réfréner leurs envies même les plus meurtrières.

Cependant les différentes idées et suppositions qui étaient en train de s'échafauder dans son esprit s'écroulèrent tel un château de cartes quand le tueur prit la parole.

Ainsi en l'écoutant Alexiel ressenti le doux sentiment qu'est le réconfort, car la vie lui serait laissée. Et même le fait qu'elle doive lui offrir en gage de sa bonne foi son identité ne lui semblait qu'un mince prix en échange de sa vie.. Ce sentiment était accompagné de la satisfaction que le plan qu'elle avait concocté dans sa tête convenait à l'assassin lui permettant d'avoir la vie sauve. L'assassin baissa tout d'un coup son bras, faisant lâcher la prise qu'exercer la jeune femme sur l'arme de ce dernier, et il l'a garda près de lui. C'est alors qu'il mit son doigt sur sa joue, l'air songeur et apposa de nouvelles conditions, celles-ci étaient de lui fournir des informations sur des gens comme son client, concluant qu'elle devait partager la même répugnance que lui éprouvait pour eux. Il faisait mine de lui laisser le choix, mais avait-elle réellement le choix ? Là encore, elle pensait que non. Ajoutant à cela le fait qu'il lèche dès cette phrase terminée le sang se trouvant sur la dague. Puis il se retourna vers le cadavre, lui plantant la lame dans le crâne afin d'en extirpé l’œil.

Pendant ce temps ou des mutilations étaient faites sur une dépouille les pensées d'Alexiel ne se résumèrent qu'en quelques mots : Fais face.

Ne voulant pas se laisser démonter par l'instant présent, elle prit son courage à deux mains et regarda, stoïque, cette petite sphère qu'on pointait en sa direction. Suite à quoi elle s'avança vers le tueur, sa main blessée non loin de sa bouche pour l'aider au moment fatidique, si jamais cela devait arriver, à ravaler son vomi.

« Mon nom est Alexiel Rosenfeld. Comme vous l'avez dit, nous haïssons tous deux le même type de personnage et j'accepte de vous donner des informations. De toute façon je n'ai pas beaucoup le choix, pas vrai ? Et je parie qu'en prime que les informations que je vous donnerais vous serviront à légitimer des assassinats, pour votre conscience ou pour être sûr de ne pas tuer des innocents ? »

Un rictus se dessina sur son visage en réalisant en cet instant que le meurtrier ne savait sans doute pas très bien ce que pourraient être les réelles réactions des plus hauts placés, qui effectivement s'occupaient de son client. Ça l'a dérangée profondément de lui dire ça, mais elle ne pouvait s'en empêcher, sous couvert de sa sincérité:

« De plus, je ne suis pas sûr qu'avoir enlevé un œil à ce cadavre permettra à ses messieurs de comprendre la subtilité de votre message. Ils penseront plus que c'est l'oeuvre d'un dément. Après tout, si vous ne le dites pas très clairement, comment pourraient-ils devinez ? Et puis, en quoi arraché un œil leur feraient-ils très peur ? Au pire, s'ils risquent juste de perdre un œil, ils en auront toujours un deuxième. À votre place, en plus d'exposer le motif de cette mutilation, j'aurai plutôt émasculé le cadavre, même si je suis contre ce genre de pratiques. Ils auront bien plus peur de ne plus avoir de sexe, car ils ne peuvent pas le substituer à autre chose et la plupart d'entre eux remettent leur virilité, ou en tout cas une bonne partie dedans, ce que je trouve par ailleurs bien ridicule.. Mais bon, nous ne sommes pas là pour que j'expose mon opinion.. »

Tout en observant l’œil dans la main du tueur, un peu déboussolé par les événements qui venaient de se produire elle savait que sa vie ne tenait qu'à un fil dont le possesseur était cet homme, libre de le couper à tout moment, sans aucune hésitation, ni regrets..

Elle ne pouvait croire qu'elle aidait cet homme à s'enfuir en plus d'avoir « pactisé » avec lui, elle se dégoûtait elle-même. Et dire qu'elle allait devoir l'aider en lui fournissant des informations pour qu'il puisse tuer des gens.. Dans quel pétrin c'était-elle mit ?

Ô et puis merde ! Quitte à être trempé jusqu'au cou, autant y aller jusqu'au bout :

« Si vous voulez je peux vous montrer un endroit par lequel vous pourrez vous échapper, un endroit que m'avait indiqué mon client : il s'agit d'un passage secret. Il vous suffit de suivre le guide pour cela.. »

C'est en terminant cette phrase qu'elle se retourna vers un meuble et marcha, frénétiquement, jusqu'à l'atteindre..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t528-alexiel-rosenfeld-finie http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t562-alexiel-rosenfeld
Exploration

Féminin Messages : 529
Date de naissance : 19/07/1992
Date d'inscription : 16/09/2013
Age : 26
MessageSujet: Re: Une sale découverte (PV Ayumi H.Blackweathers)   Lun 6 Oct - 22:17

Mh, comment dire, notre petite voleuse était tombée sur quelqu’un de bien spéciale qui allait sûrement lui être utile alors qu’elle ne s’y attendait pas !  Ayumi ne se serait jamais doutée de trouver une autre personne dans la même pièce que la victime que son couteau devait transpercer. Une demoiselle que la blanchette n’avait certainement jamais vu par le passé car son éclat l’aurait sûrement marquée. N’ayant pas une bonne mémoire, l’albinos savait tout de même se rappeler du plus important comme le franc parler que venait de faire preuve la petite tétanisée. Enfin, la tension était tout de même bien descendue en voyant que celle-ci se trouvait coopérative et non agressive. Un bon point quand on connaissait la sécurité qu’Ayumi pouvait faire preuve par moment surtout si sa famille était mise en jeu.
S’amusant avec son petit couteau, le faisant glisser le long de ses doigts, la demoiselle restait attentive au moindre geste et à la moindre parole de sa future collègue ou voir même esclave selon les boulots que la jeune femme allait s’amuser à lui donner.
Une fois le globe oculaire entre les doigts de la soldate qui s’amusait à voir le sang de ce pauvre imbécile couler, elle l’agita en écoutant les nouvelles paroles que la demoiselle qui commença enfin par se présenter. Sur le coup, Ayumi espéra que c’était la vérité et non pas une fausse identification car la petite allait vraiment mal passer. Ça n’avait pas l’air d’être le cas, mais l’assassin semblait être plutôt douée pour s’entourer de personne lui refilant des informations bon marchés et surtout de personnes qui désiraient la même chose qu’elle. Ses pensées ne purent que se diriger vers Hiddles qui était le meilleur exemple. Le jeune homme n’était pas dans la même section et en plus pouvait la faire entrer comme elle le désirait dans le mur Sina. Vous croyez qu’elle s’était envolée et avait atterrit ici comme par magie ? Eh, ce n’était pas parce que son masque ressemblait à un corbeau qu’elle en était une tout de même ! Quoi que… Ça serait bien !

Enfin, concentrons-nous sur la dénommée Alexiel. Donc, la jeune rousse était du même avis que notre Ayumi et ne semblait pas aimer ces personnes issues de la haute société qui n’aimait que le confort de leur petit cul ? Si c’était la vérité, les deux jeunes femmes allaient rudement bien s’entendre ! Eh oui, la nouvelle venue pourrait donc lui donner des informations en un rien de temps et notre soldate n’aurait pas peur de tuer quelqu’un qui ne fallait pas… Imaginez que la Blackweathers attaque un Manoir avec un enfant et que la petite ne savait pas si ledit enfant était sage ou alors aussi con que ses parents ? Ayumi avait un principe. Ne pas toucher aux enfants sauf si la raison était vraiment valable ! Si ce n’était qu’un caractère de merde, une simple baffe ou une grande frayeur devrait faire l’affaire. Non… ? Voulant tout de même garder son côté sérieux et menaçant bien que la tension beaucoup disparue, Ayumi reprit la parole toujours sur le même ton sec.

«  Je dois avouer que mon but n’est pas de tuer des personnes qui n’ont pas quelque chose à se reprocher. Je préfère trancher la gorge de ces enfoirés qui ne méritent pas de vivre ou encore ceux faisant leur boulot de façon médiocre bien exprès. Tu vas donc me donner un petit coup de main. N’est-ce pas ? » Finit-elle sur un ton taquin faisant bien comprendre que son offre était maintenant validée et que sens contraire n’était plus possible.

Bon, je vous laisse tout de même comprendre qu’Ayumi n’aurait tué cette jeune femme que si elle en avait eu le besoin car l’intention n’y était pas dès le départ. Juste beaucoup de sécurité et de mise en garde que tout bon assassin se doit d’avoir ! Sur le coup, elle se rappela encore des mauvaises manœuvres de ses premières fois…
Se concentrant à nouveau sur les paroles qu’Alexiel était en train de prononcer, Ayumi posa ses yeux sur l’oeil qu’elle était en train de faire tourner depuis l’orbite giclant un peu de sang partout. Bon, au moins la décoration sera un peu plus à son goût non ? La proposition de la rousse fut d’abord un peu floue pour l’assassin qui ne connaissait pas la signification du mot émasculer. On aurait dit le nom d’un fromage vous ne trouvez pas ? Jusqu’à que la demoiselle continue un peu plus son dialogue parlant du sexe de la personne. Pour dire la vérité, Ayumi ne s’y connaissait absolument pas à ce sujet, mais si les hommes pouvaient se calmer en perdant cette partie de leur corps, pourquoi pas ? D’un côté, la corbeau se rappela avoir fait très mal à son grand frère une fois en lui tapant dans cette partie avec une chaise… Chose plutôt amusante comme souvenir, mais aussi très gênant ! Finissant de faire tourner l’œil dans sa main, elle l’envoya dans celle d’Alexiel en reprenant la parole.

«  Très bonne idée ! Tiens, prends cet œil en cadeau. C’est le signe de notre contrat de ce soir. Tu as intérêt à ne pas le perdre. Je pourrais débarquer à tout moment chez toi. » Dit-elle en continuant ces petits moments de pression pour garder le dessus.

N’y allant pas par quatre chemins, la soldate se mit à genou et planta directement le couteau dans le pantalon de l’homme pour commencer à couper comme un gros morceau de viande lorsqu’elle cuisinait avec son ainé. Bon, on enlevait cette odeur juste horrible pour la comparaison… En attendant que la découpe se finisse, pensant tout de même que c’était intéressant de voir comment Ayumi prenait son rôle de tueuse à cœur. Si on la connaissait de jour, l’albinos n’était absolument pas du genre à prendre les autres personnes de haut comme elle le faisait avec Alexiel en ce moment. Ayumi était du genre discret à ne parler qu’en dernière recours. Enfin bon, la petite saucisse et ses amis les sacs venaient de changer de logement pour prendre comme… Comme rien dans les mains d’Ayumi qui le jeta dans un sac à côté d’elle. Voyant que les policiers n’étaient pas prêt d’arriver et le quartier encore calme, elle prit la peine de parler un peu plus.

«  Alors, qu’est-ce que tu peux me dire sur cet homme et ses supérieurs ? As-tu déjà des informations croustillantes à me donner ? »

Il fallait bien commencer un jour non ? Alors, pourquoi ne pas y aller franco ? Quelque chose lui disait que tout ça allait bien finir et peut-être même plus ! Ah et en passant, oui. Ayumi ne venait pas vraiment de comprendre l’importance de sa découpe. Etant une fille, y aller sans aucune gêne était facile, peut-être trop facile justement…

( je suis désolée pour l'horrible attente. T.T )

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t329-twinkle-twinkle-little-bat http://shingeki-no-kyojin.forumactif.com/t348-ayumi-la-petite-plume-noire http://arcana-famiglia.forums-actifs.com/

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une sale découverte (PV Ayumi H.Blackweathers)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une sale découverte (PV Ayumi H.Blackweathers)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Suisse 'coffre-fort' pour argent sale, un cliché dépassé
» découverte d'un FNI: félin non identifié! (pv fely) sujet clos
» Une étrange découverte
» La découverte de l'équipe Aura (privé Trecko)
» Une découverte effrayante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shingeki No Kyojin RPG :: Autres endroits-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit